Commentaires de Quentin D

20 ascensions

Nombre de montées : 20 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 20 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col Agnel 2744 m Queyras
Col de Parpaillon 2650 m Ubaye
Col de l'Izoard 2360 m Queyras
Col de Vars 2108 m Ubaye
Station de Risoul 1850 1850 m Ubaye
Col du Gerbier de Jonc 1417 m Monts du Vivarais
La Baricaude 1235 m Monts du Vivarais
Col de Mézilhac 1119 m Monts du Vivarais
Lalouvesc 1091 m Monts du Vivarais
Col de Clavieres 1088 m Monts du Vivarais
Col du Buisson 917 m Monts du Vivarais
Côte de Rochepaule 891 m Monts du Vivarais
Col de Moucheyre 858 m Monts du Vivarais
Col des Nonières 670 m Monts du Vivarais
Col d'Aizac 642 m Monts du Vivarais
Pic de l'Ours 469 m Massif de l'Esterel
Col de Valdingarde 392 m Massif des maures
Tanneron 370 m Alpes maritimes
Col de Tredudon 361 m Massif armoricain
Col du Testanier 311 m Massif de l'Esterel

01:43:26Col Agnel depuis Guillestre (2744m)

Quel col !
Tant par sa beauté que sa difficulté, le col d'Agnel, pourtant peu emprunté par les pros, est à mon sens mythique.
Il ne faut clairement pas se fier au pourcentage moyen pris en compte à partir de Guillestre. Car c'est à Château-ville-vieille que le col début réellement. Et les premières pentes amorcent le début d'une longue et douloureuse ascension. Le premier tiers du col effectué, les pourcentages deviennent beaucoup plus agréables, à l'exception de quelques petits taquets énergivores. Une petite descente nous conduit dans les 8 derniers kilomètres d'ascension. Ce jour là, le ciel était très menaçant, et il y a avait un énorme vent de face. Autant dire qu'on est loin des marmottes et des demoiselles coiffées croisées un peu plus tôt.
J'étais seul au monde, ce qui était à la fois dépaysant et effrayant, surtout au regard de ce qui m'attendait. La pente, déjà difficile, oscillant constamment entre 8 et 10% sur les 6 derniers kms, s'accompagnait d'un vent de face infâme, freinant inexorablement ma progression. La montagne, complètement ouverte et la route en ligne droite accentuent terriblement cet effet de "surplace" absolument démoralisant.
Les deux derniers kms dans les nuages, je compte dizaine de mètres par dizaine de mètres ma progression sur le GPS. J'arrive finalement au sommet, frigorifié mais heureux d'être allé au bout.
Bref, un col très difficile. L'altitude ne m'a pas vraiment touché, mais le vent de face et la pente sont des ennemis redoutables. Mais c'est aussi un col magnifique, et il vaut vraiment le coup de l?escalader par de bonnes conditions afin de profiter pleinement du paysage.

00:00:00Col de Parpaillon depuis Condamine Chatelard (2650m)

J'ai effectué la partie goudronnée seulement de cette ascension. Le dénivelé est très irrégulier, alternant les bons moments de répit aux pentes plus sévères. Le col est très exposé au soleil et peut vite s'apparenter à une fournaise, attention donc à avoir de l'eau dans le bidon. La vue, qui surplombe Embrun et l'aspect très sauvage de la montagne valent le détour.
Un col à faire, et sans doute à prolonger jusqu'au sommet en VTT.

01:21:22Col de l'Izoard depuis Gorges du guil (D902 / D947) (2360m)

Un col que j'aurais sans doute pu gravir plus rapidement. Mais quel plaisir d'être accompagné de quelqu'un pour cette ascension !
Un début difficile, malgré des pentes roulantes, en raison d'un petit dej pris un peu tard. Mais une fois sorti d'Arvieux puis de Brunissard, les pentes deviennent terribles, et pourtant, c'est là que j'ai commencé à être très bien. Je n'ai finalement pas souffert dans ce col. Les virages sont agréables, permettant de reprendre de l'élan. La case déserte arrive finalement assez vite, nous plongeant rapidement vers le sommet de l'Izoard.
Un col mythique, à faire évidemment pour sa beauté et sa légende. Il faut démystifier ce col, qui n'est pas extrêmement dur, malgré des passages compliqués.

01:22:21Col de Vars depuis Guillestre (2108m)

Départ de Guillestre.
Vars est un col, qui peut à fois être impressionnant pour un débutant comme moi, au regard de son altitude, mais accessible en raison d'une pente moyenne assez modeste (même pas 6%).
Le début est pourtant assez raide. Les 8 premiers kms ne sont pas "cadeaux" du tout. C'est ensuite que le col devient une vraie balade. Un bon replat, voire une petite redescente permettent de récupérer des efforts consentis jusque là. La traversée de Sainte-Marie et Saint-Marcellin est très agréable. La traversée de Vars nous rappelle qu'on grimpe un col, avec quelques beaux pourcentages, mais rien d'insurmontable. Les deux derniers kms offrent une belle ouverture sur la montagne et le sommet. Le finish est plutôt facile, le vent de face peut rendre la progression plus compliquée. Mais globalement, on atteint les 2100m du col de Vars sans encombre, afin de profiter d'une magnifique vue.
Clairement un col à faire pour les débutants et très agréables visuellement !

01:00:47Station de Risoul 1850 depuis Guillestre (1850m)

C'était mon premier col hors catégorie.
Comme c'est une impasse, je suggère de faire cette ascension en fin de sortie, et si possible quand il ne fait pas trop chaud. La montée est très exposée au soleil, et devient vite difficile lorsque la chaleur est écrasante.
La montée n'est pourtant pas effrayante sur le papier, la première partie présente quelques kilomètres assez roulants. Mais il faut garder des réserves pour les 4 derniers kilomètres réellement difficiles, avec un revêtement parfois dégradé.
C'est une montée sympa, pas trop dure pour un néophyte, mais à ne pas sous-estimer. L'identification des virages, à l'image des coureurs qui ont marqué l'ascension, rend la montée sympathique, à défaut d'être visuellement dépaysante. Une belle vue sur la vallée récompense néanmoins l'effort, une fois la station atteinte.

00:14:51Col du Gerbier de Jonc depuis Sainte Eulalie (1417m)

Temps strava "Mont Gerbier depuis saint-Eulalie"

Après la bascule de la Barricaude, on se retrouve sur les crêtes. On alterne les phases en légère descente et faux plat montant. L'horizon est totalement dégagé et permet d'apercevoir le Mont Gerbier par moments.
L'ascension commence réellement au village de Saint-Eulalie où les pentes deviennent beaucoup plus sérieuses. Les deux premiers km sont assez raides (entre 7 et 8%) et le dernier plus doux.
Ce jour là, ascension pas facile avec le vent de face et le kilométrage déjà dans les pattes. Mais une fois au sommet, on peut profiter du point de vue et se dire qu'on a fait le plus gros morceau.

01:01:27La Baricaude depuis Burzet (1235m)

Temps strava "La Barricaude" 12,87km

Col escaladé le 22 juin 2019 à l'occasion de l'Ardéchoise. Sans nul doute le col le plus difficile de la cyclosportive, par sa longueur et sa pente. L'ascension commence au pied du village de Burzet par une belle rampe à environ 10%. Le col débute ensuite réellement. Ce col est très régulier dans sa difficulté même s'il présente parfois des passages à 7-8% qui obligent à mettre de l'engagement. Jamais trop facile ni trop dur, la Barricaude reste un col usant après plus de 110km de course.
Il faut également noter que le goudron est granuleux et ne permet pas un rendement optimal. Néanmoins, la route reste agréable par ses lacets et ses passages ombragés en forêt. Une fois au sommet, les crêtes se présentent à nous et le Mont Gerbier de Jonc se profile à l'horizon.

01:10:01Col de Mézilhac depuis Le Cheylard (1119m)

Temps strava "col de Mézilhac" 21,27km

Col escaladé durant l'Ardéchoise 2019.
Les deux premiers tiers de l'ascension, depuis Le Cheylard sont très roulants et quasiment en ligne droite, à l'instar du col des Nonières. Le col devient beaucoup plus intéressant dans sa dernière partie. Un peu après avoir quitté Dornas, le col nous offre quelques magnifiques lacets et un panorama à couper le souffle. La pente se corse alors un peu mais sans jamais dépasser les 7% environ. La route est soignée et permet de bien progresser.
Col sympathique et très agréable. Sans doute le col le plus sympa de l'Ardéchoise, qui sépare les parcours de la Volcanique et de l'Ardéchoise dans le village de Mézilhac.

00:35:00Lalouvesc depuis D228 / D214 (1091m)

Temps strava "Col de Lalouvesc"

Escaladé durant l'Ardéchoise 2019. Dernière difficulté du parcours après 190k de vélo. Autant dire que ça commence à piquer les pattes. Après un km de mise en jambes, le col devient plus compliqué. 5 km oscillant entre 6% et 7,5% de moyenne se profilent devant nous. Il ne faut donc pas tout lâcher trop vite en pensant à l'arrivée et en garder sous la pédale.
Ce passage provoque un peu le chaos et beaucoup de cyclos sont contraints de mettre pied à terre dans cette ascension. Les trois derniers kms sont en revanche très roulants pour nous conduire à Lalouvesc où on peut enfin se dire que le pari est presque gagné. Il ne reste plus qu'à rejoindre Saint-Félicien par une belle descente avec quelques passages un peu techniques pour les amateurs.

01:10:26Col de Clavieres depuis Saint Martin de Valamas (1088m)

Temps strava "Col des Clavières"

Monté durant l'Ardéchoise 2019. Relativement facile après les bons morceaux escaladés sur le parcours de 220km. J'ai profité de cette ascension pour me refaire un peu la cerise en allant à un rythme modéré.
Pas grand chose à dire si ce n'est que les routes sont larges et en bon état, de quoi récupérer un peu avant les deux derniers cols de cette cyclo qui présent davantage de difficulté.

00:34:35Col du Buisson depuis Saint Félicien (917m)

Temps Strava "Col du Buisson" 10,58km

Monté à l'occasion de l'Ardéchoise 2019.

Premier col de la cyclosportive. Il permet une mise en jambes en douceur après une courte descente de 2km. Les 3-4 premiers km sont les plus difficiles avec des pentes allant jusqu'à 8%. Ensuite, le col est beaucoup plus roulant.
Très agréable à escalader avec quelques petits points de vue. Sympa pour commencer une journée de vélo.

00:15:31Côte de Rochepaule depuis Pont de l'Aygueneyre (891m)

Temps strava "col de Rochepaule"

Ascension très sympa avec quelques lacets et sur une petite route boisée et sinueuse. La déclivité n'est pas énorme mais après de nombreux km dans les pattes, cette côte peut faire des dégâts. C'est la dernières bascule avant le col de Lalouvesc, dernière difficulté de l'Ardéchoise.

00:17:15Col de Moucheyre depuis Labastide sur Besorgues (858m)

Temps strava "D254 climb"

Col escaladé durant l'Ardéchoise 2019. Après le petit coup de cul d'Aizac et une courte descente mais sinueuse, le col des Moucheyres se présente à nous. Moins pentu, il est relativement agréable à monter. Il fait ensuite le lien vers Burzet où nous attend le gros morceau de l'Ardéchoise, c'est-à-dire la Barricaude.
Attention à la descente qui peut être piégieuse.

00:25:45Col des Nonières depuis Lamastre (670m)

Temps strava "Col des Nonières" 9,64km

Col escaladé durant l'Ardéchoise 2019. Col ultra roulant, en faux plat montant jusqu'aux trois quarts. Les trois derniers kilomètres proposent un peu plus de déclivité mais rien de bien méchant. Une ascension quasiment en ligne droite qui ne laisse pas un souvenir impérissable.

00:13:44Col d'Aizac depuis Antraigues sur Volane (642m)

Temps strava "Col d'Aizac"

Monté durant l'Ardéchoise 2019.

Petit col ou grosse côte, à vous de choisir. Après un bon ravito à Mézilhac et une belle descente sur Antraigues, plus le temps de niaiser pour se remettre dedans. On est un peu pris à froid par les premiers vrais pourcentages de cette Ardéchoise. Si le premier lacet est relativement abordable, un beau mur se présente ensuite à nous. La route devient plus étroite et escarpé et nous entraîne dans un petit bois. On atteint ensuite un dernier virage en épingle qui oblige à relancer jusqu'à atteindre le bourg d'Aizac.
Petit col très sympa à prendre toutefois au sérieux car très irrégulier et énergivore.

00:00:00Pic de l'Ours depuis lac de Grenouillet (469m)

Une montée incroyable dans l'arrière-pays ! La montée n'est pas très dure, c'est relativement roulant, à l'exception de quelques raidars. L'arrivée sur le parking n'est pourtant pas la finalité. Il reste deux kms pour atteindre le véritable pic de l'ours. Ne pas hésiter à passer au-delà de la barrière. Le finish est assez dur et la route rend mal. Mais quel plaisir une fois là haut de pouvoir dominer la baie de Cannes. Absolument sublime.

00:36:08Col de Valdingarde depuis Roquebrune sur Argens (392m)

Un temps bien loin de la réalité car j'avais d'excellentes jambes !
Une crevaison dès le pied. La circulation est interdite aux motorisés, on sait pourquoi... La route est extrêmement dégradée, entre les - gros- cailloux, les nids de poule, etc. Le col est très roulant mais la dégradation de la route rend la progression plus sélective.
Ce jour là, deux crevaisons dans le groupe (dont la mienne) et un dérailleur cassé. Bref, sale journée mais dépaysement total. A quelques encablures de Fréjus, on se retrouve plongé dans la forêt profonde de l'arrière-pays. Juste magnifique.

00:28:42Tanneron depuis Pégomas (370m)

Mon premier vrai col on va dire. Mon collègue qui m'annonce une montée de 4kms. Finalement, c'est près de 8kms d'ascension à 6% de moyenne. C'est loin d'être immense mais la pente est irrégulière et les quelques passages corsés donnent du fil à retordre. L'exposition au soleil est éprouvante jusqe dans les derniers hectomètres ou un petit passage en forêt permet de récupérer un peu.
Une ascension sympa qui permet de dominer la baie de Cannes.

00:00:00Col de Tredudon depuis La Feuillée (361m)

Parmi les montées incontournables du Finistère. C'est très roulant, et donc pas particulièrement difficile. Le paysage vaut le coup d??il, pour la vue sur les Monts d'Arrée et le côté très désertique de la flore. Toujours un régal !

00:16:38Col du Testanier depuis La Napoule (311m)

Un col très roulant et sympa à monter en groupe en mode relais à bloc. Et une descente bien jouissive également.