Col de la Croix de Presles : 527 m

depuis Vaise (Lyon)

Nom : Col de la Croix de Presles
Altitude : 527 m
Départ : Vaise (Lyon)
Longueur : 6.70 km
Dénivellation : 337 m
% Moyen : 5.03%
% Maximal : 8.0%
Massif : Monts d'Or, France

Les autres montées disponibles

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:22:00Florent L

Le début de la montée se trouve au milieu d'une zone boisée et fort bien goudronnée sur 2km.
Ensuite, on rentre en agglomération : le goudron se dégrade et les ronds points, feux rouges... perturbent les 2-3 kilomètres suivants.
Sur les 2 derniers kilomètre, on peut voir un joli panorama sur la ville de Lyon, car la route est bordée de champs !

00:25:00Julien A

L'avantage d'habiter Lyon, c'est, pour une grande ville, d'être déjà au pied d'un col qui serait de 3e catégorie au Tour de France.
A noter la présence de plusieurs paliers de repos et une vue superbe sur l'agglomération 1 km avant le sommet.

00:25:00Ciji C

Temps arreté au sommet du mont toux 1,5km plus loin.
Col demarant dans lyon même. Assez long juste au mont toux (8km) il est assez facile et le cadre tres agreable. A l'approche de la cx de presles le vent peut souffler tres fort. Au col, prendre a droite et apres moins d'1km prendre a gauche vers le mont toux pour les seuls 800m difficile de ce col

00:21:28François B

La pente commence réellement après la pompe à essence, avec la bifurcation à gauche, en direction de St Didier.
Le début de la montée est un peu raide, dans une route déjà assez verdoyante pour de la ville. Les petits virages s'enchainent sur un très bon goudron. Attention à l'horaire auquel vous circulez (semaine ou week-end). Dans ces virages, les habitants du coin (du haut de leur Audi, Range Rover ou Mini haut de gamme) font peu cas de vous, vous frôlent car la visibilité dans les virages est nulle (et il ne faut pas perdre 1 seconde à doubler un pauvre cycliste !). Une option est de monter par la route des Esses (la première route à droite, très peu de voitures mais goudron bien mauvais ... bosselé et granuleux). La meilleure heure reste le dimanche en tout début d'après-midi, quand tout le monde mange encore chez Mamie ou Belle-Maman ...

Bref, arrivé au rond point, il faut remettre le rythme car la pente s'est bien adoucie, avant de se redresser un peu avant le centre de St Didier, matérialisé par son rond-point devant l'église. Les dos d'âne et les nouveaux feux peuvent ralentir la quiétude du rythme acquis, mais la pente reste gentille quand même (attention, présence d'une boulangerie qui rend le comportement des automobilistes et des piétons un peu incertain). En sortant du centre du bourg, la pente redevient plus douce. On peut admirer les belles maisons qui défilent dans la montée. Encore un rond point qui vient de la route à flan de pente venant de St Cyr. Elle s'appelle "la rocade des Monts d'Or" ... Si si !!! D'ailleurs, si vous voulez atteindre le Mont Cindre, faut prendre à droite). Après ce rond-point, la pente se durcit encore une fois, mais pas longtemps. On passe l'embranchement pour Limonest (route du bas et un peu plus loin le croisement de la rue Lazare Basso (la plaque est bien visible et à force d'y passer, le nom reste en mémoire). C'est là que ça devient vraiment plus raide, jusqu'à atteindre la bifurcation sur la gauche, pour rejoindre Limonest (route de la châtaignière qui vous mène promptement au départ de la montée du col de Verdun, route fermée au voitures le week-end !!). A ce moment, la pente reste un peu raide mais surtout, on quitte la commune de St Didier... Le goudron s'en ressent fortement, avec un état bosselé et granuleux qui ajoute de la difficulté à la pente. Laquelle s'adoucit progressivement heureusement jusqu'à devenir plate au niveau de l'auberge "Aux Montagnards". On sort vraiment de la zone habitée et le sommet du Mont Thou semble tout proche, au dessus des prairies et de la forêt.
A cet endroit, c'est quitte ou double ... je veux parler du vent, soit de face, soit de dos. Selon le cas, l'impression de pente (et la vitesse moyenne) peuvent fortement différer d'un jour à l'autre. Attention aux voitures qui se doublent à grande vitesse en vous frôlant encore une fois. L'arrivée est proche, mais les derniers hectomètres redeviennent assez raides, et on remonte la chaine sur la cassette. On arrive finalement au grand carrefour allant sur la droite au mont Thou et sur la gauche au Mont Verdun... mais il faut continuer tout droit sur quelques dizaines de mètres pour atteindre réellement le col, lequel n'est matérialisé par aucun panneau.

Agréable montée, suffisamment longue pour pouvoir faire un effort conséquent. Mais attention aux voitures !

00:30:54Fabien S

Sommet du mont Thou depuis Rochecardon.

00:26:00Raphael K

Temps au col avec gros vent de face. 32 min avec le mont Thou. Ce col se fait bien, quelques portions à 7-8% mais agréable, en milieu urbain. A l'arrivée, prendre à gauche pour continuer avec 2 km de plus et une arrivée à 600m d'altitude au mont verdun. Ou à droite avec de même une arrivée au Mont Thou à 609m.

00:00:00M Z

Le "col" le plus proche de Lyon (la montée démarre dans Lyon même!). Un peu plus long mais moins raide que par le versant Nord (Albigny), le parcours traverse une longue zone urbaine à St Didier-au-Mont d'Or, ce qui n'est pas des plus agréables. Une fois là haut, de nombreuses boucles sont possibles dans le massif, et ce sur des routes assez peu fréquentées. Vu la proximité de Lyon, les Monts d'Or sont vraiment le terrain d'entraînement par excellence lorsque la météo est incertaine ou que l'on a peu de temps à consacrer à une sortie!

00:00:00Johann P

Montée pratique pour entamer une sortie depuis lyon.
Mais trop dans la ville.

Par ce côté le col passe en 2ème catégorie si on poursuit jusqu'au mont Thou ou mont Verdun.

00:00:00Nicolas M

Permet de se retrouver à la campagne en moins de 30 min

00:00:00Etienne D

accès au mont verdun et mont thou avec pourcentage faible pour s'échauffer

00:00:00Nico E

Bonne montée pour rejoindre les Monts d'Or de Lyon sans se taper les quais de Saône.

Par contre, après la bifurcation à gauche après la station total, la montée est dangereuse avec des virages sans visibilité. Tourner plutôt à droite juste après le premier virage pour une montée parallèle à la première mais tranquille en zone résidentielle.

On peut ensuite soir rejoindre la route principale, soit, plus intéressant, passer par le hameau de St Fortunat qui est à la fois très joli et avec des pourcentages à deux chiffres.

00:00:00Guillaume B

Souvent entre midi et 2

00:00:00Frédéric F

Parmi mes parcours d'entrainement

00:00:00Damien D

00:00:00Laurent G

00:00:00Pierre C

00:00:00Titi B