Mont Aigoual : 1567 m

depuis Le Vigan (via le Col de la Lusette)

Nom : Mont Aigoual
Altitude : 1567 m
Départ : Le Vigan (via le Col de la Lusette)
Longueur : 34.90 km
Dénivellation : 1530 m
% Moyen : 4.38%
% Maximal : 15.0%
Massif : Cévennes, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

02:04:48Yoann R

Le 03/08/2016, journée ensoleillée inoubliable!
Superbe montée par la lusette. Une fois le terrible Pas de côte, le plus dur est derrière.
Paysages et ambiance superbe en haut de l'Aigoual.
Descente par la belle route vers Valleraugue au top également!
WOUAH, le paradis!

02:40:00Frédéric C

Long, difficile dans la Lusette et son original cap de côte (% indécents pour moi : c'est bizarre de goudronner un mur puis d'appeler ça une route ????). Mais 34 kms et passer de 200m d'altitude à près de 1600 dans des paysages grandioses et superbes. Quand est-ce qu'on y retourne?

02:30:00François D

Superbe journée vélo comme on les aime.
Nous sommes partis sur cette boucle pour suivre les traces de la 6è étape du Tour 2020.
La montée se décompose en 3 parties :

1- Col des Mourèzes depuis Le Vigan : 5 à 6 km réguliers à 4-5%, c'est une bonne mise en jambes.
2- Col de la Lusette : clairement la portion la plus difficile de la journée, ne vous faites pas avoir par les % annoncés sur certains sites (sous-estimé, la faute à 1km entier à 3% de moyenne, le reste c'est entre 8 et 11% tout le long sur 12 km), très compliqué il faut être entrainé sans aucun doute.
En haut du col, descente de quelques kilomètres vers le village de l'Espérou puis on attaque la montée finale vers l'Aigoual
3- dernière partie donc, beaucoup plus roulante que ce que je ne pensais, la route est très large en en bon état, ça grimpe régulièrement sur 7-8 kilomètres.

Le retour vers le Vigan peut se faire de plusieurs façons depuis l'Eséperou :

- revenir sur ses pas et s'engager dans la descente (périlleuse) de la Lusette : attention au long faux plat montant à remonter jusqu'en haut du col dans ce sens.
- tourner à droite pour aller chercher le col du Minier et ses 25 kilomètres de pure descente
- tourner à gauche vers Vallerauges, boucle un peu plus longue mais route en parfait état.

02:05:00Florian C

Col de la Lusette surprenant par la difficulté sur la fin
Route ne rendant pas et pleine de graviers en prépa de l'étape du Tour
Décor fabuleux et points de vue extra au sommet malgré un vent terrible!
Descente super à tous points de vue sur Valleraugue

00:00:00Armel G

Splendide.

Fait par un temps superbe et sans vent.

Le gros morceau de la montée c'est le Col de Cap de Côte avec de longs passage entre 10 et 15% (34X28 de mise en ce qui m'a concerné). Ensuite le col de la Lusette et la fin de la montée sur l'Aigoual ne sont qu'une formalité. C'est une vraie belle montée qui n'a rien à envier aux cols alpins et pyrénéens. Elle reste quand même longue et exigeante.

Tout du long il y a des paysages spectaculaires grâce aux nombreux points de vues et belvédères. L'arrivée à l'Aigoual dans un paysage de landes désertiques (coté Lozère) est hallucinante. J'en ai pris plein les yeux et pourtant je suis du massif central.

00:00:00Benoît G

Une possibilité supplémentaire pour grimper le fameux Mont aux conditions météo très variables. Je pense qu'elle n'est pas loin d'être la plus compliquée, vu qu'elle comprend la terrible montée du Cap de Côte en son milieu. Depuis le Vigan, la montée se décompose en trois parties : -d'abord le Col des Mourèzes qui donne accès à Mandagout, très tranquille, qui constitue un bon échauffement; -la montée du Col de la Lusette depuis Mandagout, comportant le redoutable Cap de Côte et son dernier kilomètre à 12%; -après une partie plus descendante jusqu'au village montagnard de l'Espérou, la dernière partie, au choix par Prat-Peyrot ou par le Col de Trépaloup, correspond plus à un long faux-plat montant dans les hêtres, usant à cause de la longeur de la montée. Il y a deux passages un tout petit peu plus conséquents entre l'Espérou et le Col de la Serreyrède, ainsi que dans le dernier kilomètre. Celui-ci complètement à découvert peut d'ailleurs s'avérer pénible en cas de temps venteux, ce qui est très fréquent ! Au sommet, la vue à 270° est magnifique. On peut admirer les Cévennes, la région des Causses, la bande côtière... Attention aux variations cliamtiques entre le pied et le sommet : j'ai perdu 10°C et le soleil en cours de route...

00:00:00Bruno M

sans doute la montée la plus dure du massif central ; plus longue et plus pentue en tout cas que le Mont Pilat depuis Chavaney ou Pierre sur Haute depuis Vertolaye ;
à signaler, la possibilité de durcir un peu le parcours en prenant dans Le Vigan la montée d'Aulas (D 370), ça permet de couper le grande épingle à droite du départ

00:00:00Jonathan F

Monté le 13/08/2020, soit 3 semaines avant le passage du TDF en gros. Par brouillard malheureusement. Col des Mourèzes par cote d'Aulas, Cap de cote, Col de la Lusette et enfin Mont Aigoual pour un total de 35 bornes bien usantes. Personnellement c'est ce que je recherche en chassant les cols, donc j'ai beaucoup apprécié cette montée pour son atmosphère très calme dans la Lusette. (pour ceux qui recherchent une borne de l'Aigoual, vous en trouverez à l'épicerie de l'Espérou car il n'y a rien de tel dans la boutique au sommet). A refaire par grand beau temps car je n'ai vu que peu de paysage à part dans la descente de la Lusette.

00:00:00André D

Prévoyez de quoi vous couvrir au sommet !

00:00:00Jean-luc P

attention , la lusette c'est pentu !

00:00:00Ulysse R

Ce n'est pas l'ascension la plus courte depuis le Vigan, eh oui il y a celle où l'on bifurque peu avant le col du minier en direction des cascades d'Orgon. Ceci dit cet itinéraire permet aussi d'eviter de descendre le col du minier et offre un panorama très dégagé dans le 2e quart de l'ascension ce qui en fait ma montée préférée au départ du Vigan. Longue ascension et quelques raidars dans la partie dégagée. Gardez de l'énergie pour la fin!

00:00:00Eric B

magnifique, même avec le vent sur le sommet!