Commentaires de Boris L

39 ascensions

Nombre de montées : 39 Commentaires sur le forum : 1
Nombre de sommets : 38 Photos : 1

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Colle del Nivolet 2612 m Piemont
Nufenenpass 2478 m Alpes lépontines
Lac de Moiry 2409 m Alpes valaisannes
Colle d'Esischie 2370 m Piemont
Col de la Lombarde 2350 m Mercantour
Col de la Loze 2304 m Vanoise
Col du Sanetsch 2251 m Alpes bernoises
Passo Giau 2236 m Dolomites
Passo Manghen 2047 m Dolomites
Passo Valles 2033 m Dolomites
Col de la Madeleine 1993 m Vanoise
Colle San carlo 1971 m Piemont
Signal de Bisanne 1930 m Beaufortain
Passo San Pellegrino 1918 m Dolomites
Mont Ventoux 1909 m Provence
Porliod 1882 m Piemont
Signal de Lure 1826 m Provence
Monte Grappa 1745 m Dolomites
Col du Pré 1703 m Beaufortain
Col de Saint Panthaleon 1645 m Piemont
Passo Brocon 1616 m Dolomites
Passo Duran 1601 m Dolomites
Col de Chaussy 1533 m Vanoise
La Barillette 1528 m Jura
Tunnel des Agites 1517 m Alpes bernoises
Mont du Chat 1504 m Jura
Col de Solaison 1502 m Aravis
Col du Grand Colombier 1498 m Jura
Passo di Campogrosso 1464 m Montagnes du Lac de Garde
Col des Glières 1425 m Aravis
Ovronnaz 1415 m Alpes bernoises
Col des Planches 1411 m Alpes valaisannes
Col de Combe Blanche 1383 m Jura
Passo Cereda 1369 m Dolomites
Mont Salève 1307 m Jura
Col de la Forclaz de Montmin 1150 m Aravis
Foza 1093 m Dolomites
Passo Croce d'Aune 1015 m Dolomites

03:05:00Colle del Nivolet depuis Locana (2612m)

Je confirme: Probablement le sommet le plus spectaculaire que j'ai fait à vélo (avec l'arrivée au glacier de Moiry, val d'Anniviers). Quelle vue, quel panorama ! Nous étions de nombreux cyclistes à se l'offrir en ce jour. Ce n'est pas tous les jours qu'on arrive à 2'600m après 40 bornes...
Parti à l'entrée de Locana, ça permet juste de taper les +2000m. Avant, ça ne vaut pas la peine. Puis il se déguste comme un repas italien:
Antipasto: les 4 virolets à la sortie de Noasca, qui donnent le ton.
Primo piatto: la route qui permet d'éviter le grand tunnel (probablement l'ancienne, refaite pour le Giro 2019). Les gorges sont très belles, mais ce n'est pas le moment d'admirer, car ce véritable coup de cul est le plus souvent entre 12 et 13%, ça déchire !
Secondo: à la sortie de Ceresole Reale (où il ne faut pas oublier de remplir les gourdes), passé la belle forêt de mélèzes, ça hume le vrai col alpin avec 6km où on ne décolle pas du 9-10%, jusqu'au lac Serru.
Pour le "dolce", les derniers lacets qui mènent au sommet, une pure merveille (comme le paysage et l'air, j'ai eu la chance de ne pas vivre le cauchemar de Hervé. en ce 7 août 2020).
Et le digestif ? A la descente, cet immense plat de polenta/saucisses au prix ridicule et que je n'ai même réussi à finir, au petit resto du "Sciatore", là où il y a le petit téléski.
Attention tout de même sur la descente: la route n'est pas protégée par des barrières et quelques lacets demandent de garder un peu de lucidité. Le revètement, pourtant agréable en montant, est plus défoncé de l'autre côté. Et ce jour-là, les vents thermiques m'ont demandé "d'en mettre un peu" sur les faux-plats descendants alors que j'étais grillé.
Le cigare ? Ce magnifique gelato en arrivant !

00:00:00Nufenenpass depuis Ulrichen (2478m)

Très belle montée et panorama, très calme et frais ce matin du 31 juillet 2020 pourtant chargé de touristes, et surtout caniculaire (35° en arrivant à Airolo à 11h). Exigeant, il faut en garder sous la pédale, car il ne laisse aucun répit sauf sur ce replat avant d'attaquer les lacets. Surtout quand on a le fameux triptyque Tremola-retour Furka au programme, ce qui semblait être le cas de pas mal de mes compagnons improvisés du jour ! Pour l'anecdote, j'avais un compte à régler car c'était le seul col que je n'avait pas terminé à ce jour (c'était à mes "débuts" vers 2013-4). Superbe descente dans la Val Bedretto, où je n'avais malheureusement pas le temps de ramasser les myrtilles et de m'arrêter dans une de ces fromageries dont le coin regorge !

02:16:00Lac de Moiry depuis Sierre (2409m)

Temps pris depuis la croisée au départ du Val d'Anniviers, qui est aussi le début de la mythique course pédestre "Sierre-Zinal".
Montée en 3 temps: les jolis lacets au début jusqu'à Niouc (7-8%), puis faux plats jusqu'à Vissoie, petite descente vers la rivière, et remontée jusqu'à Grimentz. Puis la 3ème phase, plus délicate, surtout après 20 bornes: lacets pentus pour rejoindre le bas du barrage, un petit répit, et l'avant dernier km à 13% qui casse les pattes, avant le tunnel final pour arriver au sommet du barrage. Cette partie "alpine" est la plus jolie et bien sûr la moins fréquentée, à faire si possible en semaine. Une sacrée bombée de 28km + 1'900m, % moyen pas fracassant, mais il faut de l'endurance avec une récompense au sommet, un paysage splendide. Possibilité d'aller jusqu'au fond de vallée, au pied du glacier de Moiry: c'est probablement là que l'altitude est donnée, car le lac est à 2'250m.

00:00:00Colle d'Esischie depuis Ponte Marmora (2370m)

La haute montagne version vélo à l'état sauvage ! Décor dantesque au sommet, murs de neige, route certes défoncée par endroits, mais heureusement la descente de l'autre côté est bien meilleure. Recommandation, la faire dans ce sens, mais pas seulement parce que c'est (visiblement) la plus facile. Attention à ne pas se tromper de route sur un petit croisement env.1km après le dernier village (il faut continuer tout droit alors qu'il y a moins de panneaux de lieux-dits que l'option sur la gauche). J'ai adoré cette impression de bout du monde, probablement un des plus beaux cols que j'aie gravi !

00:00:00Col de la Lombarde depuis Pratolungo (2350m)

Je confirme: probablement un des plus beaux cols des Alpes, pour ce que je connais ! Un lundi début juillet, quelques motards, un peu plus de bicyclettes, de l'ombre au début, des paysages de toute beauté, un petit vent juste pour faire oublier la chaleur, et les derniers kilomètres pas exigeants juste pour apprécier le décor. Un must !

00:00:00Col de la Loze depuis Brides les Bains (2304m)

Eh bien... tout a déjà été dit sur ce "petit" nouveau ! Et tout est juste, puisque vécu: les camions, la montagne massacrée, cette incroyable piste de ski transformée en langue de bitume 5*, la longueur et la difficulté, j'adore et je déteste... Pas encore franchi par le Tour mais déjà mythique !

J'ai apprécié l'avis exhaustif de Guillaume.

Content d'avoir 30 dents derrière, mais j'imagine à peine ce que sont le Mortirolo, Zoncolan et Angliru...Car ici les coups de cul laissent place à de petites récup' entre deux murs. Faut s'accrocher, et le sommet procure évidemment un sentiment de fierté. Joie du jour: le visage radieux des "collègues" au sommet. Déception du jour: pas de vue sur le Mt-Blanc ! Assisté ou pas, il marque la mémoire. Si je reviendrai ? Pour du ski assurément, ou d'autres ascensions dont la région semble receler.

00:00:00Col du Sanetsch depuis Sion (2251m)

Une montée à ne pas louper, un must alpin, mais en cul de sac. Fait le tour en descendant avec la cabine de l'autre côté, retour par le col du Pillon et de la Croix (boucle de 130km env.). Je n'ai malheureusement pas bien apprécié les beautés de la nature ce jour-là, dans une forme de...rien, complètement à la ramasse depuis le dernier bistrot de Tsanfleuron, soit dès la moitié, long calvaire comme j'en ai rarement vécu. Panorama dans les derniers km d'une rare beauté, on arrive juste à côté du glacier des Diablerets. Ai pu me restaurer avant le sommet et recharger les batteries pour la fin du tour. Comme déjà décrit, il faut bien gérer la longueur, la chaleur et les % qui m'ont semblé plus marqués que la couleur bleue, sur de nombreux km !

00:00:00Passo Giau depuis Selva di Cadore (2236m)

Il fait partie des légendes des Dolomites, souvent sur la fin de l'étape mythique du Giro après le tour du groupe Sella. On ne devient pas une légende pour rien, les pourcentages sont constamment au dessus de 9%, pas de répit, mais quelle vue au sommet ! Un des plus beau que j'ai fait dans le coin, je l'ai aussi apprécié parce que c'était le 3ème du jour après 130km, et que j'ai du me motiver dur pour tenir le coup, la cadence et la souplesse. Belle descente sur Cortina.

02:06:00Passo Manghen depuis Borgo Valsugana (2047m)

Montée depuis Borgo Valsugana:Très long col qui commence doucement, mais le passage dans le Val Calamento révèle des pentes constantes au dessus de 9 voir 10%.
La route se rétrécit, on aborde les 5 derniers km magnifiques au milieu des pâturages, vaches sur la route, pratiquement aucune circulation: c'est splendide autant que dur !
Un col à recommander sans restrictions, sinon une bonne condition physique et un peu de réserve pour les derniers lacets. Un resto d'altitude de l'autre côté du col, tout à fait à propos pour les estomacs vides !

00:00:00Passo Valles depuis Cencenighe (2033m)

Départ à froid depuis Falcade: autant dire que pour se chauffer, ce n'est pas l'idéal car ça tourne sans cesse autour des 9-10% dans le 5 derniers km. Belle vue au sommet, un tantinet frisquet pour un 26 juillet. Descente très roulante sur l'embranchement du passo Rolle effectué dans la foulée

00:00:00Col de la Madeleine depuis La Chambre (1993m)

Jeudi 8.9.16: Dans l'enchaînement du col du Chaussy par les lacets de Montvernier/Montaimont. Si j'ai rigolé sur le 1er en forçant peut-être un peu, la forme du jour m'a fait tirer la langue sur le 2ème, où je ne voyais plus le bout, limite fringale. Mais pas un magasin/resto ouvert sur la route, sauf au col ! duquel le spectacle s'offre à 360°, avec des vues spectaculaires. Une descente rapide où il ne faut pas trop s'emballer après avoir perdu un peu de sa lucidité..

01:16:00Colle San carlo depuis Morgex (1971m)

Il était sur ma liste depuis 3 ans, une légende, un mythe, comme déjà cité l'équivalent de la montée du Chat. Température idéale en ce 23 août, montée majoritairement à l'ombre, ça ne décolle pas entre 9 et 12% (le plus rude étant le 3ème et 4ème km). Le calme, les oiseaux, j'ai même eu le temps d'appercevoir un bolet (et surtout des dizaines de cueilleurs), un revètement nickel (faut dire que le Giro est repassé cette année), j'étais dans une bonne journée qui m'a fait l'apprécier peinement. Superbe descente jusqu'à la Thuile par soleil de fin de journée: remettez moi un Prosecco !

00:00:00Signal de Bisanne depuis Villard sur Doron (1930m)

Il mérite d'être connu, et avec le passage du Dauphiné et du Tour, il est en passe de rencontrer le succès mérité. Pas vu un seul autre cycliste ce matin du 1er août 2018, quelques voitures pour me rappeler que je ne suis pas seul au monde (avec les vaches), quelques vestiges du Tour et décos sympa aux maisons des hameaux: le cyclisme tel que je l'apprécie ! Heureusement pas encore suffocant avant midi, il en a été autrement sur le col du Pré effectué dans l'enchaînement...

00:00:00Passo San Pellegrino depuis Moena (1918m)

Après 120km et un gros col avant, la montée depuis Moena m'a paru dure, mais il est assez régulier à part un petit "muret" au milieu, et j'ai eu la chance de le faire en fin de journée avec très peu de circulation. Un 25 juilllet, 6° au sommet avec du vent, descente vertigineuse sur Falcade en grelotant. Belle vue au sommet sur les massifs alentours

02:07:00Mont Ventoux depuis Bedoin (1909m)

Temps idéal en ce dimanche 29.9, pas beaucoup de vent au sommet. Accompagné par 1 paire puis une autre, le temps passe vite, même si je n'arrive toujours pas en dessous de 2h, surtout quand on cale sur les 3 derniers (le dernier totalement à la ramasse...). Par contre, les rallyes de bolides allemands et italiens, doublés par des motards aux pots d'échappement pour malentendants, au bout d'un moment, ça casse les c. Mais il en faut pour tout le monde, n'est-ce pas ? Point positif depuis la dernière fois, les cyclistes semblent avoir compris qu'on a le droit de jeter ses emballages de gel dans une poubelle ;o))

00:00:00Porliod depuis Nus (1882m)

Montée "classique" du col de St-Barthelemy bien indiquée depuis Aoste, par Villair/Chantignan/Ville sur Nus (et non l'itinéraire indiqué, par lequel je suis redescendu, comme l'étape du Giro 2017). Montée superbe, très calme et "nature", dont le début est facile à flanc de coteau, puis assez soutenue avec parfois des passages à 11-12%. Les 2/3 à l'ombre, pas négligeable. Je ne suis allé que jusqu'au "col" de St-Barthelemy (restaurants d'alpage à 1'550m) avant de redescendre jusqu'à Chambave pour remonter le col de St-Pantaleon. Boucle d'env. 85km + 2'500 fort recommendable: une de mes plus belles pour 2019 !

01:24:00Signal de Lure depuis Saint Etienne les Orgues (1826m)

Boucle de 80km au départ de Valbelle direction Sisteron, que du bonheur, loin du trafic et du tumulte de son grand frère le Ventoux ! En garder sous la pédale car 18km c'est long, surtout quand on croit avoir la forme de sa vie, ce qui était mon cas sur les 10 premiers.... La pente est douce, les 2 derniers km presque à plat, quel plaisir ce samedi 28.9 avec tout de même un petit vent au sommet qui ne m'a pas fait profiter de la vue très longtemps, mais qu'est ce quelle est belle ! Croisé 4 cyclistes en sens inverse, c'est tout dire sur le sentiment de grand calme. Descente sur le versant Valbelle aux paysages splendides, même si le revêtement secoue un peu sur les premiers km. A recommander absolument !

00:00:00Monte Grappa depuis Romano Ezzelino (1745m)

A mon sens, le Grappa est un peu le frère jumeau du Ventoux: même dénivelé ou presque, +ou- même durée d'ascension, avec plus de variation de pourcentages selon l'itinéraire emprunté. Et à la fin, la grande Histoire du cyclisme, sauf que la version italienne semble un peu délaissée si on s'en réfère au nombre de témoignages laissés sur ce site...dommage, car on est aussi un peu dans la légende !
Monté à la fin de l'été 2013 depuis Romano sans noter le chrono (mais comme je roulais peu à l'époque, je préfère...). Cette montée est la classique, la plus facile, ce qui ne semble pas évident vu les 1ers lacets les plus pentus. Pas mal de trafic en général, mais c'était calme ce jour-là. Vue extraordinaire au sommet, sauf que la mémoire est tournée vers les 2 guerres mondiales qui ont marqué ce lieu. Attention à la température en haut (je vous disais, comme au Ventoux !).
Juin 2016, montée par Semonzo (celle qui ressemble le plus au profil du Ventoux par Bédoin): 19km et 1'530 de dénivelé, moyenne 8,1%: assurément plus difficile que la précédente, surtout que le plus dur arrive après 13km passé le replat de Campo Croce, alors qu'on sort de la forêt et jouit pleinement du cagnard...
Juillet 2017, montée depuis Seren (face nord): la plus longue surtout à cause de l'approche, plus "nature" et variée, très irrégulière sur la fin. Et encore une fois +- 20° de différence avec le sommet dans les nuages.
Il y a aussi ici une confrérie des allumés/félés/cinglés ou plus si entente (3 différentes ascensions dans la journée), ce qui compte c'est le plaisir, n'est-ce pas ?

00:00:00Monte Grappa depuis Seren del Grappa (1745m)

Voir mon commentaire sur la page "depuis Romano": Très jolie ascension, moins fréquentée que les faces sud, assez irrégulière et variée, malgré les derniers km en mauvais état). Approche un peu longue si vous arrivez des lacets de Primolano.

00:00:00Col du Pré depuis Beaufort (1703m)

Heureusement que je n'ai pas regardé mon temps, ça m'aurait fait souci...il est rare que je doive faire un break dans un col, mais celui-ci m'a cloué dans sa partie finale. Je ne cherche pas d'excuses, mais après être monté à Bisanne, et qu'à 14h, il faisait 36°, la déshydratation et la chaleur m'ont touché autant que le manque total d'ombre !
Après une boisson noire et gazeuse au restaurant du col (non, ce n'est pas une bière !), réconforté par la beauté du site, j'ai trouvé l'énergie pour monter au Cormet, la cerise sur le gateau. C'est malin de vouloir faire comme les stars du Tour....

00:00:00Col de Saint Panthaleon depuis Chambave (1645m)

Dans l'enchaînement après le col de St-Barthelemy, étape du Giro 2017. Un petit peu chaud en ce 25 août, peu d'ombre, mais montée sympa au % relativement régulier, et qui s'allège à 4km de la fin au milieu des pâturages, puis le dernier autour de 8-9% à ne pas sousestimer après cette longue montée de presque 15km. Depuis le col, pas vu le Cervin au milieu des nuages, puis je suis retourné en arrière pour rentrer par Verrayes (la liaison est bien marquée, c'est depuis le 1er hameau en descendant, avec un petit coup de cul sur 1,5km). Pour faire une jolie boucle, je conseille cet intinéraire soit pour monter ou redescendre comme moi: les hameaux sont superbes, les vues sur la vallée tout autant, route qui tourne en superbes lacets, rien que du bonheur !

00:00:00Passo Brocon depuis Canal San Bovo (1616m)

Très roulant et ombragé, heureusement après l'enchaînement passo Valles et Rolle.
Croisé un motard qui a oublié qu'il n'avait pas acheté la route, grosse frayeur dans un virage à l'aveugle (pour lui). Arrivée sur un joli pâturage au paysage typique de ce sud des Alpes de Belluno, qui regorge de montées peu connues et pourtant spectaculaires. La descente sur Grigno fait 29km ! Dépaysement garanti.

00:00:00Passo Duran depuis Dont (1601m)

Vous aimez les surprises ? Vous allez aimer ce bijou ! Vous n'allez pas rencontrer beaucoup de monde, mais des % surprenants, une route super étroite par endroit, et une asphalte toute refaite...je ne suis pas sûr que le profil affiché soit celui réel, car d'entrée ça part fort autour des 11%. Il ne laisse pas beaucoup de répit, sauf peut-être ce petit replat au dernier hameau au milieu de la montée, qui abaisse évidemment le % de ce km-là...J'ai adoré ! Et l'autre côté est aussi très beau, pas plus facile, et probablement plus long. Et toujours ces vues de montagnes à pic autour de vous. Il n'est effectivement pas très haut, mais il se mérite !

01:17:00Col de Chaussy depuis Pontamafrey (1533m)

Il faut le faire pour comprendre pourquoi il est mythique ! Assurément un des plus beaux que j'ai fait, avec ces lacets. Pas croisé une voiture (mais quelques cyclistes...). Que du bonheur, avant d'en prendre pour mon compte sur l'enchaînement de la Madeleine (j'en n'avait pas gardé assez dans les cuisses...)

01:11:00La Barillette depuis Gingins (1528m)

Temps pris au croisement à Gingins. La tranquilité d'une montée sans voitures ou presque, à l'ombre, avec comme seul désavantage le fait que ce soit en cul de sac. Mais la vue du sommet vaut bien la peine qu'on se donne à la gravir, car la Barillette ne s'offre pas sur un (grand) plateau sauf si on veut se mettre dans le rouge sur les 2 derniers ! Lourd et humide au départ (28°), il faisait 12° au sommet avec du vent, encore une fois pas profité longtemps de la vue splendide sur l'arc lémanique et les alpes !

00:00:00Tunnel des Agites depuis Yvorne (1517m)

Tout est dit dans les commentaires de mes camarades: un col méconnu qui se mérite ! La vue extraordinaire sur la vallée avant le tunnel (mais aussi tout au long de la montée), le peu de circulation, les % impressionnants (cette sortie de Corbeyrier est redoutable), le tunnel, l'arrivée au sommet, la traversée de la vallée et le lac, les paysages alentours (vue des Tours d'Aï entre autres), un véritable régal ! Attention à ne pas se griller dès le départ... Il ne m'a jamais été donné de devoir m'arracher pareillement et aussi durablement sur des pentes aussi tendues, heureusement à l'ombre...
il me faudra sûrement quelques dents de plus pour le Zoncolan ;o)

01:20:00Mont du Chat depuis D921 / D41A (1504m)

10/08/19, Montée par St-Paul, temps pris depuis la borne 12.
On m'avait pourtant dit que c'est une tuerie: sur la liste des géants !
Au départ, parfait pour se mettre en jambes avec du 8-9 % trompeur, car il y a des replats... Puis ça se corse, depuis la borne 6 ça ne descend plus sous les 10, la sueur coule sur mes yeux, sur mon compteur, même s'il ne fait pas chaud à midi, l'air est monstre-lourd après les orages de la nuit. Dépassé par personne, n'ayant aussi dépassé personne, croisé 2 voitures et 2 cyclistes, un grand moment de solitude, d'humilité...et de contrôle des puls ! Mmmmh, le petit passage autour de 14-15 à 2km du sommet... Bémol, la vue bouchée là-haut...

01:08:00Col de Solaison depuis Thuet (1502m)

Effectivement, les panneaux donnent le ton: : il faut atteindre le 5ème km pour descendre sous les 10%. Aérien, voir vertigineux, revêtement en parfait état (le passage du Dauphiné ce printemps doit y être pour qqchose...). J'ai adoré cette montée pourtant très soutenue mais relativement peu fréquentée ce samedi matin d'août. Seul bémol, arrivée en cul de sac pour les cyclistes routiers.

01:50:00Col du Grand Colombier depuis Artemare, via Lochieu (1498m)

Départ Seyssel, boucle de 73km. Temps pris depuis Artemare. 1ère partie tranquille car c'est ma 1ère sur cette belle montagne, pas de repères. Montée exigeante depuis Lochieux, heureusement, les replats donnent un peu de mou pour relancer sur ces pentes dépassant souvent les 10%, dont le dernier sérieux ! Fort vent du Nord malgré cette fin août, du coup ne suis pas resté longtemps au sommet, dommage car la vue est exceptionnelle. Descente sur Anglefort à l'ombre, un peu gla-gla (doigts, pieds, mais j'ai toujours froid...). Si je pense avoir fait la plus facile, maximum respect pour les membres de la Confrérie...félés est un petit mot !

00:00:00Passo di Campogrosso depuis Recoaro Terme (1464m)

Merci les baroudeurs ! sans vous je n'aurais jamais trouvé cette petite merveille bien cachée. Fait le petit col de Xon pour débuter, parfait pour l'échauffement (env. +350m) puis petite descente sur Recoaro d'où démarrent vraiment les affaires. A savoir: depuis ce côté, les voitures doivent faire demi-tour au sommet. A ne pas louper non plus, la descente de l'autre côté: c'est bien la route de droite, réservée aux seuls cyclistes (celle de gauche que j'ai tentée est un cul de sac après 4km de descente...). Asphalte médiocre, ce qui n'est pas trop un souci sur la montée, mais les 6 premiers km de descente ne sont pas terribles, contrairement à la fin dès qu'on a repris la route du Pian delle Fugaze (qui est un col, mais en descente c'est toujours un peu bizarre de le mettre sur sa liste, non?).
Paysages grandioses des "Préalpes" dolomites et resto de montagne au sommet, pas négligeable quand on s'est enfilé ce morceau de bravoure . Seule la dernière partie est ombragée, et il faisait 33° ce 9 juillet. Il doit être presque aussi redoutable de l'autre côté...J'ai adoré !

00:00:00Col des Glières depuis Le Petit Bornand (1425m)

A mettre sur sa liste si on aime les montées dont on parle. Pas mesuré le temps mais ma vue s'est brouillée avec autant de sueur et d'efforts ! De l'ultra-costaud, surtout après la Colombière montée à bloc depuis le Reposoir. Les % s'affolent, le km du centre à 10%, c'est bien parce qu'il y a un replat de 200m. J'ai presque failli oublier dans les deux derniers que j'avais une selle ;o)) La majeure partie à l'ombre, c'est vrai que le revêtement n'est pas très bon, mais quand on va aussi lentement on peut zigzager !
Revètement refait depuis le passage du tour 2018.

00:00:00Ovronnaz depuis Saint Pierre de Clages (1415m)

Pas regardé mon temps d'ascension, mais la boucle (avec retour par Leytron) de 25km s'est faite en 1h35. Pas étonnant , comme mon compteur indiquait parfois 6km/h...Probablement une des montées la plus dure que j'ai faite, une tuerie pendant 4km où l'ordi était bloqué autour de 13 et a affiché 15% sur une portion. Grand avantage: elle est pratiquement 100% à l'ombre, et le revêtement est bon. Comme me l'a dit la dame agée croisée au milieu du village de Chamoson où commence la montée: bon courage !!! Je ne croyais pas qu'elle était si près de la vérité...
Refait en 55' en 2019 à l'occasion de la cyclo du Valais: en fait elle est moins monstrueuse que la 1ère expérience, dans le sens où ce n'est "que" 4km entre 12-14 %, et que j'ai eu l'occasion d'en affronter quelques unes similaires entre-temps !

00:00:00Col des Planches depuis Martigny (1411m)

Amateurs de raidillons, à mettre sur la liste !
Je confirme, elle est dure cette montée depuis Martigny ! Le 1er km est terrible et fait craindre pour la suite, avec quelques passages à 13-14%, qui reviennent de temps à autre entre deux "faux plats" à 8%...Peu de circulation, et il y avait deux reines aussi baveuses que moi au beau milieu de la route au sommet. Le revêtement est de mauvaise qualité sur le 1er km de plongée sur Sembrancher, mais ensuite il est parfait et invite à des vitesses qui foutent la trouille !

00:00:00Col de Combe Blanche depuis Divonne les bains (1383m)

Une découverte assurément, on n'y croise pas beaucoup de monde ! Juste un peu compliqué pour trouver le départ, j'ai aussi fait la version de Benjamin par erreur, ce qui ne m'a pas trop rassuré en cours de route, vu les qq km au dessus de 10% puis la petite descente. Une belle boucle à combiner avec le col de la Givrine ou de la Faucille (env. 85km depuis Grand-Saconnex)

00:00:00Passo Cereda depuis Ponte Mas (1369m)

Aussi monté depuis Agordo, très roulant jusqu'au col intermédiaire de Forcella D'Aurine, petite descente puis remontée plutôt sèche jusqu'au col (+300m en 3,5km env.). Cette dernière partie est dans une vallée magnifique très isolée.
Il n'est pas censé être dur, mais c'était le 4ème de la journée pour achever un tour de 2 jours, et il m'est resté dans les pattes, ou plutôt mon estomac vide m'a laissé sans forces pour la dernière bosse passée à l'arrache (le panneau au pied indiquait 15%, heureusement sur 100m seulement). Descente magnifique, cette face à l'air assez costaude (voir détails "depuis Tonadico", village à côté de Fiera di Primiero).

44:50:00Mont Salève depuis Collonges sous Salève (1307m)

monté le 2 novembre 2016 vers 16h, croisé une seule voiture, mais plus que 5° au sommet. Superbe coucher de soleil sur Cruseilles en redescendant, couleurs d'automne magnifiques qui récompensent ce haut lieu local du % sévère.
2018 en 34' depuis le Coin, avec l'habitude ça passe de mieux en mieux...

00:46:00Col de la Forclaz de Montmin depuis Vesonne (1150m)

Un de ceux dont on se souvient ! Effectué après le Semnoz, j'en avais gardé juste ce qu'il fallait pour l'apprécier à sa juste valeur: effectivement assez court mais bien assez avec ces longs passages au dessus de 10%, et la dernière petite rampe pour apprécier son soda au sommet

01:04:00Foza depuis Valstagna (1093m)

Je ne sais pas qui a eu la bonne idée d'ajouter ce col depuis que le Giro y est passé le 27.5.17. Je préfère ne pas regarder le temps qu'ils ont mis en pleine bourre...En fait 34' depuis la place de Valstagna, contre 1'04 pour moi...à chacun sa place !
Le point de départ est le village de mon père: quelle belle montée, calme dans un creux de vallée, lacets qui serpentent accrochés à la montagne, sans que la pente soit dure, puis les prairies de l'altipiano des 7 Communes, haut lieu des deux guerres, qui surplombent la plaine jusqu'à Venise. Che bello ! La région regorge de cols inconnus, autour du Monte Grappa légendaire !

00:00:00Passo Croce d'Aune depuis Pedavena (1015m)

Je l'avais mis sur ma liste car c'était la fin de la dernière étape de montagne du Giro 2019.
J'ai donc fait le même versant, soit depuis Ponte Oltra, qui semble moins long et dur que cette face. Il vaut mieux le faire dans ce sens, car au bas de la descente il y a le village de Pedavena, réputé pour son excellente brasserie !
Rien d'hyper-excitant, mais c'est tout de même un petit col sympa, pas très élevé, seule la 2ème moitié présente quelques passages relevés. Par contre, il peut se coupler avec l'option "monte Avena" pour finir en beauté.