Commentaires de Cyprien J

15 ascensions

Nombre de montées : 15 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 15 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col du Galibier 2642 m Arves et Grandes Rousses
Col du Tourmalet 2115 m Pyrénées centrales
Col de la Croix de Fer 2064 m Arves et Grandes Rousses
Mont Ventoux 1909 m Provence
Port de Balès 1755 m Pyrénées centrales
Col d'Aubisque 1709 m Pyrénées centrales
Col du Mollard 1630 m Arves et Grandes Rousses
Col d'Azet 1580 m Pyrénées centrales
Col de Peyresourde 1569 m Pyrénées centrales
Col du Télégraphe 1566 m Arves et Grandes Rousses
Hourquette d'Ancizan 1564 m Pyrénées centrales
Col d'Aspin 1489 m Pyrénées centrales
Col du Soulor 1474 m Pyrénées centrales
Col de la Lusette 1351 m Cévennes
Col du Minier 1264 m Cévennes

04:05:30Col du Galibier depuis Saint Michel de Maurienne (2642m)

Temps pris depuis Saint Michel de Maurienne avec des pauses au télégraphe, à Valloire et une toute petite à Plan Lachat pour remplir les bidons, je pense que Strava a aussi compté celle du haut du Galibier. Ayant suivi les conseils, je reste à un rythme tranquille dans le télégraphe (pour autant on sent quand même l’effort usant). La remontée après Valloire fait tout de même très mal aux pattes mais on peut garder le rythme tranquillement jusqu’à Plan Lachat. C’est à partir de là que la route se cabre réellement de façon irrégulière avec des passages fréquemment à 10-11% jusqu’au Granges. Ensuite, la pente se calme légèrement (on ne passe pas en dessous de 7% mais on a moins de passages raides). Les jambes font mal, le souffle est plus compliqué à trouver et je décide donc de ne pas essayer d’accélérer et de garder le rythme jusqu’en haut. Le dernier kilomètre est vraiment dur et se fait au mental avec des passages jusqu’à 13%. Très froid en haut, il faut bien avoir de quoi se couvrir pour la descente. J’appréhende un peu la petite remontée du télégraphe car après avoir atteint l’objectif de la journée, les jambes et le mental lachent toujours un peu mais en me lancant dans les pentes, je découvre avec bonne surprise que les jambes répondent parfaitement. J’ai même des sensations comme j’en ai pas souvent eu après de telles difficultés et monte quasiment au sprint les 5 km. Peut-être me suis-je trop économisé au final ? A refaire en essayant vraiment d’accélérer dans le Galibier.

Seul bémol de la journée : la très importante circulation sur la route en particulier dans le télégraphe. On a l’impression que les motos et autre voitures de sport rivalisent pour savoir qui arrivera à faire le plus de bruit tandis que les 4x4 rivalisent pour savoir qui arrivera à faire la fumée la plus noire. Si vous avez les poumons sensibles à la pollution, cela pourrait ne pas être très agréable pour vous !

00:00:00Col du Tourmalet depuis Luz Saint Sauveur (2115m)

Un col mythique. Ce n’est sans doute pas le col le plus dur du monde mais c’est un point de passage obligatoire dans les Pyrénées. C’est un col long et relativement régulier avec un vrai replat au niveau du parking à une petite dizaine de kilomètres du sommet. Le dernier kilomètre est vraiment difficile mais ça passe au mental ! Au sommet, on sent la légende qui pèse par la statue d’Octave Lapize car oui, c’est un monument ! On retrouve d’ailleurs dans le col de très nombreux cyclistes de tout âge et tout niveau, similaire à ce que l’on retrouve sur le Ventoux. On peut ainsi se trouver d’éphémères compagnons de galère avec qui partager quelques minutes vraiment chouettes et poursuivre son chemin indépendamment. Une ambiance vraiment appréciable en somme.

00:00:00Col de la Croix de Fer depuis Saint Jean de Maurienne (2064m)

Monté par le col du mollard à cause d’une déviation obligatoire mais je le conseillerai de toute manière, le mollard étant une bonne montée d’échauffement avec peu de monde sur la route. Après la descente du mollard, quelques kilomètres de faible pourcentage permettent de se remettre dans le rythme puis les choses sérieuses commencent à … où une terrible rampe de 11% vous fait très mal et à partir de là, c’est en prise jusqu’au bout, totalement exposé au soleil. La fin tourne autour de 8-9% de moyenne. On est bien content d’arriver en haut où l’on peut profiter pleinement de la vue malgré le monde au col. L’espace en haut est assez large et on peut facilement trouver son petit coin tranquille pour faire une petite pause bien méritée face aux montagnes.

00:00:00Mont Ventoux depuis Bedoin (1909m)

Que dire sinon qu'il faut s'incliner devant le mythique géant de Provence. C'est long et raide, usant tout en étant en permanence (ou presque) à fond. Mais la récompense en vaut la peine : un panorama à couper le souffle et une ligne à rayer dans la liste des choses à faire avant de mourir. Le pélérinage obligatoire pour les cyclistes.

00:00:00Port de Balès depuis Bagneres de Luchon (1755m)

Un col long qui commence dès le bas avec de forts pourcentages (>10%) sur 1km avant de se calmer. Un bon replat au milieu permet de récupérer avant la partie finale où l’on quitte la forêt. La vue depuis le sommet est magnifique avec la plaine et Lannemezan d’un côté et les hautes Pyrénées de l’autre.

00:00:00Col d'Aubisque depuis Laruns (1709m)

Premier col d’un long périple à travers les Pyrénées. J’ai eu énormément de mal à trouver le bon rythme dans ce col relativement long et sans répit une fois que les pourcentages sérieux commencent, le bas étant bien plus facile à négocier mais je m’y suis sans doute un peu brulé les ailes.

01:32:27Col du Mollard depuis Saint Jean de Maurienne (1630m)

Monté avant la croix de fer depuis Saint Jean de Maurienne. Un col sympathique, pas le plus dur mais il y a de quoi fournir un bel effort surtout si on le fait à fond. Ombragé la majeure partie, attention au froid le matin mais plutôt agréable par fort soleil pour ne pas surchauffer. Le paysage ne se découvre que tard mais est magnifique au sommet, juste récompense après la montée. La route est très peu empruntée ce qui rend la montée vraiment agréable en comparaison avec le Galibier par exemple, beaucoup plus passant.

00:00:00Col d'Azet depuis Bourisp (1580m)

Un vrai col pyrénéen, pas très long mais avec des rampes sévères qui vous restent bien dans les jambes et que vous risquez de sentir si vous enchainez avec le Peyresourde par exemple.

00:00:00Col de Peyresourde depuis Armenteule (1569m)

Un classique. Porte d’accès aux hauts cols depuis la mythique Bagnères de Luchon. En l’occurrence, monté par l’autre versant et descendu vers Bagnères. La montée est relativement régulière. La descente vers Bagnères en revanche est un réel plaisir pour ceux amateur de haute vitesse. La visibilité est telle qu’une grande partie se fait sans toucher les freins ! (Rappelez-vous Froome dans cette descente ^^)

01:12:24Col du Télégraphe depuis Saint Michel de Maurienne (1566m)

Temps pris en comptant la petite pause en haut du col.
Antichambre du Galibier, la montée ne présente pas grand intérêt si ce n’est pas pour enchainer derrière. En effet, on trouve de nombreux autres cols dans le même style dans le coin (régulier à environ 7-8% de moyenne) et celui-ci à l’inconvénient d’être extrêmement passant. Au final avec tous les véhicules, on est bien loin de profiter de l’air pur de la montagne. En revanche c’est un passage obligatoire pour réaliser l’ascension complète du Galibier par ce versant (Partir de Valloire, c’est un peu tricher ^^)

00:00:00Hourquette d'Ancizan depuis Campan (1564m)

Un col sympathique, pas le plus dur et pas trop passant. Cela reste pour autant une vraie difficulté, soyez en sûr, mais pas comparable au Tourmalet ou Azet. J’ai eu le désavantage d’avoir un sommet extrêmement venteux qui arrêtait complétement le vélo. En particulier dans les lacets l’alternance vent de dos/vent de face était assez amusante car sur la même pente (7-8%) on passe de ‘’à l’arrêt complet’’ à ‘’on fonce à tout vitesse’’ en changeant de direction. La descente vers St Lary Soulan n’était pas en très bon état avec des gravillons. Pas la meilleure.

00:00:00Col d'Aspin depuis Sainte Marie de Campan (1489m)

Monté après le Tourmalet. La montée en soit ne présente pas de grosses difficultés si ce n’est que c’est un vrai col sur le sommet (régulier autour de 7%) à ne pas négliger non plus. L’enchainement après le Tourmalet a d’ailleurs été vraiment dur, le grand objectif de la journée étant passé et les jambes ont considéré un peu trop tôt que leur journée était finie.

00:00:00Col du Soulor depuis Cirque du Litor (1474m)

Simplement une petite remontée après l’Aubisque, rien à ajouter.

00:00:00Col de la Lusette depuis Le Vigan (1351m)

Col dur qui permet de s'entrainer pour des cols alpins au coeur du massif central (plutôt pyrénéen d'ailleurs comme profil) : irrrégulier, on alterne entre des rampes à 9-10% et des passages moins raide autour de 6% sur une route qui rend mal (mais le paysage est magnifique). Le final avant Cap de Côte est vraiment dur avec un kilomètre (on a l'impression que ça en fait 10) à plus de 10% (autour de 12 je dirais). Les derniers kilomètres sont plus roulant et ne présentent plus de difficultés particulière. Pour prendre des photos, je conseillerai de s'arréter à Cap de Côte car la vue est magnifique alors que le col se situe dans la forêt. Un bon entrainement pour viser des sommets mythiques.

00:00:00Col du Minier depuis Le Vigan (1264m)

Un long col très régulier, pas très dur mais usant : un excellent entrainement pour les efforts de fond. Permet d'accéder au mont aigoual depuis le Vigan par une montée plus facile que la lusette.