Col du Grand Colombier : 1498 m

depuis Anglefort

Informations

Nom : Col du Grand Colombier
Altitude : 1498 m
Départ : Anglefort
Longueur : 15.20 km
Dénivellation : 1205 m
% Moyen : 7.93%
% Maximal : 14.0%
Massif : Jura, France

Profil

  • Profil Col du Grand Colombier depuis Anglefort

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:10:00Benjamin T

Montée assez difficile car très régulière a de forts pourcentages.
la partie la plus difficile se situe entre les 5eme et 7eme km, la pente est plus forte, et la route est droite, mentalement pas evident.
Les derniers 200m sont bien durs, meme si c'est la fin.
Descente rapide sur Lochieu/Artemare.

01:15:00Franck T

Montée reguliere avec de fort pourcentages

01:20:00Nar'b! N

Alors ça c'est un Monsieur! Une masse énorme, un Ventoux du nord.
La pente est rude dès l'entame, la route granuleuse et la chaleur suffocante. Et ce mec plus-haut, qu'il faut reprendre, qu'il faudra bien reprendre, qu'on aimerait bien reprendre.
On le voit là-haut qui danse, qui flotte et ondule dans les vapeurs. On le voit qui s'échappe de la brûlure du ciel.
Petit point de mire qui semble se marrer de ne pas se faire prendre.
Monter au train, ne pas emballer la machine. Courber l'échine, s'arc-bouter encore, tant la pente est sévère.
Se redresser pourtant, ne pas subir. Se redresser pour mieux respirer, pour survivre.
Lever la tête pour le voir lui aussi tanguer et vaciller désormais, en équilibre sur son ombre fragile.
Le croire à sa merci enfin, alors, dans un orgueilleux effort, s'en approcher, le rattraper, le dépasser.
Et puis, souffle court, sueur brûlant les yeux, le distinguer à peine s'éloigner à nouveau...
Prendre le temps de reprendre du temps.

01:50:00Simon L

Fais en plein soleil 8 premiers kilomètres avec du goudron fondu puis du gravillon qui bloque les freins, la fin était du coup magnifique avec une moyenne de 19km/h sur les 7 derniers km. Ascension mythique a refaire par Culoz

01:21:00Ciji C • Commentaire publié le 07/01/2017

Montée après avoir pris le versant par artemarre, et petite fringale dans les 6 derniers kms..
La première partie est difficile, on tape dans du 9-11% pendant quasiment 10kms, mais l'effort reste régulier, et au final j'ai trouvé ce versant bien moins difficile que le versant par artemarre. Les 6 derniers kms sont bien plus roulant, même avec quelques replats. Gros consommateur, c'est pourtant ici que j'ai le plus souffert n'ayant plus rien a mangé. La vue en haut est plutôt chouette.

01:22:00Goncalves N

Après la directissime ça fait mal ! 10km terrible 9% et quelques passages à 14% avant la fin du col plus facile (sauf les 200 derniers mètres...)

01:40:00Pascale B

Gravit à l'occasion du passage du Tour de France : super pour les encouragements du public ! qualques passages à 14% que l'on sent bien ...

01:28:00Bruno M • Commentaire publié le 17/11/2017

je ne sais pas si le raccourci par Lavanche est goudronné , il ne l'était pas à l'époque (1997)
très raide & régulier, le km qui précède le "point de vue Fenestre" est cependant particulièrement raide
c'est un col très rectiligne dans sa 1° moitié, (trop ?) souvent dans la forêt

01:33:00Grandmich33@yahoo.fr M • Commentaire publié le 05/11/2017

Fait le 26:10:2017. Montée relativement facile dans la foulée de la "Directissime".
Début facile mais ça se corse rapidement avec 3 kilomètres a 14 %. On en remet une louche après l'intersection avec la montée de Culoz. Puis un petit moment de récupération après la "Sapette". On a quand même un final assez dur a partir du 1er passage canadien.

01:19:04Jacques S • Commentaire publié le 26/05/2017

les 10 premiers kilomètres sont terribles jusqu'au croisement de la route de Culoz. Puis ça se calme un peu avant un gros passage avant la "sapette" puis alapage avant un final très dur. Un des cols les plus durs que j'ai monté.

01:36:50Michel G • Commentaire publié le 06/03/2016

Mon troisième versant après Artemare et Culoz. Pas piqué des verts non plus les 10 premiers kilomètres sont terribles heureusement ça ce calme un peu après le carrefour de la route venant de Culoz. La fin est quand même moins dur. Vraiment un grand col j'ai fait 3 versant en trois jours et c'est du costaud. C'est le Ventoux du nord.

02:06:00Emmanuel M • Commentaire publié le 01/06/2016

Montée faite le 8/5/16 - 1800 km dans les jambes depuis début 2016 et avant de faire la montée - poids 71 kg - 1.72 m- 1 sortie par semaine - j'étais seul pour cette montée.

Je suis parti de Brénaz avec col de la biche puis gignez puis anglefort puis col gd colombier puis retour Brénaz via la D120 soit 56km.

Mes impressions sur la montée du gd colombier depuis anglefort. J'ai mis 2 h 06 soit un 8 kmh avec les pauses. L'objectif était de faire du fond, soit une puissance développée à 65 % max.

Les 10 premiers kilomètres sont à 10 % avec quelques coup de cul. Développement min utilisé 32 x 16 et développement max utilisé sur cette partie le 32 x 21 sur une centaine de mètre. Avant d'arriver à la sapette c un peu difficile. Mais il y a pas mal de portion où on peut se "reposer".

Après la sapette (km 11) c'est facile puisque la pente est divisée par deux. seul les 500 derniers mètres sont un peu difficile car les 9.5 km se sentent.



00:00:01Louis S • Commentaire publié le 24/05/2021

Peut être bien le côté le plus dur. Sans doute moins impressionant que Culoz et Virieu mais plus régulier et aussi long que Culoz.
Monté après la Biche.
Première partie interminable et le passage à 14% très long mais dans le rythme ça se passe

01:30:00Valentin S • Commentaire publié le 22/07/2020

Sommet assez difficile, les parties à 3-4 % vers la fin font du bien :)

00:00:00Cocher M

montée difficile a plus de 10% de moyenne
le 34 ou 32 dents est appreciable

00:00:00Florencio D • Commentaire publié le 19/08/2018

18/08/2018
Montée réservée par Anglefort suite éboulement Culoz
http://flodcyclo.free.fr/tout_le_velo/?numero=388

Le côté le plus exigeant sur la durée sans doute.
Pas de répit, on rentre dedans d'entrée.
Mais le Colombier çà reste un beau morceau.
Il y avait du monde, c'était sympa.

00:00:00Samuel A • Commentaire publié le 18/09/2020

C'est du lourd !

00:00:00David A

J'ai fait ce col avec 60 km d'entrainement. J'ai crû mourir.
La fin est interminable malgré qu'on soit sorti de la forêt.

00:00:00Olivier R

Ai rejoint la confrérie des fêlés du Grand Colombier sous forte chaleur. 4 ascensions consécutives au départ, dans l'ordre, d'Artemare (16 km à 8% de moyenne, 22% maxi), Culoz (18 km à 7% de moy.), Anglefort (16 km à 8% de moy.) et Champagne-en-Valromey (19 km à 6,6% de moy.). Total : 134 km pour un dénivelé cumulé de 4800 mètres effectué en 8H58. Très difficile mais inoubliable. Aucun versant ne se ressemble, de par son exposition et son relief. Primordial de bien choisir l'ordre des ascensions en fonction du climat et de leur difficulté.

00:00:00Vincent B

Aprés le directissimo,la montée par Anglefort,est bien réguliére,avec quelques beaux pourcentages,toutes la premiére moitié ressemble a la montée du Mt Chat,du coté du Lac du Bourget,grimpette bien agréable.

00:00:00Nicolas R • Commentaire publié le 08/06/2015

Vraiment très dur. Les sept premiers kilomètres sont très raides et n'offrent aucun répit (c'est plus difficile que la première partie du Ventoux depuis Bédoin). Heureusement cela se calme un peu après l'intersection avec la montée venant de Culoz, il y a même une légère descente, puis cela repend et la partie finale est également difficile. On a l'impression que cela est terminé au passage de la barrière canadienne, mais ce n'est pas le cas.

00:00:00Jean-luc L • Commentaire publié le 03/09/2014

10 premiers kilomètres raides et sans répit puis 6 dernières bornes plus saccadées = versant le plus difficile ?
récit + photos => http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2014/09/01/petit-defi-bugiste/

00:00:00Sebastien M

.

00:00:00Loic L

Les 9,5 premiers kms sont terribles, réguliers à 9 et 10%. Heureusement, une grosse portion facile ( 5kms) permet de soufler avant la rampe finale à 12 %.

9,6 kms de pente à 10,7 %.

00:00:00Nicolas C

C'est sympa, c'est très joli, il n'y a personne. il y a un panneau surprenant à la descente "14%", c'est un peu surévalué car la montée est assez raide, mais jamais affreuse...

00:00:00Titi B

Le début est très pentu, mais curieusement pas trop difficile. Peut-être parce qu'il est ombragé ou que le revêtement est bon. Quelle bonne idée de mettre des panneaux annonçants la déclivité des prochains kilomètres (même si parfois, ça fait un peu mal au moral !)

00:00:00Jean-charles S • Commentaire publié le 12/03/2015

Long

00:00:00Florent D

fait en 1h40 après le Mont du Chat (versant ouest) et le col du Chat. C'est le seul versant qui me manquait, mais il m'a paru interminable avec ces longues lignes droites à fort pourcentage sur les 10 premiers km. En tout cas, félicitations et respect pour "les fêlés du Grand Colombier", car à chaque fois, une ascension me suffit. Bon, il est vrai, je n'ai jamais fait le Colombier seul, j'y ai toujours ajouté un ou deux cols. 2 ascensions peuvent passer pour moi, mais 3, je ne sais pas

00:00:00Col de l\' I

.

00:00:00Gui A • Commentaire publié le 05/08/2017

Belle ascension, pas simple, découverte en 2006, avant de basculer sur l'autre versant et remonter via Virieu le Petit et ses pentes terribles..

00:00:00Arnaud F • Commentaire publié le 26/08/2019

25/08/2018

00:00:00Philippe M • Commentaire publié le 24/04/2017

cc les petits loups

gravi 2 fois cette annee 2017

le vendredi 14 04 et le samedi 22 04

34 * 25 23
j ai pris mon tempschrono sur les 10 iers kms 1h01 01 seconde
mon ressenti ca grimpe je trouve ce cote plus dur sur les 10 iers kms jusqu a lq sapette que le relai du chat cote le bourget

je peux vous assurer que de ce cote les cyclistes sont peu nombreux et signaler que le cote culoz est ferme suite eboulement

la route est rugueuse dangereuse et il faut aimer descendre

mes 2 montees preferees le relai du chat et le grand colombier en moyenne 10 fois par an pour les 2

pour info cote virieu non fait je n ai pas les braquets

soyez tres prudents dans ces descentes chute de pierres frequentes

amicalement

00:00:00Cedric C • Commentaire publié le 12/07/2015

Tres tres dur!!

00:00:00Christophe L • Commentaire publié le 21/04/2018

Vraiment dur, très dur, mais la fin plus facile avec la neige autour fut superbe.
Grimper le 18/04/18

00:00:00Frédéric F • Commentaire publié le 26/05/2016

Oups les 4 dans la journée, du coup grand Maître des fêlés du Grand Colombier

00:00:00Marc G • Commentaire publié le 30/07/2016

gravis en 2014 seul
fêlé du Grand Colombier ( 4 / 4 )

00:00:00Bruno J • Commentaire publié le 10/08/2016

Montée assez difficile car très irégulière a de forts pourcentages.

00:00:00Jean-jacques C • Commentaire publié le 21/07/2018

Monté il y a longtemps avec un temps inavouable en VTT

00:00:00Cyrille S • Commentaire publié le 11/11/2017

Montée très difficile et raide sur une route qui ne rend pas beaucoup avec notamment des longues parties à 12-14%. Le profil ne me semble pas correct.
Superbe panorama au sommet.

00:00:00Bernard R • Commentaire publié le 08/09/2018

J'ai effectué en 2015 les 4 montées du grd colombier dans la journée, donc grd maître, il faut un gros mental et aussi de bonnes jambes, le plus difficile par Anglefort, puis Virieux le petit,19%,voir 22 !! évitez de monter par Culoz en plein soleil !!
Allez y vous comprendrez pourquoi .
Le plus facile reste par Lochieu.
La vue du sommet est magnifique par beau temps clair, vue du MT BLANC,du lac LEMAN,du lac d'ANNECY et du lac du BOURGET.
Bonne chance.

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 13/04/2021

Comme j'ai passé toute mon enfance avec le Grand Colombier en guise d'horizon, il était normal que je veuille le faire à vélo dès que possible. Me voilà parti, avec mes frères, un dimanche matin, sans entrainement. Il n'a pas fallu longtemps avant que je trouve la pente insurmontable et que je mette pied à terre. J'étais alors à peu près persuadé que je ne grimperais plus jamais un truc pareil. Je n'ai retenté le coup que quelques années plus tard, avec cette fois le minimum de kilomètres requis pour prétendre s'attaquer à un tel monument. Je me souviens que j'ai été porté par cette unique pensée "Cette fois tu vas réussir. Cette fois tu vas au bout". Je ne peux pas parler du paysage, tellement j'étais concentré dans l'effort et occupé à tenir coûte que coûte. Mais je l'ai vue de près la croix sommitale. Et ce fut un beau moment d'émotion. Je tenais ma revanche. Je me suis lancé dans la descente vers Artemare. J'ai crevé dans le passage le plus pentu. Quelle frayeur ! Heureusement je n'ai pas chuté. Je me suis arrêté contre des billes de bois.

00:00:00Nicolas-pierre C • Commentaire publié le 12/09/2019

Je n'ai pas vraiment noté mon temps, mais c'est une belle ascension, très régulière dans des pourcentages assez durs, mais jamais trop non plus. C'est typique du Jura, avec la vue qui ne se dégage que lorsque l'on atteint les champs sommitaux.

00:00:00Matthias P • Commentaire publié le 25/09/2021

Un classique, comme le relais du chat mais irrégulier

01:15:00Charly B

01:12:24Seb M • Commentaire publié le 15/10/2019

00:00:00Ounight U

00:00:00Henri C