Col du Gerbier de Jonc : 1417 m

depuis Le Bourlatier (D122 / D378)

Nom : Col du Gerbier de Jonc
Altitude : 1417 m
Départ : Le Bourlatier (D122 / D378)
Longueur : 3.20 km
Dénivellation : 46 m
% Moyen : 1.44%
% Maximal : 7.0%
Massif : Monts du Vivarais, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:30:00Aurélien M

Ardéchoise 2010: montée effectuée avec vent de face dans le froid: assez difficile du coup

00:08:00Stéphane R

Ardéchoise 2018.
RAS.

00:10:45Benjamin S

Il ne s'agit ici que de la toute fin de l?ascension.

00:06:12Steven G

Joli coup de cul au niveau de la ferme, le reste c'est peanut !

00:00:00Armel G

Un coup de rein et ça passe!!!

00:00:00Jean-jacques T

Point le plus haut du parcours de la Volcanique, ce col est au pied de la source de la loire (je l'ai appris quand j'étais en culottes courtes pas en cuissard).
C'est le terme d'une ascension continue et éprouvante depuis le pied du col de Mezilhac.

00:00:00Dany J

LE PAYSAGE EST MAGNIFIQUE AVEC EN VUE LOINTAINE LE GERBIER DE JONC

00:00:00Jimmy S

Ardéchoise 2009

00:00:00Cedric R

Fait lors de chaque édition de la Volcanique (Ardéchoise)

00:00:00Etienne C

très belle région, col facile grace à la vue splendide

00:00:00Loic L

Gravi depuis St Martial.

00:00:00Olivier R

En cyclo avec sacoches en 1985!

00:00:00Jean françois G


00:00:00Julien F

Fait à monocycle 29".

00:00:00Gui A

Ardéchoise 2017. Très belle traversée sur les plateaux.

00:00:00Luc H

Un de plus lors de la volcanique 2014

00:00:00Frédéric F

Vous avez dit superbe! bien sur c'est le parcours de l'Ardéchoise. La première fois sous la neige et le vent.

00:00:00Anthony C

J'ai franchi ce versant du col du Gerbier de Jonc sur les Ardéchoises 2010 (parcours cyclotouriste des Sucs en deux jours), 2016 puis 2017 (la Volcanique en mode cyclosportif) et même 2011 (parcours cyclotouriste de l'Ardéchoise en deux jours) parce-que cette année là le col de la Barricaude fut annulé pour cause d'éboulements et que nous avions dû monter vers la forêt de l'Areilladou et Lachamp-Raphaël sur la D215 à la place. Les cyclosportifs bifurquaient ensuite par une petite route menant à Sagnes-et-Goudoulet tandis qu'on avait dit aux randonneurs sur deux jours de rester sur la route de la ferme de Bourlatier et du col du Gerbier de Jonc. Pourquoi cette différence ? En tout cas, ce n'est pas par Sainte-Eulalie que je l'ai grimpé en 2011.

Il y a cette bonne rampe à 7% après la ferme de Bourlatier qui nécessite un changement de braquet mais à part c'est très facile avec même une petite descente avant de rejoindre le col du Gerbier de Jonc. Bref, ce n'est pas une vraie grimpette sur ce versant.

Bref pour moi si on enlève ce passage à 7 %, la seule vraie difficulté réside dans la météo. Même en été, il n'est pas rare qu'il fasse frais ici. Le 31 août 2007, j'étais venu au mont Gerbier de Jonc, hors vélo, pour grimper son sommet à pied (il fallait compter 1,5 euros pour cela) ainsi que le mont Mézenc. Au départ, j'imaginais pique-niquer au sommet du mont Gerbier de Jonc (1551m) mais j'ai finalement pique-niqué dans ma voiture car il y avait des nuages et la météo était fraiche avec du vent. J'ai bien grimpé jusqu'au sommet mais je n'y suis pas resté longtemps. Mais les paysages m'ont donné un vrai coup de coeur pour les Sucs d'Ardèche, un des plus beaux coins du Massif Central. J'y suis retourné en août 2009 avec un appareil numérique et non argentique cette fois-ci.

Sur l'Ardéchoise 2010, nous avons eu droit à une accalmie ici après des pluies vers Lachamp-Raphaël. Mais le pire fut lors de l'Ardéchoise 2016 où beaucoup comme moi sont arrivés au col du Gerbier de Jonc sous des trombes d'eau ! La route était détrempée à tel point que dans la petite descente et le faux-plat descendant pour rejoindre le col, nous recevions des giclettes d'eau au visage ! De plus, il ne faisait vraiment pas chaud et certains frigorifiés se sont abrités à Saint-Martial après la descente et ont attendu la voiture-balai. Bref, une édition 2016 qui restera dans les mémoires !

En dehors de l'Ardéchoise, il ne faut pas hésiter à aller voir le marché au col du Gerbier de Jonc où on y vend des fromages locaux et du saucisson notamment. Ramener chez soi ces produits locaux peut-être sympa après une marche ou une ascension à vélo. Par ailleurs, le mont Gerbier est un site grandiose parfois victime de son succès: lorsque j'y ai été en août 2009, j'y ai vu pas mal de mouchoirs par terre devant l'auberge au col. Certains touristes n'ont vraiment pas de scrupules pour la nature et cela, ça m'énerve...

00:00:00Janick L

Monté sur une sortie de plusieurs col avec 120kms au compteur très roulant de ce coté .

00:00:00Laurent G

Pas de grosses difficultés

00:00:00Laurent C

Depuis le Cheylard, c'est tout de même assez long. Bizarre que ce point de départ ne figure pas alors que c'est le classique de l'Ardechoise pris par des milliers de cyclos.

01:00:00Julian F

00:00:00Alain B

00:00:00Dominique H

00:00:00Henri C

00:00:00Paul H

00:00:00Pierre C