Col de la Loze : 2304 m

depuis D915 / D91A

Nom : Col de la Loze
Altitude : 2304 m
Départ : D915 / D91A
Longueur : 22.50 km
Dénivellation : 1458 m
% Moyen : 6.48%
% Maximal : 16.0%
Massif : Vanoise, France

Les autres montées disponibles

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:45:00Florent L

Fait en septembre 2019, peu de circulation et une météo très douce. Le bon plan pour profiter de la montagne !

Jusqu'à Courchevel 1850, on grimpe de village en village sur une pente soutenue mais assez régulière (comparé à la suite). Il y a des zones boisées et des zones dégagées permettant d'admirer le panorama.

En haut de Courchevel 1850, on prend à droite sur la nouvelle route et c'est parti pour les derniers kilomètres de montagnes russes. Ca monte fort par moments, c'est bien raide puis un replat permet de récupérer avant le coup de cul suivant. Mieux vaut en garder sous la pédale dans la partie montant jusqu'à Courchevel, car si on attaque cette nouvelle section en étant déjà cuit ça doit être très dur.

Niveau paysage, on en prends plein les yeux. Oui il y a quelques remonte-pentes et des canons à neige inscrustés dans le paysage, mais si on ne retient que ça de l'ascension c'est qu'il faut faire adapter ses lunettes. Le paysage en fond est splendide, et au moins les pylones occupent moins de place que les suites de chalets qui bordent la route à chaque traversée de village ...

01:48:00Greg R

Août 2019

Un col atypique (sur la fin)! Début classique d'une montée vers une station de ski à plusieurs niveaux et la circulation qui va avec. Jamais très dur, des replats.

5-6 Derniers km sur une piste cyclable avec quelques randonneurs (ce qui est particulièrement plaisant). On a du mal à croire les pourcentages moyens aussi faibles tellement on se prend des grosses rampes ! Une rampe un replat une rampe une descente etc etc... C'est très éprouvant !

Une belle vue en haut même si on est à côté d'une remontée mécanique.

La descente vers Méribel est très impressionnante il y a des passages avec pourcentage énorme, ruptures de pentes, on se fait plaisir mais facilement des frayeurs aussi ! Comme le dit Serge, en descente on coupe des chemins VTT, attention...

02:28:00Bruno M

le col commence à Brides ; d'un point de vue sportif, ça mérite vraiment d'être fait : 26.5 km c'est vraiment long pour une telle pente (6.6%).
pour le reste... 100% d'accord avec Marc V

02:16:00Serge N

L'avis de Marc V relate bien ce nouveau col mais les avis sont très partagés, personnellement j'ai fait abstraction aux remontées mécaniques même si elles sont bien réelles pour ne garder que le coté positif.
De superbes paysages sur une route entièrement fermée à la circulation ce qui est rare, à l'approche du sommet la rocaille fait place aux pâturages et c'est beau.
Question pourcentages ça va ça vient entre alternances de pentes très raides suivi de plats et même légère descente.
Les pourcentages les plus raides se situent juste après le franchissement de la barrière avec un bon petit mur passage à 18% et les 500M avant le sommet très durs environ 14-15%
Je suis descendu par Méribel et ça parait encore plus costaud.
Il faut vraiment faire attention dans la descente car ça va vite et par endroits les lacets sont très resserrés.
Il y a même des bandes pour faire ralentir et des panneaux qui indiquent un danger car cette nouvelle route coupe des passages de descentes à VTT qui existaient bien avant.
D'ailleurs j'ai remarqué que sur l'arrivée des chemins VTT il y a maintenant des barrières de rétrécissements comme sur les pistes cyclables.

02:02:00Matthieu M

Montée par Méribel, la première partie est plutôt roulante, même dans la traversée de Méribel.
Mais lorsque l’on bifurque vers la route fermée aux véhicules, 7 derniers km, la pente s’élève brutalement avec une pente moyenne de 11%, et des passages avoisinant les 16 à 18% !
Fin d’ascension très difficile, même avec 28 derrière certaines portions obligent aux zigzags !
Paysages plutôt sympas.

01:45:00Hari H

Départ du Carrey, on s’eleve petit à petit vers Courchevel en passant Saint Bon, le Praz, Village et Moriond. Sur ce parcours, la montée est agréable avec quelques passages un peu plus raides à 8-9% notamment entre Saint-Bon et Village et au dessus de Courchevel en allant vers l’altiport.
On sort de la route pour prendre la nouvelle piste cyclable au dessus du Pralong, et le tracé devient nettement plus difficile. L’architecte s’en est donné à cœur joie: malgré des pentes moyennes à 8-9 %, il y a plusieurs passages certainement à plus de 15% qui cassent le rythme.
L’arrivee au pied du rocher de la Loze offre une belle vue sur les sommets des 3 Vallées et au loin sur le massif du Mont Blanc.
La descente sur Meribel est très raide par endroits, je n’ai encore fait la montée depuis Meribel, mais ça a l’air encore plus sport!

00:00:01Theo C

Je n'ai pas encore montée le versant de méribel, mais ce serai bien si vous pouviez mettre le profil comme pour l'autre versant car celui là est bien plus difficile, les 5 derniers km sont à 10,5% avec de nombreuses rampes à plus de 15% et 2 rampes à plus de 20%

01:31:00Mathieu L

Une belle montée classique jusqu'en station, régulièrement utilisée pour des cyclosportive. De la station jusqu'au col, la route est interdite aux véhicules motorisés, ce qui en fait une très belle route avec une belle enrobée (mais qu'en sera-t-il après plusieurs hivers?). De très grosses pentes par endroit !
La vue au sommet à presque 360° est superbe, avec le mont blanc au loin.

00:00:00Gui A

On peut dire ce qu'il en est, mais c'est un nouveau col très intéressant pour les cyclistes. Une route flambant neuve dans un décor superbe de haute montagne en faisant abstraction des remontées mécaniques. Attention, ça monte en escalier et nombreux sont les murs bien raides ! Côté Méribel ça semble encore plus raide. Vu l'étroitesse de la route et les virages très serrés, rester très prudent à la descente (côté Méribel).

00:00:00Marc V

Artificiel !
Comme le tracé, avec des successions de petites couennes à + de 15% suivies de plats, voire descentes. Autant dire que les pourcentages moyens kilométriques ne veulent pas dire grand chose...
Comme l'environnement, de gare de télésièges en gare de télésièges, les pylônes remplacent les vaches et les marmottes...
Un "coup" commercial des stations pour draîner le touriste consommateur (notamment à la buvette du sommet) estival qu'il soit VVTiste prépubère ou bedonnant en VAE...
Cycliste, grimpe-le une fois, pour dire de l'avoir fait, et pour la vue tout de même, par-delà la ferraille. Et retourne à tes petites routes secrètes et tes grands cols (les vrais).
Le versant Méribel (encore fermé, n'ouvre que mi-juillet, mais ça passe bien), est plus sauvage, avec de beaux passages dans les mélèzes.
Le revêtement est bon (car neuf) et c'est tant mieux pour la descente, debout sur les freins.
1ère étape d'un grand projet : la future "VIA 3 vallées" qui doit voir d'autres réalisations d'altitude (reliant la Maurienne, Val Tho...). Où comment les stations s'adaptent au réchauffement climatique (bien ressenti ce jour, dans la canicule depuis Moutiers)...

00:00:00Yannick B

Très beau col. Descente sur Méribel très technique.

00:00:00Pierre G

Je suis parti de Brides-les-Bains, un jeudi. Monter à Courchevel en semaine, c'est s'exposer à un flux de véhicules de chantier ou de livraisons. J'ai trouvé ça bien pénible. J'ai été très étonné de rouler sur une route extrêmement dégradée (enrobé fissuré, nids de poule), notamment dans la traversée de Moriond. Bref, l'accès à la station des millionnaires ne se fait pas dans les conditions optimales. Du point de vue du dénivelé, ça passe bien. C'est assez régulier, et même avec quelques replats avant d'atteindre Courchevel 1850.
Pour finir, il faut faire attention à ne pas monter au sommet de l'altiport (en passant sous un tunnel) et rater la nouvelle route réservée aux véhicules sans moteur et qui est bien signalée par un panneau de bienvenue. A partir de là, ça devient difficile du fait d'une constante irrégularité, avec quelques murs vraiment durs. Mais l'effort en vaut la peine : la vue au sommet est magnifique, à la fois sur les sommets de la Vanoise et du Beaufortin.