Commentaires de Nathan J

23 ascensions

Nombre de montées : 23 Commentaires sur le forum : 23
Nombre de sommets : 19 Photos : 43

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Port de Pailhères 2001 m Pyrénées est
Plateau de Beille 1790 m Pyrénées centrales
Col d'Agnès 1570 m Pyrénées centrales
Port de Lers 1517 m Pyrénées centrales
Carrière de Trimouns 1510 m Pyrénées est
Col de Portel 1432 m Pyrénées centrales
Col du Chioula 1431 m Pyrénées est
Col de Péguère 1375 m Pyrénées centrales
Col de Port 1250 m Pyrénées centrales
Col de Montségur 1059 m Pyrénées est
Col des Marrous 991 m Pyrénées centrales
Col de la Lauze 948 m Pyrénées est
Col des Caougnous 947 m Pyrénées centrales
Col de Saraille 942 m Pyrénées centrales
Pas de Souloumbrie 911 m Pyrénées est
Col de Maffé 575 m Pyrénées est
Col de Charcany 571 m Pyrénées est
Pas du Portel 498 m Pyrénées centrales
Col de Calzan 472 m Pyrénées est

01:48:00Port de Pailhères depuis Ax les Thermes (2001m)

Monté le 16/10/2016, départ à froid de la gare d'ax, je me retrouve vite en galère sur les premiers kilomètres pourtant pas bien dur mais sans échauffement et avec le froid.. Le replat au niveau de l'étang de goulours m'a fait du bien, on sent que c'est nécessaire en vue du final très costaud. Ensuite, on part dans les sous bois en longeant une rivière, il fait assez frais malgré la pente, 9 et 8.5% sur 2.5km avec des bons coups de cul supérieur à 10. Le paysage se dégage avec la dent d'Orlu sur la doite, c'est magnifique, on a un petit replat mais trop court malheureusement parce qu'à partir de là, c'est plus de 9% sur 6km. Ça commence un peu avant la station d'ascou-pailhères, d'ailleurs bien difficile à traverser, la route est large on dirait que c'est pas raide mais ça l'est et c'est pas facile. Les lacets se montent plutôt bien malgré de sévères pentes, et la vue sur les Pyrénées ariègeoises est grandiose. Mais le plus dur reste à venir, 2km5 avant le sommet à la sortie des lacets et là c'est très rectiligne, sur du 9.5% tirant sur le 10%, on souffre mais on sent que c'est bientôt la fin et un dernier effort et on est haut !
Mon premier col au dessus de 2000m, bien bien dur, surtout le final mais je n'avais pas pu pédaler depuis 3 semaines ce qui explique peut être cela. Néanmoins, même en forme, après la bifurcation avec le pradel, c'est dur pour tout le monde. Les paysages sont magnifiques, surtout au sommet avec une vue à 360°, c'est beau, c'est l'Ariege, j'aime !
(Il commence à faire bien frais, je n'ai croisé aucun cyclo, étonnant)
La descente sur ax est dangereuse notamment dans les sous bois, il y a des trous partout et avec la vitesse c'est super dangereux, j'ai failli crever le pneu arrière en tapant.

01:31:00Plateau de Beille depuis Les Cabannes (1790m)

Monté le 27/10/16. Avec Pailhères en Ariège, c'est une montée référence qui a accueilli plusieurs fois des arrivées du tour, une montée pour moi mythique. Déjà fait à pied pour voir l'arrivée du tour en 2015 mais aujourd'hui c'était à vélo. Un petit échauffement le long de cette magnifique route très tranquille qu'est la rn20, l'arrivée aux cabanes et c'est parti pour 15.8 km de montée à 7.9% de moyenne, un tourmalet en un peu moins long. Le 1er kilomètre à 6.5% est typique des Pyrénées c'est à dire 300m à 10% et après de la descente, du plat et un peu de montée avant le vrai commencement du plateau de beille au niveau d'un virage à droite (tout le monde comprendra que ça commence). Le début est vraiment très très dur, il y a 5 km où on enchaine précisément des km à 8/9/10.5/9/8%, on est vite dans le vif du sujet et pour ma part un départ aussi brutal ne m'a pas vraiment permis de trouver mon rythme. Les 2 km en ligne droite ne sont absolument pas gênants, ça tourne un peu et moralement c'est beaucoup moins dur que ce qui est dit. À noter qu'on voit de temps à autre le village des cabannes au travers des arbres et à la fin de la ligne droite on a un magnifique panorama sur la vallée, le quié de sinsat et au loin tarascon. La suite est dans mon souvenir un petit peu plus calme ça tourne autour de 7.5 et 7% sur 2 km, ce qui permet de trouver un bon rythme et de reprendre des forces. Ensuite on repart sur du 8% et le 9ème km à 10% qui fait bien bien mal aux jambes surtout à cet endroit là de l'ascension. On aperçoit par moment sur la gauche le village et un peu plus haut le saint Barthélémy. La suite tourne autour des 7.5/8% avant d'arriver sur la zone d'estive et 500m de plat très agréable, le profil me semble un peu exagéré quand à la reprise de pente, 8% peut être mais pas 10.8%. À partir de là le plus dur est derrière, la route a été refaite jusqu'au sommet et la pente autour de 7.5% se fait moins importante et on prend beaucoup de plaisir à monter, il y a de très jolis lacets et on sent que le sommet approche, la fin est un peu moins pentue et les derniers 500m sont à 3.5% de quoi remettre du braquet et arriver en trombe sur le parking, tout sourire, heureux d'avoir réussi à grimper là haut.
Je vois parfois que certains trouvent la montée désagréable ou que le paysage n'est pas super que la route est monotone, refaites l'ascension s'il vous plaît ou n'en dégoûtez pas les autres. Je suis monté en fin d'après midi, fin octobre avec 15° donc aucune voiture pour me polluer, aucun cycliste, seulement les belles couleurs d'automne sur les arbres, les feuilles au sol, les sapins parsemés de touches oranges et rouges avec la lumière du soleil couchant éclairant les montagnes et les sommets ariégeois. C'est de loin ma plus belle montée, un seul camping car au sommet et cet air si pur.. Très exigeant mais tellement beau quand on est seul. À faire et à refaire.
La descente peut être dangereuse à cause des virages brutaux mais elle permet de belles pointes de vitesse notamment sur le bas.

00:00:00Col d'Agnès depuis Massat (1570m)

1/09/16
Montée effectuée après le port de lers depuis vicdessos, les 4km à 8% m'ont semblé très long avec la fatigue. Malgré tout, le paysage est grandiose, que ce soit en montant, ou en descendant vers aulus. À faire dans l'autre sens, qui a l'air d'être un sacré morceau !

01:00:00Port de Lers depuis Vicdessos (1517m)

1er Septembre 2016.
Étant assez impressionné par le profil et l'ayant descendu dans l'autre sens, j'ai grimpé ce col très tranquillement. Il est important de noter que le pied du col est à vicdessos, mais qu'il faudra se fatiguer sur les 15km si vous partez de tarascon, comme moi. Les 2.5 premiers kilomètres sont les plus raides, on alterne des coups de cul et des pentes moins difficiles, mais l'arrivée à la jonction de la route de suc et sentenac est un soulagement, dû également au revêtement magnifique (août 2016) qui nous accompagne jusqu'en haut. La suite est assez agréable, on monte mais pas trop et quand on commence à fatiguer, il y a un replat qui repose. La montée se fait la majorité du temps entouré d'arbres mais ce n'est pas désagréable contrairement à d'autres montées. 1.5 km avant les lacets on recommence à bien monter, et on a notamment un km annoncé à 9.5% celui qui vous fait passer à coté d'une très belle cascade. La pente est impressionnante quand on se retourne et on commence à ressentir ses effets sur les jambes mais le sommet est bientôt là, la pente se calme un peu sur les lacets et on arrive vite au sommet bien heureux d'être arriver en haut pour profiter de la vue magnifique !
Un de mes cols préférés (pas très long, très agréable à grimper et paysages superbes)

00:45:00Port de Lers depuis Massat (1517m)

Monté en août 2016 après le col de port. Les 5 kilomètres après massat était impraticables à cause du gravier, donc le temps est pris à partir du port. C'était la première fois que j'enchaînais deux cols et ma première vraie sortie en montagne. Ça commence à bien monter après le village, la route est agréable, on prend de l'altitude en longeant la rivière et puis on arrive à découvert, on voit le début des sommets et aussi les premiers lacets avec de bonnes pentes (8%). Ça se maintient ensuite pendant quelques kilomètres qui m'avait paru bien dur du fait de la chaleur (13h) et du soleil qui tapait, et puis on arrive sur un kilomètre à 6.5% précédant l'arrivée à l'étang de lers. Le fait que la pente diminue est très agréable en plus de la vue sur la vallée et les montagnes environnantes. Le site de l'étang de lers est magnifique mais après quelques mètres de plats c'est reparti et ça repart fort pour 3.8km avec un kilomètre à plus de 8% suivi d'un autre à 7% avant d'arriver à un kilomètre de replat qui fait du bien. En montant, on voit le bas de la vallée et les lacets empruntés mais il reste encore 1km à plus de 7% avant d'arriver au sommet. J'ai pas mal souffert pour une première, mais c'est un col qui n'est pas si dur que ça. À faire absolument pour les paysages de rêve qu'il offre ou du moins la super descente sur vicdessos !
Je trouve ce versant plus dur que celui par vicdessos, même si je n'étais pas en condition, peut être est ce dû au fait qu'il n'y a pas vraiment de replat avant l'étang de lers.
Remonté le 19/11/2016 toujours après le col de port, très froid 2 degrés au sommet avec la neige sur les sommets et des restes sur les bas côtés magique ! Seul au monde j'étais malheureusement pas en condition et la montée a été très longue et douloureuse, les lacets ne sont vraiment pas évident sur le km à 8.5% par exemple on alterne des murs et des pentes plus douces, je maintiens mon avis, ce côté est plus dur que l'autre.

00:43:00Carrière de Trimouns depuis Luzenac (1510m)

Montée absolument ravissante, mais exigeante. Je l'ai effectué après le col des marrous et le pas de souloumbrie et je suis arrivé au pied assez fatigué, et c'est devenu rapidement dur. Le pied monte légèrement, jusqu'au début réel, après le passage sur un petit pont. La pente est impressionnante dans les lacets (9%) et la fatigue aidant j'ai eu le sentiment que c'était 9% du début à la fin ! Il ya deux replats salvateurs dont un long avant le final assez raide qui fait mal. La première partie dans les lacets s'effectue au milieu des sapins c'est très agréable, et quand on arrive sur les hauteurs le paysage se dégage et la vue au sommet est magnifique.
Attention, évitez d'y grimper en semaine à cause de tous les camions de chantier.

00:12:00Col de Portel depuis Col de la Crouzette (1432m)

Monté le 28/10/16 depuis péguère. Le revêtement est super mauvais sur la fin mais la vue est pas trop mal au sommet. Une de mes sorties les plus galères, 19h à péguère je décide de prolonger jusqu'au portel pendant que mon père descend depuis péguère. Malheureusement en hiver à 19h il fait déjà nuit, et c'est 30km de galère jusqu'à Foix puis vernajoul dans le noir. La descente à 2 à l'heure, les yeux fixés sur les bandes blanches, en pleine forêt ! Je tiens encore à remercier la personne qui nous a éclairé sur 15km et qui a pris de son temps pour nous aider.
Dans la descente, j'ai quand même pu apprécier toute la vallée de massat sous la nuit avec les lumières des habitations et les dernières lueurs du jour éclairant les contreforts des montagnes, magnifique.

00:00:00Col du Chioula depuis Ascou (1431m)

Monté le 15/10/16 enchaîné après le col de pailhères depuis ax. Je suis donc monté à 2000 avant de redescendre au croisement, c'est un parcours sympathique pour qui veut découvrir les sommets ariégeois.
3 semaines sans vélo, pas en super condition et après pailhères, je l'ai très bien senti passer ce col. Pas une montée très longue, je l'ai calculé à 6.6km depuis le croisement, un pourcentage moyen (7.4%) un peu exigeant mais pas trop, sa difficulté réside surtout dans ce que vous avez fait avant. C'est aussi dur le fait qu'il n'y ait aucun replat du début à la fin, à aucun moment on peut reprendre des forces. La partie la plus dure pour moi est juste avant les lacets avec un gros mur et juste après les lacets où la pente tourne autour de 8.5% sur 2km. Sinon avant cest aux alentours de 7 et 7.5%. La vue est absolument grandiose durant la montée avec une vue sur toute la vallée d'ax, le sommet est un peu décevant, les montagnes sont loins et la vue n'est pas exceptionnelle. Le ciel était un peu nuageux alors j'ai peut être loupé la vue. En fin de compte, un col très intéressant !

00:25:00Col de Péguère depuis Massat (1375m)

Monté le 22/10/16 après le col de port depuis tarascon donc départ des caougnous. Le premier kilomètre est à 14.3% de moyenne, jamais vu de pentes aussi raide avec les passages à 18%, on reste scotché à la route, danseuse obligatoire sur quasiment tout le premier kilomètre. Ensuite un joli lacet qui permet de faire descendre le cardio et le deuxième kilomètre annoncé à 12.5% avec le sentiment de repasser sur des pourcentages plus humains, mais le deuxième 500m a des pointes à 16% et ça fait très mal, une belle envie de vomir à ce moment là, sans oublier tout le corps tendu dans l'effort. Le 3ème kilomètre est annoncé à 10% et c'est la vérité, on a le sentiment de se reposer dessus, à partir de là c'est plus simple et on arrive assez vite en haut. Les derniers 600m sont à 10% pareil.
Fier d'être arrivé en haut et d'avoir fait ce défi physique (et mental) d'autant plus que la vue dans la montée et au sommet sont magnifiques. La descente est assez crispante ! À refaire peut être..

00:00:00Col de Péguère depuis La Mouline (1375m)

Un de mes tout premier col ! La première partie jusqu'au marrous est assez facile hormis 1.5km à 8% et quelques passages mais rien d'insurmontable. L'ayant monté en toute fin de parcours et après pas mal de kilomètres, la partie des marrous jusqu'au jouels m'a paru très dur, notamment après le panneau du col. Il ya 2km annoncé à 7.5% et ensuite c'est moins pentu jusqu'à jouels. Ensuite il faut remettre la plaque pour arriver à péguère, la montée est interminable et n'en finit plus, c'est désagréable sur la fin. Monté dans le brouillard, je sais simplement qu'il ya une très jolie forêt bordant la route ! L'environnement reste agréable la route est pas mal, un col sympa qui peut amener sur massat et ses nombreux cols alentours.
Un petit bémol tout de même, c'est très monotone après les marrous !
Refait le 28/10/16, la fin est toujours aussi désagréable mais les paysages qu'on distingue parfois entre les arbres sont magnifiques.

01:00:00Col de Port depuis Tarascon sur Ariège (1250m)

Col globalement facile. Le début du col tourne autour des 6-7% jusqu'à une descente à l'approche de saurat, ensuite le col commence vraiment. Quelques km à 7% avant un bon kilomètre bien raide au niveau de prat communal (9%). La pente se maintient ensuite pendant 2 ou 3km puis on arrive sur de très jolis lacets annonçant la fin du col, 3km restant autour de 4% avant une belle arrivée au sommet. Très agréable à grimper, sans grosses difficultés avec de très beaux paysages.
Au début de la descente vers massat il ya une fontaine d'eau fraîche, très utile !
Refait en octobre 2016 : Impressions semblables. Le début permet de chauffer les jambes et les pentes sont élevées de la sortie de saurat jusqu'aux lacets pendant 6km (7-9%). La fin est toujours aussi agréable.
Remonté le 19/11/16 avec du froid et du brouillard sur les sommets mais toujours un plaisir à grimper, la partie du milieu m'a quand même fait bien mal. Le début n'est pas à ignorer, le profil lisse la montée et on est plus sur du 6.5/7% avec la grosse descente qui suit. Toujours agréable.

01:00:00Col de Port depuis Massat (1250m)

Col très roulant et très facile, sauf à 14h en plein été après 2800m de dénivelé et déshydraté.. La fontaine en haut du col fut un régal !
En conditions normales, c'est une montée agréable qui se grimpe sans soucis.
Refait en octobre 2016, la montée est vraiment désagréable. C'est une sorte de bon faux plat montant, qui use et qui énerve un peu. C'est dommage car le paysage est très beau et la route qui serpente à flanc de montagne agréable.

00:00:00Col de Montségur depuis Belesta (1059m)

Montée très agréable, les premiers kilomètres se montent sans y faire attention avant d'aborder les premières pentes à 4.5%. J'ai été surpris par le premier kilomètre annoncé à 4.5% avec 500m de plat et le reste bien raide ! Ça me l'a fait plusieurs fois dans la montée. Ensuite on arrive sur des pourcentages plus importants (6.5-7.5%), qui sont très agréables notamment grâce aux très jolis lacets ou l'environnement qui offre une jolie vision de naure. Après les lacets la pente se calme jusqu'au village de montségur où ça repart de plus belle ! On peut apercevoir le château en levant la tête et c'est très sympathique d'autant que ça monte sec et qu'on commence presque le dernier kilomètre à 8.6% de moyenne. La fin du col est vraiment la plus raide notamment au parking où l'on croit que c'est fini alors que non. En haut c'est beau, il ya un peu de monde mais on se sent bien et on est content d'être grimpé.
En résumé un très joli col, pas excessif mais où il faut s'employer tout de même, à faire !

00:30:00Col des Marrous depuis La Mouline (991m)

Col globalement facile, ça se monte très bien, les 2-3 premiers kilomètres sont en faux plat montant puis ça commence à monter tranquillement 2km à 6%, on a des parties assez raides sur le milieu notamment avant burret (8-9%) puis 1.5km assez raide à 8% mais qui n'est pas très dur. Ça suit tranquillement par 2.5km à 5% qui permettent d'accélérer avant d'arriver au col. La montée n'est pas super agréable par manque de paysages, il ya quelques point de vues sur la montagne voisine mais c'est tout. Donc dans l'ensemble un col facile qui permet surtout d'aller à péguère ou portel au dessus, ou d'aller ramasser des myrtilles !

00:17:00Col de la Lauze depuis Villeneuve d'Olmes (948m)

Depuis montferrier, quelques passages raides dans les lacets mais rien d'extraordinaire, col très court, on arrive vite en haut. La descente de l'autre côté est assez désagréable car la route n'est pas excellente et ça n'en finit plus de monter descendre..

00:00:00Col des Caougnous depuis Massat (947m)

Col très roulant, mais après 2800m de dénivelé et une chaleur d'été en plein début d'après-midi ce fut dur..

00:00:00Col de Saraille depuis Erce (942m)

Enchaîné après le port de lers et le col d'agnès depuis ercé. La route partant du village est entre deux maisons, pas en super état mais praticable, très étroite et très raide. Les deux premiers kilomètres sont autour de 8% de moyenne avec des murs entrecoupés de replats, par exemple sur le premier lacet la pente est très violente mais est coupée par un petit plat ensuite et ça repart sur un mur. C'est très surprenant comme début de col, après cette portion tout se calme, c'est du plat et un peu de montée jusqu'à la jonction avec la route venant d'oust. La suite est agréable (6-7%) au milieu des pâturages sur quelques kilomètres avant d'arriver sur le plat final qui n'en finit plus et qui est assez indigeste au milieu des bois.
C'est donc un col assez dur dans sa première partie mais plutôt sympathique.
Ça permet de raccourcir au niveau kilomètrage si on fait une boucle agnes, port ou péguère, mais le début n'est pas à prendre à la légère.
Le paysage est très beau, au niveau des pâturages, on est entouré de toutes parts par les montagnes.

00:00:00Pas de Souloumbrie depuis Bompas (911m)

Col très agréable avec une petite route bien sympathique. La montée commence réellement après arnave jusqu'à cazenave. Donc 3.5 km de montée assez raide (7-8%) avec notamment 700m bien costaud (10-11%) juste avant d'arriver à cazenave. Après le village c'est une succession de montée descente qui peut se faire sur la plaque. La route pas excellente rajoute à la difficulté mais cela reste agréable quand même. La route des corniches ensuite offre de magnifiques paysages, la montée à la carrière de trimouns peut être une alternative très intéressante.

00:00:00Col de Maffé depuis Cazals (575m)

Le col le plus raide dans le coin. La montée est très courte (1.65 km), beaucoup plus que dans l'autre sens mais beaucoup plus pentue, ça commence dès la sortie de cazals par un grand mur, les premiers mètres sont les plus raides, on s'élève très rapidement avec un joli paysage autour. Un peu avant les maisons la pente se radoucit et repart de plus belle ensuite, un minuscule replat avant la fin qui est bien raide aussi. Le tout sur une route de campagne très étroite, avec un bîtume typique Ariège ! Je rigole la route est simplement granuleuse. La vue sur les montagnes est magnifique. Pour tout ceux qui ont des velléités de grimpeurs.

00:00:00Col de Charcany depuis D10 / D13 (571m)

On passe ventenac et on prend à droite sur 5 km de faux plat montant, pas si désagréable que ça, on traverse la forêt et la campagne ariègeoise et ça permet de forcer un peu sur les jambes. Pas vraiment un col, mais à enchaîner avec le col de maffé pour travailler le cardio !

00:00:00Col de Charcany depuis Col de Py (571m)

En enchaînement du col de Py, petite montée d'1km pas bien raide dans la forêt. Ça fait toujours du dénivelé quand on se balade dans le coin.

00:00:00Pas du Portel depuis D11 / D919 (498m)

On ne peut pas vraiment appeler ça un col, plutôt une montée. Ultra régulière, et qui se monte très bien, à enchaîner avec les différents cols à l'ouest de Foix. Pas mal empruntée, ce qui gâche un peu le plaisir.

00:00:00Col de Calzan depuis D12 / D48 (472m)

Mon tout premier col ! On n'est pas encore dans les Pyrénées mais presque, la région foisonne de petits cols autour de 400/500 m et celui-ci est l'un des plus longs. La montée commence dès qu'on s'engage sur la D48 puis une petite descente et on remonte tranquillement la route entre deux vallons jusqu'au village de calzan, un bon gros raidar à l'entrée du village et puis on commence réellement le col dès la sortie du village. Jusqu'au premier lacet, la pente est supérieure à 8% puis ça se radoucit, le paysage est vraiment sympa, attention à la chaleur en été, un petit replat avant la fin et on repart jusqu'à l'arrivée au sommet. C'est un super col pour s'entraîner ou pour se rendre compte de sa forme, à associer dans une boucle avec tous les cols alentours. La montée est très agréable du fait de l'encaissement.