Commentaires de Pierre P

86 ascensions

Nombre de montées : 86 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 79 Photos : 101

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Cime de la Bonette 2802 m Mercantour
Col de l'Iseran 2764 m Vanoise
Col du Galibier 2642 m Arves et Grandes Rousses
Furkapass 2431 m Saint-Gothard
Col de l'Izoard 2360 m Queyras
Col du Sanetsch 2251 m Alpes bernoises
Grimselpass 2165 m Saint-Gothard
Alp Rionda 2162 m Alpes bernoises
Passo dello Spluga 2115 m Alpes lépontines
Col de Vars 2108 m Ubaye
Gotthardpass 2108 m Saint-Gothard
Passo del San Bernardino 2065 m Alpes lépontines
Oberalppass 2044 m Saint-Gothard
Cormet de Roselend 1968 m Beaufortain
Klausenpass 1948 m Alpes glaronaises
Passo del Lucomagno 1914 m Alpes lépontines
Mont Ventoux 1912 m Provence
Malojapass 1815 m Bernina
Col de la Croix 1776 m Alpes bernoises
Col de Joux verte 1760 m Giffre & Chablais
Col de Joux Plane 1691 m Giffre & Chablais
Col du Ranfolly 1658 m Giffre & Chablais
Col des Saisies 1657 m Beaufortain
Chalet du Mont Tendre 1646 m Jura
Col de la Colombière 1613 m Aravis
Chasseral 1607 m Jura
Col de Méraillet 1605 m Beaufortain
Hôtel du Chasseron 1570 m Jura
Col du Télégraphe 1566 m Arves et Grandes Rousses
Col du Pillon 1546 m Alpes bernoises
La Barillette 1528 m Jura
Jaunpass 1509 m Alpes bernoises
Col Saint-Martin 1503 m Mercantour
Col des Aravis 1486 m Aravis
Chalet du Suchet 1485 m Jura
Station de Champex-lac 1468 m Alpes valaisannes
Col de la Croix Fry 1467 m Aravis
Col du Marchairuz 1449 m Jura
Col de Combe Blanche 1383 m Jura
Perroude du Vaud 1374 m Jura
Pas de Morgins 1371 m Massif du Mont Blanc
Grand Ballon 1343 m Vosges
Col de la Chau 1337 m Vercors
Col de l'Aiguillon 1320 m Jura
Col de la Faucille 1320 m Jura
Mont Salève 1307 m Jura
Col de la Vue des Alpes 1283 m Jura
Col de Rousset 1254 m Vercors
Col du Corbier 1237 m Giffre & Chablais
Col de Landoz-Neuve 1235 m Jura
Col de la Givrine 1232 m Jura
Col du Mollendruz 1174 m Jura
Ballon d'Alsace 1171 m Vosges
Col de la Tourne 1170 m Jura
Col des Gets 1163 m Giffre & Chablais
Côte de Prémanon 1155 m Jura
Col des Étroits 1153 m Jura
Torgon 1140 m Giffre & Chablais
Col de Cou 1117 m Giffre & Chablais
Col de la Rochette 1112 m Jura
Col des Pontins 1110 m Jura
Col du Mont d'Orzeires 1061 m Jura
Col de la Chaudière 1047 m Diois
Col de Montmirat 1043 m Cévennes
Col de Richemond 1036 m Jura
Col de la Machine 1011 m Vercors
Col de Solpérière 1010 m Cévennes
Brünigpass 1008 m Alpes uranaises
Station de Lans en Vercors 1004 m Vercors
Col de la Savine 995 m Jura
Col de Saxel 943 m Giffre & Chablais
Coll de Soller 909 m Sierra de Tramontana
Col des Bagenelles 903 m Vosges
Col de la Berche 864 m Jura
Ober Hauenstein Passhöhe 731 m Jura
Col de l'Exil 705 m Cévennes
Col Saint Pierre 596 m Cévennes
Col de la Placette 587 m Chartreuse
Col de France 371 m Jura

00:00:00Cime de la Bonette depuis Jausiers (2802m)

Certainement la plus belle montée de la traversée Thonon-Nice. Très belle route avec bande cyclable presque ininterrompue, quelques lacets dans les endroits les plus abrupts, des gorges, belle forêt de mélèze, torrent rafraichissant, un petit lac peu après l'arrivée à l'étage des pâturages dépourvus d'arbres. Et des crêtes dénudées sur 180 °. Mais où passe ce col ?
3 km après le lac est installée la buvette de Restefond, je m'offre un moment de douce torpeur, je suis la route des yeux, elle disparait derrière un pli de terrain, est-ce le col ? Non, c'est encore plus haut...
On pourrait être découragé, mais comme pour soutenir le moral défaillant du cyclotouriste, la pente se fait plus douce et le paysage encore plus spectaculaire.
Je traverse un passage de caillasse, c'est le col de Restefond et j'attaque un final qui restera dans la mémoire : l'ultime rampe entre 12 et 14 %, que la joie demeure !
Mais c'est tellement splendide qu'on en oublie le souffle ma foi un peu court, les jambes lourdes et l'eau tiède du bidon.
Descente de toute beauté.

00:00:00Col de l'Iseran depuis Bourg Saint Maurice (2764m)

La montée sur Val d'Isères est inintéressante, fréquentée, avec une pente bien soutenue. Le franchissement des tunnels n'est pas si problématique que cela, mais il est préférable de prévoir un éclairage pour signaler sa position.
Les choses deviennent plus agréables après la station. Pas de problème jusqu'au Pont Charles, puis la pente se durcit un peu.
Peu après l'arrivée du téléphérique se trouve un modeste abri couvert pour effectuer une pause bien venue.
La montée est longue, donc bien gérer son effort est un défi que l'on doit garder en tête, même si la pente semble de moyenne importance.
Paysage à couper le souffle au sommet.
Belle descente, mais la vallée de la Maurienne présente de longs faux-plats qui se révèlent peu roulants, surtout avec le vente thermique qui remonte la vallée.
De Modane à St-Michel de Maurienne, grosse circulation, trajet sans intérêt et forte circulation.

00:00:00Col du Galibier depuis Saint Michel de Maurienne (2642m)

Un bon gros morceau. Il faut déjà franchir le Télégraphe, 12 km qui entament un peu les jambes tout de même.
Puis il y a la montée à Plan Lachat, pas si difficile et qui présente une belle vallée sans montrer où se trouve le col.
Et finalement, depuis le restaurant de Plan Lachat, les kilomètres les plus pentus ; mais il y a un long répit qui permet d'apercevoir le col ; hé oui, il passe là-bas ou plutôt là-haut !
La pente devient franchement pénible au niveau du tunnel et jusqu'à la fin de la pénitence. Et la récompense est là ! Quelle joie de l'avoir franchi, ce col si célèbre ; et quel paysage sauvage.
Fabuleuse descente jusqu'à Monetier .

01:06:00Furkapass depuis Oberwald (2431m)

Enchainé après le Grimsel. La montée est relativement courte, régulière, assez facile dans l'ensemble. Le paysage est perpétuellement changeant, le revêtement bon et il y a bien moins de circulation qu'au Grimsel. A signaler : une rampe à 11 % sous le Belvédère qui laisse un certain souvenir...
Pas de fontaine et le sommet n'offre pas de restaurant, il faut s'arrêter au Belvédère si on veut se ravitailler. Ce dimanche d'août ensoleillé, une roulotte tient lieu de cantine sur le point culminant, mais je doute qu'elle soit exploitée en semaine.
La descente sur Andermatt est rapide, la route étroite et parfois un peu bosselée, prudence donc.

00:00:00Furkapass depuis Realp (2431m)

Après la Tremola, voilà une route qui semble bien fadasse. Et elle grimpe de façon bigrement soutenue, elle fatigue, et le trafic également. La voie est parfois fort étroite, ce qui pousse à la prudence. Une auberge située à 5 km du sommet est la bienvenue, car Realp est le dernier point de ravitaillement, et le soleil cogne fort en ce jour.
Le sommet du col offre une vue quelconque, c'est plus bas, au niveau du Belvédère que le panorama devient exceptionnel : le Valais s'ouvre devant nous, les roches rabotées par le glacier du Rhône rappellent le dramatique recul de ce dernier. Les lacets du Grimsel sont bien visibles : on voit à quelle sauce on va être dévoré ! Superbe descente sur un revêtement de rêve (2018).

00:00:00Col de l'Izoard depuis Briançon (2360m)

Après plusieurs jours de route, j'ai eu quelques problèmes dans les lacets avant le refuge Napoléon. Mais la conclusion a été plus confortable.
La montée se déroule dans un paysage de pâturages et forêts, on sent nettement l'influence méditerranéenne : forêts de pins, fleurs...
Depuis le refuge cité précédemment, le paysage devient impressionnant : caillasse, aiguilles ruiniformes imposent une ambiance fabuleuse.
Et que dire de la Grande Casse Déserte ? Impressionnante, à voir dans sa vie.
Belle descente, magnifiques gorges du Guil.

02:30:00Col du Sanetsch depuis Sion (2251m)

Col costaud, très soutenu et long. Le franchir est plus une affaire de gestion de l'effort que de forme : si on accepte de monter pépère, tout se passe très bien.
Belle ambiance de haute montagne dès la sortie des lacets au-dessus de l'auberge de Tsanfleuron.
En septembre 2018, le revêtement est très bon, à part à la sortie de Chandolin jusqu'à la jonction avec la route montant de Conthey, mais ce n'est pas un champ labouré pour autant, il ne faut rien exagérer ; idem pour la sortie du long tunnel : 100 m de route non goudronnée sur 30 km, faut pas se plaindre.
En revanche le descriptif est trompeur : il y a de nombreux et relativement longs tronçons à plus de 9 %.
Pour le reste, que du bonheur : très faible circulation, météo de rêve, paysages sublime. Je suis descendu avec le téléphérique sur Gsteig, puis enchaîné avec le col du Pillon et descendu sur Aigle.
A propos du téléphérique : il fonctionne de mi-juin à fin octobre, la descente est à 15 Frs (abo. demi tarif accepté) et le transport du vélo coûte 6 Frs.

02:13:00Grimselpass depuis Innertkirchen (2165m)

Après 4 heures de train, il vaut mieux rouler un peu avant d'attaquer ce col, car tout de suite cela monte fort !
Route en excellent état ( août 2016 ), très fréquentée en ce dimanche de temps splendide (motards essentiellement). Les rampes les plus raides se situent avant le premier barrage, puis les lacets sont plus abordables.
De magnifiques points de vue sur la vallée de l'Aar avant le sommet, et une très belle vue sur le versant valaisan, avec un panorama intéressant sur la Furka, pour ceux qui veulent enchaîner.
A noter que la dernière fontaine se trouve à Guttannen, soit à mi-parcours.
2 restaurants au sommet pour marquer une pause prolongée et se refaire des forces. Col long qui exige quelques montées d'entrainement si on ne veut pas y laisser trop de plumes.

00:00:00Grimselpass depuis Oberwald (2165m)

Pas long (pris depuis Gletsch), très régulier, facile même, bon revêtement. Faut aimer les motards.
Magnifique spectacle paysager. Et descente exceptionnelle comme cadeau.

00:00:00Alp Rionda depuis Lavey les bains (2162m)

Gravi jusqu'au village de Morcles ; 7 km et 28 épingles ; parcours forestier sur une route au macadam correct ; peu de vue. On sourit lorsque le compteur indique une pente de 10%... La montée est rude, la pente constamment entre 11 et 13 %. Cerise sur le gâteau : à l'entrée du village de Morcles, une sympathique rampe à 16 %.
Attention : la seule auberge de Morcles ferme définitivement ses portes à la fin du mois de mai 2019.

00:00:00Passo dello Spluga depuis Splugen (2115m)

Magnifique montée depuis Thusis. Peu de circulation, bon revêtement (2019), tracé avec de beaux lacets et pente raisonnable. A faire !! La descente sur Chiavenna est relativement technique, car très rapide, sur route étroite et dans un état parfois discutable.

00:00:00Col de Vars depuis Guillestre (2108m)

Après l'Izoard, sous un soleil accablant, ce fut le plus pénible franchissement sur la route Thonon-Nice.
Dès Guillestre les rampes se font sentir, Vars semble inatteignable. Enfin un replat, l'entrée dans Vars et, miracle : une fontaine qui coule à un joli débit. Pause donc ! Et ça repart, on traverse la très hideuse station de ski (une horreur), passe une courte bosse, un plat, le lac, le bistrot et la dernière rampe, qui, bien que modeste, fait à nouveau mal aux cuisses. Décidément, lorsque la fatigue s'installe, le moindre accident de terrain se fait sentir. Autre bistrot au sommet.
Très beau point de vue sur la vallée de l'Ubaye, belle descente sur une route parfois très étroite, et qui secoue à une ou deux reprises. Rester vigilent. Jolie arrivée à Jaussiers : on tombe pile sur le carrefour indiquant "Col de la Bonette". Ce sera la ration de demain.

00:00:00Gotthardpass depuis Airolo (via Tremola) (2108m)

Ascension réalisée par un temps de rêve et sans trafic puisque la route moderne a la bonne idée d'attirer les gens pressés.
Les premiers km sont bien soutenus, sur bitume. A mi parcours, au début d'un défilé étroit, commence la partie historique, magnifiquement entretenue, à tel point que les pavés se font oublier. Du reste, la magie des lacets s'enchaînant sans répit, la pente facile et le paysage font penser à d'autres choses. J'imagine les diligences, qui ne circulaient pas pendant plus de 6 mois, les piétons qui s'engageaient malgré les mauvaises conditions, le trafic des colporteurs transalpins, la vie à l'hospice... toute une époque disparue. On grimpe dans le temps et l'espace. C'est totalement magique.

00:00:00Passo del San Bernardino depuis Hinterrhein (2065m)

Parti de Coire pour relier Bellinzone, 125 km dont 50 de montée.

La Via Mala débute à Thusis. A partir de cette bourgade, le trafic automobile principal est drainé par la semi-autoroute qui mène au Tessin. La route appartient presque aux cyclistes ! Et le revêtement est très bon.
Un premier tronçon à la pente de 6-8 % passe au travers des gorges du Rhin qui fait preuve d'une belle vitalité.
Un replat mène à Andeer, puis la route s'élève en serpentant agréablement jusqu'au lac de Schuf.
Un long plat de près de 10 km conduit auprès des villages de Schuf, Splügen, Nufenen et Hinterrhein (dernier point d'eau).
Ensuite, une incroyable série de lacets permet d'atteindre le plateau sommital, véritable lande rase parsemée de blocs rocheux, traversée par de multiples ruisseaux et colorée par une flore magnifique.
La pente se fait alors plus douce et on arrive à l'ancien hospice, où une cantine modeste mais bienvenue permet de se désaltérer.
La descente qui suit est impressionnante : forte pente, lacets nombreux, vallée encaissée, sur plus de 20 km. A la sortie de Mesoco (attention route pavée), plus de 20 km de faux-plat descendant permet d'atteindre enfin le chef-lieu tessinois.
Beau, mais long ; à faire.

01:00:00Oberalppass depuis Göschenen (2044m)

Depuis Andermatt, la montée s'étale sur 10 km, avec de très larges virages, une pente moyenne de 5 à 7 % sur 7 km puis bien plus plate sur les derniers km. Jolie vue sur la vallée d'Andermatt, avec le col de la Furka droit devant et l'entrée de la vallée du Gotthard sur la gauche.
A hauteur du lac, on entre dans une galerie puis on débouche sur le col.

Au somment du col, un phare maritime, le plus haut phare du monde, annonce
la présence de la source du Rhin dans les environs.
La descente sur Disentis s'effectue sur une belle route en lacets.

00:00:00Cormet de Roselend depuis Beaufort (1968m)

Pffff, troisième col du jour ; la montée au col de Méraillet est longue et sans intérêt car trajet forestier mais pas toujours ombragé.
Arrivé au lac, le paysage devient splendide. Sans être très pentue, la dernière rampe au sortir du défilé rocheux, semble bien bien longue.
Vertigineuse descente sur route très étroite par endroits, dans une vallée qui semble perdue au milieu de rien. On arrive directement sur Bourg Saint Maurice.

01:30:00Klausenpass depuis Altdorf (1948m)

Magnifique col, malheureusement peu connu des Suisses romands et des Français, car reliant deux vallées secondaires. Il vaut cependant qu'on s'y intéresse, tant du point de vue paysage que sportif.

De part sa longueur, c'est un col alpin classique ; le dénivelé en fait un obstacle qui intéressera les sportifs ; sa pente est très régulière et soutenue : rares sont les passages en-dessous de 6%.

Le revêtement est très correct pour une route de montagne, le trafic quasi inexistant (monté en semaine), ce qui en fait une cible de choix.

Les fontaines sont rares : une à hauteur de l'hôtel sous le sommet et la seconde devant la chapelle sommitale ; un petit snack permet de se ravitailler.

La montée est un peu monotone car les lacets sont rares et la route ne traverse pas les petits villages ; ainsi devine-t-on le col longtemps à l'avance, ce qui peut saper le moral.

En revanche la descente est plus variée. Sur le haut le macadam a souffert des hivers, mais passé le long plat des pâturages, la route est excellente et large. Attention, vous roulez dans le royaume des vaches, elles paissent le long de la route et ne sont entravées par aucune clôture.

01:30:00Passo del Lucomagno depuis Disentis (1914m)

Col qui m'était inconnu, long de 20 km, j'étais un peu impressionné et pas trop sûr d'atteindre le sommet.
En fait, l'effort principal se fait dans les premiers kilomètres, jusqu'à St Gions, puis cela devient très agréable jusqu'aux dernières galeries. La pente atteint un 7% dans ces ouvrages. A noter que le point culminant du col se situe dans la très longue et dernière galerie (1972 m), et que le restaurant est à 1914 m.
Très faible circulation, revêtement de rêve, paysage très campagnard, aimable, ce col est un pur bonheur à gravir. La descente sur Biasca est très longue, le revêtement excellent sur les premiers kilomètres tessinois mais malheureusement la route devient plus chaotique à cause des plaques de béton qui la constituent jusqu'à l'entrée d'Olivone.
Le versant tessinois est surprenant : on traverse des pentes recouvertes de pins de montagne et sur le bas on rencontre des jardins de lauriers et de palmiers, en pleine nature méditerranéenne. A faire dans ce sens !

00:00:00Mont Ventoux depuis Malaucene (1912m)

Belle côte, pourcentages soutenus, les 10 % ne sont pas rares. On souffle un peu à la hauteur de chalet Liotard, mais la reprise est violente. On quitte les arbres à environ 3 km du sommet qui est alors visible. Réalisé dans des conditions météo idéales : pas de vent et une température de 24 °C au sommet.
Montée rude, mais quasiment initiatique.

00:00:00Malojapass depuis Chiavenna (1815m)

Longue approche depuis Chiavenna, avec des pentes raisonnables. En revanche, passé le dernier village, une impressionnante rampe se présente, puis la montée s'effectue dans les magnifiques lacets jusqu'au sommet. Excellent revêtement (2019). Circulation non négligeable.

00:00:00Col de la Croix depuis Bex (1776m)

Le pourcentage moyen est trompeur : entre les Devens et Fenalet, la pente est entre 9 et 11 %, la sortie de Villars à 11% sur près d'un kilomètre, et les derniers km tutoient les 10 %. Ne pas prendre à la légère.
Belle montée cependant, on traverse de jolis villages typiques, on passes des vignes aux alpages avec de majestueux massifs montagneux. Peu de circulation.
La descente sur les Diablerets est rapide, le macadam dans un état assez moyen (mai 2019).

00:00:00Col de Joux verte depuis Montriond (1760m)

Tranquille jusqu'à la cascade de l'Ardent, très soutenu par la suite : du 9% sur 6 km, et cela se calme après la traversée des Lindarets.
La vue est formidable, variée et la circulation très ténue. Magnifique descente sur Morzine.

00:00:00Col de Joux Plane depuis Morzine (1691m)

Une fois maîtrisé le Ranfolly, cela passe tout seul, quel soulagement : il existe des portions presque plates, voire descendantes dans ce beau pays de Haute-Savoie !
Magnifique descente sur Samoëns.

00:00:00Col du Ranfolly depuis Morzine (1658m)

Je l'ai trouvé bien pénible et peu intéressant à franchir. Déjà bien entamé physiquement par le parcours de la journée, cette fin d'étape fut rude. Beau point de vue sommital, transition très agréable vers le col de Joux Plane.

00:00:00Col des Saisies depuis Flumet (1657m)

Longue montée avec quelques zones bien pentues mais également des replats. Magnifique point de vue au sommet. Longue descente sur Beaufort, avec une petite bosse à la croisée de Haute-Luce.

01:10:00Chalet du Mont Tendre depuis Montricher (1646m)

Côte régulière, ombragée, sur une route en très bon état (2017) et très peu fréquentée (2 autos lors de la montée). Après le premier chalet, il vous reste moins de 2 km et une bosse à 12 - 13 % et vous y êtes. Le plus haut sommet du Jura suisse est à la portée de la main.
Montée pas si difficile.

00:00:00Col de la Colombière depuis Scionzier (1613m)

Costaud comme col ! Le départ est déprimant : à chaque km, la pente se redresse d'un pourcent... mais se stabilise à 7%. Montée agréable dans la forêt, faible circulation, cela se passe bien jusqu'au replat avant le Reposoir.
La sortie du hameau est bien relevée mais cela ne dure pas. Au fur et à mesure de l'ascension, le paysage s'ouvre sur les pâtures et les parois de rocher. C'est vraiment une belle course, même si, dans la dernière rampe de 3 km, le dernier panneau de distance annonce cruellement 11% pour la fin de la montée ; rien ne nous sera épargné.
Très belle vue sommitale sur la vallée du Grand Bornand et belle descente. A faire.

00:00:00Chasseral depuis Le Pâquier (1607m)

Très jolie côte, dans un cadre magique. Le début semble plat, mais très vite on se trouve dans une pente soutenue de 10 %. Lorsque l'on aperçoit le relais au sommet de la petite descente, on a l'impression d'être au Ventoux, la caillasse en moins bien sûr. Après la petite descente, la pente est très facile jusqu'au sommet. Le paysage jurassien est magnifique, des deux côtés de la montagne.
La descente sur Nods est très rapide, sur un revêtement désagréable hélas.

00:00:00Col de Méraillet depuis Beaufort (1605m)

Pffff, troisième col du jour ; la montée au col de Métraillet est longue et sans intérêt car trajet forestier mais pas toujours ombragé.

00:00:00Hôtel du Chasseron depuis Sainte Croix (1570m)

Bommne nouvelle : le VTT n'est pas obligatoire mais il faut être attentif.
La montée goudronnée est régulière et en bon état pour une route forestière (2017).
Arrivé sur le premier tronçon de terre, les choses sont moins simples : au vu de la pente et sur un vélo de route, il faut utiliser le plus petit braquet pour éviter de patiner, déraper et au final se retrouver au sol.
Compte tenu de l'état d'une section présentant un revêtement très grossier, j'ai préféré mettre pied à terre pour le franchir sans prendre de risque inutile.
La dernière rampe est une autre histoire. Je n'ai pas pu remonter sur le vélo pour la franchir : le pied non goudronné affiche 15 % et la suite goudronnée 18 %...
Vue splendide au sommet ; restaurant fermé les lundi-mardi.
La descente... en adaptant la vitesse à l'état de la route/piste, j'ai pu tout traverser sur le vélo, avec cependant un pied décroché, à tout hasard.

00:00:00Col du Télégraphe depuis Saint Michel de Maurienne (1566m)

Pente régulière, de difficulté moyenne, itinéraire forestier agréable le matin. Penser à rouler un peu avant d'attaquer la montée. Descente sur Valloire agréable

00:00:00Col du Pillon depuis Gsteig (1546m)

Parti depuis La Comballaz, descendu le Col des Mosses, puis traversé la vallée du Pays d'en Haut en passant par la rive gauche de la Sarine jusqu'à Rougemont, puis utilisé les pistes cyclables de Saanen à la sortie de Gstaad.
La montée du Pillon débute à Gsteig. Pente agréable sur les 4 premiers kilomètres. La route se redresse après le départ du téléphérique de Reusch, jusqu'à atteindre 10 % sur plusieurs hectomètres. Jolie vue sur le massif des Diablerets et du Sanetsch. Descente très rapide vers le village des Diablerets sur une route refaite à neuf en été 2015, puis retour à la Comballaz par la montée des Voëttes. 65 km.

01:10:00La Barillette depuis Gingins (1528m)

Belle montée, à l'ombre, sans circulation. Côte à respecter : les pourcentages sont soutenus ! Dès le premier km, on a droit à du 10 % sur plusieurs centaines de mètres ; et cela se répète plus haut. Même le dernier km présente une pente comprise entre 7 et 9 %. Il y a peu de replats pour se reprendre, et pas de fontaine. En revanche, la vue offerte au sommet est splendide.
C'est la montée la plus célèbre de la région nyonnaise ; demande une préparation certaine pour être abordée avec succès et plaisir. Bon test pour les Alpes.


00:00:00Jaunpass depuis Reidenbach (1509m)

Belle montée très régulière 7 à 9 %, belle route. Le paysage change à chaque lacet. Relativement facile depuis Zweisimmen.

00:00:00Col Saint-Martin depuis D2205 (1503m)

Ah la la cette montée !
Après Bonette, dans l'après-midi, accompagné par un vent thermique marqué et un soleil très présent, ce fut pénible. Dès la bifurcation en-dessous de Saint Sauveur de Tinée (attention, elle est peu visible, juste avant le tunnel), la pente est bien relevée et longue. Après 5 km, cela devient et reste plus facile jusqu'au village en 3 étages de Valdeblore, qui marque la fin de l'étape pour ce jour.
Le lendemain, je finalise ce col qui avait mal commencé pour moi. A part quelques points de vue en direction de la vallée de la Tinée et du cachet des villages traversés (ils valent la peine qu'on s'y arrête) le trajet ne présente que peu d'intérêt.
Descente très rapide sur Saint Martin de Vésubie.

00:00:00Col des Aravis depuis Thones (1486m)

Depuis La Clusaz, facile. Belle montée dans de magnifiques paysages. Bon revêtement (2018).

00:00:00Chalet du Suchet depuis Rances (1485m)

Monté sur une route regravillonnée (juin 2018), pas très agréable.
Solide obstacle, passablement de trafic (bus, auto) ce dimanche. Peut-être vaut-il mieux entreprendre ce trajet en semaine.
Vue bouchée au chalet !

Pour la descente, préférer obliquer à droite en direction des Clées, ce qui nous ramène à Lignerolles sur un excellent macadam ; descente très rapide.

00:00:00Station de Champex-lac depuis Martigny (1468m)

Montée qui en impose ! 12 km, mais dès le départ, on est dans du 9 % puis très souvent à plus de 10 % et de façon soutenue. Mais pente régulière permettant de prendre un rythme et de grimper sans trop souffrir ; très belles et nombreuses épingles à cheveux. Le sommet est moins raide (un peu seulement).
Le revêtement est très correct (2018). Pas de fontaine dans la montée !!

00:00:00Station de Champex-lac depuis Orsières (1468m)

D'accord avec Loïc, mais la montée est agréable : pente agréable et régulière, paysage ouvert sur la vallée sur plus de la moitié du parcours, puis en forêt. Les derniers hectomètres sont les plus pentus.

00:00:00Col de la Croix Fry depuis Saint Jean de Sixt (1467m)

Franchi en août 2017, après avoir franchi la Colombière. Mal alimenté, il me laisse un souvenir mitigé. Mais le magnifique panorama et la belle descente qui suivent l'ascension font oublier ce (gros) passage à vide.

01:37:00Col du Marchairuz depuis Gimel (1449m)

Parti de Nyon. 17 km jusqu'à St Georges ; parcours d'échauffement à 6 % max sur une route agréable, au paysage varié.
Depuis St Georges, les choses deviennent plus sérieuses. Les premiers km sont faciles, mais passé le pâturage de la St Georges, la pente se relève, atteint les 8 % sur plusieurs km et finit par un 9 % à 500 m du sommet. Belle vue sur le Léman. La descente sur le Brassus est assez rude : fort pourcentage et mauvais revêtement sont à l'honneur.

00:00:00Col du Marchairuz depuis Le Brassus (1449m)

Voici une montée intéressante, parmi les difficiles qu'offre le Jura. Dès le départ et sur les 4 premiers kilomètres, la pente varie de 7 à 11 %, puis un creux permet de se refaire une santé. A noter que ce tronçon a été refait (2016), ce qui est une bénédiction surtout en descente.
A hauteur de l'embranchement de la route de montagnes qui traverse la combe des Amburnex et mène à Bassins par une redoutable descente (à cause de l'état de la chaussée), il reste 1.4 km assez costaud, entre 7 et 8 %.

01:10:00Col de Combe Blanche depuis Divonne les bains (1383m)

Côte bien marquée dans son pied, puis légère diminution de la pente à mi-parcours et enfin des pourcentages plus aimables.
Cette montée n'est pas bornée tous les km, elle se déroule en sous-bois et ne donne que peu de repères : un point de vue remarquable sur le bassin lémanique valdofrançais ; il faut utiliser son compteur de km pour avoir une idée du pensum restant à effectuer.
Le revêtement est bon mais rugueux, il y a passablement de cailloux le long des falaises. En revanche pas de circulation. Et le somment est plus élevé que celui de la Faucille d'environ 80 m.
Bonne côte d'entrainement.

00:00:00Perroude du Vaud depuis Le Vaud (1374m)

Belle montée forestière avec des % bien présents : 3 rampes à 11 % le reste entre 8 et 10 %. Sérieuse alternative à la Barillette. Pas de trafic et on débouche dans les pâturages. Demande une bonne préparation physique.

02:00:00Pas de Morgins depuis Monthey (1371m)

Belle montée depuis Monthey, par une route secondaire en rive droite de la Vièze, jusqu'à Troistorrent, ce qui permet d'échapper au trafic. De plus, en partant le matin, on profite de l'ombre.
Depuis Troistorrents, suivre la route cantonale sur environ 1 km et attaquer la montée par la route du Bois en direction de Morgins. C'est une pente à 8 % assez monotone mais sans difficulté. Dès la jonction avec la nouvelle route qui relie Troistorrents à Morgins, le terrain est plat ; une dernière bosse avant la douane puis à nouveau un secteur plat avant d'arriver au col. Belle vue sur les deux versants.

00:00:00Pas de Morgins depuis Bioge (1371m)

Long faux-plat dans une belle vallée. Parcours cependant monotone jusqu'à Abondance, puis plus varié grâce aux localités traversées. La pente se relève à partir du lac de Chatel mais reste en dessous des 8%, à l'exception de quelques décamètres précédant un porche en bois tout proche du sommet (10 à 13 %).
Le sommet n'est jamais visible et c'est une bonne surprise de le découvrir 400 m après le passage du porche. Bon revêtement (2017).

00:00:00Grand Ballon depuis Willer sur Thur (1343m)

Solide montée, surtout avec le vent dans le nez... Belle arrivée avec splendide vue et de nombreuses solution de ravitallement.

00:00:00Col de la Chau depuis Les Trois Routes (1337m)

Après le col de la Machine, le ventre presque vide, ce fut long et monotone. Heureusement qu'au niveau du col intermédiaire de Chaud Clapier on trouve un resto ouvert le lundi. Mais sans difficulté.

00:50:00Col de l'Aiguillon depuis Baulmes (1320m)

Pente d'une régularité désespérante ! Le compteurr de % semble bloqué entre 9 et 11. Il faut passer le premier clédard canadien pour voir la pente devenir plus aimable, après 6 km.
Puis c'est une jolie descente sur route étroite. Sur tout le parcours, le revêtement est bon, meilleur dans la montée (2016).
A noter que l'épicerie de l'Auberson est ouverte le dimanche matin, ce qui peut rendre service.

00:00:00Col de la Faucille depuis Gex (1320m)

Col très abordable, bon revêtement. Grimpé avec une température de 30 à 34 °C, c'est un peu plus pénible. Belle vue sur le Mont-Blanc

00:00:00Col de l'Aiguillon depuis L'Auberson (1320m)

Pas difficile, route quasiment sans circulation. Toute la montée se passe en forêt, donc pas de point de repère ; en cas de passage à vide, cela semble long, long...
Le revêtement est très correct pour une une route forestière (2017). Le col lui-même n'est pas mentionné par un panneau, on prend conscience qu'on le franchit lorsque la pente s'inverse, à hauteur d'une place de débardage qui offre une vue saisissante sur les voies de grimpe des Aiguilles de Baulmes.
La descente est fatigante car la pente est comprise entre 9 % et plus, mais le bitume est excellent. Attention de ne pas se laisser prendre par la vitesse car route à double sens et relativement étroite.

00:00:00Mont Salève depuis Cruseilles (1307m)

Jolie montée très régulière mais un peu monotone car tracée en forêt, donc peu de vue. Magnifique panorama sur le bassin genevois après le passage du col du Gros Piton. Descendu sur Le Coin ; à donner le vertige.

00:22:00Col de la Vue des Alpes depuis La chaux de fond (1283m)

Ce col est facile, à part la première rampe bien relevée, gravie à 35 °C. Bon revêtement, piste cyclable sur toute la montée.
Les 3 derniers kilomètres présentent une pente très raisonnable avec un petit ressaut dans les derniers 400 m. Vue splendide sur les Alpes et le val de Ruz, suivie d'une formidable descente sur Neuchâtel.

00:00:00Col de Rousset depuis Saint Agnan en Vercors (1254m)

Fait dans l'enchainement col de la Machine. Sans difficulté, vue splendide au sortir du tunnel.

00:00:00Col du Corbier depuis La Solitude (1237m)

Col agréable car belle route, peu fréquentée et revêtement excellent à la montée. La vue sommitale n'a rien d'exceptionnel et le peu qu'elle offre est gâché par les horribles bâtiments de la station.

00:30:00Col de Landoz-Neuve depuis Les Charbonnières (1235m)

La première rampe atteint les 7 % tout de même; puis la pente devient plus facile une fois la frontière franchie. Montée sans histoire à travers les pâtures, suivie d'une très agréable descente sur Mouthe. Peu de trafic, macadam en bon état. Que du bonheur.

01:20:00Col de la Givrine depuis Nyon (1232m)

Parti de Nyon et monté par Genolier, Arzier. Cette route est plus longue que la variante de gauche, passant par Trélex. 19 km contre 15 km.
Depuis Genolier, la pente est comprise entre 6 et 8 %. Après Arzier, il y a encore deux courtes bosses à 8 %. La route est plus roulante depuis St-Cergue, avec deux plats appréciables aux lieux-dits les Pralies et la Givrine.

00:00:00Col du Mollendruz depuis Le pont (1174m)

Monté depuis Romainmôtier, route à 6% jusqu'à la croisée Premier-Juriens. Puis faux-plat jusqu'à Vaulion. La route longe le rustique vallon du Nozon, très peu de circulation.
La route qui mène à Petra-Félix est facile, régulière, idéale pour qui veut faire un premier col jurassien sans se faire exploser le caisson ! Encore 2 km et on atteint le col du Mollendruz. A noter (mai 2016) que le restaurant du sommet est fermé ; une guinguette de location de matériel de sport vend des boissons, mais ouverte uniquement le samedi et dimanche.

00:00:00Col du Mollendruz depuis L'isle (1174m)

Col très facile et roulant, fait pour se mettre en jambes en début de saison ou en automne ; permet de tirer de bons braquets. Revêtement excellent (2016), pente très régulière, trafic modéré, mais parcours monotone : pas de lacet, pas de point de vue. Le restaurant du sommet est toujours fermé

00:00:00Ballon d'Alsace depuis Malvaux (1171m)

Montée facile, bonne route, mais pas de vue durant l'exercice. Superbe descente par Sewen.

00:00:00Col de la Tourne depuis Neuchâtel (1170m)

Démarré depuis Cortaillod. L'effort est marqué entre Bôle et Rochefort-Les Grattes, mais le reste de la côte n'est pas à négliger.
Col relativement court, permettant un travail intense, montée sans répis, à part après le carrefour des Grattes mais seulement sur quelques hectomètres. De nombreux passages à 10 %, mais de longueurs brèves.
Très jolie descente sur les Ponts de Martel.
Revêtement impeccable (2018).

00:00:00Col des Gets depuis Morzine (1163m)

Facile, pas trop de circulation, belle descente sur Tanninges

00:00:00Côte de Prémanon depuis La Doye (1155m)

Jolie montée à l'abri du trafic de la Nationale Morez-Les Rousses. Bon bitume (2019) mais sans fin si on n'a plus les jambes... Vaut le détour.

00:47:00Col des Étroits depuis Vuiteboeuf (1153m)

Certainement le col jurassien le plus facile à gravir : route large, pente très régulière dans les lacets puis plus douce 4 km avant le bourg ; cela devient plus sérieux à la sortie de la localité, mais sur un tronçon de moins d'un kilomètre.
Passablement ombragé le matin. A faire en début de saison ou comme premier col pour des débutants. Col très roulant.

00:00:00Torgon depuis Vionnaz (1140m)

Très belle montée jusqu'à Jorette : de beaux lacets, un macadam en excellent état, peu de circulation et une vue magnifique sur le Chablais vaudois. Pente très raisonnable, une fois gravi le premier kilomètre.

00:00:00Col de Cou depuis Habere Poche (1117m)

L'itinéraire ferme la Vallée Verte de Boëge, ce qui offre un joli coup d'oeil sur les lieux. Montée facile, mais avec une bise contraire, on sent bien la pente.
Redescendu sur Fessy ; descente très rapide sur un tapis partiellement neuf ; elle vaut le détour, dirait le guide Michelin.

00:00:00Col de la Rochette depuis Hauteville Lompnes (1112m)

Facile, régulier mais pas de point de vue au sommet. Belle descente sur Ruffieux.

00:00:00Col des Pontins depuis Dombresson (1110m)

Franchi avant de monter au Chasseral. Bon revêtement, pente bien marquée mais pas pénible. On traverse le village de Didier Cuche (Les Bugnenets), champion du monde de descente en ski alpin, avant de bifurquer pour le Chasseral.

00:00:00Col du Mont d'Orzeires depuis Le pont (1061m)

05.05.17. Parcouru en allant sur Vallorbe. C'est une petite bosse vite franchie. Splendide descente sur un bitume excellent.

00:00:00Col de la Chaudière depuis Saillans (1047m)

Belle montée, pas de trafic, pas de fontaine, montée régulière et soutenue. Bon revêtement (2019). Beau point de vue avant et après le sommet.

00:00:00Col de Montmirat depuis le Cantonnet (1043m)

Col roulant, peu de trafic pour un samedi matin, trajet agréable. Pas de point d'eau avant le restaurant du sommet.

00:00:00Col de Richemond depuis Hotonnes (1036m)

Régulier, de pente moyenne, devenant plus facile avant le sommet. Très belle descente sur Génissiat.

00:00:00Col de la Machine depuis Saint Jean en Royans (1011m)

Longue montée forestière ombragée le matin, pente soutenue, 2 fontaines, mais c'est monotone.
L'arrivée dans la Combe Laval est splendide !! Cette route suspendue dans le vide est fabuleuse, à parcourir une fois dans sa vie. Belle fontaine à hauteur du panneau annonçant le col.

00:00:00Col de Solpérière depuis Le Pompidou (1010m)

La sortie du Pompidou inquiète franchement, cela semble être un mur, puis cela se calme, un peu, semble long sous la canicule de cette fin juin 2019.

00:00:00Brünigpass depuis Giswil (1008m)

Franchi le 26.10.17.
Se présente en 2 tranches : un premier palier au-dessus de Giswil ; pente prononcée entre 7 et 9 %, avec un trafic bien présent, mais pas plus que dans des cols comme La Faucille ou Jougne dans le Jura...
Puis un long replat jusqu'à Lungern. Là démarre la deuxième tranche, 7.5 % en gros et bonne surprise, au-dessus du parking qui offre un splendide panorama sur la vallée, la pente s'adoucit jusqu'au sommet.
La montée est très roulante, le bitume excellent, la route large. Et la descente sur Brienz est très agréable.

Je suis parti de Lucerne et j'ai longé les deux lacs de la vallée sur leur rive gauche, ce qui permet d'éviter le trafic. Le long du lac de Sarnen, il y a une petite montée avant Giswil. Le long du lac de Lungern, la route est étroite et finit en bonne piste en terre battue. Aucune difficulté.

Il existe un chemin permettant d'éviter le tronçon très fréquenté de la route cantonale depuis Giswil : il faut rouler en direction de Sörenberg et une route étroite s'élève sur la gauche (itinéraire fléché en rouge), cela semble bien raide et débouche à l'extrémité NE du lac de Lungern. A voir...

00:00:00Station de Lans en Vercors depuis Sassenage (1004m)

Avec le fort trafic de ce dimanche, plus la température élevée, ce fut un rude effort ! La sortie de la côte dans le défilé est agréable. Pas de fontaine.

00:00:00Col de la Savine depuis Morez (995m)

Col très court, peu difficile, mais sans grand intérêt car la vue est inexistante et il se trouve sur l'axe surchargé de Genève-Lons-Le-Saulnier. A éviter en semaine.

00:00:00Col de Saxel depuis Bons en Chablais (943m)

Très agréable en début de saison, facile. Route en excellent état des 2 côtés. En revanche peu de vue sur le Léman.

00:00:00Coll de Soller depuis Puerto Soller (909m)

Col en 2 parties : depuis le Port de Soller, la montée s'effectue dans les vergers de citronniers et d'orangers, sur une petite route sans trafic, avec des lacets bien marqués et une pente entre 5 et 7 %.
Puis on recoupe la route principale qui monte vers le Puig Major, s'en suit une jolie descente sur Soller, qu'il faut traverser pour rejoindre la route de Palma ; là, ce n'est pas très drôle à cause du trafic soutenu qui nous accompagne jusqu'au tunnel.
La route réservée aux cyclistes est absolument merveilleuse : excellent revêtement, pente régulière, de nombreux lacets. 2 auberges au sommet et magnifique panorama sur la plaine en direction de Palma.
Col sans difficulté. La descente est très agréable mais le revêtement moins bon.

00:00:00Col des Bagenelles depuis Hachimette (903m)

Démarré depuis le Col du Bonhomme, car j'ai suivi la Route des Crêtes. Montée courte mais pente soutenue. Superbe descente sur Ste Marie.

00:00:00Col de la Berche depuis Jujurieux (864m)

Débuté à Préau /Cerdon. Longue montée, pas mal souteneue dès le début, puis se calme sur la fin Début en forêt puis le haut en pâturage. Très peu de circulation.

00:00:00Ober Hauenstein Passhöhe depuis Balsthal (731m)

Facile et très bon revêtement. Jolie vue à la sortie de Balsthal. Belle descente sur l'autre versant.

00:00:00Col de l'Exil depuis Saint Jean du Gard (705m)

Enchainé avec le col de Saint-Pierre. Pas de difficulté, parcours essentiellement forestier.

00:00:00Col Saint Pierre depuis Saint Jean du Gard (596m)

Jolie montée sans réelle difficulté, mais par 45 °C (fin juin 2019), c'est intenable.

00:00:00Col de la Placette depuis Saint Laurent du Pont (587m)

Col facile, rien à signaler, si ce n'est la belle descente sur Voreppe.

00:00:00Col de France depuis Meillonnas (371m)

Petite bosse, pas de point de vue, pas grand'chose à en dire. Bon revêtement.