Col de Joux verte : 1760 m

depuis Morzine

Nom : Col de Joux verte
Altitude : 1760 m
Départ : Morzine
Longueur : 12.50 km
Dénivellation : 800 m
% Moyen : 6.4%
% Maximal : 11.1%
Massif : Giffre & Chablais, France

Les autres montées disponibles

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:48:00Florent L

La majorité des virages de la montée sont plats (un peu comme à l'Alpe d'Huez), ce qui permet de détendre les jambes régulièrement. Tant que la route traverse le village de Morzine, la pente est plutôt douce et régulière. Une fois les derniers chalets dépassés, la pente se redresse petit à petit. La route grimpe en lacets dans la forêt jusqu'au lieu dit "les maisons de zore" ou la route passe dans une longue combe menant jusqu'au col. La fin est assez usante car on voit le col mais qu'on semble ne jamais s'en rapprocher et que la pente commence à peser dans les jambes.

01:06:00Bruno C

08/2007
plus communément appellé la montée d'Avoriaz (+2km)
une autoroute pour la station mais néanmoins intéressante à faire

01:20:00Dany J

PAS DE DIFFICULTE MAJEURE LE PAYSAGE EST LA POUR VOUS AIDER A GRIMPER

01:00:00Jean marie H

Faite par grosse chaleur 36° de moyenne au GPS ... mais finalement avec le vent c'est respirable ;)

00:42:00Alexandre G

Chouettes les lacets! Les virages plats permettent de relancer. La combe est assez longue, on voit le village d'Avoriaz au loin mais on ne s'y rapproche que doucement.

00:56:00David D

Montée pas trop difficile a part 3km lors de la première partie du col. Fait le 02-08-2012

01:10:00Claude L

20 juillet 2010 : déjà montée il y a dix ans mais je n'avais pas pris le temps. Un passage très dur de 3 km avant les Lindarets. Le reste, avant et après est plus facile. Ascension bien plus agréable que la montée Morzine-Avoriaz par l'autre côté. braquet : 40x26,23,21

00:45:00Bastien F

col très sympa relativement facile a monter braquets: 50x25

00:00:01Thierry G

Fait

00:54:00Quentin B

Après une première rampe aux 4 kms, l'ascension est roulante. Seul bémol : une circulation bien présente entre ceux qui montent et ceux qui redescendent de la station

00:55:00Nico E

Idem Avoriaz

00:51:00Sébastien E

Grimpé le 30 juillet après joux plane

00:00:00Joël D

En mai 2005 et juin 2006. La partie jusqu'à Super Morzine est sinueuse, plus rectiligne ensuite. La descente en direction de Montriond est assez dangereuse jusqu'au village des Lindarets aussi appelé le village des chévres (curiosité à voir l'été)

00:00:00Eddy A

Plus facile que de l'autre côté, il vaut le détour quand même. Ne serait-ce que pour admirer le Mont Blanc durant le dernier km. Pour ma part j'avais 2 degrés et une bonne averse de pluie/neige lorsque je l'ai fait. Mal habillé, la descente était terrible !!!

00:00:00Nicolas R

L'ascension par ce versant n'est pas intéressante etil y a beaucoup de circulation il vaut bien mieux passer par les Lindarets

00:00:00Jean-luc L

Sur la route d'Avoriaz !
Récit + photos => https://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2019/02/11/14eme-etape-morillon-mont-chery-les-gets/

00:00:00Jean-charles S

Plus difficile qu'il ne paraît !

00:00:00Greg R

Autant la montée était assez sympathique mais un peu quelconque sur cette route relativement peu fréquentée le midi en été, autant les paysages en descente m'ont paru vraiment sympa en basculant de l'autre versant.

Sur le chemin d'Avoriaz.

00:00:00Hervé R

splendide

00:00:00Philippe M

Route d'avoriaz, pousser encore 1km pour atteindre la station

00:00:00Christophe M

Début du col raide puis on prend le rythme. On profite des virages plats pour boire. A partir de Zore c'est beaucoup plus facile et il ne reste que 1,5 km pour atteindre Avoriaz.
Pas trop de circulation (ou j'ai eu de la chance) mis à part les vtt qui descendent à fond !

00:00:00Eric B

montée d'avoriaz...

00:00:00Pierre-joseph G

C'est un peu la cohue pour traverser Morzine où rien n'est prévu pour les cyclistes, hélas. Alors, lorsqu'on se trouve sur cette montée aux larges virages bien dessinés, on se sent davantage en sécurité, même avec la présence des voitures. Et puis c'est comme chaque fois qu'on monte en altitude : on respire. Il y a toujours un léger souffle d'air pour atténuer la chaleur. Franchement, j'ai bien aimé cette montée plutôt régulière, avec le panorama qui se dégage au fil des épingles. C'est un peu plus monotone sur la fin avec la route qui file presque tout droit, mais on est revigoré à l'idée de savoir que le plus gros de la montée est déjà réalisé.

01:22:00Christian C

00:00:00.. .

00:00:00Gilles D

00:00:00Cocher M

00:00:00Yann L

00:00:00Timothée B

00:00:00Marc antoine B

00:00:00Carol G

00:00:00Go V

00:00:00Pierre-manu L