Mont Bouquet : 629 m

depuis Seynes

Nom : Mont Bouquet
Altitude : 629 m
Départ : Seynes
Longueur : 6.50 km
Dénivellation : 500 m
% Moyen : 7.69%
% Maximal : 13.0%
Massif : Cévennes, France

Les autres montées disponibles

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:38:22Jerome B

La montée commence à l'intersection de la D115 et de la D607.
0-2km : raide 7,5% (avec des passages à 12-14%)
2-3 km : presque plat (2,5%)
3-5,4 km: ca remonte dur 7% avec un final à 14-16%
NB: la montée ne fait "que" 5,4 km à 6,5%

00:02:02André D

Bien raide mais si il y a des moments de repos.
La descente de l'autre coté est à prendre au sérieux

00:24:00Damien N

Irrégulier, plusieurs passages entre 15% et 20%
Belle vue en haut

01:00:00Daniel maurice H

Un premier et un dernier kilomètres difficiles. Beau panorama

00:35:02Julien D

Une ascension extrêmement difficile. Cela commence avec un mur de 200m peu après l'intersection de la route de Seynes.
Et cela finit avec des pentes assez dures. Vous avez intérêt à y arriver en canes, car souffrance assurée.

00:00:00Claude U

N.B: Prevoir un braquet adapté.

00:00:00Jean-jacques T

Coté plus facile, il n'en demeure pas moins très pentu.
Pour ce qui est de la localisation, le Mont Bouquet se situe entre Bagnols sur Ceze et Ales, à 15 bons Kms de cette dernière, et ne se situe donc pas en Cevennes. J'ai rentré le Col du Bourricot dans le Massif Central, nous n'y sommes pas non plus, mais cette appelation se veut plus large.

00:00:00Guillaume tri G

Quelques passages bien pentus dès le début, et sur la fin. Le tout à Gauche s'impose!
Je trouve la descente tres dangeureuse, sur une route étroite, de mauvaise qualité avec de forts pourcentage.
J'habite pas tres loing mais je ne le referai plus non pas à cause de l'ascenssion, mais à cause de la descente!

00:00:00Anthony C

L'ascension commence à Seynes au croisement (269m) entre la D115 et la petite route D607 qui va en direction du village de Bouquet que l'on suit, pour un total de 5,48 km à 6,4 % de moyenne pour une altitude au sommet de la route estimée à 620m (vu qu'on accède à la table d'orientation et la vierge à 629m par un petit chemin sans pouvoir pédaler avec un vélo de route).

Ce versant est très irrégulier et se décompose ainsi:
-925m à 5,94 % au début
-475m à 12,21 % avec un premier passage à 14 % notamment
-555m à 6,12 %
- 990m à 0,91 % jusqu'au croisement (425m) avec la route de Bouquet avec en prime des petites descentes
- 1,03 km à 9,22 % (avec en prime un violent coup de cul !) jusqu'au col du Bourricot (520m) où un chemin permet d'accéder plus loin à une tour en ruine
- 720m à 5,69 % jusqu'au carrefour (561m) avec la route de Brouzet-lès-Alès. Cela continue à grimper après le col de Bourricot avant de s'aplanir de plus en plus vers le croisement
- 325m à 10,77 % jusqu'au croisement (596m) avec un petit chemin au revêtement dégradé sous le sommet, une portion courte mais très difficile avec un passage à 12,5 % selon certains profils, 15 % selon les cartes Michelin ! En tout cas, arrivés au carrefour avec la route de Brouzet les Alès, vous verrez droit devant vous ce coup de cul où il faudra mettre un petit braquet et serrer les dents !
- Et pour finir 465m à 5,16 % tranquilles pour terminer voire presque plats après le dernier virage à 200m de la piste de décollage des parapentes, avec au passage une inscription au sol qui vous dit "ouf" !

Voire ce profil du mont Bouquet sans doute plus juste que le mien:
https://www.cyclingcols.com/col/Bouquet

Bref, une ascension avec des replats voir des mini-descentes surtout sur les 3 premiers kilomètres jusqu'au carrefour avec la route de Bouquet mais aussi 3 portions vraiment difficiles qui vont faire monter votre rythme cardiaque et vous obliger à jouer du dérailleur !

C'est une ascension que j'ai fait à l'été 2006 avec mon vélo de route Décathlon, je ne disposais que d'un braquet de 30*23 pour les passages les plus difficiles et sur le dernier coup de cul sur le final après la jonction avec la route de Brouzet-lès-Alès c'était vraiment juste ! Une ascension courte mais intense ! Eh encore, le versant de Brouzet-les-Alès est plus pentu ! C'était mon premier raidard, bien avant le mont Saint-Rigaud et le col du Grand Colombier en 2010. En 2006, je n'avais que le mont Ventoux et les petits cols aux alentours à mon tableau.

Je l'ai grimpé à nouveau en mars 2019 mais cette fois à pied et sur ce parcours: Seynes, mont Bouquet (629m), Bouzet-les-Alès, mont Bouquet (629m), retour à Seynes par un sentier pédestre soit 18km de marche et de course et 792m de dénivelé positif. A pied, il fait beaucoup moins mal !

Quant au panorama, je retire ce que je disais sur l'absence de panorama à l'ouest en arrivant au sommet. Car si en effet, la table d'orientation ne montre qu'un panorama à 180°C à l'Est (mont Ventoux, Dentelles de Montmirail, plateau de Lacau, massif du Luberon et Alpilles plus loin...) car il y a des arbres de l'autre côté, il y a tout de même un beau panorama sur les Cévennes à l'Ouest et même le pic Saint-Loup depuis le dernier virage ou si on grimpe à côté du premier relais accessible à l'arrivée.

Par contre, je ne referais plus cette ascension à vélo de route car la descente est dangereuse car étroite et parfois très pentue sur les passages cités précédemment. A certains endroits, j'ai préféré marcher dans la descente.

Un conseil donc: si vous êtes tenté par le mont Bouquet, utilisez un VTT pour des braquets plus petits en montée et surtout avec des freins à disques pour la descente.

Enfin, comme le dit Jean-Jacques T, ce sommet n'est pas situé dans les Cévennes, c'est le seul vrai sommet des garrigues gardoises.

00:00:21Léonard B

00:00:00Pierre-emmanuel J

00:00:00Anthony B