Port de Pailhères : 2001 m

depuis Ax les Thermes

Nom : Port de Pailhères
Altitude : 2001 m
Ouverture : Ouvert
Départ : Ax les Thermes
Longueur : 18.60 km
Dénivellation : 1281 m
% Moyen : 6.89%
% Maximal : 10.4%
Massif : Pyrénées est, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

02:00:00Hervé D

Le mercredi 26 avril 2007 9h 10, Départ à froid d'AX, après avoir fait la veille les montées de Bonascre et du Chioula. Les jambes un peu molles, pas trop grave car les 12 premiers km ne sont pas trés pentus, les 7 derniers, après la station de ski jusqu'au col, sont les plus hards. Il restait de la neige sur les sommets qui contribuait à la beauté du panorama côté AX. Descente sympa.

01:36:00Emmanuel B

Monté par une belle journée d'août 2015.
Ce col me paraît comparable au Tourmalet en difficulté (ce qui situe le niveau !) : long (20 km), régulièrement pentu sur une bonne distance, mais sans murs décourageants qu'on trouve souvent sur certains cols pyrénéens bien traitres...
Le premier tiers est assez roulant, puis à partir du lac c'est plutôt régulier aux alentours de 9%. Joli paysage de montagne, encore plus sur l'autre versant où le paysage prend un caractère plus méditerranéen.

01:27:00Pierre B

Un très grand périple, mignon du début à la fin, très irrégulier ( et pas très difficile ) dans sa première partie avant de faire parler ses pourcentages pyrénéens dans les derniers kilomètres. La montée est magnifique et la présence de gros pourcentages sur la fin constitue un vrai test pour les jambes.

01:36:00Christophe P

Parti à froid d'ax les thermes, heureusement que les premiers kilomètres ne présentent pas de gros pourcentages!!!
Les 5 derniers kilomètres quand à eux sont beaucoup plus difficiles avec de bonnes rampes!
Dommage que le brouillard tout au long de la montée ne nous ai pas laissé admirer les paysages.

01:39:30Maurice R

1er juillet 2011
Départ à 9 H du matin par temps couvert. Arrivée au sommet sous le soleil, mais dans le froid. La descente par la même route est parfois dangereuse, car la route se dégrade par endroits.

12 juillet 2013 :
Montée relativement facile en moins d'une heure quarante.
Au sommet, un troupeau de chevaux barre la route...

28 juillet 2013 :
début de montée avec mon fils Fabien qui renonce à 5 km du sommet, sous une pluie fine. J'arrive au sommet en 1 H 47 et avec le soleil.

10 juillet 2015:
dur ! dur! Sous un soleil de plomb en 1 H 48 en plein après-midi.

25 juillet 2016
cinquième ascension en 1 H 44 sans problème.

25 juillet 2017
sixième ascension en 1 H 46



01:50:00Nizan G

Final difficile. J'ai fait ce col le dernier jour de mes vacances, avant je n'ai monté que le Chioula et Bonascre. La chaleur était étouffante, l'ombre du début faisait du bien, tout comme l'air plus frais en altitude.

Paysage magnifique, montée magnifique et difficile sur la fin. Les replats au niveau du lac aident à récupérer et facilitent la récupération dans la montée.
Attention aussi pendant la descente vers Ax aux éventuelles chutes de pierres après les orages dans les lacets au dessus de la station, ainsi qu'aux animaux en liberté (montons, vaches et chevaux).

01:14:45Anthony C

Un col très dur sur la fin et roulant au début, une chaleur énorme. Mais super agréable à monter. Pour une première, je suis content de moi

02:05:00Idris R

J'ai effectué cette ascension jeudi dernier (le 5 août), l'après midi. Le début est assez tranquille mais les 10 derniers kilomètres sont assez costauds même si il y a 2 kilomètres à 5% qui précèdent la dernière rampe de 6kms à plus de 9% de moyenne. La pente est assez impressionnante et c'est bizarre car dans le Tourmalet sur des pourcentages similaires je ne suis pas aussi impressionné. A noter que le paysage est somptueux vraiment. Par contre j'ai eu énormément de vent dans les 5 derniers kilomètres et j'ai carrément mis un sweat pour les faire car j'avais froid alors que j'étais sur du 9%... Au sommet ça soufflait tellement que je peinais à rester debout...c'était un peu dommage car je ne me suis pas attardé au sommet du coup et je n'en ai pas vraiment profité...
C'était mon deuxième col de la journée après le col du Chioula.

01:45:00Jonathan P

Le final à partir de Ascou est très dur, surtout quand on prend le vent de face... Belle vue dégagée au sommet.

01:27:00Francois M

seul 2000m de l ariege superbe col pas tres dur au debut ca se corse apres ascou 7km a 10% jusqu au sommet

01:24:00David B

montée en 2011 - col assez dure - 5 derniers kms tres diffiles a partir de la station de ski

01:17:00Damien D

Montée longue et difficile, à partir d'Ascou le mur commence jusqu'au sommet, des lacets permettent de se relancer. En haut le panorama est superbe, en redescendant sur Ax on peut faire le Col du Chioula ou le Col du Pradel.

02:00:00Jean-luc R

monter 1 fois cette été, fin très difficile (6 derniers kilomètres)

01:30:00Alexandre T

Fait le 11/08/2013 : Départ a froid d'Ax les Thermes, a 14h30, il fait chaud, environ 27° à l'ombre. La première partie commune au Col du Chioula est sans difficulté. Ensuite après la bifurcation, plusieurs kilomètres de pente douce permettent d'en garder sous la pédale. Vient ensuite 2 kilomètres où de violents coups de cul a plus de 10% viennent casser la pente douce, tout cela se fait sur une route longeant le ruisseau en contrebas, ce qui est très agréable lorsqu'il fait chaud car la fraicheur remonte jusqu'a nous et nous rafraichit. Encore 1-2 kilomètres avec une pente raisonnable (7-8%), on passe les deux premiers lacets depuis la bifurcation du Chioula et vient un replat qui laisse présager une fin monstrueuse. En effet, on arrive ensuite a Ascou Pailheres, et a partir de ce moment, la pente passe sur des pourcentages violents entre 9 et 14% pâr endroits, les lacets au dessus de la station sont très difficiles et pas agréables du tout l'été car il y fait chaud et il n'y a pas d'ombre pour s'abriter. On se console tout de même avec le paysage, on aperçoit la station d'Ax 3 Domaines au fond. C'est très dur jusqu'au sommet, il n'y a plus un brin d'ombre. La pente est terrible, le goudron n'est pas dans un état excellent, personnellement, je ne suis jamais passé au delà de 10 km/h après la station. Les jambes font mal a cause de la pente mais aussi de l'altitude, l'oxygène se raréfie et les capacités musculaires s'en ressentent. L'arrivée au sommet est tout de même magnifique avec une vue lointaine d'un côté sur les Pyrénnées Audoises et Orientales, et de l'autre ver les Pyrénnées Ariégeoises ainsi que la plaine. En résumé, c'est long, la fin et terrible. Mais les paysages sont variés et très plaisant, les maisons sur le début, la forêt et le ruisseau ensuite, une vue sur le Dent d'Orlu au niveau des premiers lacets après la bifurcation, les rochers sur les lacets au dessus de la station et les prairies sur le sommet. Un bon souvenir, reste plus qu'a le faire côté Usson :-)

EDIT : 1h30 le 17/07/15.

EDIT 2 : 1h22 en Avril 2016. Mais bloqué par la neige à 500 mètres du sommet.

02:20:00Thomas F

un 16 septembre ensoleillé, j'ai retrouvé un groupe de la TransPyrénéenne au sommet.
Derniers km qui rappellent le Tourmalet depuis Luz...

01:40:00Julien R

Fait en juillet 2015
5 premiers kilomètres roulants et agréables ensuite enchainement de courtes rampes et replats jusqu'à Lavail, ca se corse avant un nouveau passage facile.
La station annonce le début de la fin, mais quelle fin !
5 kms à plus de 9% en plein cagnard.
Vue du sommet à 2.5 kms de l'arrivée.

01:45:00Antonin D

Dur sur la fin avec un soleil de plomb !

01:33:00Georges S

Montée difficile sur la fin. Moins agréable avec les mouches, qui vous rappellent que vous êtes scotché sur une route à 9% (comme par hasard, en descente il n'y en avait plus une seule autour de moi ;). Un vent frais au delà de la station (1500m) était le bienvenu.

01:38:00Raphaël T

Le 27/08/2017: 88 km
Luzenac - Port de Pailhères - Mijanes - Fontanes de Sault - Rodome - Niort de Sault - Camurac - Retour Ax par le Chioula.

Le départ depuis Ax est facile, et c'est très roulant jusqu'à Lavail. Ensuite c'est plus compliqué, mais comme la pente varie beaucoup j'ai plutôt bien géré.

Seul le Km 11 m'a fait mal, ensuite le passage de la station d'Ascou s'est bien passé, même si la pente est vraiment impressionnante. Après la station, le passage avec les lacets est beaucoup plus roulant (au ressenti visuel), et le paysage se découvre.Le dernier km se mérite, mais l'arrivée au sommet est un moment unique. C'était mon premier 2000.

La descente sur Mijanères avec sa route étroite et ses lacets ultra serrés est fantastique.

02:12:00Thierry G

montée effectué le 16/6/2016 10° en bas 5° au sommet les 3 derniers km on ai plus proche du 15 que du 10% finis dans un brouillard à couper au couteau heureusement que la cabane (l?intérieur est dans un triste état) est ouverte pour pouvoir ce réchauffer un peu descente par le même chemin toujours dans le brouillard jusqu'à la station et il faisait pas chaud
pour moi le temps m'importe peux je suis amputer de jambe et seul comte le fait d'être en haut

01:25:14Pierre F

Ascension effectuée le 5 août 2015. En sortant d'Ax les Thermes la route n'est pas pentue et est commune avec le col du Chioula. Il n'y a pas de gros pourcentages et cela permet de tourner les jambes afin de s'échauffer. Puis après Ascou la pente est très tranquille. Ebsuite la route s'élève un peu avec quelques pourcentages proche de 7 à 8 % mais rien d'insurmontables. Arrive enfin la station de ski, à partir de ce moment les pourcentages sont plus forts, 8.5, 9, 9.6% et cela jusqu'à la fin. C'est la partie que j'ai préféré car j'aime les forts pourcentages et en plus la vue est magnifique. Avant d'arriver sur un parking où partent des randonneurs il y a une ligne droite assez longue qui permet de voir le sommet du col pour se motiver ! Mais par contre il faut appuyer fort sur les pédales pour y arriver rapidement !
Au niveau de l'état de la route rien à redire, le revêtement est plutôt bon. En effectuant la montée à partir de 8h20 je n'ai pas eu beaucoup de voitures, cela est plutôt agréable car on n'est pas doublé sans arrêt.

01:28:00Sebastien B

col manifique

01:48:00Nathan J

Monté le 16/10/2016, départ à froid de la gare d'ax, je me retrouve vite en galère sur les premiers kilomètres pourtant pas bien dur mais sans échauffement et avec le froid.. Le replat au niveau de l'étang de goulours m'a fait du bien, on sent que c'est nécessaire en vue du final très costaud. Ensuite, on part dans les sous bois en longeant une rivière, il fait assez frais malgré la pente, 9 et 8.5% sur 2.5km avec des bons coups de cul supérieur à 10. Le paysage se dégage avec la dent d'Orlu sur la doite, c'est magnifique, on a un petit replat mais trop court malheureusement parce qu'à partir de là, c'est plus de 9% sur 6km. Ça commence un peu avant la station d'ascou-pailhères, d'ailleurs bien difficile à traverser, la route est large on dirait que c'est pas raide mais ça l'est et c'est pas facile. Les lacets se montent plutôt bien malgré de sévères pentes, et la vue sur les Pyrénées ariègeoises est grandiose. Mais le plus dur reste à venir, 2km5 avant le sommet à la sortie des lacets et là c'est très rectiligne, sur du 9.5% tirant sur le 10%, on souffre mais on sent que c'est bientôt la fin et un dernier effort et on est haut !
Mon premier col au dessus de 2000m, bien bien dur, surtout le final mais je n'avais pas pu pédaler depuis 3 semaines ce qui explique peut être cela. Néanmoins, même en forme, après la bifurcation avec le pradel, c'est dur pour tout le monde. Les paysages sont magnifiques, surtout au sommet avec une vue à 360°, c'est beau, c'est l'Ariege, j'aime !
(Il commence à faire bien frais, je n'ai croisé aucun cyclo, étonnant)
La descente sur ax est dangereuse notamment dans les sous bois, il y a des trous partout et avec la vitesse c'est super dangereux, j'ai failli crever le pneu arrière en tapant.

01:34:15Anthony C

J'ai grimpé ce col le lundi 30 juillet 2012 lors d'un court séjour cyclotouriste en Ariège. La météo était bonne mais les derniers kilomètres vraiment difficiles.

On s'élève rapidement au-dessus d'Ax-les-Thermes que l'on aperçoit et avec des pourcentages pas faciles (5 à 8 %) jusqu'au croisement avec le col du Chioula. Mais après cette écrémage, il y a une potion plus facile entre Ascou et Lavail et en passant devant l'étang de Goulours. Mais la pente repart de plus belle dans les bois avec 2 kilomètres successifs à 9 et 8,5 %. Une pente à nouveau plus douce permet d'accéder à l'entrée de la station d'Ascou-Pailhères où la difficulté augmente nettement avec une série d'épingles et des pourcentages proches de 9 % après. Mais jusque-là, cela reste agréable. Ce n'est pas le cas des deux derniers kilomètres qui sont rectilignes et qui paraissent interminables avec une pente un moment proche de 10 % ! On passe dans le dernier kilomètre sous le hameau de la Couillade de Font Nère (drôle de nom !).

J'ai trouvé ce col aussi dur que le Tourmalet et le final de ce versant m'a fait souffrir plus que celui du versant opposé. Dommage que le Tour de France n'emprunte pas ce versant. A quelques hectomètres du sommet du col, il y a un petit parking pour les randonneurs qui montent le pic de Tarbésou (2364m).

Attention à la descente qui est gravillonneuse, c'est souvent le cas dans le département de l'Ariège.

01:36:00Arnaud R

Beau et long col, plutôt irrégulier. Sortie d'Ax en lacets assez stimulants, sur des pentes autour de 6 %. Un deuxième tiers avec des replats et des pentes parfois fortes mais assez courtes. Et un dernier tiers tout à fait hors catégorie, environ 6 km autour de 9 %, au dessus de la station de ski. Le sommet offre une très belle vue.

01:39:00Cyril G

A froid au départ d'ax, celà fait mal mais rien à voir avec les 5 derniers kms : une éternité. Bref, pas facile du tout, être en bonne condition pour s'y aventurer.

01:57:00Franck B

Col long donc il faut en garder car la fin est "hard". Les 5 derniers kms les % sont de 9 et plus. Le dernier est le plus dur. De plus j'ai finis avec le vent.
Satisfait d'avoir gérer la montée.
En plus on en prends plein les yeux. Magnifiques paysages.

00:00:00Bruno R

Un col peu connu avant que le tour de France n'y passe, mais qui vaut le détour. Magnifique en haut, mais vraiment très dur dans les 6 derniers km (après la station de ski)

00:00:00Eric P

Aout 2009 après avoir franchi le col du Pradel par Niort. Début roulant, final après la station de ski entre 8,5% et 9,5% sous un temps couvert.

00:00:00Cocher M

un petit 2000

00:00:00Samuel A

Début roulant, puis raide et sans relâche dans les 6 derniers km.
Bien que plutôt joli et agréable, ce côté ne tient pas la comparaison avec le versant Mijanes, aussi bien au niveau du tracé (moins sinueux) que des paysages.

00:00:00Panis C

une pure merveille, si certaines personnes ne comprennent pas pourquoi on s'inflige certaines souffrance pour gravir des cols, alors amenez les à pailhères et ils comprendront!!!!!!
côté mijanès génial aussi avec tous ces lacets!
pailhières çà commence à sentir le midi
à fiare absolument

00:00:00Pascal T

je l'ai monté le 12/09/09 par une matinée ensoleillée, col dur sur les trois derniers km respectivement 8,5%, 9% et 9,5%, mais que du bonheur!

00:00:00Davyd E

De Ax les thermes jusqu'à la station de ski d'Ascou la pente est résonable, les 10km qui suivent n'ont plus rien à voir. Passé la station la moyenne du pourcentage est redoutable; on escalade de trés beaux lacets et les kms ont l'apparence d'être interminables!

00:00:00Loic L

Les 6 derniers kms son vraiments très durs si le vent est de la partie.

00:00:00Jean-christophe M

Difficile, heureusement pas mal de changements de pente, bons points de recupération

00:00:00Richard M

Peut servir de raccourci pour la route des cols.
Ça peut chauffer sur la fin.

00:00:00Grandmich33@yahoo.fr M

Ascension effectuée après le col de Pradel (départ commun aux 2 cols) les 5 derniers kms assez durs dans la brume et le crachin.Autremnt montée très facile jusqu'a la station.

00:00:00Eric P

Aout 2013: c'est beau, c'est dur, c'est à faire, allez y !!!

00:00:00Christian D

Pas besoin de répéter ce qui est apparu évident à chacun des cyclos.
Pour ma part je dirai seulement que je préfère l'ascension côté versant Mijanes car plus diverse mais peut être plus exigeante encore.

00:00:00Cédric J

2012, assez dur et long, ça se redresse sévère sur la fin

00:00:00Pierre N

A partir de la station de ski d'Ascou-Pailhères, ce col ne laisse plus de répit, avec des pourcentages autour de 9% pendant environ 6 km: autant ne pas s'être grillé avant... Mais si on trouve son rythme ça se monte. Braquet 34 x 32.
Avant Ascou, on est souvent à l'abri des arbres. Revêtement correct.

00:00:00Olivier L

Monté un jour de pluie puis de brouillard! 3° au sommet! Dur dur!!!

01:17:00Charly G

00:00:00Jean-christophe A

00:00:00Henri C

00:00:00Gérard D

00:00:00Styx V

00:00:00Lionel G

00:00:00Pierre C