Forum

Prédiction de temps d'ascension

03/06/2021 15:59Florent L

Bonjour,

J'envisage un système de prédiction de temps d'ascension en me basant sur les temps déclarés sur vos ascensions vis à vis des autres membres du site.

Supposons que vous grimpiez l'Alpe d'Huez en 1h et le Ventoux en 1h30, soit les mêmes temps que moi. Si vous souhaitiez grimper le Galibier, je pourrais afficher le temps estimé d'ascension en se basant sur mon propre temps d'ascension.

En utilisant les milliers de temps d'ascensions déclarés par chacun d'entre-vous, j'aimerai afficher un temps estimé d'ascension. Mais dans mes calculs, je souhaite prendre en compte plusieurs paramètres afin de proposer un temps le plus cohérent possible. Et je sollicite vos avis, plus on est de cerveaux plus il y a des chances d'obtenir quelque-chose de bien.

Vaut-il mieux privilégier la qualité ou la quantité ?
- Supposons que vous avez seulement 2 ascensions en commun avec un cycliste A, que vos temps sont identiques à la minute près
- Supposons que vous avez 20 ascensions en commun avec un cycliste B, mais que vous êtes toujours 5% plus lente que lui
Dois-je baser mon calcul sur le temps du cycliste A ou sur celui du cycliste B ?

Comment gérer les écarts (fatigue, montée unique ou col en fin de sortie, météo, ...) ?
- Supposons que vous avez en moyenne 3% d'écart avec un cycliste C mais que parfois cet écart est de 2% et d'autres fois de 4% (2% de variation entre les écarts)
- Supposons que vous avez en moyenne 0% d'écart avec un cycliste D, mais que parfois vous êtes 5% plus rapide et parfois 5% plus lent (10% de variation entre les écarts)
Dois-je me baser sur le temps du cycliste C ou du cycliste D ?

A partir de combien d'ascension en commun avec un cycliste dois-je considérer que j'ai suffisamment de données pour faire une estimation ? Si on a 1 seule ascension en commun mais que ce cycliste est le seul a avoir grimpé le col que je souhaite grimper, dois-je afficher une estimation ou ne rien afficher en me disant que ça ne peut pas être fiable sans au moins 5 ascensions en commun ?

Vos réflexions sont les bienvenues, je vous en remercie d'avance.

07/06/2021 12:22Olivier G

Bonjour,

pour ma part je trace l'itinéraire via Google Maps et j'applique un ratio de x% par rapport à l'estimé.

Comme je n'ai pas un gros niveau, je diminue l'estimé d'environ 20% (Donc je prévois 1h20 pour une montée estimée à 1h40 sur Google maps).

Le résultat est assez fidèle à la réalité, mais pas infaillible bien entendu !

07/06/2021 15:27Olivier G

En complément, il serait donc possible d'utiliser l'API Google Maps pour définir des temps de trajet et les comparer au profil de chaque utilisateur.

Si en moyenne je mets 20% de moins que le trajet google maps, il y a de fortes probabilités qu'en moyenne, je mette 20% de moins sur les autre parcours (si l'écart-type n'est pas trop important).

07/06/2021 21:48David M

Très sympa comme idée ! Mais effectivement très compliqué à mettre en place ! Bcp de critères et paramètres à prendre en compte !
Pour ma part, ça m’arrive d’utiliser Strava en regardant l’effort d’un cycliste de même niveau que moi (plutôt que bcp de cyclistes)sur un col en commun ! Évidemment j’essaie de regarder si c’est en fin de sortie, enchaînement de cols ou non, en courses...
Pour tes prédictions, ne faudrait-il pas coupler à d’autres paramètres qui se trouvent sur le profil de chacun du site !
Je pense à la VAM ! C’est un moyen pour moi de connaître assez précisément mon chrono potentiel ! Y’a peut-être un truc que tu peux creuser de ce côté là !
Mais bon courage, et impatient de voir le résultat

08/06/2021 15:08François D

L'idée me paraît intéressante... mais compliquée pour 2 raisons principales:
- J'ai remarqué que beaucoup de temps de montées saisis sur le site sont erronés (confusion heures:minutes:secondes par exemple)
- J'ai essayé de faire mes propres estimations sur la base de mes temps de montée réalisés dans des cols déjà faits. Mais au final, cela dépend beaucoup du niveau d'entrainement avec lequel j'attaque le col (nombre de kms sur les derniers mois notamment). Donc, si tu veux faire ça, je te suggérerais de demander à chaque utilisateur de saisir quelques paramètres dans son compte (poids, taille, age, niveau d'entrainement, PMA...) pour avoir des données fiables.

08/06/2021 20:44Pierre V

Florent,
Ne te complique pas trop l'existence.
La méthode d'OLivier G qui utilise google maps, me paraît simple, fiable (je l'ai testée). Il suffit que chacun détermine un coefficient de correction des temps estimés d'ascension fournis par Google Maps (très très larges...) à partir d'un échantillon pas forcément important de données personnelles.

09/06/2021 19:12Armel G

Florent,

C'est un projet ambitieux et très intéressant je trouve.

Je suis bien incapable de te dire laquelle des propositions que tu fais est la meilleure.

Perso, j'utilise ma vitesse ascensionnelle (comme suggéré par David M je crois avec la VAM) pour estimer le temps que je vais mettre sur un nouveau col. Et à 5 minutes près c'est très efficaces comme méthode. J'ajuste en fonction de ma forme et si le col présente des ruptures de pentes (portions plates ou petites descentes).

Si tu vas sur ma fiche et que tu regardes mes temps sur des cols sans ruptures de pentes tu verras que c'est très reproductible. Je suis entre 750m et 850m de dev+ par heure. Il y a toujours quelques exceptions mais elles sont pour des cols à côté de la maison que je connais pas coeur et que je fais en montée sèche (bon avec un peu d'échauffement avant quand même).

14/06/2021 08:26Florent L

Je vous remercie pour vos différents retours.

L'idée de la pondération avec Google Maps est à creuser, ça donne une référence "stable" qui ne dépends pas des performances des autres ... donc peut s'afficher même si personne d'autre n'a effectué cette ascension.

Pour la VAM, c'est aussi une bonne idée à creuser. Je pense que c'est l'idée que je préfère, comment n'y ai-je pas pensé ? J'ai bien fait de vous en parler !
Avec, quand c'est possible, une estimation à partir des cols déjà effectués ayant un dénivelé similaire ... la VAM sur une ascension de 20 minutes est différente de celle sur une ascension de 2h.
En faisant des paliers du genre : ascensions de - de 500m de d+, entre 500 et 1000m de d+, et plus de 1000m de d+ ...

Merci pour vos idées.

14/06/2021 16:43Greg R

Avec le temps on connait à peu près ses VAM selon les pourcentages.

Il y a un outil très pratique qui permet d'évaluer sa puissance en fonction de divers critères poids, équipement, pente, vent, ... (cf "calcul puissance cyclisme"). Dès lors on peut estimer sa vitesse selon les configurations.

Evidemment les irrégularités de pentes viennent fausser un peu certaines estimations, mais on s'y retrouve.

On pourrait renseigner dans son profil les puissances que l'on est capable de tenir pendant 10/20/30/60/120 minutes et son poids. Derrière en fonction du dénivelé et de la longueur de l'ascension un calcul automatique peut se faire.

15/06/2021 16:26Pierre V

J'ai utilisé dans le temps le logiciel "IGN RANDO" qui donnait des estimations de temps de parcours pour différents types de rando (pédestre, ski, vélo...) .
Il suffisait de préciser ses VAM en montée en descente et sa vitesse linéaire moyenne sur le plat. Il me semble que les résultats étaient assez fiables.
Le problème est bien évidemment que la VAM varie sensiblement en fonction du type de montées. Le plus simple me paraît être que chacun étalonne lui même ses VAM en fonctions de différents type de montées.

Peut-être le site pourrait-il conseiller à l'utilisateur de se référer à des montées qu'il aurait déjà effectuées similaires à celle qu'il envisage pour déterminer sa VAM ?

17/06/2021 12:20Pierre V

Une idée illustrée par un cas concret.
Je fais une requête sur le site pour avoir un temps de montée estimé pour le col de Mantet depuis Sahorre. 14,6 km à 7,4 %; 1081 m de D+

Le site recherche des cols présentant des caractéristiques voisines pour lesquels j’ai déjà indiqué des temps de montée et calcule la VAM.

Il trouve :
Aubisque depuis Laruns : 16,6 km à 7,17 % ; D+ 1190 m ; Temps réalisé 1h45’, VAM : 680m/h
Temps estimé pour Mantet : 1h35’

Port de Larrau depuis Laugibar : 15,3 km à 7,88 %; D+ 1205 m ; Temps réalisé : 1h55’ ; VAM : 629 m/h
Temps estimé de montée pour Mantet : 1h43’

Selon ses souvenirs personnels on peut choisir l’un ou l’autre. Moi je choisis 1h35’ parce que le Port de Larrau comporte une section de 2km quasiment plane qui fait diminuer la VAM.

NB. Je n’ai aucune compétence au sujet de la difficulté de réaliser cette requête !!!









17/06/2021 12:26Hollyoak H

Je pense que ça va être un calcul itératif car le pourcentage de FTP qu'on peut tenir va dépendre de la durée, donc de la vitesse qui va être calculée en fonction de la...puissance qu'on peut tenir sur cette durée.
En gros :
1. On récupère les caractéristiques du col
2. On va sur le site "Estimation de la puissance en cyclisme", on renseigne ses infos, on rentre la pente moyenne et on choisit une vitesse X -> on obtient la puissance moyenne nécessaire
3. On calcule la durée d’ascension avec la vitesse X
4. On va sur le calculateur "Fueling" http://fft.tips/bonk où on renseigne sa FTP et la durée d'ascension et on obtient la puissance moyenne qu'on peut tenir sur cette durée.
5. On regarde si ça colle...et on prévoit un peu de marge !
6. On peut aussi regarder la cohérence de la VAM moyenne.

Les irrégularités de la pente, si elles sont bien gérées avec le braquet, ne devraient pas avoir trop d'incidence, sauf sur le moral ;-)

18/06/2021 18:31Florent L

Si l'idée de rentrer son profil de puissance est intéressante pour ceux qui en ont l'habitude, 90% des cyclistes ne possèdent pas de capteur de puissance ... et sur les 10% combien vont remplir correctement leur profil ?
Et sur ceux qui ont l'habitude d'utiliser la puissance, je pense que la majorité n'ont pas besoin du site pour estimer leur temps d'ascension

Je cherche à réaliser quelque-chose de simple, pour les cyclistes qui sont moins férus de technologie et/ou cyclistes occasionnels. Par "simple", je voudrais qu'ils n'aient rien à rentrer en dehors des temps d'ascensions sur les cols qu'ils ont déjà réalisé.

L'idée de Pierre de me baser sur les montées les plus proches en terme de caractéristiques me semble être la meilleure. En prenant la VAM sur les ascensions les plus proches en terme de caractéristiques, et en retirant les éventuelles valeurs farfelues (des fois les temps ne sont pas pris au pied, ou sont mal saisis, des personnes peuvent se retrouver avec des VAM à 5000m/h ou à 150 m/h !), je devrais arriver sur quelque-chose de correct.

Il va aussi falloir que je mette en place un contrôle plus poussé sur les temps d'ascensions, pour éviter que des personnes déclarent 3'30" d'ascensions sur le Galibier au lieu de 3h30.