Col du Grand Saint Bernard : 2469 m

depuis Aosta

Informations

Nom : Col du Grand Saint Bernard
Altitude : 2469 m
Départ : Aosta
Longueur : 32.00 km
Dénivellation : 1878 m
% Moyen : 5.87%
% Maximal : 8.3%
Massif : Alpes valaisannes, Italie

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Col du Grand Saint Bernard depuis Aosta

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

03:00:00Nicolas R

Col très long et assez difficile mais très beau à partir de Saint Rhémy

02:15:00Lilian D • Commentaire publié le 04/08/2015

Col long et usant avec des pourcentages irréguliers. Fini sous la pluie.

01:23:00Bruno M • Commentaire publié le 01/12/2017

depuis le croisement où se séparent la route du col et celle du tunnel ; mais la montée commence bien à Aoste ; mais en bas la circulation est celle du tunnel : il faudrait s'armer d'un courage que je n'avais pas ce jour-là
en haut c'est un décor de haute montagne, par ce décor, son dessin et sa pente la route m'a rappelé celle de l'Iseran versant Bonneval
de la circulation quand même, franchement ce n'est pas un coin tranquille !

01:27:00Hervé R

Temps depuis St Rémy en Bosses. Fait seulement depuis Etroubles par choix car le départ d'Aosta me paraissait peu intéressant voire trop chargé niveau trafic...

C'est magnifique dans les 9 derniers kms

02:01:59Federico M • Commentaire publié le 12/09/2018

L'eternelle montée du Grand Saint Bernard. Un des plus beau col de la Vallée d'Aosta monté chaque année avec fatigue et plaisir.

02:30:00Eric E • Commentaire publié le 15/07/2020

Col gravi le 13-07-2020 en mode cyclo light.
J'ai suivi l'itinéraire variante de Loïc H à savoir Vallepelines, Doues, Allein, Entroubles, St Ouyen. C'est probablement moins régulier et plus casse pattes que la grosse route, mais ça vaut vraiment le coup.
C'est superbe et extrêmement calme.
La partie après l'embranchement du tunnel est très sympa. Dommage que le tunnel soit bien visible à un endroit.
Belle montée, bien longue avec de beaux paysages.
Descente côté Suisse. Jusqu'au tunnel, c'est très beau, on est en montagne ! Après, c'est nettement moins bien : 6 km non stop en tunnel ou sous les paravalanches : éclairage ou gilet fluo hyper recommandés. Plus bas, alternance de jolis paysages alpins suisses avec quelques tunnels. J'ai eu un peu l'impression d'être sur une autoroute. Quel contraste avec cette montée au calme...

00:00:00Henri C

Longue montée dans la circulation jusqu'à Saint Oyen...puis, que du bonheur !

00:00:00Maxime P

Première partie sans grand intérêt (on se croirait sur une autoroute). La seconde partie est par contre vraiment magnifique (mais en plein soleil). Prévoyez de l'eau !

00:00:00Jean-luc L • Commentaire publié le 20/01/2019

Col long, très long même avec une pente accessible. Le décor final est juste superbe.
Récit + photos => https://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2019/01/20/13eme-etape-aosta-derborence/

00:00:00Loic L • Commentaire publié le 29/12/2016

Un des cols les plus difficiles gravis jusqu'à maintenant :
- sa longueur, peu commune, fait peur aux plus aguerris.
- le vent, de face dès le départ, soufflait assez fort pour que je sois planté dans les premières pentes à 5,6%. Ajoutez à cela, une route bien large au départ avec des rails de sécurité qui augmentent l'impression de "tunnel" où le vent vient pleine face.... je pense que le vent fait passer le % moyen de 6 à 7,5% ressenti das mon cas. Du coup, 32 kms à 7%, ça commence à envoyer du très lourd.
- la température glaciale au sommet et avant... impossible de tenir sans s'abriter du vent au sommet...

Paysages de folie dans les 7 derniers kms (voir photos).

00:00:00Christine R

longs longs ces 32 km! ça devient moins fréquenté par les camion à mi parcours et carrément chouette après le passage de la rievière, d'où l'on aperçoit qqueq lacets. Les 8 derniers kilomètres sefont dans un paysage de rochers magnifiques et font oublier la lassitude du début!

00:00:00Yves B • Commentaire publié le 07/09/2015

Gravi par ciel bleu, paysages magnifiques, difficile mais pas violent par contre on a subi une bise glacial de face.

00:00:00Loïc H • Commentaire publié le 23/07/2017

Col très agréable si on évite la route principale jusque Saint Rhemy. Pour cela, prendre à droite direction Valpelline à la sortie d'Aoste, puis suivre la direction Doues, puis Allein et enfin Etroubles. A Etroubles on prend 400 m de grande route jusque Saint Oyen puis à gauche à l'entrée du village pour le contourner par le bas, remonter à droite après une succession de 2 ponts, une petite route en lacet revient sur la route principale, à quelques mètres de l'intersection de la route qui part vers le col et non le tunnel.

Parcours qui allonge un peu, qui est plus irréguliers mais bien plus sympa (très peu de voitures, traversé de hameaux...).

00:00:00Hervé G • Commentaire publié le 31/07/2018

Nous avons grimpé en groupe ce col le samedi 28/07/18.
Merci à Loic H pour le post qu'il a laissé ici sur "l'itinéraire bis" par les petits villages du versant voisin. Si vous voulez profitez pleinement de cette ascension faite comme nous, écoutez ses conseils !!! Cette option ne rallonge pas la montée de manière significative et les routes sont très peu fréquentées. Vous aurez 2 bonnes rampes de 500m un peu raides et c'est tout. Vous arriverez à St Rhémy entiers et sans trop de monoxyde de carbone dans les poumons !!!
Après la séparation des routes tunnel / Col ( St Rhémy ) c'est que du bonheur. Plus on monte et plus c'est beau. Les pourcentages restent toujours sympa (entre 4 et 9%). Attention tout de même à ne pas le prendre à la légère... C'est de la haute montagne et c'est long, très long.
Pour nous,en plus, la météo s'en est mêlée et nous a gratifié d'un joli orage pour les 5 derniers kms et une pluie glacée. Un petit 5 degrés au sommet, pas vraiment eu le temps de visiter l'hospice ni de se baigner dans le lac !!!
Bonne montée future.

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 11/04/2021

Grimpée effectuée quelques années après le versant suisse. Comme il n'y a que 33 km, ce devrait être plus facile. Je me dis ça pour me donner du cœur à l'ouvrage. Car je sais bien que ce sera une montée éprouvante. Je n'ai pas aimé la sortie d'Aoste où j'ai un peu cherché mon itinéraire avant de me retrouver sur les coteaux exposés au soleil. Transpiration garantie ! De Gignod à Étroubles, c'est presque rectiligne, en surplomb du ravin. Typiquement le genre de route que je n'aime pas car on a l'impression de ne pas avancer sur ces longs bouts droits. C'est pourquoi je vois venir avec plaisir les épingles qui vont me conduire vers St Rhémy. C'est davantage forestier et la fraîcheur me fait du bien. Je mange mon casse-croûte assis sur des billes de bois. La reprise est un peu difficile et je n'aime pas ce moment où l'on côtoie les galeries du tunnel routier dont on perçoit la rumeur. Après cela, me voici dans la partie sommitale qui comme toujours lorsqu'on passe les 2000 est majestueuse. Je ne saurais nommer tous les sommets, mais je n'ai de cesse de les admirer au gré des virages. Les bâtiments de l'hospice apparaissent, ainsi que le lac. Est-ce bien vrai que je suis allé au Grand Saint-Bernard à vélo par ses deux versants ?

00:20:22Marc G • Commentaire publié le 01/11/2017

00:00:00Pierre D

00:00:00Yann L