Plateau de Beille : 1790 m

depuis Les Cabannes

Nom : Plateau de Beille
Altitude : 1790 m
Départ : Les Cabannes
Longueur : 15.80 km
Dénivellation : 1255 m
% Moyen : 7.94%
% Maximal : 10.8%
Massif : Pyrénées centrales, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

02:00:00Cédric S

Fin de la cyclo l'Ariégeoise (parcours 116km) . J'étais cramé au pied de la montée, donc je n'ai pas aimé .... Très beaux décors mais montée pentue et longue.

01:05:00Frederic B

fait dans le cadre de l'ariegeoise
c'est une montée difficile assez irreguliere vers la fin

01:35:00Hervé D

Un long et gros morceau notamment lorsque l'on n'a pas respecté le minimum de l'hygiène alimentaire les jours précédents. Descente rapide malgré quelques lacets sur le bas et du gravillon.

01:45:00Christophe M

Superbe montée pyrénéenne effectuée le 17 mars 2012 sous un soleil éclatant et des vues magnifiques sur les sommets enneigés. Il ne faut pas partir trop vite car jusqu'au 10ème km cela monte sévère, la fin est moins pentue et permet de finir plus fort.
Belle descente (17 minutes) avec un revêtement convenable.

02:45:00Christophe C

les 8 premiers km c a ete puis j ai un coup de bambou dans les portion à 9,5% le replat m'a permis de reprendre un peu de jus et termine au courage mais super quand meme un panorama geniale mon temps
de 2h45 me fait que j'ai encore beaucoup d'entrainement à faire

01:18:00Loïc M

montée faite le 07/07/03 quelques moments de répit dans cette montée :2 dans les 6 premiers kms puis un plus grand au bout d'une douzaine de kms
braquets :39x21 premier km puis 39x23 les deux suivant et puis de nouveau 39x21 pour tout le reste .
la fin peut etre difficile si un vent défavorable se met de la partie :-)

01:50:00Fabian G

Monté le 22 juillet 2007.
J'ai senti mes 15 Kilos de trop! Montée très exigeante...J'ai surtout eu dur au 9ème km. Mais bon ma copine (22ans) l'a monté en une fois. Et c'était sa première fois, elle qui ne fait jamais de vélo! Donc, c'est possible, même sans entraînement. On dira que le fait de le faire le jour de l'arrivée du Tour de France au sommet nous a fortement motivé! Ambiance géniale. Et terrible défaillance de Vino!

De grands souvenirs...

02:15:00Laurent C

Col dur, surtout les 5 premiers km. Lorsqu'il fait beau, on est attaqué par des centaines de mouches! pas très agréable

01:45:00Claude U

Un vrai col hors categorie. Arrivé au pied avec 110 km dans les jambes la montée fut trés longue et difficile mais au moins j'ai eu le temps de profiter du splandide paysage

01:20:00Adrien R

Bonjour, je suis nouveau sur le forum. J'ai quinze ans et j'ai effectué cette montée pour la prmeière fois cet été. Je me souviens que le début était franchement difficile. Une fois sur la place des Cabannes, on voit déjà la route s'élever moins de 50m plus loin. Puis une petite descente et c'est parti sans s'arrêter pendant quinze kilomètres. Au bout d'un moment, je sortait de la forêt et la vue était bien plus dégagée. Je savait qu'il me restait environ 3 kilomètres. Un cheval de Merens à même galopé vers mois, ce qui m'a fait accélérer. Puis j'ai pris les deux derniers épingles à cheveux. Le compteur m'indiquait 16 Km/h. Je voyait des places de parking sur la droite et savait que c'était bientôt l'arrivée. Un sprint pour la frime puis discussion avec le cycliste que j'avait dépassé plus tôt dans la montée. Epaté? Oui car c'était mon premier col (non, plateau) hors catégorie et avec un temps mieux que je ne l'aurait cru. :-)

01:05:00Xavier G

Montée trés difficile au début, qui continue dans la difficulté jusqu'au 4 dernier km qui sont plus faciles. Bien gérer son effort car il est long et rude. 39/25

01:57:00Didier K

Aot 2011. Sans doute un des plus dur que j\'aie fait. Et dire qu\'on n\'a rien vu à cause des nuages.

01:11:00Jean-philippe L

Pente dure sur les 10 premiers km ensuite pas malde répits

01:26:00Dominique M

a l'entrainement. Le jour de l'ariegeoise j'ai mis ...1h56. C'est dur, dur

01:41:00Fabien M

Très dur, surtout les premiers kilomètres on a pas le temps de se mettre en jambes

01:20:00Ronan =

très belle montée assez raide dans les 12 premiers kilomètres jusqu au pas de roland ou il y a un petit replat avnt de finir l' ascension
montée raides mais heuresement assez ombragée. très belle vue sur les montagnes ariègeoise

01:35:00Maurice R

7 juillet 2011
Temps de chien, froid de canard au sommet et slalom entre les vaches et les bouses en descendant dans un brouillard à couper au couteau. En réalité, nous étions dans les nuages à partir du neuvième km de montée. Nous n'avons donc pas pu admirer le paysage. Mais quelle satisfaction d'avoir réussi à arriver en haut sans mettre pied à terre une seule fois.
Il est dommage qu'aucun panneau n'indique l'arrivée au sommet...

29 juillet 2013
Quel plaisir de monter cette côte dans la fraîcheur du matin en 1H35. J'étais sur le 30X25 sur les portions à plus de 10 %; j'avais un 30X28 en réserve, mais je ne l'ai jamais utilisé.
Les quatre derniers kilomètres sont les plus faciles. La descente est moins marrante... le revêtement n'est pas terrible et la route était humide dans les sous-bois.

27 juillet 2016
Troisième ascension en 1 H 45, de 8 H 30 à 10 H 15 du matin, dans les nuages avec une température de 14° sur le plateau.
Ouais ! Ils ont mis un panneau pour marquer le sommet !



01:41:00Laurent G

Fidèle à ce que j'attendais !
Dur dur surtout dans le cadre de l'Ariégeoise même si c'était de parcours la mountagnole !
Que du bonheur !

01:26:00Eric P

Montée faite le samedi 4 juin le lendemain d'avoir fait la cinglée du Mont Ventoux.
Malgré les efforts répétés dans le Mont Chauve ce matin là pas mal aux jambes et celles-ci répondaient bien.
Evidemment j'appréhendais cette ascension depuis Les Cabannes car dans les forums et les cyclistes rencontrés les commentaires étaient les mêmes pour dire que cette montée était dure voir très dure !!!
Me concernant je l'ai bien monté sans souffrir dans les passages les plus pentus. Le revêtement est bon avec des virages qui ne font pas mal aux jambes. Tout au long de l'ascension la vue est formidable.
Fait avec un 34x24 et 34x27

01:48:00Cedric C

un col hors categorie!!!!! le debut est dur la moitiée tres dur et puis la fin plus facile mais interminable je l'ai monté avec un 30*23 mais j'aurais aimer un 25 car il y a des passages qui font mal aux jambes et au moral la vue est magnifique en haut bref un bel effort et comme toujours super heureux de l'avoir fait!!!!!!!

01:30:00Davyd E

Pour moi,l'acension du plateau de Beille reste la plus dure de tout ce que j'ai fait, 16km particulièrement raide. Un plat de 200m avant les 2 derniers km n'enlèvent en rien sa difficulté. J'ai terminé avec mon plateau de 30 dents, je me rappelle que mon petit millier de km au compteur m'a ramené sur terre. Vaut mieux être bien préparé!

01:00:00Thomas A

col redoutable surtout après le géant Pailhères ! le début est dur mais la fin aussi car la montée est toujours raide. je conseille ce col a tous les passionnés de vélo !

01:40:00Jonathan P

Aucun répit, sauf à la fin. Pas le plus beau, mais un des plus dur des Pyrénées.

01:20:00Francois M

col effectuer en juin 2011 monter difficile des la sorti des cabannes il fesait 1° au sommet et pour courronner le tout il neiger monter a faire et a refaire

01:07:00Benoit P

La premiere pente est trés raide mais par la suite il y a pas mal de répits !! Monté difficile ... Braquet : 38*23/21

01:50:43Stéphane L

Montée que j\'ai trouvé très difficile sous un beau soleil.Les 9 premiers kms obligent la prudence

01:15:00David B

montée difficile le 07 septembre 2011. passage difficile a la sortie de la foret

01:45:00Laurent A

Montée difficile à la hauteur de sa réputation. Forts pourcentages dès le départ et pendant les 4 premiers km. Ensuite la pente se couche un peu pendant 1km, ce qui permet de récupérer un peu. Puis de nouveau forts pourcentages notamment entre 9 et 10ème km. replat salutaire vers le km12 qui rend le passage suivant à 10% un peu plus supportable. Derniers 3km faciles.
Une fin de montée plus facile donne une impression d'ensemble moins difficile que le Tourmalet (également plus haut en altitude).

01:06:00Damien D

Col long et difficile sans aucun répit, heureusement le revêtement et parfait, un peu moins difficile vers la fin vue splendide depuis la station, le deuxième plus dur col ariégeois après le Port de Pailheres, montée le 19/08/2011 à 09h00

01:40:00Christophe S

J'ai eu la bonne idée d'aller me mesurer à ce col mitique le 19 juillet 2011 la journée la plus pourrie de l'été, mais quand on aime. Les 5 premiers Kms m'ont fait mal aux jambes avec un braquet de 34X23. Je suis ensuite passé en 34X27 (il n'y en avait plus) et ça a été un peu mieux sauf le Km 9 qui annonce une pente à 10%. La beauté du lieu allège la souffrance mais la température au sommet était de 3° à 10h30 !!! Une grande satisfaction tout de même, avec le soleil ce doit être encore plus beau.

02:00:00Jean-luc R

Monter le 29/08/2011 après-midi sous un beau soleil mais pas grosse chaleur. début difficile des les premiers kilometre etjusqu'a plus de la moitier du col, puis un peu de répis enfin pour récupérer entre les passages a 9 ou 10% puis 4 derniers kilometres plus cool jusqu'a la fin ou la haut vue magnifique et surtout heureux d'avoir franchi ce col très difficile que j'ai monter à une moyenne de 8 kilo/h (6,5 KM/H dans les passages les plus dur, après entre 7 KM/H ET 9KM/H puis 11KM/H et 14km/ dans les deux derniers kilometres) A vais 720 KM au compteur avant de réaliser cette monter avec des sortis de 40km et des cols de 3, 2 et 1ère CAT mais jamais de Hors catégorie comme celui la.

01:25:0006 N

Montée faite le jour du passage du Tour 2011. Parti relativement tôt (8h30) mais un monde de dingue, un gamin qui me traverse juste devant la roue sans m'avoir vu et que j'ai d'ailleurs failli renverser, une descente stressante avec une foule encore plus dense (quasiment aussi long pour descendre que pour monter c'est dire). Mention spéciale aux nombreux espagnols qui s'arrêtent en plein milieu de la route pour palabrer. Sinon j'ai quand même bien aimer cette montée dure au pied et quelques replat par la suite avant la sortie de foret qui est gérable. Un beau col à ne pas prendre à la légère fait par une chaleur assez accablante. A refaire sans tout ce monde...

01:20:00Adrien R

.

01:40:00Jean michel P

Montée le 22/09/11 par beau temps avec le pas de soulombrie en hord d'oeuvre. Bon souvenir le 5 premiers km sont raides ensuite on garde le train et ca passe. Un petit point dur vers le 9km, pour ma part le petit plat de la cabane des bergers m'a cassé le rythme et la reprise du 12 km à 10% a été dure.
Notre groupe de 9 coureurs a monté avec :
le 1er 1h16, 1h22, 1h27, 1h34, 1h37 et les deux derniers 1h40. Monté en 30/23 et 30/25 sur le dur.

02:17:00Cmll F

Monté aujourd'hui à monocycle. Dur dur de km9 à km12.

01:33:00Alexandre T

J'ai trouvé la partie du milieu difficile. Le Pas de Roland est le bienvenu, la fin est plus abordable mais j'étais cuit, un temps que je peux donc améliorer. Le début est plaisant avec quelques replats mais cette ascension est interminable, on en voit jamais la fin !

01:17:00Laurent V

Commencer a 11h par un 30 degres au pied terminer a 23 mais chaud quand meme pente tres raide pendant 10km.... beaucoup de mouche a cause de la zone d'estive

02:07:00Patrice D

Sept 2012, beau temps et des mouches qui vous prennent pour une vache tout le long de la montée!
Mon 1er col hors catégorie! Difficile, il faut trouver son rythme dès la première pente bien raide. Une montée régulière entre 7 et 10%. Les 9 et 10emes kilomètres sont difficiles, la fatigue se fait sentir et puis arrive un replat salvateur avant les 3 derniers kilomètres, hors forêt, moins pentus. Un dernier km à 17 kms/h pour rattraper le cycliste qui m'avait doublé 10 kms plus bas sans jamais prendre plus de 200 mètres d'avance (merci à lui) et le sommet est là!
Plus de 2 heures, environ 8km/h de moyenne (7 par moment dans les passages raides!) et une descente qui peut être très rapide par endroit.
30x21,23,25 et 30x19 sur la fin.
Prévoir l'huile essentielle de géranium par temps chaud pour éviter les mouches!

02:50:00Thomas F

Fin de La Mountagnole 2014: OK sur les 5 premiers km, puis gros coup de mou et 4 pauses pour arriver à finir ... ca monte ca monte, c'est interminable. Il faisait chaud et j'étais cuit. Mais quelle joie d'arriver en haut! ... et je n'ai pas poussé le vélo!

01:35:00Greg R

Mountagnole 2016

Ascension en fin de parcours : dure par sa pente moyenne et sa longueur mais jamais vraiment horrible. Montée dans les nuages et le crachin on repassera pour les perspectives...

02:00:00Thibault D

Montée très difficile (effectuée sans entrainement), surtout sur toute la portion dans les bois, une fois sortie des sapins elle devient plus facile

00:57:00Laurent H

Une montée qui ne pardonne pas si l'on ne sait pas gérer son effort.
Le départ nous met directement dans le vif du sujet, 50 mètres après le panneau de départ (km 0) les pignons montent...
On se rend très vite compte de son état de forme.
La première partie est la plus dure, basculer dans la seconde moitiée fait du bien psychologiquement. De plus cette 2ème moitiée paraît plus abordable, le fait de sortir de la partie "enfermée" dans le bois fait du bien, le dernier tiers étant moins raide.
Gare à la défaillance, cette montée peut vite devenir un long chemin de croix !

* Braquets utilisés : 39x 21/23 dans la montée.
* Temps réalisé : 57 mn

01:38:00Cédric D

Fait à l'issue de la mountagnole 2014 ... 1ere partie de la montée frustante car aucun point de vue, montée très exigeante, même sur la fin ou pourtant les % baissent.

01:26:00Thierry R

Les 9 et 10ème km sont les plus dur ! Après ça va un peu mieux...
Monté en 1h45 à l'Ariègeoise (161km) avec le 34x27.

01:32:00Antonin D

Ça commence dur, ça continue dur, mais la fin est plus roulante !

01:47:02Ludox P

Temps réalisé lors de ma seconde montée à beille (mountagnole 2016) 4 degrés au sommet

01:17:00Laurent R

Ce 19/07/2016, dans le cadre de la préparation à l'Ariégeoise. Moins dur que je pensais....

119:00:00Pascal S

Montee le 14 aout 14. La montee est difficile jusqu au passage du km a 10% . La fin est plus facile meme si ca monte encore pas mal. Le paysage est agreable, et motive. La route est en bon etat! Je l ai trouve plus facile que le port de paiheres montee 2 jours plus tot! Simplement parce que la fin est moins raide, inversement proportionnelle a Paiheres. Sur la fin il est vrai que les mouches vous prennent pour des vaches... Montee pour la grande majorite du parcours en 34 x 27 en plateau oval!

01:24:00Stephane M

2008 col long régulier et tres difficile.Une belle trouvaille pour le tour de france

02:05:00Thierry G

montée effectué le 12/06/2016 pas un ciel voilé et pas très chaud idéal pour rouler
on est dans le vif du sujet jusqu'au km 9 avec des % à deux chiffres et entre le 9 et le 10 on passe les 15% avec un gros passage à 19 les 5 derniers sont relativement cooolll
pour moi le temps m'importe peux je suis amputé de jambe seul le fait d'être en haut me fait plaisir

01:19:00Mathieu L

Montée effectuée après quelques 120 kms au départ de Toulouse ! Très difficile sur une grande partie, replat puis fin d'ascension plus facile.

01:20:01Pierre F

Montée faite le 2 août 2015 en début d'après-midi, départ d'Ax les thermes avec 15km jusqu'au village "Les Cabannes" qui permettent de s'échauffer et de tourner les jambes. Ascension très agréable, pendant une bonne partie de la montée on est à l'ombre, chose agréable quand il faut chaud ! Sinon la pente est assez raide tout le long (à part les 2-3 derniers km plus cool à la fin qui permettent de gagner un peu de temps sur la montée) mais en trouvant son rythme cela se passe bien. De plus il y a assez peu de trafic ce qui est plutôt pas mal.
La descente se fait rapidement avec peu de virages à l'aveugle, permettant d'aller assez vite.

01:47:00Christophe C

Col globalement très difficile. Peu de virages avec possibilité de récupérer. Cela monte franchement dès le début. Un peu de répit au km 6. par contre du km 9 au km 11 grosses rampes à 11%. C'est plus facile sur le haut sur les 3 derniers kms. Pas de problème de vent car on reste longtemps dans la forêt. Des petits panneaux verts donnent le nombre de kms faits avec le pourcentage moyen dans le prochain km. Une très belle expérience.

01:40:02Dany B

beau temps aprés l'ariegeoise du samedi ascension direct sans echauffement aux cabannes,ça monte d'entrée donc on ressent les efforts du samedi et au fur et à mesure le train arrive des pourcentages de 7 à 12 % et la fin est beaucoup plus cool,montée avec devppt 32/28

01:48:00Dorian M

Montée très difficile, les 12 premiers kms se font dans une forêt avec un pente régulière entre 8 et 10%. Ensuite on arrive sur un replat puis les 4 derniers kms sont un peu plus simples et la vue est dégagée. Il faut bien gérer son effort et ne pas oublier de s'hydrater, surtout si l'on fait cette ascension en été.

02:00:00Gaylord B

Les premiers mètres sont terribles ... Après cela reste stable jusqu au "1er plateau" sur lequel un repos bienvenu peut être pris .. La dernière partie est magnigFique et l arrivée on ne peut plus roulante ! A refaire sans problème

00:00:01Alain D

Dimanche 15 mai 2016 :8 ème montée au Plateau , la première c'était en 2001 (2 fois en trois jours avec l'Ariégeoise).Cette 8 ème montée (à 60 ans et avec un développement de 34x28 ) est la meilleure et la première sans pause des Cabanes au sommet.Température de 12° en bas et 9° au sommet avec un vent glacial.Descente rapide avec quelques zones humides mais bon revêtement.

00:00:01Laurent G

montee effectuee lors de la montagnole 2016 par temps brumeux et je peu dire que ce nest pas de la tarte mieux vaut etre preparer car aucun moment de repit du haut en bas je n ose pas imagine ce que doit etre la montee en pleine chaleur

01:59:50Philippe P

Réalisé après avoir grimpé sur le versant opposé au plateau de beille. J'y ai surement laissé trop d'énergie car la montée a été extrêmement dure pour moi dans les 8/10 derniers kilomètres, j'étais complétement cramé.
Pour le coup, je l'ai trouvé bien plus dur que le tourmalet, même si ce n'est pas le cas.
La descente est plutôt rapide avec 2 pointes à 80kmh malgré un vélo pas taillé pour la vitesse (VTT avec roue en 26x1.00) et l?imperméable.
D'ailleurs certains se faisaient plaisir en descendant avec des sortes de skateboard.

Réalisé le 24/09/2016.

01:27:45Nicholas E

Fait le 15/5/17 après la montée jusqu'au barrage de Laparan. La montée est long et il y a quelques kilomètres durs au milieu de la montée. La route et les vues sont formidables et la descente était une des meilleurs que j'ai fait dans les Pyrénées, en plus il n'y avait presque personne sur la route!

01:31:00Nathan J

Monté le 27/10/16. Avec Pailhères en Ariège, c'est une montée référence qui a accueilli plusieurs fois des arrivées du tour, une montée pour moi mythique. Déjà fait à pied pour voir l'arrivée du tour en 2015 mais aujourd'hui c'était à vélo. Un petit échauffement le long de cette magnifique route très tranquille qu'est la rn20, l'arrivée aux cabanes et c'est parti pour 15.8 km de montée à 7.9% de moyenne, un tourmalet en un peu moins long. Le 1er kilomètre à 6.5% est typique des Pyrénées c'est à dire 300m à 10% et après de la descente, du plat et un peu de montée avant le vrai commencement du plateau de beille au niveau d'un virage à droite (tout le monde comprendra que ça commence). Le début est vraiment très très dur, il y a 5 km où on enchaine précisément des km à 8/9/10.5/9/8%, on est vite dans le vif du sujet et pour ma part un départ aussi brutal ne m'a pas vraiment permis de trouver mon rythme. Les 2 km en ligne droite ne sont absolument pas gênants, ça tourne un peu et moralement c'est beaucoup moins dur que ce qui est dit. À noter qu'on voit de temps à autre le village des cabannes au travers des arbres et à la fin de la ligne droite on a un magnifique panorama sur la vallée, le quié de sinsat et au loin tarascon. La suite est dans mon souvenir un petit peu plus calme ça tourne autour de 7.5 et 7% sur 2 km, ce qui permet de trouver un bon rythme et de reprendre des forces. Ensuite on repart sur du 8% et le 9ème km à 10% qui fait bien bien mal aux jambes surtout à cet endroit là de l'ascension. On aperçoit par moment sur la gauche le village et un peu plus haut le saint Barthélémy. La suite tourne autour des 7.5/8% avant d'arriver sur la zone d'estive et 500m de plat très agréable, le profil me semble un peu exagéré quand à la reprise de pente, 8% peut être mais pas 10.8%. À partir de là le plus dur est derrière, la route a été refaite jusqu'au sommet et la pente autour de 7.5% se fait moins importante et on prend beaucoup de plaisir à monter, il y a de très jolis lacets et on sent que le sommet approche, la fin est un peu moins pentue et les derniers 500m sont à 3.5% de quoi remettre du braquet et arriver en trombe sur le parking, tout sourire, heureux d'avoir réussi à grimper là haut.
Je vois parfois que certains trouvent la montée désagréable ou que le paysage n'est pas super que la route est monotone, refaites l'ascension s'il vous plaît ou n'en dégoûtez pas les autres. Je suis monté en fin d'après midi, fin octobre avec 15° donc aucune voiture pour me polluer, aucun cycliste, seulement les belles couleurs d'automne sur les arbres, les feuilles au sol, les sapins parsemés de touches oranges et rouges avec la lumière du soleil couchant éclairant les montagnes et les sommets ariégeois. C'est de loin ma plus belle montée, un seul camping car au sommet et cet air si pur.. Très exigeant mais tellement beau quand on est seul. À faire et à refaire.
La descente peut être dangereuse à cause des virages brutaux mais elle permet de belles pointes de vitesse notamment sur le bas.

01:20:00Anthony C

Je l'ai grimpé la première fois le 25 août 2008. J'ai utilisé un braquet de 42*23 en espérant que la pente se radoucirait parfois (sur le profil, il y a dans la grande partie en forêt des pourcentages inférieurs à 8 %). Un conseil: ne faites pas comme moi car en ne passant pas le petit plateau, j'étais souvent en prise car le revêtement n'était pas très lisse, voire parfois rugueux, ce qui ajoutait à la difficulté ! J'ai mis 1h20 pour le grimper mais j'aurais pu gagner un peu de temps en roulant avec le plateau de 30 dents.

Je l'ai grimpé une novelle fois sur l'Ardéchoise le 26 juin 2010 (parcours de la Mountagnole) cette fois avec le petit plateau de 30 dents. Je me suis ravitaillé à Les Cabannes après 101 km dans les jambes en pensant que j'étais bien et je n'ai pas avalé de gel au pied de la montée. Ce fut une grosse erreur car il faisait chaud (26°C je crois) or il n'y a pas d'air dans le début de la montée et très vite je me suis senti en difficulté. Enormément de cyclistes s'arrêtaient sur le bord de la route, presque asphyxiés ! Heureusement, il y a eu ce replat au 6e kilomètre où des bénévoles nous ont distribué de l'eau fraîche et où je me suis arrêté aussi pour avaler un gel Red Tonic qui me restait. Après je me suis senti beaucoup mieux et j'ai pu terminer convenablement la course ! Il en faut des expériences comme cela pour progresser et apprendre à gérer ses efforts.

En 2008, je n'y étais pas mais lors de l'Ariégeoise, un vétéran cycliste est mort dans cette montée. Son coeur n'a pas supporté la violence de l'effort.

D'entrée, à la sortie du village de Les Cabannes, il y a un court passage à 13% suivi d'une courte descente. Il faut jouer du dérailleur ! Puis la pente passe sur du 9 % jusqu'à un court replat au 6e kilomètre. Il vaut mieux éviter de la grimper sous de grosses chaleurs car il n'y a pas d'air dans la première partie ! La pente repart après jusqu'à atteindre une moyenne de 10 % dans le kilomètre qui précède la "fontaine Henri IV" (je ne sais plus si de l'eau en coule et elle est mal placée). Dans la montée, on a souvent de belles vues sur la montagne voisine du Quié de Sinsat (1484m). Il y a pas mal d'épingles et en 2008 lorsque je l'avais grimpé la route était plutôt rugueuse. Alors une pente de 8 % en paraissait 10 pour les jambes et dans la descente cela faisait des vibrations. A la sortie de la forêt, il y a encore un court replat mais inutile de passer le grand plateau car il est immédiatement suivi d'une rampe bien difficile après la cabanne de Pierrefite (1606m). Une fois dépassé une grande épingle (d'où on a une excellente vue quand il y a des courses qui montent là-haut) à 2,5 km de l'arrivée, la pente se fait nettement plus douce et on finit même grand plateau. Cerise sur le gâteau: on roule dans les derniers kilomètres souvent au milieu des chevaux et des vaches qui sortent parfois de leurs pâturages pour aller sur la route. Là c'est sûr on est bien dans les Pyrénées !

Le panorama sur la montagne de la Tabe, la montagne du Quié de Sinsat... est vraiment exceptionnel. Par beau temps, dégustez des frites à table au soleil (il y avait une petite friterie latérale au bâtiment de l'arrivée, au départ des sentiers de randonnée).

03:00:00Jules C

Premier col d'une longue série, fait à 12 ans et que ce fut dur pour un commencement!

01:07:04Charly G

Fin plutôt roulante

01:35:00Arnaud R

Montée tout à fait hors catégorie. On est pris dès le pied de col entre 8 et 10 % et jusqu'au km 13 environ, il n'y aura pas vraiment de répit. Les 3 derniers km sont moins raides et permettent d'accélérer un peu, si c'est encore possible. Très belle vue depuis le sommet.

00:00:00David C

faite en juillet 2002 , tres long ca fait mal aux jambes !!!

00:00:00Thierry D

Une grande et belle montée, longue, raide, mais assez régulière.
Le tout c'est d'en garder et de rester souple, la fin permet de finir fort.

00:00:00Pierre V

Plus aprécié des skieurs de fond que des cycliste. Dur, dur.

00:00:00Idris R

Ascension effectuée le 12 février 2011, grand froid. Dès le début la pente monte raide avec ensuite un petit replat. A partir du 4e kilomètre, les kilomètres vont s'enchainer entre 7 et 10%. De longues portions de lignes droite mettent à mal le mental mais le paysage somptueux permet de détourner son esprit de la difficulté. Très belle ascension longue de 16 kilomètres à p7,8% de moyenne. Au sommet, la station est moche et aucun panneau n'indique en grand qu'on est au Plateau de Beille.

00:00:00Jean-luc L

Ultra-régulier et moins difficile qu'imaginé. Final roulant et dégagé
Récit + photos => http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2013/11/15/2eme-etape-taurinya-les-cabannes/

00:00:00Olivier G

Col exigeant mais ça passe, même en VTT.

00:00:00Loic L

J'aime pas ce genre de montée. A part les 3 derniers kms, on voit rien du tout. Ca donne l'impression de rouler dans un tunnel, c'est affreux.

5/10

00:00:00Sebastien G

Montée réalisée lors de la traversée des Pyrénées en 2013 après les cols de Latrape, Agnès et Lers. J'ai passé une bonne partie de la montée à tenter de me débarrasser des taons qui essayaient de me piquer. Montée assez longue et difficile, majoritairement dans les bois. La vue se dégage lors des derniers kilomètres où le paysage est magnifique.

00:00:00Marc D

Col difficile. Je n'en garde pas un bon souvenir car il pleuvait.

00:00:00Claudic M

Ariègeoise

00:00:00Jp G

Long et difficile. Comme c'est un plateau les 4 derniers km sont plus faciles.

00:00:00Richard M

Col long mais c'est surtout quand ça repart vers la fin que l'effort devient difficile. Ne pas manquer de remplir les gourdes avec l'eau de la fontaine Henri IV au retour. Cette eau est délicieuse.

00:00:00Grandmich33@yahoo.fr M

Belle et longue montée avec un passage un peu plus difficle autour du dixième km. La fin est beaucoup moins pentue.Descente très rapide moins de 20 mn

00:00:00Gautier B

.

00:00:00Regis E

effectuée le matin d'une étape du TDF .
montée longue et exigeante , les % ne sont pas réguliers et souvent très élevés ce qui fais de cette montée un sacré défis . à faire absolument quand ont est dans la régions

00:00:00Jonas M

Montée vraiment sympa du point de vue paysage, du point de vue physique il faut gérer les 10km du début après cela va mieux.

00:00:00Alain A

a

00:00:00Cédric J

effectué en 2012

01:16:20Eric B

01:52:00Denis A

01:26:31Fabien S

01:21:00Sebastien B

01:36:14Didier F

00:00:00PeÑa M

00:00:00Cocher M

00:00:00Jean-christophe A

00:00:00Styx V

00:00:00Lionel G