Furkapass : 2431 m

depuis Oberwald

Informations

Nom : Furkapass
Altitude : 2431 m
Départ : Oberwald
Longueur : 16.50 km
Dénivellation : 1063 m
% Moyen : 6.44%
% Maximal : 8.9%
Massif : Saint-Gothard, Suisse

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Furkapass depuis Oberwald

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:26:40Hervé R • Commentaire publié le 29/07/2015

Fait en préambule d'une boucle avec le Gothard et le Nufenen ensuite. Superbe col. Arrêt obligatoire au parking du Belvédère pour papoter avec les marmottes très accessibles ! Superbe col !

00:00:01Michel G • Commentaire publié le 11/03/2016

Fait depuis Gletsch aprés le Grimsel. Jolie montée pourcentage raisonnables depuis le départ on voit pratiquement toute la montée jolie vue au Belvédère route impecable pas trop de circulation ce jour là. Un beau col.

01:06:00Pierre P • Commentaire publié le 09/08/2016

Enchainé après le Grimsel. La montée est relativement courte, régulière, assez facile dans l'ensemble. Le paysage est perpétuellement changeant, le revêtement bon et il y a bien moins de circulation qu'au Grimsel. A signaler : une rampe à 11 % sous le Belvédère qui laisse un certain souvenir...
Pas de fontaine et le sommet n'offre pas de restaurant, il faut s'arrêter au Belvédère si on veut se ravitailler. Ce dimanche d'août ensoleillé, une roulotte tient lieu de cantine sur le point culminant, mais je doute qu'elle soit exploitée en semaine.
La descente sur Andermatt est rapide, la route étroite et parfois un peu bosselée, prudence donc.

01:05:00David D • Commentaire publié le 28/08/2017

Monté depuis Gletsch dans l'enchaînement Grimsel-Furka-Susten.

Monté pas trop longue, col très agréable de part son paysage.

1.5km extrêmement raide 13% selon mon compteur.

Dernier Km très roulant.

Le paysage en vaut largement les efforts consenties.

Attention à la descente sur Realp, la route n'est pas très large et il y a énormément de trafic.

00:00:00Eddy A

Bien jolie montée, malgré la fatigue ! Depuis Gletsch, on voit pratiquement toute la route et c'est joli comme tout : beaux lacets, quelques rampes bien sévères (avant le belvédère, mais qui n'apparaissent pas sur le profil). Et beau point de vue sur les lacets du Grimsel également.

00:00:00Samuel A • Commentaire publié le 17/09/2014

Jolis paysages alpins. La route est par contre un peu artificielle : grands lacets réguliers, murs élevés. Mais bon, je deviens difficile ...

00:00:00Henri C

Intéressant dans le circuit des cols Grimsel-Susten-Furka : 120 kms grandioses.

00:00:00Idris R • Commentaire publié le 11/08/2017

Ascension faite après le Grimselpass duquel on a tout le loisir pour voir la route du Furka.
ça pourrait même presque faire peur mais les pourcentages sont finalement abordables.

Seul un passage raide se situe avant le belvédère.

Le point de vue sur la vallée et la montée du Grimselpass est absolument sublime !!

00:00:00Jean-luc L • Commentaire publié le 14/04/2016

Attaqué depuis Gletsch après après avoir franchi le Grimsel, les 10 derniers kilomètres de la Furka sont splendides et accessibles. L'altitude peut poser problème.
Récit + photos => https://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2016/04/13/4eme-etape-wassen-hospental/

00:00:00Loic L

J'ai passé 2 nuits au sommetn du Grimsel.Quelle chance que d'admirer le coucher du soleil sur le glacier du Furka et sur "l'hôtel" !

J'ai pioché sur quelques rampes pas loin du belvedère...d'après l'altimètre et un peu de caclul mental, la pente avoisinnait les 10%.

A faire ABSOLUMENT.

00:00:00Goncalves N

Après le Grimsel, col roulant mis à part 1-2 km avant le belvédère avec un passage à plus de 10% paysage grandiose

00:00:00Maxime C

Mon premier col!

00:00:00Col de l\' I

.

00:00:00Gui A • Commentaire publié le 28/07/2021

Gravi depuis Gletsch pour le dernier de la boucle Susten-Grimsel-Furka.
Après un Grimsel éprouvant de part le brouillard, le froid, le vent, les courbatures et surtout la circulation en ce samedi de juillet, j'étais à deux doigts d'abandonner.

Heureusement, un picnic revigorant à Gletsch m'a fait reprendre mes esprits, et le côté Furka était plus dégagé. La montée est très régulière sans être raide, mis à part 2 gros kilomètres à l'aval de l'hôtel Belvédère. Ca se fait finalement bien et ce n'est pas très long. Le cadre est magnifique. La vue au col est magnifique, mais pour moi, dans le brouillard comme l'ensemble des cols du jour.

Si vous en avez la possibilité, grimpez un peu dans la montagne au dessus de l'hôtel Belvédère en direction des sources du Rhône, vous y trouverez un panorama majestueux sur le glacier. Pour moi l'un des plus beaux paysages alpins.

00:00:00Jean-jacques C

.

00:00:00Thierry.vincent@gmx.de T • Commentaire publié le 01/04/2018

Juin 2016: apres avoir descendu des lacets sublimes, la montée jusqu' avant le Belvedere est tres belle et pas trop compliquée.Mais avant l' hotel la pente se durcit et la tu ne triches pas. Je n'oublierai jamais ces deux motards espargnols qui m'ont encouragé jusqu' en haut, super sympa. C'est a ce jour l' ascension la plus haute. Superbe panorama avec vue sur les lacets du Grimsel.

Merci a toi André pour ta compagnie

00:00:00Grégoire R • Commentaire publié le 06/07/2015

Montée régulière avec un bon petit pourcentage avant le belvédère. Vue sur le glacier du Rhône (PAYANT!!!!)

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 23/04/2021

En montant la Furkapass, on côtoie le glacier qui est la source du Rhône. La majesté des lieux et leur célébrité attire du monde. Il y a un hôtel belvédère qui offre une vue imprenable sur le cirque glaciaire. On peut dire qu'on grimpe dans un univers de rocs et de glace qui confère une certaine sévérité au parcours. Depuis Gletsch, je devine les lacets de la route. Vu l'étroitesse du vallon, j'ai comme l'impression que je vais monter au ciel. Je me dis même que ça ne va pas être du gâteau de me coltiner pareille route. Eh bien non ! Ce doit être le caractère exceptionnel de ce col qui me donne des ailes puisque je pédale en toute tranquillité, sans jamais éprouver la moindre lassitude. Certes, il y a bien comme un durcissement de la pente avant de découvrir le belvédère, mais la curiosité l'emporte sur la fatigue. Un souffle froid me saisit. Pour une fois, je ne vais pas transpirer comme une bête et ce n'est pas pour me déplaire. La partie sommitale ressemble a beaucoup de cols où l’herbe rase tente vaille que vaille de contester la suprématie des blocs rocheux. Il ne faut pas que je quitte cette ascension sans avoir parlé du train qui relie Gletsch à Andermatt. Quel exploit de le faire monter si haut dans la montagne avant de le faire s'engouffrer dans un tunnel. Les gémissements de l'antique locomotive ont quelque chose de pathétique. Je me plais à penser que je suis mieux sur mon vélo que dans ce sombre tunnel.

00:20:22Marc G • Commentaire publié le 01/11/2017

01:10:00Eric B • Commentaire publié le 01/05/2020

00:00:00Pierre D

00:00:00Marc C

00:00:00Benjamin B • Commentaire publié le 28/08/2016

00:00:00Aidan J • Commentaire publié le 21/07/2020

00:00:00Claude M • Commentaire publié le 19/02/2021