Pas de Peyrol : 1588 m

depuis Dienne

Nom : Pas de Peyrol
Altitude : 1588 m
Départ : Dienne
Longueur : 12.40 km
Dénivellation : 533 m
% Moyen : 4.3%
% Maximal : 9.5%
Massif : Monts du Cantal, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:50:00Florent L

La montée commence doucement les 4 premiers kilomètres.
Le pente s'accélère dès l'entrée dans Lavigerie. Elle serpente un moment au milieu des arbres, puis lorsque les arbres s'effacent, le paysage nous permet de voir le pas de peyrol doit devant nous, ainsi que le puy Mary et toute la ligne de crête :-)
Petit à petit, la pente s'adoucit. 500m avant le col d'Eylac, un premier coup de cul important sur 200m nous prépare aux pourcentages importants à venir.
100m après le panneau du col d'Eylac, la route fait une épingle à cheveux, et grimpe de manière très brutale. La route n'est pas très large a cet endroit, et nous nous trouvons entre deux falaises... la pente diminue petit à petit, mais reste tout de meme importante jusqu'au col.
La route est bien goudronnée, et les longues lignes droites nous permettent de voir la route au loin, jusqu'au col.

01:43:00André D

J'ai fais la montée depuis MURAT (15) passant par Dienne soit 21,5km en 1h43, toujours en courant. très agréable montée relativement facile. a faire absolument si vous passez dans le Cantal.

00:50:00Fabien M

42-21 !! 00h50 c'est le temps que j'ai mis depuis murrat ! C'était l'année dernière dans le brouillard j'avais 17ans

00:44:00David B

montée des 3 versants le 04/09/13 dans la meme sortie. j ai monté ce versant en dernier, un peu "cramé" 44 minutes depuis dienne. avec les 2 derniers km dur sur 39x26

00:50:00Marc D

A faire pour le décor (un petit coup d'Ecosse). Le dernier km (9%) est un peu plus dur.

01:38:00Pyody O

Monté le 14/05/2016, dix jours environ après son ouverture à la fraise à neige par les services d'entretien des routes. Encore de grosse plaques de neige fondante et des températures assez fraîches sur le sommet.
Temps pris depuis Murat. Météo fraîche, venteuse, nuageuse et parfois pluvieuse, mais pas question de renoncer.
Quelques lacets pour sortir de Murat, puis succession de longues courbes assez régulières et de lignes droites pour monter au col d'Entremont. Vent de face sur cette partie, pas étonnant vu qu'on remonte une vallée dans laquelle le vent doit s'engouffrer et accélérer.
Courte descente assez abrupte vers Dienne.
On repart ensuite plein Ouest pour remonter la vallée qui mène au Pas, qu'on aperçoit assez rapidement. Les premiers kilomètres se font sur des pourcentages assez roulants où l'on peut facilement mettre un développement correct. Première courte bosse dans le village de Lavigerie, mais ça se calme rapidement. Montée régulière vers le col de la Serre. La végétation se raréfie, on se sent vraiment en montagne.
La pente augmente légèrement sur les deux kilomètres suivants, jusqu'au col d'Eylac, mais rien d'insurmontable.
Au col D'Eylac restent deux kilomètres, ceux qui offrent le plus de pourcentage.
Juste après le col, belle épingle avec un bon raidard qui casse les jambes, puis on finit les hectomètres restants au mental, sur une route sinueuse, car la cabane qui annonce le sommet du plus haut col routier du massif central se profile.
Bonus : en ce début de saison, la maison du site, outre une boutique de souvenirs, dispose d'un poêle où brûlent quelques bûches, parfait pour se réchauffer !
En résumé, c'est un vrai col, long mais régulier, qu'un cyclotouriste entraîné franchira au terme d'un effort respectable.
1h38 d'efforts sur 24 km pour traîner au sommet mes 95 kg de rugbyman.

00:37:00Stephane B

Depuis Dienne, la faible pente permet de s' échauffer..
Après quelques kilomètres la pente s' élève mais se n' est rien en comparaison de l' impressionnant dénivelé de l' épingle a cheveux à droite, là c' est du sérieux jusqu' à la fin ça passe bien en 38/26 pour un vieux et vaillant cyclo sportif.... bonus la descente sur Salers tres rapide...

00:00:00Eric P

Je l'ai fait en août 2006, je tenais à prendre ma revanche de l'année précédente où j'ai faillit le grimper mais j'ai dû faire demi-tour à Murat à cause du temps éxécrable.
Je l'ai fait depuis Murat, ce qui en fait une pente irrégulière. Juste en quittant Murat, il faut forcer sur les pédales car la route grimpe bien puis s'adoucit jusqu'au col d'Entremont. De là, il s'en suit une descente rapide, il faut faire attention, elle epeut être dangereuse. Ensuite, ça recommence à grimper doucement avant et après Dienne. A Lavigerie, on sent qu'on passe un palier, ça se corse un peu puis ça se radoucit un peu. Et bien sûr, même si on ne voit pas encore le panneau, à 500 mètres du panneau du col d'Eylac(1460 m), la route se dresse, le pourcentage est important jusqu'au sommet. On peut apprécier la difficulté de la pente en regardant le lacet peu après le col d'Eylac.
Je l'ai bien passé, c'était sympa, j'étais content. Dans les 2 derniers kilomètres, j'ai poussé un peu la machine et j'ai eu un petit manque d'air, mais c'est très vite parti en reprenant le bon rythme. On ne ressent pas encore le manque d'oxygène dans ce col, on peut l'aborder sans trop de souci, il faut "juste" entraîner les jambes. ;-)

00:00:00Yves C

Août 1990

00:00:00Samuel A

Magnifique !!! C'est un "petit Galibier" : vue superbe, ambiance alpage. Il faut vraiment le faire. Côté difficulté, ça passe très bien, c'est juste un peu raide sur la fin.

00:00:00Nicolas L

paysage magnifique par beau temps, montée le 22 juillet 2012 pour la Lily BERGAUD

00:00:00Marcel M

Voila, nous l'avons monté avec le club des Cyclos Pontois (17800) le 23/05/2009. Très beau col, relativement facile, 12 Kms et seulement les 1750 derniers mètres à 9%. Beaux paysages et route en bonne état, la descente sur Aurillac est sympa.
A bientôt pour un autre col.

00:00:00Nicolas R

Montée assez facile dans des paysages magnifiques. Les deux derniers kilomètres sont difficiles.

00:00:00Idris R

Ascension faite depuis Murat. Le col d'Entremont est à grimper en apéro. Ensuite à partir de Dienne on remonte la vallée progressivement, la pente augmente petit à petit pour arriver à son maximum à partir du col d'Eylac pour un peu moins des 2 derniers kilomètres. Le virage à droite après le col d'Eylac est raide mais une fois passé, le paysage est superbe et offre une distraction très agréable.

00:00:00Benoît G

Une montée très irrégulière. Entre Dienne et Lavigerie, il s'agit plus de faux-plat que d'une véritable ascension. La route est agréable, plutôt ombragée, avec des points de vue fréquents vers les prairies de la vallée de l'Impradine, pour le moment assez domestiquée. Cela se corse pendant quelques temps à la sortie de Lavigerie, avec de longues portions entre 7 et 8%, avec une vue imprenable vers la route en amont et même les constructions du sommet, que l'on aperçoit au loin. Nouveau replat, la nouvelle route (depuis juillet 2017) nous force à un léger détour par le Col de Serre, puis l'on atteint le Col d'Eylac, presque à la verticale du Puy Mary. Là, le final commence heureusement court : ce sont près de deux kilomètres sans répit, à plus de 9% de moyenne, avec une épingle puis en balcon au-dessus de la vallée de la Rhue. Cela reste très raide jusqu'aux bâtiment du Col, où l'on trouve notamment le départ du chemin vers le Puy Mary et un restaurant.
Très belle vue depuis le col vers la route empruntée en contrebas.
Le profil présenté me paraît légèrement faux : cela reste très raide jusqu'au sommet !

00:00:00Loic L

versant le plus facile et aussi le plus beau !

a faire tôt le matin pour profiter de la lumière dans le dos. Et la descente vers Mandailles peut se faire avec le soleil de côté , ce qui permet d'admirer la vue sans être ébloui :-)

00:00:00Jean françois G


00:00:00Daniel L

Monté en aout 2014

00:00:00Gerard P

Jolie petite rampe

00:00:00Raphael C

attention au dernier Km

00:00:00Damien T

Du faux-plat montant à la sortie de Dienne, la route s'élève davantage à partie de La Vigerie. Rien de très compliqué jusqu'aux 2 derniers kilomètres avec de grosses rampes à proximité du sommet, qui font très mal aux jambes si vous avez fait des bornes avant.
Mais le sommet vaut le coup d'oeil! Passable obligatoire dans le Cantal.

00:00:00Frédéric F

En attendant le tour, nous étions nombreux ce jour la.... mais j'aime bien.

00:00:00Anthony C

J'ai grimpé ce col à la fin du mois de mai 2009 puis en juillet 2010, en VTT à chaque fois. Je ne sais plus si j'ai mis 50 ou 58 minutes pour le grimper en 2010 à partir de Dienne. En 2009, dans la descente vers Dienne au retour, je me suis fait plaisir et j'ai doublé 3 ou 4 cyclotouristes. J'ai pris le TER du retour à Murat à 17h15. En 2010, dans cette même descente au retour, j'ai aperçu deux milans royaux. C'est un rapace très commun en Auvergne.

Parcours en mai 2009: gare SNCF de Murat, col d'Entremont (1210m), Dienne, Pas de Peyrol (1588m), carrefour D680/D12 (cirque du Falgoux 1150m), Pas de Peyrol, Dienne, col d'Entremont, gare SNCF de Murat soit environ 59,5 km de vélo en comptant quelques petits détours et sans compter l'ascension du Puy Mary (1783m) à pied faite après la seconde ascension du col.

Parcours en juillet 2010: Murat, col d'Entremont (1210m), Pas de Peyrol (1588m), col de Redondet (1531m), Mandailles, col de Redondet (1531m), Pas de Peyrol (1588m), Dienne, col d'Entremont, Murat soit 70,4 km de vélo.

C'est un col au paysage très vert, pour moi le Tourmalet du Massif Central mais évidemment moins dur: des arbres, des pâturages autour du ruisseau de l'Impradine qui serpente à quelques encablures, des bovins... Sublime !

A partir de Dienne, on roule sur une route agréable avec des pentes de 4-5 % généralement jusqu'au pied du col de Serre. Facile à l'exception du passage du hameau de Lavigerie ou de La Grandilhon, je ne sais plus, où il y a une petite côte un peu plus prononcée mais vraiment rien de très difficile. De loin, on aperçoit le Pas de Peyrol et le Puy Mary. C'est en arrivant à proximité du premier des burons du col d'Eylac (1415m et + et non 1460m contrairement à ce que le panneau annonce) que la pente se durcit nettement avec un panneau qui annonce 1,75 km à 9,42 % pour finir. On passe dans le dernier kilomètre sous la brèche de Roland.

00:00:01Julian F

00:00:00Christophe C

00:00:00Frederic A