Commentaires de Adrien B

19 ascensions

Nombre de montées : 19 Commentaires sur le forum : 9
Nombre de sommets : 16 Photos : 1

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col du Tourmalet 2115 m Pyrénées centrales
Station de Luz Ardiden 1720 m Pyrénées centrales
Col d'Aubisque 1709 m Pyrénées centrales
Port de Lers 1517 m Pyrénées centrales
Bout de Touron - Prat d'Albis 1460 m Pyrénées centrales
Col de Péguère 1375 m Pyrénées centrales
Cabanes d'Urkulu 1285 m Pyrénées ouest
Errozate 1240 m Pyrénées ouest
Pic de Beillurti 1093 m Pyrénées ouest
Col de Marie Blanque 1035 m Pyrénées ouest
Col des Marrous 991 m Pyrénées centrales
Col des Caougnous 947 m Pyrénées centrales
Mont Artzamendi 926 m Pyrénées ouest
Mont Baïgura 878 m Pyrénées ouest
Col du Porteigt 875 m Pyrénées ouest
Col de Légarré 349 m Pyrénées ouest

00:01:18Station de Luz Ardiden depuis Luz Saint Sauveur (1720m)

Montée calme ! La majeure partie est dans la forêt (avant les derniers km) ce qui est agréable quand il fait chaud par contre on ne profite pas du paysage du coup...
Le milieu de l'ascension m'a bien fait mal... il faut dire que j'avais fait juste avant le Tourmalet (où j'ai moins souffert).

01:20:22Col d'Aubisque depuis Laruns (1709m)

00:00:00Port de Lers depuis Vicdessos (1517m)

01:15:00Bout de Touron - Prat d'Albis depuis Foix (1460m)

A noter la présence de trois passages canadiens le long de l'ascension.

01:10:00Col de Péguère depuis La Mouline (1375m)

00:54:16Col de Péguère depuis Massat (1375m)

00:00:00Cabanes d'Urkulu depuis Esterençuby (1285m)

Il s'agit d'une variante de la montée au col d'Arnosteguy depuis Estérencuby qui permet de grimper un peu plus haut. A deux ou trois kilomètres du sommet bifurquer sur la petite route sur la gauche (panneau fromage urkulu). On atteint le sommet après un kilomètre à plus de 10% sur une petite route au revêtement pas terrible (gravillons) mais tout à fait praticable. 100m plus bas la route s'arrête aux cabanes d'urkulu.

01:09:30Errozate depuis Estérençuby (1240m)

Les 6 premiers kilomètres jusqu'au col d'Arthe sont vraiment interminables et n'offrent aucun répit. Ensuite on peu respirer pendant 500 mètres avant d'entamer à nouveau un kilomètre atroce, les dernières pentes jusqu'au sommet étant un peu plus "humaines".
Le revêtement est très bon (sauf dans le final quand on quitte la D301), la vue dégagée et magnifique tout le long, et il n'y a quasiment pas de circulation. Bref le top, à condition d'avoir un braquet adapté.

00:52:20Pic de Beillurti depuis Arnéguy (1093m)

Un vrai défi physique ! La pente est si importante que même en roulant très doucement (juste ce qu'il faut pour ne pas tomber...) au final la vitesse ascensionnelle est élevée et donc arriver au sommet constitue déjà en soi une performance.
J'ai croisé un local en 4x4 au début de l'ascension qui m'a dit "bon courage" en me regardant comme si j'étais dans le couloir de la mort !
Plus haut je me suis retrouvé pendant 200m derrière un peloton de moutons (manech à tête noire, race bien adaptée aux transhumances et aux longues marches sur terrains pentus, selon wikipedia.... tu m'étonnes !!)
Le revêtement est très mauvais par moment mais tout à fait faisable en vélo de course.

00:52:00Col de Marie Blanque depuis Louvie Juzon (1035m)

Fait en fin octobre avec une température entre 26 et 28° jusqu'au col du Porteigt ! (Par contre dans l'autre versant depuis Escot la température était entre 11 et 15°...)

00:55:00Col de Marie Blanque depuis Escot (1035m)

00:32:00Col des Marrous depuis La Mouline (991m)

00:26:00Col des Caougnous depuis Massat (947m)

01:03:00Mont Artzamendi depuis Laxia (926m)

Le passage le plus dur est le kilomètre et demi juste avant le col de Mehatze. La pente est terrible à cet endroit !
A partir du replat j'ai eu de la chance d'avoir un fort vent de dos qui m'a permis d'aborder les dernières rampes sans trop souffrir, d'autant que le revêtement de la route est excellent.

Depuis Laxia, la montée est très irrégulière ce qui permet donc de récupérer un peu et de mieux "digérer" les forts pourcentages (à moins que l'on ne soit pas du tout grimpeur et dans ce cas impossible de monter en imprimant un rythme constant).

00:44:00Mont Baïgura depuis D119 (878m)

05/2015. J'ai du rebrousser chemin au bout d'un kilomètre après une bonne séance d'équilibriste dans des passages à plus de 15% sur une route par moment remplie de cailloux !
Déçu car je trouve cette ascension mythique ! Je la retenterai, peut-être avec des pneus plus larges...

06/2017. Deuxième tentative... cette fois ci je suis allé au bout! Le revêtement était un peu plus propre que lors de ma précédente tentative mais il m'a fallu être constamment vigilant pour éviter de rouler sur les cailloux ou le gravier. C'est passé avec des pneu de 23mm et un tout petit braquet (30*32), mais le plus pénible fut la descente sans jamais lâcher les poignées de frein... sans parler des secousses lors des passages ou la route est en béton avec des stries !

00:12:25Col de Légarré depuis Espelette (349m)

Au rond point d'Espelette, prendre la direction Itxassou, ensuite il ne faut pas rater la route qui part à droite direction "Mondarrain / Artzamendi" car le panneau ne se voit que dans le sens inverse (en venant d'Itxassou). C'est le début de la véritable ascension qui est courte (un peu moins de 2km) mais très pentue avec plus de 15% sur un kilomètre !
Au sommet il y a une succession de courtes montées et descentes pendant 3km avant une descente rapide d'1,5km qui permet de rejoindre la route venant du Pas de Roland et montant au Mont Artzamendi.