Mont Poupet : 851 m

depuis Salins les Bains

Informations

Nom : Mont Poupet
Altitude : 851 m
Départ : Salins les Bains
Longueur : 9.60 km
Dénivellation : 505 m
% Moyen : 5.26%
% Maximal : 15.0%
Massif : Jura, France

Profil

  • Profil Mont Poupet depuis Salins les Bains

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:22:36François B • Commentaire publié le 02/09/2018

Venant du nord, par le col de la Coda, je ne témoigne que sur les 4 km de la partie raide finale.
C'est raide, oui !
A noter un goudron idéal, très lisse et roulant, et c'est préférable car déjà bien assez difficile comme ça. Et un environnement en sous-bois bien frais. Miam.
La montée est directement dans les 10% environ, une borne annonce rapidement cette pente moyenne, mais comme il y a des petites zones moins raides, on peu penser que les pentes les plus raides sont forcément à plus de 10%. Après 2,5 km bien soutenus, on arrive à une sorte de col ou de premier sommet, suivi d'une faible et courte descente qui débouche sur un premier parking. La route continue avec un virage à droite largement à 15-18%, puis une ligne droite dans la pente (à découvert, donc possiblement en pleine chaleur) qui doit bien tutoyer les 12%. C'est pas très long en distance, mais la vitesse moyenne qui chute drastiquement y fait passer plus de temps !!
Finalement, tout ça s'adoucit et on termine les dernieres centaines de mètres en relachement.

(temps pour la montée raide seulement)

00:41:00Hervé R • Commentaire publié le 19/12/2015

fait un 19 décembre par 13 degrés !!

00:46:00Jean-marc S • Commentaire publié le 08/07/2015

En pleine préparation pour le Géant de Provence, j'ai grimpé 2 fois le Mont Poupet ce matin: la première montée par Saint-Thiebault et la seconde directe depuis Salins.
Les quatre derniers km sont communs aux deux parcours et de loin les plus durs de cette ascension faite dans un cadre bucolique et par une température tout à fait clémente après des journées caniculaires.
Attention, il faut prévoir un petit développement pour les derniers hectomètres, après le passage du belvédère de la croix.

00:38:00Bastien C • Commentaire publié le 23/06/2020

Montée plusieurs fois, les 4 derniers kilomètres sont extrêmement durs avec des pentes très difficiles dans la forêt ! Ces derniers kilomètres n'ont rien à envier à l'ascension de la Planche Des Belles Filles! Pourquoi pas une arrivée du Tour de France au-dessus dans les années à venir!!

00:23:00François D • Commentaire publié le 11/06/2021

Quelle belle montée !!
J'ai pris mon temps au pied du panneau annonçant le sommet à 4,5km c'est là que les choses sérieuses commencent .
La route est de super qualité, quasi intégralement en forêt.
Pour moi ce tronçon de 4,5km vaut bien un morceau de la forêt du Ventoux : la pente descend très rarement en dessous des 8%, à l'exception d'un replat à 1,5km du sommet.
Replat dont il faut d'ailleurs bien profité car ensuite le dernier kilomètre est vraiment terrible avec un virage à droite puis une rampe de 300m aux alentours des 13-14% en plein cagnard.
Aire de camping au sommet sans point de vue.
Poursuivez à pied jusqu'à l'aire de décollage des parapentes pour profiter de la vue splendide.

00:36:00Florian C • Commentaire publié le 06/08/2020

monté depuis Myon soit 9.5 km à 5%
La fin est commune et concentre la difficulté avec 2/3 raidards à plus de 15%
Très bon revêtement et bien ombragé
Pour les points de vue (magnifiques) il faut aller à l'antenne, au décollo des parapentistes ou s’arrêter un peu plus tôt vers la croix du Poupet et finir avec les escaliers

00:00:00Florencio D

Natif de Salins je montais souvent ce raidard. On peut corser en faisant le tour par St Thiébaud (parcours de la course pédestre "montée du Poupet", voir ce site). À l'époque on tirait des braquets d'idiots. Et si le pied glissait on prenait des retours de manivelles mémorables dans les tibias .

00:00:00Nicolas R • Commentaire publié le 22/10/2018

Ascension plutôt sympa et très difficile surtout sur la fin. Beau panorama au-dessus

00:00:00Jean-david M • Commentaire publié le 03/05/2015

Cette ascension fait partie de mes habitudes cyclistes annuel dont je ne me permet pas de manquer (tout comme celle d'Echevannes) !
Pour aussi dire, ça à été mon tout premier sommet monté à vélo.
Ce Mont Poupet est la montagne la plus haute des environs de chez moi, et se fait reconnaître dans un bon rayon de kms.
De plus, il fait le bonheur des parapentistes et vous en verrai souvent tournoyer autour.
Désormais, des petites bornes indicatives de pentes ont été récemment installés.
La montée se divise en 3 parties:
Tous commence dans le village de Salins les Bains (p'tit coup de cul) et quelques petits virages.
Sortie de Salins, intervient une petite légère descente en forêt.
La seconde partie est la "plus découverte" avec une belle route et une épingle, puis on arrive à une 2e petite légère descente jusqu'au
carrefour où là on tourne à gauche pour s'engager plus loin dans une forêt.
Il faudra prendre la prochaine petite route à gauche où là, la pente se durcit vraiment.
La dernière partie est la plus dure et donc la plus intéressante.
Le goudron est de bonne qualité (juste 4 petits ralentisseurs en touts peuvent gêner lors de la redescente).
Après un petit moment de "douleur" protégé de la lumière du soleil (bien en été), on aperçoit la Croix du Mont Poupet sur une roche,
et après une brève descente qu'on a même pas le temps de dire ouf, un raidar se dresse devant nous dans un virage.
Il est suivit par une ligne droite à découvert (moins bien en été) qui vous semble une éternité car la pente est toujours là.
Après un dernier mur, l'ascension se termine gentiment dans une clairière avec aire de jeu et maintenant un panneau...

Le goudron s'arrête là, un sentier continue pour rejoindre l'air d'envol des "fous volants" :)

PS: Un joli belvédère se trouve à la Croix du Mont Poupet dans le fameux virages, il faut prendre des escaliers puis un peu plus haut Youhooooo !!!

00:00:00Laurent C • Commentaire publié le 10/06/2017

Les premiers km sont plutot tranquilles avant le mur final qui casse les pattes.

00:00:00Fabien F • Commentaire publié le 16/08/2018

Sûrement la plus belle pente du Jura (en tout cas la plus belle que je connaisse). La difficulté est bien dosée: en partant de Salins, les premiers pourcentages sont faibles, parfaits pour se mettre en jambes. Passé le croisement pour quitter la D273, la vraie montée commence (9 à 10%, raidillon à 12% en arrivant à la croix). Derniers coups de pédales pour arriver sur le plateau. Continuez jusqu'aux points d'envols des parapentes pour profiter des beaux points de vue autour du Poupet. Ne pas rater non plus la croix du Poupet (juste après le raidillon à 12%) qui offre un magnifique panorama sur les Alpes après une montée de quelques marches...
Autres avantages non négligeables de cette montée: beau bitume et peu de circulation car la route est un cul-de-sac.

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 17/04/2021

Il faut d'abord se hisser sur le rebord de la falaise qui domine Salins. C'est fait au bout de quatre épingles. Peu avant le village de Saizenay, on prend une petite route sur la gauche qui va vers le col du Coda. On rencontre assez vite la route forestière du Mont Poupet. Elle va suivre un parcours sinusoïdal pour nous conduire vers les antennes du sommet. La pente est très soutenue. On doit passer sur des dérivateurs pour la pluie. J'y suis monté après une semaine de pluie et la chaussée était jonchée de débris et de feuilles. Je n'ai malheureusement pas pu bénéficier de la vue à cause des nuages qui continuaient à s'accrocher. Je ne remercie pas Météo-France qui avait pourtant annoncé un soleil généreux.

00:00:00Dominique P • Commentaire publié le 29/12/2019

Le final est difficile !

00:40:00Eric B • Commentaire publié le 22/04/2020

00:00:00Gilles A • Commentaire publié le 26/05/2017

00:00:00Sebastien D • Commentaire publié le 29/09/2017