Grand Ballon : 1343 m

depuis Cernay

Nom : Grand Ballon
Altitude : 1343 m
Départ : Cernay
Longueur : 23.10 km
Dénivellation : 1048 m
% Moyen : 4.54%
% Maximal : 9.3%
Massif : Vosges, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:50:00Julien H

Joli tour en Alsace qui permet de voir du paysage. Attention à la différence de température qui peut être importante au printemps entre la plaine d'Alsace et le sommet des ballons. Prendre des vetements chauds est un plus.

01:35:00Nicolas B

Première montée jusqu'au Vieil Armand pas trop compliquée,ensuite descente voir plat jusqu'au Col Amic et montée jusqu'au Grand Ballon ou les derniers km sont raides.Magnifique vue arrivée en haut (parfois sur les Alpes)

01:48:00Michel G

Le versant le plus long et assez diversifié les premiers kilomètres sont un faux plat ensuite c'est pas trop compliqué avec de belles épingles jusqu'au col de Siberloch 906 m s'ensuit une légère descente avant le Vieil Armand. Après c'est plat avant la descente sur le col Amic les 7 derniers kilomètres sont soutenus mais réguliers. Belle vue au sommet.

00:00:00Sébastien S

Montée en 2 temps. Tout d'abord l'ascension vers le Col de Siberloch. La difficulté est progressive. Les nombreux lacets permettent de gérer l'effort. Courte descente avant l'arrivée sur le Vieil Armand à environ 900 mètres. Ensuite, plat et descente sur le col Amic pendant 4 km. A proximité du Col, l'auberge du Freudstein est le repère idéal pour une halte. Le Col Amic est second départ vers le grand Ballon. Les premiers km se font à l'ombre. La pente est raide sur les 7 km et les longues lignes droites ne permettent pas la récupération.
idée de parcours : poursuivre sur le route des Crètes jusqu'au Markstein, puis Guebwiller, Soultz et Cernay. Attention : beaucoup de circulation le WE. Privilégier la sortie en semaine ou tôt le WE.

00:00:00Eddy A

Belle montée roulante jusqu'au Vieil Armand, puis on redescend pour remonter au Grand Ballon. Une bonne montée !

00:00:00Samuel A

Première partie (10-11 km) pas trop raide, régulière et sinueuse. Après qq km de descente, on rejoint le Col Amic, où convergent les routes venant de Willer et de Soultz. Il reste alors 7 km assez raides, avec une très belle vue sur le haut.

00:00:00Jromu G

idem

00:00:00Jérémy S

Paysage fabuleux dans les derniers km. La première montée vers le Vieil Armand se fait en forêt.

00:00:00Anton B

C'est le versant le plus long. Au début, l'ascension se fait en forêt : il y a de nombreux lacets qui permettent de récupérer et c'est toujours sympa à faire. Après avoir atteint le col de Silberloch, il y a du plat puis on descend vers le col Amic. Ce petit passage permet de se refaire un peu la cerise. Ensuite, on attaque le plus dur du Grand Ballon.

00:00:00Brice G

2 km de faux plat, puis des lacets et de la bonne pente jusqu'au col de Herrenfluh. Le panorama dans la descente entre Vieil Armand et Amic est magnifique : vaches à cloche dans un alpage, petite ferme et vue imprenable sur Gd Ballon et les massifs du sud vosgien. versant le plus long mais aussi le plus typique

00:00:00Marc D

Ideal pour ce préparer pour les grands cols. Montée régulière jusqu'au Vieil Armand. Après le col Amic, la pente est plu sévère. Superbe endroit au sommet.

00:00:00Jean-david M

Le 21/05/2017
Par l'horrible Platzerwasel, puis les jolies crêtes par le Markstein.
Pas facile tout ça, mais il vaut la peine !

00:00:00Philippe H

Une bien belle montée que j'ai volontairement oublié de chronométrer pour ne pas gâter l'impression. Le final offre un panorama unique dans les Vosges et beaucoup viennent le goûter, comme le suggère le commentaire entendu au sommet: "on se croirait sur les Champs-Elysées"... une allusion au vélib (sourire)? Promis, la prochaine fois je mets le chrono.
De mémoire, je n'ai jamais passé le Silberloch sans en ch... des ronds de chapeaux que ce soit pour enchaîner avec le Grand Ballon ou pour redescendre depuis le Col Amic. Dans cette première partie, c'est plus la puissance qui doit parler, tout en sachant gérer des variations de pentes plus significatifs que le profil ne le laisse penser. A partir du Col Amic c'est la capacité à tenir autour de la zone rouge dans la durée qui doit être mise en avant, d'où l'intérêt de ne pas avoir trop donné dans la montée du Silberloch.

00:00:00Christophe D

versant par le veil armand

00:00:00Hervé R

superbe

00:00:00Xavier M

Joli montée en 2 temps, pourcentage régulier jusqu'au vieil Armand en passant par le Col de Herrenfluh (possibilité de monté AR au Molkenrain et ses 11%) puis monté au grand ballon depuis le col d'Amic.

00:00:00Thierry.vincent@gmx.de T

le Col de Gd Ballon ( a ne pas confondre avec le Ballon d' Alsace) est une reference. a ne manquer sous aucun pretexte

01:24:30Pierre M

00:00:00Yann L

00:00:00Ce L

00:00:00David N

00:00:00Pierre C

00:00:00Pierre-manu L

00:00:00Gilles A