Tre Cime di Lavaredo : 2333 m

depuis Misurina

Informations

Nom : Tre Cime di Lavaredo
Altitude : 2333 m
Départ : Misurina
Longueur : 7.50 km
Dénivellation : 568 m
% Moyen : 7.57%
% Maximal : 13.8%
Massif : Dolomites, Italie

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Tre Cime di Lavaredo depuis Misurina

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:42:49Polypro P • Commentaire publié le 18/08/2017

Temps pris depuis le 1er raidar après lac Misurina jusqu'en haut du parking sommital. Fait le 26/06/2017
Un sommet de souffrance sur le vélo!
Après le 1er raidar à 12-13% il y a un gros km de replat/ descente jusqu'à un péage (gratuit pour les vélos) puis c'est l'enfer. Des rampes interminables à 14-15% sans répit. On guette les rares virages pour se rasseoir. J'ai vu des cyclos rouler en zig-zag pour couper le feu de la pente. Après la pancarte du sommet de col on a droit à 200m à 16% (compteur Garmin) pour accéder au parking final. Un vrai combat avec sois même.
Monté en 33x30 à peine au dessus de 50 tour/mn avec les puls à 90% de FCmax, pointe à 94%.
Sinon le paysage est superbe (au lac Misurina aussi).

00:00:00Cyrille E • Commentaire publié le 28/08/2017

Pas assez roulé cette année. Grosse bavante!

00:00:00Jean-luc L

Sacrée galère !
Photos => http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2014/07/01/3eme-etape-auronzo-di-cadore-selva-di-cadore/

00:00:00Emmanel C

col difficile, péage pour les voitures, le pedalier craque face aux pentes de 18%. en haut c'est sublime. selon l'horaire il peut y avoir beaucoup de circulation.

00:00:00Christine R

attention, après le péage, un vrai mur sur qques centaines de mètres, + de 20%!!!! Après, si l'on passe le col des longères (non panneauté mais indiqué sur la carte... on l'a écrit dans l'herbe avec des cailloux l'été 2010, ne saits si c'est resté?) il y a un chemin de terre, mais faisable en vélo de route et finissable à pied. Coucher de soleil magnifique sur les 3 cimes, ne pas oublier l'appareil photo!

00:00:00Yannis C

-

00:00:00Hervé R • Commentaire publié le 25/04/2020

épique et grandiose

00:00:00Gui A • Commentaire publié le 16/08/2019

Une véritable épreuve ! Avec déjà un premier gros mur avant le péage qui annonce la couleur. Après les quelques centaines de mètres en pente douce qui suivent le péage, tout commence vraiment et on monte 470m en 4 kilomètres jusqu'au sommet.

J'ai eu énormément de chance, en montant un matin de début août vers 10h, les parkings étaient déjà pleins au sommet, et plus un véhicule n'était autorisé à monter (sauf bus). Du coup, la route pour soi permettant plus ou moins de zigzaguer à 7,5-8 km/h. Le paysage est sublime.

Avec le plateau des Glières et le Grand Colombier par Virieu, les Tre Cime entrent dans mon top 3 des ascensions les plus raides.

00:00:00Emilien J • Commentaire publié le 04/09/2016

Via voyage à Vélo

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 12/04/2021

Le lac Misurina où les sapins se mirent dans l'eau verte est mon site préféré des Dolomites. C'est pourquoi j'ai été enchanté de partir de là pour aller gravir la route des Tre Cime di Lavaredo. J'étais prévenu que ce serait extrêmement difficile. Mais j'avais une envie démesurée de pouvoir retourner au refuge Auronzo où j'avais séjourné pour escalader quelques sommets environnants. On atteint la route à péage (gratuite pour les cyclistes) après un premier mur suivi d'une légère décompression. Ensuite, ce n'est pas compliqué : 4 km à 11% de moyenne, ce qui sous-entend quelques murs à plus de 15%. La route est suffisamment large pour permettre de zigzaguer. J'ai dû me mettre en danseuse très très souvent. Mais je suis particulièrement heureux d'avoir atteint le col des Longères sans mettre pied à terre. Je pense que c'est à l'occasion de cette montée que mon cœur a été le plus mis à l'épreuve de toute ma vie. Je l'entends encore cogner comme jamais. Mais le panorama d'arrivée vaut bien toute cette souffrance. Car en plus des Tre Cime di Lavaredo toutes proches qui se dressent comme des lames, on peut admirer les dentelles désordonnées du Cristallo, ou la face brune de la Croda Rossa qui émerge comme une molaire, sans compter toutes les cimes dont je ne connais pas le nom. Comment ne pas dire après cela que c'est sans doute la plus belle montée que j'ai effectuée de toute ma vie ?

00:00:00Jérémy F • Commentaire publié le 01/09/2020

belle montée bien raide à vtt et sacoches lors de la traversée de l'arc alpin

00:20:18Marc G • Commentaire publié le 01/11/2017

00:00:00Robin G • Commentaire publié le 05/10/2015