Commentaires de Polypro P

6 ascensions

Nombre de montées : 6 Commentaires sur le forum : 1
Nombre de sommets : 6 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Passo dello Stelvio 2758 m Massif de l'Ortles
Passo di Gavia 2621 m Massif de l'Ortles
Tre Cime di Lavaredo 2333 m Dolomites
Passo Fedaia 2057 m Dolomites
Passo del Mortirolo 1852 m Massif de l'Ortles
Grand Ballon 1343 m Vosges

02:18:39Passo dello Stelvio depuis Prato (2758m)

Temps pris sur le segment Strava le 30/06/2017.
Interminable et plus dur que le profil ne le laisse supposer. Plus dur aussi que la face Bormio faite le matin même sous une bonne averse de neige fondante.
Le profil annonce la pente sous les 9% et 8% mais mon compteur indiquait souvent au dessus de 9%. Dans le dernier km il y a même une rampe à 13% qui vous cueille sévèrement.
On démarre dans les arbres puis on passe beaucoup de temps en haute montagne. J'ai ressenti nettement l'effet de l'altitude à partir de la zone des lacets très éprouvante aussi avec le vent froid qui descend du sommet et vient pleine face dans la moitié de chaque lacet.
Les épingles sont incroyablement serrées: j'ai touché plusieurs fois mon pneu avec le bout de ma chaussure. J'ai vu une moto prendre trop serré et devoir faire une marche arrière pour ne pas frotter la route. Le sommet est impressionnant, perché sur son promontoire et défendu par ses lacets en série, il vous domine et semble imprenable. C'est une grande satisfaction que de conquérir ce col.
Le trafic moto est intense avec le bruit qui va avec. Monté avec un 33x30 à 69 t/mn de moyenne.
La descente vers Bormio ensuite est superbe sur une belle route et à travers des tunnels.

01:54:09Passo di Gavia depuis Ponte di Legno (2621m)

Fait le 1/07/2017, temps pris sur le segment Strava « Pezzo to Gavia »
Un sacré morceau, surtout enchaîné après le Mortirolo. La difficulté vient de la longueur et de l'altitude plus que de la pente. La route est très étroite et le revêtement bon sauf sur la fin. Le col comporte un tunnel invraisemblable à 2350m d'altitude. Long de 600m il est constamment entre 9% et 10% de pente et il y fait noir comme un four. Concrètement on ne voit pas pas la route ni sa roue ni ses mains, de sorte que garder l'équilibre et sa droite est difficile. Un éclairage avant est utile et à l'arrière c'est indispensable pour ne pas se faire rouler dessus par une voiture ou une moto.
Peu après le tunnel, on a droit à une bonne rampe à 13% qui vous achève. C'est vraiment un soulagement de voir le sommet (enneigé dans mon cas).
La descente sur Bormio est très sympa : rapide, technique et sur un bon revêtement.

00:42:49Tre Cime di Lavaredo depuis Misurina (2333m)

Temps pris depuis le 1er raidar après lac Misurina jusqu'en haut du parking sommital. Fait le 26/06/2017
Un sommet de souffrance sur le vélo!
Après le 1er raidar à 12-13% il y a un gros km de replat/ descente jusqu'à un péage (gratuit pour les vélos) puis c'est l'enfer. Des rampes interminables à 14-15% sans répit. On guette les rares virages pour se rasseoir. J'ai vu des cyclos rouler en zig-zag pour couper le feu de la pente. Après la pancarte du sommet de col on a droit à 200m à 16% (compteur Garmin) pour accéder au parking final. Un vrai combat avec sois même.
Monté en 33x30 à peine au dessus de 50 tour/mn avec les puls à 90% de FCmax, pointe à 94%.
Sinon le paysage est superbe (au lac Misurina aussi).

01:09:45Passo Fedaia depuis Caprile (2057m)

Temps pris sur le segment Strava. Fait le 25/06/2017.
Après un début normal, les derniers 5,2km sont une boucherie. Une rampe droite de 2,2km qui longe un télésiège entre 13% et 15% sans répit puis une succession de lacets avec les mêmes % où seuls les virages permettent de tourner les jambes. J'ai mis plus de 37mn pour cette partie raide en 33x30 avec des puls moyennes à 89% de la FCmax. Je rêvais d'un 32 dents à l'arrière. Le paysage au sommet est superbe (lac + glacier).

01:21:24Passo del Mortirolo depuis Mazzo (1852m)

Temps pris sur le segment Strava le 1/07/2017.
Ce n'est pas le plus haut, ni le plus long du coin mais sans doute le plus dur pour les cuisses! La pente ne vous lâche jamais: des km entiers où tout est au dessus de 13% avec des passages à 16% sur mon compteur. Même dans les 3 derniers km on trouve des rampes à 11% qui font mal.
Néanmoins il est agréable à monter car la route, très sinueuse, étroite et au calme, traverse une alternance de forêt et de petites prairies cultivées où se nichent les fermes typiques des paysans locaux. ça change des longues rampes droites et dénudées de haute montagne.
L'approche depuis Bormio est superbe. De longues descentes rapides sur une belle route avec vue sur les sommets enneigés en arrière plan.
Monté en 33x30 (je rêvais d'un 32 dents à l'arrière) à 63 t/mn de moyenne.

01:01:54Grand Ballon depuis Moosch (1343m)

Temps de l'église au sommet du Grand Ballon.
C'est une ascension difficile par sa durée (plus d'une heure en prise) et ses longs passages entre 9% et 13%. Heureusement c'est irrégulier avec des replats pour tourner les jambes.
Ça commence par 5 km de belle route à 6,7% de moyenne jusqu'à Geishouse. Cette partie offre de belles vues sur les alpages mais est déjà usante avec des passages durs à 8-9%.
Puis on quitte la belle route pour 6 km d'une voie très étroite et très dégradée en forêt (larges ornières et gravillons qui souvent interdisent la danseuse). C'est la partie la plus dur avec un accueil direct par 2 km constamment à 10% et plus. Ensuite on alterne entre sections dures et replats. Le dernier 1,8 km est violent avec juste 200 m au milieu pour respirer. Mon 33x30 n'était pas du luxe.
A la sortie de la forêt on rejoint la route des crêtes et son revêtement impeccable, pour 1,4 km de montée à 7,1% de moyenne qui paraîtra facile après l'essorage subi auparavant. Belle vue et restaurant avec terrasse au sommet.
Ne pas s'y engager sans de bonnes jambes et sans ravito suffisant !