Passo del San Bernardino : 2065 m

depuis Hinterrhein

Informations

Nom : Passo del San Bernardino
Altitude : 2065 m
Départ : Hinterrhein
Longueur : 8.80 km
Dénivellation : 453 m
% Moyen : 5.15%
% Maximal : 6.2%
Massif : Alpes lépontines, Suisse

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Passo del San Bernardino depuis Hinterrhein

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:47:00Gilles A • Commentaire publié le 07/07/2019

Col régulier et très agréable en descente (bonne route, peu de voitures qui préfèrent le tunnel, belles épingles)

00:00:00Jean-luc L • Commentaire publié le 22/04/2016

Le versant court du col (en l'attaquant de Splügen !). Une montée pas compliquée (si le vent ne s'en mêle pas) pour un joli décor au sommet.
Récit + photos => https://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2014/07/01/12eme-etape-chiavenna-craveggia/

00:00:00Maxime T • Commentaire publié le 10/10/2015

Fait dans le cadre du tour de la Suisse cyclotouristique, parti de Thusis, plus de 50km en faux plats montant dans le décor absolument magnifique des gorges de la rivière du coin (oublié le nom désolé), les alpages et les barrages pour terminer par les lacets tout doux et offrant une vue magnifique de ce col. Une superbe montée. Le cadeau est surtout les 40km environ de descente en direction de Locarno : 1h sans donner un seul coup de pédale !!!

00:00:00Pierre P • Commentaire publié le 22/06/2018

Parti de Coire pour relier Bellinzone, 125 km dont 50 de montée.

La Via Mala débute à Thusis. A partir de cette bourgade, le trafic automobile principal est drainé par la semi-autoroute qui mène au Tessin. La route appartient presque aux cyclistes ! Et le revêtement est très bon.
Un premier tronçon à la pente de 6-8 % passe au travers des gorges du Rhin qui fait preuve d'une belle vitalité.
Un replat mène à Andeer, puis la route s'élève en serpentant agréablement jusqu'au lac de Schuf.
Un long plat de près de 10 km conduit auprès des villages de Schuf, Splügen, Nufenen et Hinterrhein (dernier point d'eau).
Ensuite, une incroyable série de lacets permet d'atteindre le plateau sommital, véritable lande rase parsemée de blocs rocheux, traversée par de multiples ruisseaux et colorée par une flore magnifique.
La pente se fait alors plus douce et on arrive à l'ancien hospice, où une cantine modeste mais bienvenue permet de se désaltérer.
La descente qui suit est impressionnante : forte pente, lacets nombreux, vallée encaissée, sur plus de 20 km. A la sortie de Mesoco (attention route pavée), plus de 20 km de faux-plat descendant permet d'atteindre enfin le chef-lieu tessinois.
Beau, mais long ; à faire.

00:20:22Marc G • Commentaire publié le 01/11/2017

00:00:00Claude M • Commentaire publié le 19/02/2021