Col de Prélétang : 1267 m

depuis D531 / D292

Nom : Col de Prélétang
Altitude : 1267 m
Départ : D531 / D292
Longueur : 16.33 km
Dénivellation : 1032 m
% Moyen : 6.32%
% Maximal : 8.5%
Massif : Vercors, France

Les autres montées disponibles

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:00:00Loic L

J'ai découvert ce col (sens descendant) en venant du Faz (par St Pierre de Chérennes). Et après avoir passé Presles, j'ai pris une "claque" monumentale en découvrant ce panorama magique sur les rochers de Presles...). SUR LE CUL :-))

7 kilomètres de bonheur ! ( après plus de 700 ascensions en France, Italie, Suisse, je suis capable de prendre un plaisir inouï, et ça c'est fort !)

00:00:00Bruno D

Montée faite en passant par St Pierre de Cherenne et le Faz puis le retour direction Pont en Royan par la route magnifique des rochers de Presles qui sont parait il bien connus des alpinistes. Disons le tout net, la partie finale du col via la route forestière de 8km a peu d'intéret. Prévoir si possible des pneus de 25 car la route est par endroits bien rugueuse même si je suis passé avec des 23. Restent les rochers de Presles qui sont une merveille.

00:00:00Jean noel J

avril 2015 départ de cognin le gorges direction izeron pour attaquer la montée du col de la croix Bernard (FR-38-0944b) et finir par rattraper le col de prélétang. Une montée exigeante et longue avec des passages fantastiques.De très bonnes odeurs de buis dans la forêt avant d'arriver au col dans la neige encore présente, un très bon souvenir.

00:00:00Maxime V

Un col qui se décompose vraiment en deux parties. La première est composée de solides pourcentages mais surtout à partir du 4 ou 5ème km, le panorama sur la montagne devient splendide. On achève cette partie par un passage carrément dans la montagne.
Ensuite un replat nous amène vers Presles mais on tourne à droite avant le village pour attaquer la seconde partie du col. Autant le dire tout de suite, ces 8 derniers km sur une route forestière sans âme sont sans intérêt autre que celui d'arriver au sommet. Sans parler du fait que la descente de l'autre côté n'est pas goudronnée par endroit (montée faite à l'été 2016).