Grand Ballon : 1343 m

depuis Soultz

Nom : Grand Ballon
Altitude : 1343 m
Départ : Soultz
Longueur : 19.00 km
Dénivellation : 1072 m
% Moyen : 5.64%
% Maximal : 12.0%
Massif : Vosges, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:15:00Thibaut W

Pente très agréable jusqu'au col Amic (vers 11 km), avec présence chaque km d'un panneau annonçant la pente du km. Route en forêt de très bonne qualité jusqu'au col Amic. Ensuite la bifurcation vers le grand Ballon s'accompagne d'une augmentation de la pente qui peut faire mal si on a forcé dans la première partie. Certainement le versant vers le Grand Ballon le plus accessible.

01:07:00Ce L

Un régal après le col Amic!
Rq: route du col Amic refaite comme un billard depuis...le rallye Auto de 2010!

01:07:00Jromu G

le-7-9-2009-par-le-col-amic-nouvelle-portion-de-macadame-au-niveau-du-camping-col-tres-rapide-'plat-et-signeux)jador.-grd-ballon-plus-dur

01:03:00Pierre M

Une montée longue, qui se durcit au fur et à mesure. La première partie, pour atteindre le Col Amic, est très roulante (route refaite en 2010) avec peu de circulation ; l'enchaînement des virages est également très agréable. Pente : 5.5-6.5 % le plus souvent. La seconde partie entre le Col Amic et le Grand Ballon est nettement plus difficile, avec des pentes entre 7 et 9 %.
Une montée globalement très longue (17 km) et un dénivelé élevé pour les Vosges (1100 m), mais quel plaisir au sommet, avec une vue sur les Alpes suisses si le beau temps est de la partie !

01:06:30Philippe H

Enchaîné depuis Mulhouse: Col Amic, Col d'Oderen, Grand Ventron, Bramont et retour en septembre 2012. L'ascension du Col Amic avec le nouveau revêtement est un moment TOPISSIME: une pente régulière, une route étroite, pas trop courue par les motos-risées (je ne pouvais pas m'empêcher de la faire...) et une succession de virages pendant 7 bornes. Tout ceci donne l'impression de monter vite en tenant un 39/21 des familles (impression pour ma part non confirmée par le chrono). Ca fait du bien au moral et agit comme un baume à l'âme, ce dont on a si justement besoin avant de bifurquer à droite au Col Amic... A refaire en poursuivant à nouveau avec l'ascension du Grand Ballon.
Dernière trouvaille (le 28/04), vu en descendant pas trop vite parce que je me les gelais: chaque borne est balisée en mode Tour de France, avec l'altitude, la distance restante jusqu'au GB et le pourcentage à venir sur le prochain km. Merci la Com-com de Guebwiller, mais pas forcément indispensable de creuser l'endettement national avec ça en ces temps de crise...
Enfin chronométré (le 05/05)! J'ai adoré, même si je pense être monté trop vite le Col Amic (36 minutes à l'embranchement)... Du coup, pas tout à fait tenu les braquets que j'escomptais. Passage sous l'heure en cours de saison (sans oublier d'admirer les paysages)?
Ascension refaite le 30/05 avec un vent légèrement défavorable alors qu'il était légèrement favorable le 05/05. Principaux enseignements:
1. Le col Amic peut se faire aussi sur le 39/23 (se résigner à lâcher une dent ne fait perdre qu'une petite minute à l'embranchement, qui a été à moitié rattrapée au sommet) quand le vent n'aide pas. Donc, savoir écouter ses sensations, sans tomber dans la complaisance.
2. Ne pas négliger d'admirer le paysage et la vue plongeante sur le col Amic après avoir passé l'auberge permet de se faire une idée du chemin parcouru... en à peine plus d'un quart d'heure.
3. L'importance du vent, même faible et en montée permet de relativiser une contre-performance: se dire qu'on a envoyé 260 watts pour un chrono moins bon d'une trentaine de secondes que celui de référence qui n'en a mobilisé que 225 est une forme de consolation.

01:19:00Franck L

Col monté hier matin (06/08/2015) ; il faisait un peu chaud mais ce fut très agréable. La 1ère partie jusqu'au Col Amic est un régal -> pente régulière (5-6%), bitume de très bonne qualité et circulation faible. Le reste jusqu'au Ballon est nettement plus dur (7-9%) et la difficulté augmente jusqu'au bout, la route est moins bonne (petites parties pavées) et il y a beaucoup plus de trafic.
Néanmoins, le bonheur une fois arrivé en haut -> la vue est magnifique !
Je conseille fortement.

1ère ascension significative pour moi (19km tout de même), j'ai lancé le chrono au feu avant le stade à Soultz et j'en ai gardé un peu sous le pied ;)

01:44:39Christophe G

Grâce au rallye de France, la route a été refaite de Wuenheim au Col Amic.
Maintenant, c'est du billard, mais ça commence à se savoir et il y a de plus en plus de monde sur cette petite route étroite.
A quand la même chose de Geishouse au Haag ?
Du Col Amic au Grand-Ballon, c'est l'autoroute. Les voitures de sport et les motards qui se coursent, alors que la vitesse est limitée à 70. Que fait la police? :-)

01:26:00Michel G

Superbe montée sur une petite route forestière jusqu'au col Amic et cette route a été entièrement refaite ce qui augmente le plaisir, depuis le col Amic c'est les 7 kilomètres commun aux montées de Cernay et Villers sur Thur.

01:31:30Fabien L

Monté avec un ami pourtant plutôt taillé pour les sprints que pour les cols :p
La première partie se fait sous les sapins (jusqu'au col Amic) mais reste très sympathique et sur des pourcentages "sages" permettant un bon échauffement. J'ai vraiment trouvé la seconde partie à partir du col Amic superbe ! La route est très belle, les vues sublimes et le pourcentage devient vraiment plus intéressant ! Si vous êtes de passage dans les Vosges je le recommande vraiment !

01:13:00Frederic P

Bonjour à tous.
Tout d'abord présentation de :
L'individu : 1m83 pour 70Kg, 57ans. domicilié dans le GERS (pas de montagne mais pas mal de côtes raides).
l'expérience : Je me suis mis au vélo de route il y a deux ans. Actuellement au compteur j'ai 1500kms et 13000M de dénivelé.
Le vélo : vélo de location marque SPECIALIZED transmission SHIMANO 105 COMPACT 52/36 et 12/28 avec roues FULCRUM RACING 5 FIVE. (Sinon mon vélo est un GIANT CARBONE DEFI triple 50/39/30 et 12/28, roues MAVIC KRYSIUM ELITE).
En vacances dans le coin et ne connaissant pas la région, je suis monté par la route depuis SOULTZ (temps à partir du camping, marquage au sol départ) et franchement, la partie dans la forêt, route étroite mais en très bon état, fut très agréable et très roulante. Que trois voitures sont passées sur cette route pendant ma montée. A partir de la jonction des autres routes, la pente se durcit, les virages en épingles sont parfois pavetés sur une dizaine de mètres. Des bons pourcentages par moment, rendant la montée difficile surtout s'il fait chaud. En haut, vue magnifique sur la vallée. Dans la foulée, j'ai fait le MARKSTEIN, que l'on rejoint très très facilement et sans effort.

01:25:00Baptiste G

Ascension effectuée sous la pluie. L'itinéraire n'est pas très bien indiqué au départ de Soultz, mais c'est tant mieux, car on arrive alors sur une route avec un goudron impécable, très peu fréquentée, dans une portion forestière jusqu'au col Amic. La pente est régulière a envrion 5%. Passé le col Amic, on rejoint une route beaucoup plus fréquentée par motos et voitures (même par temps de pluie), avec quelques virages pavés, la pente oscille entre 6 et 8% sans portion exagérément raide, là, vous êtes a découvert du vent, de la pluie...
Les panneaux tous les kilomètres sont vraiment agréables.
La vue doit être belle les jours de beau temps. Moi j'étais la tête dans les nuages, les pieds dans l'eau...
Enfin ne faites pas comme moi, ne redescendez surtout pas par le Haag vers Moosch: la route est à la limite du praticable, vu le nombre de nid de poules, il est difficile de descendre a plus de 15km/h, et il est difficile de garder cette vitesse vu la pente... rajoutez à cela un mauvais temps avec une chaussée détrempée et vous aurez le combo gagnant.

00:00:00Sébastien S

43 mn pour les 11.2 km de Soultz jusqu'au Col Amic.
C'est le versant le plus roulant pour accèder au Col Amic et démarrer la montée vers le Grand Ballon.
C'est aussi la route la plus abîmée sauf sur les derniers km. Si la montée est envisageable, il faut mieux renoncer à descendre.
L'état de la route déplorable présente tout de même un avantage : beaucoup moins de fous du volant sur ce versant.
MAJ mars 2011 : bitume refait à neuf entre soultz et le col Amic.

00:00:00Eddy A

C'est à peu près le même profil que depuis Willer-sur-Thur. Une variante quoi...

00:00:00Samuel A

La route au pied est défoncée. Du coup, il vaut mieux rejoindre le col Amic par Cernay ou Willer. Du col Amic jusqu'au sommet, ces 3 itinéraires sont communs.

00:00:00Jean daniel B

montée assez longue et qui se durcit sur le final.
mais une fois en haut belle recompense

00:00:00Brice G

Versant à privilégier pour éviter la circulation (au moins jusqu'au col Amic). Le 1er km est le plus dur. Le reste est très roulant sur un macadam totalement neuf.

00:00:00Marc D

La première fois que j'ai monté ce col. Route très calme jusqu'au col Amic. Après, la route est plus raide. A conseiller.

00:00:00Christophe D

versant par le col amic

00:00:00Marten D

Belle longue regulière montée. Jusqu'au col Amic très boisée et très tranquille. Après la circulation sevient plus dense!

00:00:00Bruno J

Une montée longue, qui se durcit au fur et à mesure

00:00:00Angélique R

Super route, belle montée mais vent de face pour finir. Attention aux voitures et motos le dimanche... Comme dans tous les cols en fait.

00:00:00Patrick B

Montée en forêt, un vrai col de par son kilométrage.

00:00:00Guillaume L

18/08/2018 avec Pierre

00:00:00Pierre L

00:00:00Pierre R

00:00:00Pierre C