Commentaires de Jean-louis C

18 ascensions

Nombre de montées : 18 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 17 Photos : 0
J'ai un vélo très confortable, mais un peu lourd (autour de 25 kg).

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Pic du Midi 2637 m Pyrénées centrales
Col de Portet 2215 m Pyrénées centrales
Lac d'Aumar 2195 m Pyrénées centrales
Lac de Cap de Long 2161 m Pyrénées centrales
Col du Tourmalet 2115 m Pyrénées centrales
Cirque de Troumouse 2103 m Pyrénées centrales
Station de Superbagneres 1800 m Pyrénées centrales
Col du Pourtalet 1794 m Pyrénées ouest
Col d'Aubisque 1709 m Pyrénées centrales
Plateau de Saugué 1640 m Pyrénées centrales
Col d'Azet 1580 m Pyrénées centrales
Col de Peyresourde 1569 m Pyrénées centrales
Hospice de Rioumajou 1560 m Pyrénées centrales
Col d'Aspin 1489 m Pyrénées centrales
Col du Soulor 1474 m Pyrénées centrales
Col du Portillon 1293 m Pyrénées centrales
Col de Marie Blanque 1035 m Pyrénées ouest

05:08:00Pic du Midi depuis Luz Saint Sauveur (2637m)

La durée indiquée comporte l'arrêt au bar !
Pour cette première fois depuis Luz, j'ai été un peu déçu : d'abord la route des Laquets est indiqué comme interdite aux vélos. Le vendeur de souvenirs me dit "oui, la route est privée maintenant et le propriétaire veut se prémunir contre toute action en justice d'individu ayant reçu un rocher sur la tête" Dont acte. Je passe. Mes pneus de 44 conviennent pour la moitié du parcours, mais sans crampons, la route est tellement dégradée que je fais le reste à pied. Heureusement que le lac d'Oncet, scintillante émeraude, est là pour vous encourager. Les moutons, c'est autre chose, ils restent la tête obstinément collée au rocher, cherchant la moindre petite zone d'ombre.
Dans la descente (je me risque à vélo), il faut y aller tranquille, car beaucoup de marcheurs sont présents... que je salue ! L'un d'eux me demande si j'ai une place sur mon vélo... du vélo-stop dans la descente du Pic du midi ! L'humour ne manque jamais d'oxygène !

03:00:00Col de Portet depuis Saint Lary Soulan (2215m)

La fontaine de Soulan toujours aussi magique, dur de ne pas s'y arrêter dans la montée. 10' de pause à Espiaube. Au delà d'Espiaube, on rentre dans la zone pastorale, c'est magnifique, les moutons et les vaches sont chez eux. Très peu de voitures empruntent ce col, mais prévoir un foulard pour ne pas trop absorber de poussière dans les passages caillouteux, quand on croise une voiture ou qu'elle double. Un éclairage est bien utile dans le tunnel à environ 1 km du sommet.

03:10:00Lac d'Aumar depuis Saint Lary Soulan (2195m)

La majeure partie de la route depuis St-Lary est la même que pour le lac de Cap-de-Long. Il faut redescendre d'une dizaine de mètres vers le lac d'Orédon, puis passer (gratuitement) le péage pour remonter vers les lacs d'Aumar et d'Aubert. Cette route des lacs est large avec un revêtement impeccable. Elle sert dans la journée essentiellement aux bus qui montent les touristes. Elle est fermée aux voitures de 09:30 à 18:00, ce qui n'est pas strictement respecté. La faune et la flore sont remarquables et on s'en rend compte déjà pendant l'ascension (Pins à crochets, orchidée, ramondie, rhododendrons...). Les animaux sont plus difficile à voir, à par les papillons (une année l'un d'eux s'était posé sur ma sacoche pendant 2 km !). Les lacs ont des couleurs de pierres précieuses (émeraude, lapis lazuli). Si on enchaîne Cap-de-Long et Aumar, le faire dans cet ordre, c'est somptueux !

03:04:00Lac de Cap de Long depuis Saint Lary Soulan (2161m)

La pente est très irrégulière, le paysage aussi. Il y a beaucoup de camping-cars qui ne connaissent pas trop la conduite en montagne, au point d'être bloqués quand ils se croisent... et le cyclotouriste doit essayer de se débrouiller malgré tout ! La route qui suit la neste de Couplan est étroite mais bien ombragée. Ensuite, les lacets des écureuils, des myrtilles et des édelweiss s'enchaînent. On n'ose pas trop regarder là-haut, le barrage, qu'enfin, l'on atteint. Cette année le niveau de la réserve d'eau est bas. Mais le niveau de la limonade au bar est toujours le même !

02:31:00Col du Tourmalet depuis Sainte Marie de Campan (2115m)

J'aime ce col malgré la laideur de La Mongie. Au-delà, les montagnes sont souvent à nu, déchiquetées, grandioses. L'an dernier, c'était sous la pluie. Cette année, par chance, un grand beau temps, un peu d'ombre en bas, des coulis d'air frais plus haut. Quand arrivent les paravalanches en longue ligne droite, on s'accroche au guidon. La longue ligne droite au sortir de la Mongie prend des allures de boulevard du crime : les gens sirotent dans les bars et le pauvre cycliste est à la peine...

02:53:00Col du Tourmalet depuis Luz Saint Sauveur (2115m)

Le moral, il n'y a que ça de vrai en vélo (bon la santé, l'entraînement, c'est utile aussi...). Ce côté est plutôt régulier, le paysage est moins apocalyptique que de l'autre, mais les remontées mécaniques, ça gâche un peu. Sans parler des photographes, tels des vampires, qui viennent vous mitrailler sous toutes les coutures pour vous inciter à vider ensuite votre compte en banque en ligne....

03:35:00Cirque de Troumouse depuis Luz Saint Sauveur (2103m)

Cette fois-ci, je m'étais imaginé, pour me motiver, tremper les pieds dans l'un des multiples petits torrents qui sillonnent le cirque. Le dénivelé est important et la route parfois un peu dégradée, mais la splendeur du panorama me fait entrer dans un état second, dont je suis quelquefois tiré lorsqu'une marmotte me siffle.
Même les lacets deviennent contemplatifs. Le temps était clair, pour une fois, la petite descente à l'Auberge du Maillet qui fait toujours râler, même si j'en profite pour boire au bidon. Le final avec le petit pont et l'eau couleur rouille qui ruisselle en dessous.
Ah oui, j'ai finalement trempé les pieds, dans un ruisselet, mais cette année, tout me semblait très sec, beaucoup moins d'eau que d'autres fois. J'avoue avoir, ce faisant, dérangé une salamandre...

02:34:00Station de Superbagneres depuis Bagneres de Luchon (1800m)

La route est large, en très bon état, comme toutes les voies d'accès aux stations de sport d'hiver. J'étais parti vers 8:00 pour éviter la grosse chaleur. C'est une ascension assez longue, mais pas décourageante, dans la mesure où l'on anticipe le rythme ad hoc. Si l'on s'abstrait des laides remontées mécaniques et des bâtiments touristique, on peut admirer la chaîne centrale des Pyrénées, notamment le pic d'Aneto. La descente est rapide et plaisante.

03:18:00Col du Pourtalet depuis Laruns (1794m)

Je me souvenais d'un col rempli de ruminants divers (moutons, chèvres, vaches), mais ce sont surtout cette année les véhicules à moteur qui tiennent le haut du pavé ! Une explication ? Lu dans un tunnel paravalanche : "Merci à ceux qui polluent pour avoir du pastis à 3 euros"

02:20:00Col d'Aubisque depuis Laruns (1709m)

Un temps magnifique cette année ; ce fut mon premier col de la saison et mon premier tout court... il y a 40 ans ! J'essaie d'aller avec la pente et pas contre.

02:32:00Plateau de Saugué depuis Luz Saint Sauveur (1640m)

Du vert, de l'air, du ciel, peu de voitures, l'arrivée sur le plateau saisit par ses petits prés sertis d'affleurements rocheux couverts de mille fleurs. Je l'ai fait par grand beau temps et j'ai lorgné les deux arbres juste après le parking qui fournissaient une ombre chiche. Je l'ai trouvé plus difficile que la dernière fois (j'avais quelques années en moins et mon vélo quelques kilos en moins). En tout cas, ne pas se fier au profil donné, qui est toujours lissé au km, il y a des passages de plus de 17% qui durent plus de 200 m : de la cote 1365 m à la cote 1400 m, par exemple, il y a 203 m. Faites le calcul : 17.2 % !

01:30:00Col d'Azet depuis Bourisp (1580m)

Toujours la crainte des forts pourcentage au village d'Azet, le vélo a envie de reculer, mais après ça va mieux. Cette année je décide de redescendre du même côté, mais attention aux virages et aux gravillons, aux soudaines rigoles creusées dans le goudron, mon frein à disque et mes gros pneus me sauvent la mise !

02:02:00Col de Peyresourde depuis Bagneres de Luchon (1569m)

40 ans que je n'avais plus fait cette ascension, de ce côté... Cette année, la chaleur est vive et le goudron amoureux. J'apprécie particulièrement le final et les lacets enveloppant des estives ensoleillées, avec un nombre un tant soit peu inquiétant de ruches, pas très loin de la route.

02:00:00Hospice de Rioumajou depuis Saint Lary Soulan (1560m)

Jusqu'à Frédançon, pas de problème, tous les vélos conviennent. Après, il suffit d'une bonne randonneuse avec des pneus de 40, ou d'un VTC et surtout, d'un coup d'oeil attentif au chemin, pour éviter les rochers, les ornières, tout en respectant les nombreux piétons avec chiens (normalement en laisse) ou sans, avec les enfants, sur des ânes parfois. Cette vallée du Rioumajou est une des plus belles que je connaisse dans les Pyrénées cyclables : une ambiance à la Tolkien, une harmonie entre le minéral, le végétal et l'animal. À noter la traversée de Tramezaïgues au début de la randonnée, un charmant petit village.

01:50:00Col d'Aspin depuis Arreau (1489m)

Pas la grande forme cette année, pourtant pas de pluie, pas de neige, pas de brouillard, pas de chaleur excessive, pas de vaches sur la route... mais pas d'entraînement non plus ! La joie de voir le pic du Midi et son observatoire au loin...

01:06:00Col du Soulor depuis Argeles Gazost (1474m)

La durée est donnée depuis Arrens et pas Argeles. Dans la montée du Soulor, il y a des petits tunnels qui nécessiteraient le phare avant... mes piles sont usées, mince.

01:18:00Col du Portillon depuis Bagneres de Luchon (1293m)

Ce jour-là, j'étais en forme, j'avais la sensation du second souffle (ce qu'on appelle plus scientifiquement la cohérence cardiaque), avec un vélo de 23 kg, en 28x28 la plupart du temps (roues de 26''). Pour ce qui est du paysage, on est à l'altitude forestière, ce qui est bien pour le parcours ombragé mais qui limite l'horizon...
À noter la tour mystérieuse de Castelviel qui se dresse, improbable, sur la droite, avant les premiers lacets.

01:40:00Col de Marie Blanque depuis Louvie Juzon (1035m)

Un col qui incite à muser plutôt qu'à s'user, des indications kilométriques totalement hasardeuses. Par exemple, le panneau du dernier km indique 910 m d'altitude une pente à venir de 12.7 % !! Alors qu'en réalité ça fait 2 % au pire, l'altitude à -1 km étant autour de 1020 m.