Col de Montgenevre : 1850 m

depuis Cesana Torinese

Informations

Nom : Col de Montgenevre
Altitude : 1850 m
Départ : Cesana Torinese
Longueur : 8.30 km
Dénivellation : 500 m
% Moyen : 6.02%
% Maximal : 9.4%
Massif : Cerces, Italie

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Col de Montgenevre depuis Cesana Torinese

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:30:25Cedric R

Montée faite le 19/08/11 après l'avoir déjà escaladé de l'autre côté et avoir grimpé Sestriere !

00:00:00François F • Commentaire publié le 17/09/2015

Monté le 12 septembre 2015 après le Mont Cenis avec Bruno.
Peu d'intérêt car pas d'énormes pourcentages et du danger lié aux 2 tunnels traversés.
Arrivés sous la pluie froide de septembre mais contents tout de même.

00:00:00Christophe M

Trop de circulation, montée très facile.

00:00:00Pierre B

Une route de très grande qualité mais... beaucoup de circulation et des passages franchement dangereux dans des tunnels qui ne sont pas toujours éclairés. C'est bien dommage car la grimpée est plutôt agréable par ailleurs, avec un final facile qui donne le sentiment du devoir accompli.

00:00:00Henri C

Comme son symétrique côté Français, aucun intérèt pour le cycliste, à cause de la circulation ; de plus, les tunnels et paravalanches, côté Italien rajoutent du danger

00:00:00Nicolas R • Commentaire publié le 04/10/2018

Col plutôt difficile. Au début il faut emprunter la route principale bordée de rails de sécurité et ce n'est vraiment pas fun. Après il faut prendre l'ancienne route parallèle au tunnel et qui est interdite aux voitures mais en grande partie creusée dans la montagne et pas top non plus. En fait un col italien bien moins intéressant que côté français.

00:00:00Gilles S

A peu près la même distance que l'autre côté. La différence côté italien ce sont les tunnels !

00:00:00Loic L

jE confirme que les tunnels sont vraiment dangereux.

Lumière obligatoire ou asecsion le dimanche très tôt...

00:00:00Bruno M • Commentaire publié le 19/07/2017

la sortie de Cesana n'est pas si facile , mais c'est vrai que ce col ne laisse pas de grands souvenirs

00:00:00Kévin B • Commentaire publié le 31/07/2015

Montée réalisée le 27/07/2015

Beaucoup de circulation et beaucoup de vent s'engouffre dans cette vallée

Moyennement agréable

00:00:00Gui A • Commentaire publié le 16/08/2019

Monté lors d'une boucle à presque 5000m de d+ (Mont-Cenis - Montgenèvre - Galibier).
En manque d'eau toute la montée, heureusement j'ai trouvé une fontaine salvatrice à Clavière. Beaucoup de circulation et de très long tunnel (qu'on peut apparemment longer par l'ancienne route à l'extérieur en vélo, mais je l'ai loupée)

00:00:00Christophe B • Commentaire publié le 15/07/2015

Pas de difficulté particulière, si ce n'est le trafic routier

00:00:00Frédéric F • Commentaire publié le 26/05/2016

Quelques poids lourds mais très roulant

00:00:00Maurice R • Commentaire publié le 15/07/2018

Peu d?intérêts... Attention, au premier tunnel prendre la petite route à gauche !

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 29/03/2021

Ce versant italien est tout en tunnels et ouvrages d'art multiples et franchement, après l'avoir gravi une fois, je me dis que ce sera bien la seule et unique. Depuis Cesana, en voyant tout ce béton et toutes ces armatures, j'ai bien l'intuition que ce n'est pas une route pour les cyclistes. Mais puisque j'ai décidé de gravir chaque col par tous ses versants, je ne me dérobe pas et j'entreprends l'ascension que je sais être périlleuse. Les infrastructures renforcent l'impression de raideur de la pente. Mais ce n'est pas ce que j'ai trouvé de plus pénible. Le plus pénible, sous les paravalanches ou dans les tunnels, c'est le vrombissement des voitures qui arrivent derrière moi et qui systématiquement entraine cette pensée "Est-ce qu'elle va me voir ? Est-ce qu'elle va se déporter suffisamment en me dépassant ?" C'est un stress terrible. Après 45 minutes de cette peur continuelle, je n'ai pas vraiment l'esprit à admirer les alpages de Clavières. Une seule obsession me préoccupe : pourvu que je n'aie pas d'accident, pourvu que je n'aie pas d'accident ! A la vue du sommet, dans la station de Montgenèvre, je pousse un Ouf de soulagement. Je suis sain et sauf ! Mon contrat moral est rempli, mais ce ne fut pas dans l'allégresse, hélas...

00:55:57Malet N • Commentaire publié le 25/06/2017

00:00:00Alain B

00:00:00Nicolas L

00:00:00Charly B

00:00:00Maxime C