Col du Pré de la Dame : 1474 m

depuis Villefort

Informations

Nom : Col du Pré de la Dame
Altitude : 1474 m
Départ : Villefort
Longueur : 15.10 km
Dénivellation : 894 m
% Moyen : 5.92%
% Maximal : 8.0%
Massif : Cévennes, France

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Col du Pré de la Dame depuis Villefort

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:20:00Claude U

Une belle petite montée sur une route agréable, un revêtement assez bon au début devenant moyen, des pourcentages à 6-7% après les premiers Km jusqu'à l'intersection du Mas de la Barque, le final est un faux plat de 1 Km à 2-3%. Ce versant est peut être le plus facile... ou plutôt le moins difficile.
!Route impraticable à cause des travaux sur la chaussée (pas de revêtement sur 1.5 Km)>1er Novembre 2009!

01:37:00Maurice S

Col des Cévennes
Année 2009 le 01 08
J'ai trouvé le col encore plus dur sur ce versant avec une route en très mauvais état sur 3 kilomètres (cause travaux).je recommande donc la plus grande prudence pour la descente.

01:01:00Nicolas C • Commentaire publié le 26/08/2015

la route est plus large que l'autre versant, mais le goudron bien moins bon, surtout ce printemps où il y avait beaucoup de gravillons. C'est très constant comme effort, très sympa...

01:02:24Nicholas E • Commentaire publié le 08/10/2016

14/08/15 Fait deux fois pendant des vacances a Villefort. Montée longue mais pas trop difficile sur une route large avec peu de circulation.

01:20:00Philippe B • Commentaire publié le 16/06/2019

30 et 31/05/2019. Fait 2 jours de suite tant c'est un col agréable à monter (le temps était exceptionnellement beau). Le paysage est magnifique et la route peu fréquentée par les voitures. La pente sur les 4 premiers kilomètres en sortant de Villefort est variable, puis à partir du camping de la Palhère elle devient plus régulière. On franchit ensuite 5 épingles en 6 kilomètres et cela se durcit après le kilomètre 10 dans le hameau de Chantegrive. À partir de là, le revêtement devient un peu moins bon. Après 4 km et une dernière épingle, on atteint la croisement qui mène au Mas de la Barque où l'on bifurque à gauche en direction de Génolhac. il reste 1 km sur un faux plat légèrement montant à travers un plateau qui doit être souvent battu par les vents.

00:00:00Emmanuel N

Belle montée avec peu de circulation

00:00:00Jean-jacques T

C'est un des cols les plus durs des Cevennes la pente est irrégulière et parfois supérieure à 10%.
Sa longueur est conséquente à escalader avec modestie !

00:00:00Jean-luc L

Un incontournable des Cévennes.
Photos => http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2014/05/22/montee-laurent-jalabert-et-col-du-pre-de-la-dame/

00:00:00Anthony C • Commentaire publié le 30/05/2021

Ce col, je l'ai grimpé en courant à pied depuis Villefort en suivant le même itinéraire, sans couper par des sentiers pédestres, le 24 mai 2021 (lundi de Pentecôte), profitant du couvre-feu repoussé de 19h à 21h depuis quelques jours. Et ce un an après l'ascension de l'autre versant. Quand j'étais à environ 3 km du sommet, il y a eu une ondée pluvieuse mais elle n'a pas duré longtemps et elle s'est arrêtée alors que j'arrivais au col. Il y avait tout de même un vent violent. J'ai pu faire la descente par un temps ensoleillé.

Je l'ai grimpé à pied pour me préparer à mes objectifs de courses d'ultra-trail. Avec la montée, un petit détour par la petite station du Mas de la Barque puis la descente de ce col, j'ai fait 34,3 km à pied.

L'ascension démarre au carrefour (581m) entre les routes D901 et D66 à Villefort pour 15 km à 5,95 % de moyenne. On peut la diviser en quatre parties:
- 3,94 km à 4,18 % jusqu'au camping de Palhères (746m). Une partie irrégulière avec deux replats devant la gare SNCF et avant le camping.
- 6,58 km à 6,9 % de moyenne jusqu'à un pont (1200m) à la sortie du hameau de Chantegrive. C'est la plus belle partie avec quelques grands lacets, des panoramas plutôt spectaculaires et une route en balcon. Il y a un court replat dans le hameau de Costelades suivi d'une rupture de pente. Mais à part ça, cette partie est plutôt régulière.
- 3,3 km à 7,53 % jusqu'au croisement (1449m) entre la route D66 qui va à la petite station du Mas de la Barque et la D362 qui va au col puis descend à Génolhac. C'est la partie la plus difficile. La route est forestière avec des panoramas bien moins nombreux et comme sur l'autre versant de gros blocs granitiques. Après Chantegrive, la route est un peu déformée sur quelques hectomètres donc attention à la descente.
- 1,21 km à 2,06 % jusqu'au col du Pré de la Dame (1474m). Un faux-plat montant exposé au vent.

Le panneau au col indique 1450m d'altitude mais il ne faut pas s'y fier, c'est bien 1474m comme l'IGN l'indique. Si vous voulez avoir du panorama, il faudra marcher un peu au-dessus du col. Le panorama qu'offre ce col est bien moindre que le mont Aigoual ou le pic du Finiels. Cependant, en matière de difficulté, le col du Pré de la Dame est l'un des plus durs du Massif Central et n'a pas beaucoup de choses à envier à d'autres comme le Pas de Peyrol ou le col du Béal. Il mériterait d'être plus connu.

00:00:00Ulysse R • Commentaire publié le 27/01/2019

Très belle montée, un des plus hauts col du coin. De ce versant elle vaut largement l'Aigoual ou Finiels. Fait une fois, je m'étais arraché pour atteindre le sommet sans poser pied à terre! C'est le secteur du mont Lozère. Départ de chemins là-haut pour vttistes.

Arrivé également à ce col depuis Pont de Monvert. Montée en 2 temps, la partie raide est toute goudronnée jusqu'à l'Hôpital et un peu plus, une toute petite route raide par endroits et charmante. Après ce sera des kilomètres de pistes (8 de mémoire) mais ça monte peu et elle est en bon état. Là-haut, avant de rejoindre l'ancienne station de ski de fond vous êtes sur un très joli secteur (de randonneurs, je crois que c'est le chemin des maquisards) assez plat...Profitez avant de redescendre!

00:00:00Nicolas-pierre C • Commentaire publié le 12/09/2019

très belle montée, régulière, jamais trop dure. La route est assez large et du coup moins technique que l'autre côté à la descente. Une bonne partie est plein sud, alors l'ascension devient "chaude" en été.

00:00:00Pierre-emmanuel J