Col de l'Iseran : 2764 m

depuis Bourg Saint Maurice

Nom : Col de l'Iseran
Altitude : 2764 m
Ouverture : Fermé
Départ : Bourg Saint Maurice
Longueur : 48.00 km
Dénivellation : 1955 m
% Moyen : 4.07%
% Maximal : 6.9%
Massif : Vanoise, France

Les autres montées disponibles

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

05:36:00Christian C

très dure mais trop géniale, monté depuis Seez, heureux d'avoir porté les couleurs de mon club (ACM Goderville) sur un des plus hauts cols de France

02:49:00Cyrille V

Temps pris depuis l'entrée de Séez.
Col très très long, environ 45 km.
Pente irrégulière, pourcentage important avant Saint foy de Tarentaise et Tignes, légère descente de Tignes à Val d'Isère, puis les 17 derniers kilomètres après Val d'Isère qui paraissent interminables avec les 2 derniers kilomètres à près de 8%.
Pas le plus beau col de la région, et surtout route pas très agréable jusque Val d'Isère.

01:04:00Frederic B

realisé en 1984 mais a partir de val d'isere

03:40:00Caral C

les 2 derniers kms : dur dur, sinon sortie magnifique

03:00:00Nicolas M

3h depuis bourg saint maurice, autant dire qu'on a le temps de se faire chier ! Surtout jusque Val d'Isere. Le col débute vraiment là, car les 33km avant Val sont vraiment nuls (grosse route, circulation tunnels non éclairés, pas de paysages...). Par contre, passé val, c'est l'émerveillement total, les 17 derniers km sont tout simplement majestueux. Temps depuis Val d'Isere : 1h03'

03:00:00Lionel P

Superbe col
Très long, plus de 40 Km de montée mais les pourcentage sont rela tivement régulié. les pentes les plus raide sont avant le barrage du chevril. Après le pont St Charles c'est l'altitude qui crée la difficulté car les pe,tes oscille entre 5 et 7%, Sauf les deux derniers Km à 8, 9%. C'est certe une des plus belles ascenssion des alpes à accrocher à son tableau de chasse.

02:10:00Jerome B

Col facile mais très long.A partir de val d'isère , il faisait très froid avec beaucoup de vent(glacial)

01:05:00Dom B

Effectué en 2004 et 2006 , et dans les 2 sens en 2004 le même jour, 1h15+1h20.
C'est un très beau col. Il n'y a pas trop de voitures, le paysage est superbe. Attention au froid; en 2006 je suis arrivé dans la neige.
Les descentes sont très roulantes avec de la visi, on peut se faire plaisir.

Depuis Bourg st maurice, c'est un peu long et il y a beaucoup de voitures .

Dans le genre, préférer une montée vers le barrage de la Sassière (7km très raide) , ou la montée vers le Miroir au départ de St foy. C'est très dur.

02:37:00Benjamin T

1ère partie pas top, beaucoup de circulation jusq'au val d'isère.
après, tres beau paysage, et moins de voitures.
pas tres dure, mais longue, longue....

02:43:00Franck T

Montée avant val d'isère a mon avis dangereuse a cause de ces tunnels,mais apres genial.

02:44:00Stéphane L

Traversée des Alpes 2009. Temps depuis les hauteurs de Seez.
Long, très long. La première partie vers Tignes est ...bof (beaucoup de voitures et de camions, pas de très belles vues).
Quelques tunnels entre Tignes et Val d'Isère sont super mal éclairés.
Après Val d'Isère, tout change: les paysages sont magnifiques, et j'ai eu l'impression que c'était un peu plus facile qu'en bas.
La vue du sommet est, je pense, la plus belle de toute la Route des Grandes Alpes
Donc: Long mais pas très pentu
A faire

01:11:27Nar'b! N

Montée effectuée en 2001...ça nous rajeunit pas!!!

01:28:00Denis S

Réalisé le 25/08/2016 au départ du Barrage de Tignes. Col mythique...aux panoramas exceptionnels en plein coeur du Parc National de la Vanoise ! Plus haut col routier des Alpes et d'Europe.
Depuis Bourg-Saint-Maurice, c'est l'une des montées les plus longues de France. Il faut en effet compter une demi-journée pour avaler les presque cinquante kilomètres d'une ascension pittoresque. Heureusement, les six premiers kms sont très roulants. Ensuite, la pente se montre plutôt irrégulière, attention à bien gérer votre effort. Retenez qu'au Glacier de la Grante-Motte vous serez à mi-chemin. Le dernier gros morceau, qui alterne entre névés et roches désertiques, est long de 11km.

02:45:00Laurent G

Col effectué le 20 juillet 2010. Superbes conditions météo. Première partie de la montée depuis Bourg jusqu'à Val d'Isère un peu monotone mais nécessaire pour mieux savourer la deuxième partie qui est vraiment superbe. Un col à faire.

03:30:00Arnaud M

Col tres long quand on est tout seul. Avant val d\'isèe c\'est pas tres interessant mais apres les paysage sont magnifique, les 3 dernier km sont tres dur!! J ai grimpé ce col a 14 ans et prevoir des habits chaud pour la desente!

01:10:00Théo 3

2 derniers km difficiles ...

03:20:00Maxime P

Réalisé depuis Séez pendant l'été 2011.
Long, ... très long. Par contre rassurez-vous, si vous ne trouvez pas de roue à accrocher, c'est vraiment qu'il ne doit pas être ouvert. Les 2 deniers kilomètres, ça piquent ...

Pour le descente entre le col et Val d'Isère, prévoyez des vêtements chauds (genre polaire) et de bons gants, éventuellement un maillot de rechange pour ne pas descendre mouillé.

Temps depuis Val d'Isère: 1h15

02:00:00Lilian D

Monté depuis Val d'Isère

Montée régulière et assez agréable.

03:30:00Rémi T

Col très très long. avec des faux plat descendant (début et lac) puis des montées interminables. Surtout prévoir de quoi manger pour éviter la fringale. Le panorama est super de bout en bout (mise à part les remontées mécanique et la circulation). La descente sur Bonneval est impressionnant et bien plus sauvage que la tarentaise.

03:01:21Pierre M

Temps depuis Bourg-Saint-Maurice
Benoît G a tout dit :-)

03:00:00Julien H

Superbe, à faire absolument. Un départ depuis Val d'Isère est préférable en juillet-Aout, pour éviter la circulation

01:10:00Alexandre L

fait au cours de l'Iserane 2011 depuis val d'Isère

02:54:00Vinss V

Montée très belle après Val d\'Isère, mais il y a un vent glacial au sommet ! La difficulté réside dans la longueur du col mais pas dans les pourcentages ...

01:55:00Louis C

Montée faite depuis le barrage de Tignes.
Arrivée sous la grêle avec 7°C le 7 Août !!!
Deux derniers kilomètres difficiles

01:08:00Loeïs M

efféctué depuis val d'isere

03:45:00Marc D

Réalisé fin juin 2011. 30° à Bourg St Maurice et 5% au sommet.
Pas très joli jusqu'au barrage. Mais après Val d'Isere, un régal pour les yeux.
Le petit plus : la neige encore au bord de la route.
Si vous avez un vent de face à la sortie de Val d'Isere, c'est bon signe car il sera en grande partie dans le dos pour les derniers 800m de dénivelé.

01:15:00Johnny G

depuis val d'isere en juin 2004 le jour de son ouverture vent glacial en haut mais super paysage avec par endroit des mur de glace

01:15:00François B

Un col fait plusieurs fois en 2011, pour me remettre au vélo... Bon, OK, j'étais en vacances à Val d'Isère, ce qui permet de profiter que de la bonne partie de l'ascension.

Le rond point de sortie de Val signale le début de la montée... en fait, ça commence à plat, avant de grimper brusquement pour passer le hameau du Fornet (là où le bus-navette qui pue le diesel fait 1/2 tour). Ca continue de monter après pendant 1 km avant de revenir sur un plat qui annonce le pont St Charles.
Si ça vous intéresse, c'est là que se trouve le départ d'une jolie balade pédestre, sans beaucoup de dénivelé, par les gorges de Malpasset (un peu aérien, faut faire attention où on met les pieds) jusqu'au refuge du Prariond dans une magnifique vallée dans laquelle coule l'Isère...
Bref, une fois le pont passé, une série de lacets d'envergure inégale entament la montée. On s'élève rapidement à flanc de montagne, la vue devient de plus en plus belle. La route est plutôt bien roulante sans être un billard, et la pente globalement très régulière. AU bout de 4 km, on rejoint la gare d'arrivée du téléphérique du Fornet. Bientôt une courte descente permet de récupérer un peu, et c'est nécessaire car la pente s'accentue clairement sous la petite falaise jusqu'à la grande épingle à gauche, elle-même tout près d'un départ de télésiège sous Solaise.
On roule maintenant en direction du Nord-Est, avec toujours ce paysage grandiose sur Val d'Isère, le lac du Chevril en contrebas, et les pentes de la Bailletaz (prononcer Bailette) en face. Encore 2 km de montée redevenue assez sage avant que la route change de direction vers la droite pour remonter la vallée qui mène au col (table d'orientation si vous voulez un prétexte pour souffler). Changement de paysage encore une fois avec une vue forcément moins dégagée mais toujours digne d'intérêt. La route est presque droite sur une pente encore régulière, on longe le talus abrupt. Selon votre chance, une petite brise vous poussera (ou pas). La végétation est revenue à sa plus simple expression, pas d'arbre, juste l'herbe rase qui pousse à cette altitude, dans une ambiance de plus en plus aride et minérale. On passe les bornes qui montrent que l'on avance et que l'on s'élève grâce aux indications de pourcentages à venir. Pas mal pour se préparer psychologiquement ... Le but s'approche ... et on jette ses dernières forces sur les pédales pour combattre les derniers 1500 m avec une pente qui raidit autant que l'oxygène se raréfie.
Traditionnelle photo à l'arrivée devant le panneau, au milieu des motards, des automobilistes et nombreux cyclistes. Une petite pause à l'abri du vent (y'en a toujours là haut ... c'est un col avec son effet Venturi).
La descente est agréable et très roulante. Attention il peut faire frais ... et les automobiles roulent plus ou moins bien (attention en sortie d'épingle)....

02:11:11Paul J

Fait le matin, vers 10 Heures en avril 2012.
Ce col ce dessine en 4 parties :
-Il y a d'abord la portion plate entre Bourg St Maurice et Viclaire que j'ai faite en 18 minutes qui se roule bien : C'est du plat.

-Il y a après la portion qui va de Viclaire jusqu'au croisement entre la route de Tignes et la D 902. C'est une portion qui se roule bien que j'ai grimper en 47 minutes.

-Il y a ensuite plats et faux plats entre la route de tignes et Val d'Isère : faite en 13 minutes très rapidement, mais elle offre une gentille pause, car je doute fort que j'aurais tenu tout le col à la régulière sans ce bout de plat.

-Il y a enfin la portion jusqu'en haut du col faite en 53 minutes : elle est un peu pareil que la deuxième portion de route.

Très beau col, mais on manque d'oxygène au sommet.

02:43:00Bruno M

monter l'Iseran depuis Val d'Isère ? c'est un peu comme monter le Galibier depuis Valloire
non, la montée commence selon moi après Viclaire au bout d'une longue ligne droite
un col hors classe, de par sa longueur en km et en temps, sa pente quand même très soutenue pour un col si long (30 km à 5.9% en neutralisant le 'plat' intermédiaire) et l'ambiance très haute montagne après Val d'Isère
les points noirs sont nombreux : trafic, tunnels, chantiers incessants chaque été & les camions qui vont avec, le vent contre fréquent entre Val d'Isère & Pont St-Charles
et puis il y a un point que je classerais à la fois dans les bons et les mauvais côtés de cette bavante : la traversée de Val d'Isère

03:30:00Francis V

Première sortie en haute montagne en 2010, col magnifique surtout les 17 km après val d'isère. Col finalement assez roulant même si les derniers kilomètres cassent les jambes.

01:25:00Julien F

Fait à monocycle 29" depuis Val d'Isère seulement.

02:45:00Col de l\' I

.

03:10:00Yoann P

Temps pris depuis Seez, col extrêmement long et irregulier. 1ere parie quasi plate,la montée commence vraiment à partir de Val d'Isère,pas de gros % mais col usant.

03:30:00Olivier H

Réalisé pour la première fois (07.08/2014) sous un temps estival parfait, ensoleillé et frais (parti à 8h). Temps pris à partir de Bourg-Saint Maurice, 50 km jusqu'au sommet. Pas grand-chose à ajouter aux autres commentaires. Col plus long que difficile mais exigeant si l'on part de Bourg.
Une première partie plutôt agréable dans la forêt autour de Sainte-Foy en Tarentaise, pas difficile mais mieux vaut partir piano et garder des forces pour la suite.

Puis on enchaîne avec la portion pénible, cette longue ligne droite sous les tunnels, parfois dangereux, pour rejoindre Tignes puis Val d'Isère. Dans toute cette première partie, j'étais bien seul sur la route, les autres cyclo partant de Val d'Isère ou Tignes.

Ensuite, un régal, la haute-montagne dans toute sa splendeur. Lacets nichés à flanc de versant, nombreux cyclistes heureux, neige éternelle. Par contre, la fatigue est là, l'organisme déjà bien entamé après 30 km d'ascension. La fin au courage. Un col magnifique, aux panoramas uniques.
Fatigué mais heureux!

00:59:51Morgan T

Col monté le mardi 12 août 2014 depuis Val d'Isère. Beau panorama. J'ai eu la compagnie de quelques marmottes. Bien sympa.

00:00:03Jean J

si vous voulez atteindre des sommets avec l iseran c est fait !
col roulant le plus haut de toutes les Alpes !!!
attention par contre il y a plusieurs tunnels en montant sur Tignes, mal éclairés, humides et dangereux !
indispensable : une lampe led sur votre selle pour être vu
un conseil sous les tunnels : 50/11 et à fond c est flippant ...

01:29:00Marc F

pas facile et lorsque l'on se croit arrivé sur le plateau on respire mal et subit l'altitude effectué 5 fois depuis val d'isére

00:00:03Fred F

Depuis seez.
Pas le plus joli mais quelle longueur, quelle hauteur, quel dénivelé et quel plaisir de faire du vélo ! 15km magiques après val d'Isère ! Et quelle descente...

01:10:00Cyrille C

Un col magnifique !
Ascension depuis Val d'Isère, les 17 derniers kilomètres effectués avec un 34x25 sans problème.
La route à partir de Bourg saint Maurice est en mauvais état, peu de place pour les cyclistes, des tunnels dangereux (certains non éclairés) ... le seul endroit qui vaut le coup d'oeil est le lac et son barrage.
Des paysages magnifiques à partir de Val d'Isère, le pourcentage est d'environ 4% jusqu'au Pont Saint Charles, où l'ascension débute réellement. Les pourcentages varient entre 5 et 9 %, avec un vent froid sur les 2 derniers kilomètres... N'oubliez pas l'appareil photo pour la vue panoramique et les paysages alpins.
Prévoir des vêtements chauds pour la descente.

01:42:00Rodrigue M

Derniers kilométres difficiles
(01h42 depuis Val d'Isére "La Daille")

03:00:00Tedi P

Sa particularité est la longueur et les paysages variés, la circulation est bien dense malheureusement mais en haut il y a pleins d?endroits calmes pour faire une sieste et profiter des montagnes. Il ne faut pas trop se fier aux pourcentages indiqués car il y des portions à 9% qui durent un moment. On a du s'arrêter pour se ravitailler mais je le ferai bien sans pause et à un moment moins touristique.

02:30:00Laurent B

Long et interminable.
Le relief change à partir de Val D'Isère, avant c'est assez moche

02:38:00Pierre G

Parti de Séez (parking gratuit), la montée jusqu'au somment est très très très longue, et du coup, après réflexion, inutile jusqu'à Val d'Isère : on respire la pollution des voitures et camions, on risque d'être renversé à chaque instant, on se fait des frayeurs dans les tunnels (dont 2 même pas éclairés !), même les paysages ne sont pas extras (mise à part le passage prêt de Tigne, avec son barrage et son lac, qui eux sont beaux, il faut reconnaitre). Ensuite, après Val d'isère, on attaque le splendide !! là, on se retrouve enfin en haute montagne, avec toute la beauté que ça représente. Les pentes ne sont pas trop raides, mais avec ce qu'on s'est déjà grimpé avant, ça suffit bien ! En haut, paysages magnifiques aussi, mais attention, je suis arrivé il faisait 17° à mon compteur, 10 mn après le vent s'est levé et la température a chuté en 5 mn à 10° !! (prévoir coupe vent, manchettes et jambières pour la descente !!). Fait le 15 juillet 2017, la chaussée avait été "refaite" partiellement pour la montée, mais une horreur dans le sens de la descente, avec une succession de nids de poules, craquelures dans le revêtement, fuite d'eau dans les tunnels... Bref, pas mon plus beau souvenir cycliste. Reste la satisfaction d'être monté au col "le plus haut d'Europe" comme ils aiment à le rappeler partout là haut.

01:30:00Régis T

Ascension depuis Val d'Isère. Faite le 07/08/2017. Ce col est piègeux, car le dénivelé est certes abordable (5,6,7%) mais le col est tout de même long, il y a souvent du vent (perso, j'ai pris un vent de face terrible depuis le début au Fornet), et surtout la fin fait vraiment mal aux jambes ... paysage lunaire sur les 2-3 derniers qui paraissent interminables, et on manque d'oxygène !!! Il faut garder qqch pour éviter la fringale et partir avec assez à boire (ce qui m'a manqué).
Les paysages au sommet sont extra, c'était mon premier HC. La descente sur Bonneval est roulante et on peut vraiment se faire plaisir.

00:00:01Aymeric P

L?ascension depuis le centre de val d?Isère débute par de faibles pourcentages (5-6%) qui permettent de bien s?échauffer le long de l?Isère tout en admirant la magnifique forêt du Laisinan puis le village du Fornet.
A partir du pont St Charles et ce long virage sur la droite, les choses sérieuses débutent avec de plus forts pourcentages. L?ascencion offre un enchainement de virages en épingle relevés comme sur un ovale d?indycar au milieu des fleurs de montagne et une vue sublime sur Val d?Isère et le glacier de Tignes. Une courte descente de quelques hectomètres à l?arrivée du téléphérique du Fornet au niveau du Signal permet de souffler un peu. Débute alors ma partie préférée qui comprend une route sinueuse qui offre un sublime panorama sur le glacier de Solaise qui se termine par un bref passage à 10% qui fait précède la partie finale.
La sortie de la table d?orientation à 3 km du sommet permet de remettre un peu de braquet sur un kilomètre et d?entrevoir le sommet. L?environnement devient plus hostile, la végétation se raréfie, les premiers névés apparaissent, le vent souffle souvent de face, la température chute nettement et l?oxygène se raréfie. Le passage des 2700 m d?altitude rend les 2 derniers km du col difficiles.
La fréquentation des voitures et des motos est bien moins importante que sur le col du Télégraphe ou du Galibier par exemple. Cette ascension est assez roulante mais infiniment plus jolie que celle de nombreux cols mythiques comme le Galibier ou le Tourmalet.
Le col de l?Iseran est le plus beau et le plus majestueux des cols.

03:30:00Bernard N

Montée pas si raide que ça mais longue depuis Bourg Saint Maurice.
Les tunnels sont bien éclairés; pas besoin de lampe frontal.

01:33:00Laurent C

Depuis Val d'Isère, dans le brouillard, avec arrivée en plein soleil, au dessus des nuages, superbe.

00:00:00Pascal L

Nous avons franchi ce col le 11 juin 2006 alors qu'il était encore fermé (deux jours avant l'ouverture officielle). Nous n'avons rencontré aucun problème, la route était entièrement dégagée. Le plus sympa, c'est de descendre lorsqu'on sait qu'aucune voiture ne monte dans l'autre sens, on a toute la route pour soi!

00:00:00Damien H

Col difficile après 10 km de faux plat en descendant de Bourg Saint Maurice.montéé régulière après jusqu'a Tignes avec des passages sous des tunels!Plat jusqu'a Val d'Isère pour aprèes la montée finale sur une vingtaine de km.Les 2 derniers kilometres sont durs avec un vent glacial quelque soit le temps!super point de vue sur les glaciers pendant quasiment toute la montée.

00:00:00Alain B

Pas le plus dur je suis monté en 48x19 et 48x17 sauf le dernier Km en 38x19 à cause d'une brise de pente assez forte.

00:00:00Cyrille E

C'est haut, c'est beau!

00:00:00Sandrine B

Deuxième partie (à partir de Val d'Isère) beaucoup plus sympa que la première. La route entre Bourg Saint Maurice et Val d'Isère est infestée de camions, 4X4 et autres voitures qui vous rasent...

00:00:00Francois P

Une ascension ENORME !...avec tout pour plaire...les 10 derniers kms sous la pluie glaciale, et dans un vent à décorner les boeufs...mais grandiose bien sur, évidemment...ce sont ces ascenssions là dont on se souvient le plus...
ps; par contre acceuil pas tres cool dans le refuge au sommet...mais bon, c'est pas grave...

00:00:00Claude F

montée assez longue mais agreable.
prevoir en haut des vetements chauds car beaucoup de vent

00:00:00Dany J

C EST LONG TRES LONG QUAND ON MONTE TOUT SEUL

00:00:00Bruno R

Réalisé en 1995, mais à partir de Val d'Isère. J'étais tout jeune et monter ce col parmi les plus haut d'Europe m'a laissé un grand souvenir !

00:00:00Jérôme B

Je donne pas le temps, c'est une honte... Mais je suis un pôvre cyclotouriste (insistez bien sur "touriste"...).

Bien fier d'être arrivé au sommet, sous un soleil radieux et sans trop de voiture. Première partie plutôt facile jusqu'à Val d'Isère, ensuite l'altitude pèse sur les jambes. Les 15 derniers km depuis Val d'Isère sont bornés tous les km par des panneaux qui donnent l'altitude et le %age de pente du km suivant. La pente est assez irrégulière mais pas inhumaine non plus.

Vue magnifique jusqu'à 7 ou 8 km du sommet sur les glaciers et les montagnes. Ensuite, des remontées mécaniques et des pistes de skis de part et d'autre de la route. Faut aimer...

00:00:00Florencio D

1997, avec mes 2 potes Gégé et Jean-Louis. Arrivée dans le brouillard...

00:00:00Samuel A

Col très joli depuis Val d'Isère (avant, c'est pas terrible ...).

00:00:00Christian G

en 2 parties dans le cadre de la GTA avec arret à Tignes.Froid au sommet(le route avait été ouverte une semaine avant)mais un superbe souvenir

00:00:00Henri C

Je confirme que l'accueil au Refuge du Sommet n'est pas cool du tout. J'y suis passé plusieurs fois...le touriste est facile à exploiter en ces lieux !...Mais enfin, on a froid et on s'arrête quand-même.

00:00:00Dominique D

long très long, pas vraiment dur

00:00:00Paul V

La montée à Val d'Isère est vraiment pénible. Et je reste poli. Mais après la station, on atteint au sublime.

00:00:00David D

faire très attention dans la descente aux marmottes qui traversent en dehors des passages piétons ^^.sinon il faut absolument prévoir de l'éclairage sur son vélo si on ne veut pas risquer un accident dans les tunnels.
fait le 24-07-2011 avec de la neige sur le haut a partir de 2400m.

00:00:00Jimmy S

A l'occasion de la route des grandes Alpes 2011

00:00:00Nicolas R

Col assez long et intéressant à partir de Val d?Isère. Beaucoup de circulation et passages pénibles dans les tunnels et pare avalanches vers le lac de Tignes. Certains ne sont pas éclairés. Rythme de la montée irrégulier avec alternance de portions faciles et plus difficiles.

00:00:00Adrian I

sur la Route des Grandes Alpes le 26 juin 2012

00:00:00Frédéric W

AR depuis Landry réalisé le 16 août 2000 avec un VTT monté en semi-slick.

00:00:00David M

Grande traversee des Alpes 2005

00:00:00Idris R

Ascension faite en juillet 2013, avec une météo sublime et des températures de rêve (35°C à 2100m, 28°C à 2500m et encore 22°C au sommet).
La première partie est très longue notamment à cause du grand nombre de voitures... Le lac du Chevril est sympa à voir. En revanche juste après c'est la partie la plus pénible avec les tunnels, certains ne sont pas éclairés et on ne voit pas du tout où on met les roues. La traversée de Val d'Isère est monotone et moche...
En revanche les 15 derniers kilomètres se font dans un superbe décor. Les 10 derniers font bien mal aux jambes et les 2 derniers sont encore plus difficiles sûrement avec les effets de l'altitude. Il s'agit d'un très beau col à faire. Cependant, vu la longueur et la quantité de voitures, difficiles d'imaginer y aller souvent...

00:00:00Pascal R

en juillet sur la route des grandes alpes. montée trés belle à partir de Val d'Isère. Avant trop de tunnels et camions

00:00:00Clement V

Juin 2012 -
Route des Grandes Alpes. Depuis Bourg-St-Maurice, ça commence par une série de faux plats et de légères descentes, en creux de vallée. On a d?ailleurs du mal à repérer le début de la montée sur cette route vallonnée. Puis après quelques km, le vrai début du col commence avec du 5% à 6% qui se monte assez bien, jusqu?au barrage de Tignes. Puis arrivent un replat et quelques descentes jusqu?à Val-d?Isère, passant par des tunnels pas bien éclairés. A partir de Val-d?Isère, il reste le final du col, soit encore 17 km. Les paysages n?avaient rien d?extraordinaire dans la première partie, encaissée et pas élevée, mais à présent ça change de ton. La route est tracée entre deux versants, impressionnants de roche. La végétation se fait de plus en plus rare, et les névés apparaissent. C?est la montagne à l?état brut. Les pentes restent entre 4% et 7%, les passages pentus ne durent jamais très longtemps, et souvent une portion plus douce s?en suit, ce qui permet de récupérer. Le dernier km est tout de même pentu, puis c?est enfin le sommet du col de l?Iseran. Le paysage vaut le détour. L?Iseran et ses 2770 m d?altitude, plus haut col d?Europe.
Dans l?ensemble, ce col se monte plutôt bien. La seule vrai difficulté est la longueur. De beaux paysages sur la deuxième partie, et la sensation de grimper à 2770 m rien qu?avec son vélo.

00:00:00Franck G

Monté depuis Tignes 2100
Le retour sur Tignes 2100 est chaud, la pente est à 9 % sur plusieurs kms, après avoir fait l'Iseran, cela peut être compliqué.....
Partir du barrage peut être une bonne alternative.
Les paravalanches le long du lac sont très dangereux (mal éclairés + circulation)
Sinon, c'est un beau défi à relevé !!

00:00:00Richard M

ascension interminable surtout qu'on on a 17 Kilos sur le porte bagages. La moitié de la montée jusqu'à Val d'Isère est sans aucun intérêt par contre la 2ème moitié nous offre de très beaux paysages et un peu pus de tranquilité

00:00:00Régis B

Monter depuis Bourg st Maurice en août 2000 avec mon frangin (,un peu fou à cette époque,)lui en vtt de 15kgs.C'est vrai qu'il faisait des courses en montagne.Un froid et un vent pas possible,même en août.

00:00:00Benoît G

Très, très long... L'ascension depuis Bourg-Saint-Maurice est vraiment interminable. Cela monte un peu avant Séez, puis on entame une longue portion plate et même parfois descendante.
La montée début réellement juste avant Sainte-Foy. Il y a quelques rampes très raides à la sortie du village, et à celle du hameau de la Thuile, puis la pente s'adouçit dans les arbres. Jusqu'au barrage de Tignes, la montée n'est pas très intéressante, dans les arbres sur une large route. Jusqu'à Val d'Isère, on longe le Lec des Chevrils en passant de nombreux tunnels dont certains ne sont pas éclairés. Heureusement, cela descend...
A partir de Val d'Isère, il reste 16 km, et cela change du tout au tout. On s'enfonce jusqu'au bout de la vallée de l'Isère, puis, au pont St-Charles, on monte en lacets. La vue est sublime, très sauvage, même si un certain nombre de remontées mécaniques gâchent le paysage. Quelques passages raides mais jamais très longs. La vue au Belvédère de la Tarentaise est magnifique.
On voit le sommet dans les 4 derniers kilomètres, avec un dernier kilomètre interminable et assez difficile, d'autant que l'altitude se fait sentir.
Le 28 Juin 2013, une piste de ski au niveau du Col était encore ouverte !
A faire, au moins à partir de Val d'Isère !
La descente coté Maurienne est absolument splendide.

00:00:00Gilles S

Que c'est long ! Et jusqu'à Val d'Isère ce n'est pas très intéressant. Cela devient plus sympathique sur les 15 derniers kilomètres, mais on peut y arriver déjà bien entamé !

00:00:00Loic L

Après avoir posé mon camping-car à Ste Foi de Tarentaise, je démarre donc l'ascension de cette vallée que beaucoup de cyclos détestent ( elle est pourtant magnifique car très sauvage et préservée). Un dimanche à 9 heures, le trafic est raisonnable.

A partir de Val d'Isère, c'est vraiment impressionnant ( autant que le col du Galibier depuis Plan LAchat). UN des plus beaux col de France .(d'Europe???)

00:00:00Jean marie B

deuxieme jour 2005 en cyclo hôtel, en VTT

00:00:00Olivier R

PArtis du lac de Tigne seulement mais avec un vieux velo cyclo de 12 kilos...un 44*52 et 24!

00:00:00Nicolas C

Le début est vraiment inutile, autant partir de viclaire. Par contre, les 6,9% de Sainte-Foy sont un peu sous estimés

00:00:00Jonathan P

Sous la pluie jusqu'à Val d'Isère, puis dans le brouillard, pour finir sous un mélange de neige et grésil en haut. Epique!!! Mais beaucoup moins dur qu'un Galibier qui présente le même dénivelé. Descente côté Maurienne très agréable.

00:00:00Jean françois G


00:00:00Jean-charles S

Long mais régulier 'tout dépend de la météo .pour ma part descente sur Bonneval en plein orage de grêle ! Horrible .

00:00:00Romain L

Iseran

00:00:00Thibault D

Col très long et difficile, qui parait interminable dans les derniers kms ! Mais de magnifique paysages, et une vraie fierté d'arriver en haut de ce Géant des Alpes
A noter les tunnels non éclairés peu rassurants ... et la circulation importante jusqu'à Val d'Isère !

00:00:00Julien R

fait depuis Val d'Isère après avoir fait Tignes 2100.
Belle montée moins dure que prévu par temps frais avec neige au sommet debut septembre.
Dernier kilomètre à 8% vent de face => très dur !

00:00:00Ultrabike U

Col fait dans le cadre de la Route des Grandes Alpes, été 2013

00:00:00Gui A

Grimpé plusieurs fois depuis Val d'Isère en recto-verso en arrivant de Modane. C'est de la haute-montagne. Superbe, un bel effort à fournir.

00:00:00Richard M

Sur la route des Grandes Alpes.
Col interminable.
Fait en 2 étapes avec une nuit à Val d'Isère.
Par journée de grande chaleur, le col peut se boucher dès 16h. Prévoir de partir tôt de Bourg-Saint-Maurice. Le passage des tunnel est assez flippant.

00:00:00Oses P

Fait lors du"1jour1col" en 2013, belle ambiance, beaux temps et arrivée avec musique, vue sur l'Albaron... Superbe!

00:00:00Mathieu L

Montée seulement intéressante à partir de Val d'Isère. Parti de Tignes en VTT, les tunnels sont dangereux ! Après c'est que du bonheur niveau paysage mais quand même assez difficile.

00:00:00Flo H

Montée réalisée à VTT depuis la station de Sainte-Foy Tarentaise. Un cadre (presque) unique de par ses altitudes hors du commun pour le cyclisme. la montée traverse tous les étages de végétation, l'élévation est lente, progressive et fait découvrir beaucoup de paysages. L'environnement est davantage celui des randonneurs : immenses pierriers, herbe rase, températures fraîches, névés entre les lacets de la route.
Note : Avant Val d'Isère, la route est fréquentée par un grand nombre de camions peu rassurants et la route est jalonnée de paravalanches et de longs tunnels qui nécessitent des lumières avant et arrière. Après Val d'Isère, la circulation est dense, motards et amateurs de belles voitures s'y bousculent et font parfois quelques bruyantes frayeurs aux cyclistes.
Une escapade époustouflante et dépaysante!

00:00:00Anthony C

Ascension effectuée le 24 septembre 2016 mais en courant à pied car j'étais venu à Val d'Isère par la SNCF jusqu'à Bourg Saint-Maurice et en bus jusqu'à Val d'Isère, voulant éviter un long trajet en voiture et je n'avais donc pas mon vélo avec moi. De plus la station de Val d'Isère était fermée depuis le 28 août. Seuls un hôtel, un restaurant et une pizzeria étaient ouverts et les ouvriers réaménageant certains hôtels avaient remplacé les touristes. Le magasin Intersport qui loue habituellement des vélos était fermé et l'office de tourisme ne louait que des vélos de ville inadaptés à la pratique. Mais ayant déjà fait des courses de trail comme la 6000D, les Traces des Ducs de Savoie ou les Templiers monter l'Iseran à pied n'a été qu'une partie de plaisir. Ce fut une belle journée pour moi surtout en haute montagne en cette fin de saison.

Je l'ai monté par la route et j'ai pu noter trois portions plutôt faciles : un replat avant le pont Saint-Charles (2056m), une courte descente peu avant la gare téléphérique du Signal et les quelques hectomètres qui précèdent le belvédère de la Tarentaise (ou Tête de l'Arollay 2533m). Mais il y avait quelques portions difficiles comme une rupture de pente après la courte descente suivant Le Signal ( à vue d'oeil 200m à 10% je dirais) et une autre dans les 500m suivant la Tête de l'Arollay où on doit atteindre les 8,5 % je pense. Pour le reste, c'est souvent du 6-7 % mais cela doit être assez usant lorsque l'on part de Bourg Saint-Maurice.

Il faut noter que certaines bornes affichent des pourcentages qui me semblent erronés : après le Signal, une borne indique un km à 4 % alors que l'on a une courte descente et cette rupture de pente qui suit derrière ; plus loin au début des lacets sous la crête de Lessières, une autre borne indique 10 % alors qu'à mon avis il doit y avoir 6 % et pas plus. Il y a jusqu'à la Tête de l'Arollay de beaux points de vue sur Val d'Isère, le lac du Chevril (1790m), le mont Pourri (3779m) et de l'autre côté la Tsanteleina (3602m). Après Le Signal, il y a pas mal de remontées mécaniques.

Au sommet, il faisait encore très frais. Je suis redescendu 4 km sur le versant Sud pour prendre quelques clichés et je suis ensuite remonté pour redescendre sur Val d'Isère à mon hôtel. La station reste assez belle à part les grands bâtiments à l'entrée, à la Daille, qui ne s'intègrent pas bien dans le paysage.

00:00:00Christophe P

Août 2015 :Beau col à monté ,je conseille de partir de saint Maurice pour se faire les jambes.Petit bémols,la circulation jusqu'à val d?Isère et la traversée des tunnels (prévoir lumière).Préparation pour la descente 2016 !

00:00:00Olivier L

Col en deux parties. Jusqu'à Tignes beaucoup de circulation, puis de val d'Isère au sommet une montée fantastique!

03:13:00Stephane B

00:00:01Julian F

00:00:00Virginie F

00:00:00Jean-marc T

00:00:00Gilles D

00:00:00Zed Z

00:00:00Cocher M

00:00:00Arsene S

00:00:00Gabriel T

00:00:00Yann L

00:00:00Clément .

00:00:00Charly B

00:00:00David N

00:00:00Pierre B

00:00:00X D

00:00:00Barbier J

00:00:00Gil V

00:00:00Pierre-manu L

00:00:00Benjamin B

00:00:00Robin G