Col du Béal : 1390 m

depuis Vertolaye

Nom : Col du Béal
Altitude : 1390 m
Départ : Vertolaye
Longueur : 13.70 km
Dénivellation : 896 m
% Moyen : 6.54%
% Maximal : 8.5%
Massif : Livradois & Forez, France

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:20:00Eric S

vive l'Auvergne!!J'ai découvert ce col avec openrunner et je l'ai ensuite monté de ce côté.Assez compliqué...

01:00:00Alexandre V

face la plus dure mais la plus courte ! un vrai régal pour les cyclistes

01:01:00Bruno G

Très belle montée, à l'ombre de la foret presque tout du long, mais pas si régulière que ça. J'ai eu un peu de mal a trouver mon rythme: a refaire absolument!

01:20:00Eric Z

Ce circuit me trottait dans la tête depuis l'année dernière car j'avais monté le col de Béal par Leigneux(c'est long,irrégulier et peu pentu) mais j'ai vu sur internet que le versant par Vertolaye était hardu...
Les enfants sont au centre aéré pour la journée, ma femme se repose de sa nuit, la météo est bonne, allons- y pour le col du Béal!..
J'ai néanmoins hésité car je ne savais pas comment était la route avec la neige mais j'ai vu que le col était ouvert.
Je part vers 9h10 pour une liaison véhicule de 1h07 jusqu?à Olliergues(63).
J'ai décidé de partir de ce charmant village pour avoir une dizaine de kilomètre de faux plat montant avant jusqu?à Vertolaye pour m'échauffer avant la véritable ascension.
La température est un peu fraiche au départ et je n'ose pas imaginer à 1390m d'altitude...
Le programme est affiché en bas pas de surprises, enfin normalement...
Dés le départ on es en prise sur les pédales mais jusqu?à la sortie de Vertolaye ça ne monte pas trop fort(environ 6%).
Puis une fois passé les dernières habitations la route s'incline aux environs de 7% pour ne plus descendre en dessous.
On prend ensuite la direction de st pierre la Bourlhonne et la route s'incline encore un peu plus.
La route deviens alors sinueuse en s'enfonce dans la forêt, la pente varie entre 7 et 9% avec des passages à 10% et il n'y a aucunes pauses jusqu'au village.
Heureusement que je n'ai pas pris mon vieux Vitus avec son 39/28 car j'aurais eu mal aux cuisses, j'ai d'ailleurs été surpris j'ai dû mettre le 34/25...
Je fais une pause photo(j'en profite pour récupérer!) et je me dit qu'en course ça doit être dur!
Je profite de la vue sur le col du Béal et sur Pierre sur haute.
D'ailleurs les coureurs du prochain Dauphiné 2014 vont faire ce versant jusqu'au col du Béal.
Une bref accalmie dans le village et ça s'incline à nouveau !
Je regarde mon compteur, ça va il ne reste que 4 kms...
Mais à partir de maintenant la sortie va prendre une autre dimension !
Pour moi lorsqu'un col est ouvert la route est propre mais grosse erreur !
Quelle belle surprise devant moi...de la neige verglacé sur la route, ohoh!
Tout cycliste normalement constitué et équilibré fait demi tour...et bien moi je me suis bizarrement transformé en lapin crétin et peut être même le chef(en tout cas j'ai du prendre des galons dans la connerie à l'issue de la sortie!).
Je me suis dit et si je roulait sur la neige!
Ca marche en VTT pourquoi pas en vélo de route avec des petits pneus...
Je met le plus petit développement pour ne pas trop patiner et me voila parti en train de faire de l'équilibre sur la route...
A voir la tête des gens dans les voitures lorsqu'elles me double, je me demande si je suis normal! Mais je n'ai qu'une seule idée en tête, voir ce maudit panneau de col!
heureusement il y a des zones sèches, ça me permet d'enlever la neige des roues!
Je me suis dit "mais pourquoi tu ne marcherais pas dans les zones de neige?" Ben non pas possible sinon l'ascension ne compte pas, je veux la faire sur le vélo!
Alors je m'enfonce davantage dans ma connerie et gagne encore un grade pour le titre de Lapin crétin en chef.
Je continu donc ma progression au ralenti pour ne pas tomber...
Inutile de vous dire que je n'ai croisé aucun cycliste!
Heureusement je sors des bois et les zones de neiges deviennent plus rares.
Article tiré de mon blog :
http://meslistescentcols.over-blog.com/


00:55:00Vincent B

cyclo les copains

00:00:45Dominique P

col monté le 14/09/2014 en partant des 4vents(centre cyclotouriste de la FFCT) situé au dessus de Courpierre,montée de 23kms à faible pourcentage puis arrivée à Saint-pierre de Bourthlonne et là on voit tout de suite que ça ne laissera pas souffler.Une première rampe pour annoncer la couleur ,puis 5,5%,et un panneau tout les kms qui rajoute 1%,pour finir entre 7,5 et 8,5%.Pour nous les Solognots ,ça change ...descente à fond par Brugeron,puis Les mines et arrivée aux 4vents pour se mettre à tableTour de 66kms en 3h30 compris l'arrêt de 15mn en haut pour comtempler le paysage.(Grand soleil et mer de nuages en dessous.Le Saint-cyr vélo club(loir et cher)

00:00:01Alain R

Mon premier col à 41 ans au bout d'un an de vélo, belle montée irrégulière avec des passages difficiles à gérer, mais col assez facile pour un grimpeur confirmé, belle vue au sommet.

00:43:00Stephane B

Depuis Vertolaye ça monte doucement au départ, on peut remettre la plaque un moment, mais très vite la cote s' élève sur un revêtement routier accrocheur.Les sous bois traversés, garde la fraicheur et les pancartes des dénivelés égraines les kilomètres qui passent pas vite... quelques ruptures de
pentes permettent de souffler, ça parait long sur le dernier kilomètres plus d' arbres malgré un paysage qui récompense de ses efforts.
La descente sur Brugeron juste après le col est magnifique et permet d' enchainer les virages dans les bois à bonne allure...

00:00:00Pierre B

Le plus grand col du Forez, un peu plus excentré ( enfin... par rapport à Saint-Etienne ) que les classiques "Croix-de-l'homme mort" ou "Baracuchet". Une montée difficile, régulière qui finit dans les bois avec une arrivée sur les sommets du département.

C'est un vrai col.

00:00:00Nicolas L

montée dans le brouillard pour les copains 2012, grosse descente dans le froid et le brouillard

00:00:00Nicolas R

Col gravis depuis Le Brugeron puis St Pierre la Bourhonne. Assez difficile après Saint Pierre

00:00:00Benoît G

Une ascension assez longue et pas évidente dans un cadre très isolé.
Le pied se situe en bas du village de Vertolaye, au niveau de l'usine Sanofi, sur la RD906 qui longe la Dore. La traversée du village, désert à mon passage, est longue mais aisée : jusqu'au carrefour avec la route venant de Marat, les pourcentages ne dépassent pas 5%. On reste dans un petit vallon avant une épingle et le carrefour au niveau d'un passage dégagé.
Ensuite, cela se corse progressivement sur la route de St-Pierre qui s'enfonce dans les bois, jusqu'à un kilomètre à 9% de moyenne avant l'entrée du village. La route est déserte à part quelques cyclistes et plutôt large, ce qui rend la progression agréable. Après un replat dans St-Pierre, la route retourne dans les bois et demeure autour de 7% de moyenne, sur une dernière portion irégulière. Le panorama se dégage peu après deux épingles dans les sapins, avec une vue sur les sommets environnants et notamment celui de Pierre-sur-Haute et ses antennes. Le dernier kilomètre, presque rectiligne, est de nouveau raide. Au sommet, une auberge pas forcément ouverte et une belle vue au-dessus des herbes rases vers les deux versants. Les deux premiers kilomètres de la descente vers le Brugeron sont magnifiques et presque plats.
Il y a une fontaine dans Vertolaye en s'écartant de la rue principale, au niveau du petit monument aux morts. A noter aussi les panneaux du Conseil Départemental indiquant les pourcentages moyens, assez cohérents me semble-t-il.

00:00:00Loic L

Clairement le vesant le plus dur de ce col du Béal ! ( maxi 9%)

00:00:00Olivier R

Fait en cyclo avec sacoches en 1985! Ca date!

00:00:00Gilles G

Fait avec 12kg de bagages en mai 2014, en partance d'Issoire vers St-Germain-Laval. J'ai opté pour ce col d'abord parce qu'il était pile sur ma route et qu'elle me semblait tranquille d'un point de vue circulation.
Un col régulier et assez long.

On est la plupart du temps dans la forêt, mais il y a des indications pour cyclos à chaque kilomètre. C'est la partie avant Saint-Pierre-la-Bourlhonne qui est la + délicate.

C'est un euphémisme que de dire que le paysage est très beau depuis le col du Béal (mais il l'est encore + de Pierre sur Haute), sur les 2 versants.

C'est pour moi un des + difficiles cols du Massif Central, surtout si, comme moi, on prolonge jusqu'à Pierre-sur-Haute, 250m en amont.
De Vertolaye à Pierre-sur-Haute, c'est assurément une montée qui pourrait être classée Hors-Catégorie Tour de France, peut-être la seule de tout le Massif Central.

00:00:00Guillaume P

Montée sympa avec quelques pourcentages bien intéressants. Le côté à faire !

00:00:00Anthony C

Le versant ouest est le plus difficile, il vaut un bon classement en 1ere catégorie bien que le critérium du Dauphiné en 2014 l'ai classé hors-catégorie, ce qui est un peu exagéré.

L'ascension démarre en quittant la D906 pour rentrer à Vertolaye (495m) sur la D268 pour 13,69 km à 6,54 %. L'ascension commence doucement dans le village avant d'arriver au hameau des Granges (631m) au-dessus de Vertolaye après 2,9 km et une moyenne de 4,69 %. C'est à ce lieu-dit que se joignent les routes de Marat et Vertolaye.

Mais je ne conseille pas de démarrer l'ascension à Marat: le début est très irrégulier avec des "coups de cul" et de très courtes descentes, et puis en plus cette route était faite de gravillons sur son côté, un revêtement pas super.

Sitôt à la jonction entre ces deux routes, le plus dur commence avec 4,21 km à 7,69 % de moyenne jusqu'à Saint-Pierre la Bourlhonne (955m au pied de l'Eglise). Cette portion forestière comprend une portion à 9 % un kilomètre avant Saint-Pierre la Bourlhonne mais elle est difficile généralement et se situe en forêt. Passer devant l'Eglise de Saint-Pierre la Bourlhonne nécessite une relance en danseuse car il y a ici une petite bosse.

Le kilomètre qui suit est assez irrégulier et permet de voir à travers la prairie juste avant les Granges Neuves le sommet de Pierre-sur-Haute. On re-pénètre ensuite dans la forêt mais dans des pourcentages moins difficiles que précédemment, avec 1,95 km mesurés à 5,69 % de moyenne entre les Granges Neuves (1046m) et l'épingle du lieu-dit "le Goth de la Montagne" (1157m) dont un replat avant cette même épingle. Mais la pente repart doucement mais sûrement toujours en forêt avec 1,07 km à 5,89 % jusqu'au lieu-dit "Le Bois de la Sablière" (1220m) et se corse plus franchement encore dans les ultimes kilomètres avec 940m mesurés à 7,13 % jusqu'au lieu-dit "Le Rat" (1287m) puis 1,33 km à 7,72 % pour finir alors que la vue se dégage dans le dernier kilomètre, permettant de voir le sommet de Peyre-Mayou (1542m) qui domine le col du Béal.

Au sommet du col, sauf grand soleil, prévoyez un coupe-vent car le vent frais souffle fréquemment sur les Hautes-Chaumes du Forez. Il y a un petit bar -restaurant et une auberge mais ils ne sont pas toujours ouverts. De plus, je n'ai jamais mangé à ce restaurant donc je ne peux pas vraiment parler de la qualité de ce qui est servi. Juste une fois j'y ai acheté de la fourme d'Ambert.

En dehors de la cyclosportive Les Copains, j'ai rarement croisé beaucoup de cyclistes sur ce col, tout au plus j'en croisais un ou deux. Juste des promeneurs en général. Cela devrait pourtant être un pays de vélo, le relief s'y prête. Mais le Livradois-Forez est peu peuplé et de manière générale quand j'étais en Auvergne je croisais peu de cyclistes à l'entrainement, rien à voir avec la Provence.

Si vous le pouvez, montez soit avec votre VTT jusqu'à la table d'orientation de Roche Courbe (1433m) au-dessus du col, face à Peyre-Mayou, ou continuez jusqu'à Pierre-sur-Haute (1631m dans la station militaire interdite d'accès, 1616m à l'entré de celle-ci) sur une petite route accessible à vélo de route.

- J'ai grimpé pour la première fois ce versant en mai 2009 avec mon VTT et après être descendu à Saint-Pierre la Bourlhonne, j'ai enchainé avec le col du Chansert (1236m). Je suis ensuite descendu vers Job puis Ambert où j'ai pris un bus (vélo dans la soute car très peu de monde sur cette ligne) jusqu'à Pont-de-Dore puis le train express régional (avec vélo suspendu) du retour à Clermont-Ferrand. Cependant, j'avais déjà fait une randonnée pédestre en 2008 à Pierre-sur-Haute.

- Je l'ai grimpé en octobre 2010 en VTT au départ de Marat et j'ai enchainé par Pierre-sur-Haute pour ensuite rejoindre le col des Supeyres par les larges chemins et descendre sur Ambert.

- Je l'ai à nouveau grimpé en février 2011 à partir de Vertolaye en 1h15 avec mon VTT puis j'ai enchaîné par Pierre-sur-Haute (1631m) avant de redescendre.

- Je l'ai grimpé à nouveau en janvier 2012 sur ce versant et une autre fois cette année avant de grimper les 11,9 derniers kilomètres (à partir du croisement avec la route de Job) de ce versant sur la cyclosportive Les Copains le 1er juillet 2012 en 56 minutes avec mon vélo de route Décathlon, sur le grand parcours de 157 km. J'utilisais un braquet de 42*23 avec une vitesse minimum affichée au compteur de 9,5 km/h dans les passages les plus difficiles, 16,5 km/h dans les plus faciles. Durant l'ascension, j'ai doublé une vingtaine de cyclistes. Or cyclosportive, il n'y en a pas autant.

00:00:00Mavic B

De ce côté le col est difficile, surtout les premiers Km.
Comme ses voisins de Chansert et de Supeyres il est presque constamment dans les bois, très peu de circulation et avec une route qui ne rend pas très bien.

Mais c'est un vrai col à ne pas prendre à la légère.

00:00:00Alain B

00:00:00Pierre C