Col de la Croix d'Ajoux : 853 m

depuis Propières

Informations

Nom : Col de la Croix d'Ajoux
Altitude : 853 m
Départ : Propières
Longueur : 2.80 km
Dénivellation : 192 m
% Moyen : 6.86%
% Maximal : 14.0%
Massif : Beaujolais, France

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Col de la Croix d'Ajoux depuis Propières

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:12:47François B • Commentaire publié le 29/11/2021

Profil avec 2 fortes montées (au moins 12%), dont une bien sévère juste avant l'arrivée finale au col.
Route parfois en forêt mystérieuse. On est seul au monde (cf. route vers le col de Patoux)

00:00:00Anthony C • Commentaire publié le 29/11/2021

J'ai grimpé ce versant du col en novembre 2011 sur ce parcours: Villié-Morgon, col du Fût d'Avenas (743m), col de Crie (624m), Monsols, col de Champ Juin (730m), Propières, Croix d'Ajoux, col de Patoux (912m), Mont Saint-Rigaud (1009m), col de Crie, Avenas, col du Fût d'Avenas, Villié-Morgon soit une sortie d'environ 67 km.

Je l'ai donc grimpé depuis la sortie de Propières (665m) soit 2,69 km à 6,99 % qui ne veulent rien dire tant c'est irrégulier. Je ne me souviens plus si c'est plus dur par Chénelette (où moi j'ai bifurqué vers la route du mont Saint-Rigaud sur une autre sortie en mai 2010) ou par Propières cependant grâce à quelques points des cartes IGN j'ai pu découper l'ascension ainsi depuis la sortie de Propières: 525m à 10,09 % d'abord, 610m à 3,09 % ensuite puis 1,3 km à 6,38 % et enfin un raidillon (celui dont parle Colin sur la page du versant Chénelette) de 265m à 12,45 %.

Bref, c'est irrégulier mais comme toutes les routes qui mènent au mont Saint-Rigaud, il y a des pourcentages vraiment costauds.

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 29/11/2021

Dans ce massif du Mont St Rigaud, la première difficulté, c'est de trouver son itinéraire. Si vous êtes comme moi, sans GPS, dans toutes ces routes forestières avec une signalisation plus que sommaire, c'est vite la confusion. Ensuite, il faut affronter un terrain particulièrement capricieux. Comme je me suis fait un devoir de grimper chaque col par toutes ses faces, je ne me suis pas contenté de franchir la Croix d'Ajoux en descente depuis le col des Patoux. Je suis allé jusqu'à Propières et je suis remonté à partir de là. Les ruptures de pente dans la descente m'avaient bien prévenu que la remontée serait terrible. Bon sang que ce fut dur ! Mais fort heureusement assez bref ! La croix sommitale en sortie de forêt fut un bon indicateur pour annoncer la fin des souffrances... pour ce versant. Car la journée n'était pas finie...