Collet du Linge : 987 m

depuis Weier

Nom : Collet du Linge
Altitude : 987 m
Départ : Weier
Longueur : 9.00 km
Dénivellation : 573 m
% Moyen : 6.37%
% Maximal : 9.0%
Massif : Vosges, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:29:00Samuel A

Très jolie montée, avec une très belle vue (surtout en mars-avril, quand les sommets des Vosges sont encore enneigés). La montée est régulière et sinueuse.
Au sommet se trouve un mémorial de la guerre 14-18 (tranchées rénovées) intéressant à visiter.

00:33:00Jean daniel B

superbe montée
tant que pour le velo que pour le paysage
certainement le plus beau du massif vosgien
quelques ressemblence avec le Cucheron en Chartreuse

00:26:38Paul-philippe H

Fait le 15/10/2016 pas au sommet de ma forme (5 semaines d'arrêt) mais au top de mon énervement et de ma motivation (les multiples vues sur la vallée n'ont de cesse d'enchanter, même ceux qui y ont grandi). Faut aussi signaler que c'est la seule ascension d'une sortie faite sur un coup de tête étant donné la météo.
Ascension faite sur un mode quelque peu transgressif (pas d'échauffement, pas de flotte, même pas censé rouler à cause d'une blessure à la main qui tarde à se cicatriser...) et sans cardio, mais bon, c'est passé, ouf...
C'est une ascension top dans le massif (difficile à départager avec la montée sur Geishouse depuis Moosch, du Wettstein ou encore du Petit Ballon depuis Wasserbourg, même si cette dernière devrait avoir une préférence eu égard au challenge sportif). Les ingrédients pour la faire rentrer dans le hit parade y sont en tout cas: route pas trop large, avec un bon revêto, pas trop fréquentée (à nuancer...), viroleuse, quelques changements de pente pour casser une "HYPOTHETIQUE" monotonie (je mets la tonne de guillemets, parce qu'entre les paysages, les virolos, l'ambiance et les cyclos qu'on ne manque pas de croiser, je vois mal comment certains pourraient s'y ennuyer sur à peine 9 bornes pas trop casse-pattes), une ascension sur versant ensoleillé en balcon sur la Vallée de Munster, un panoramique à 360° sur les sommets environnants et un final à l'ombre qui permet de se préparer à la descente dans le sens où t'arrives pas en nage au sommet pour devoir rebâcher. QUEL PIED! Suis un peu chauvin, d'accord...
Mes conseils: éviter d'attaquer le début comme un bourrin (facile à dire, moins à faire, vu l'énergie positive envoyée par cette route), profiter des portions plates pour mouliner (dans Hohrod, repasser au 39/25 après avoir enquillé la première borne sur le 39/19 à titre indicatif). Les deux bornes suivantes sont plus régulières, entre 6 et 7% en moyenne, essayer de prendre les épingles aussi larges que possible (elles sont pas forcément aussi plates que sur l'Alpe d'Huez...). Avant Hohrodberg, une épingle à la 4e borne, vire à plat avec un petit replat sur 50m, rebelotte pour mouliner, puis la même chose au niveau de l'hôtel Roess, un peu plus d'une borne plus haut. S'ensuit un LEGER coup de cul, moyennant un autre replat d'une centaine de mètres au niveau de la cote 805 et l'avant dernier nettement plus court juste une borne plus haut avant d'entrer dans la forêt. A ce moment, paraît que la pente se corse quelque peu, mais ça tombe plutôt bien: comme on se retrouve à l'ombre, faut fournir un effort plus intense pour se maintenir à température. Dernier bref répit à la faveur d'un virage à gauche, à la sortie duquel, la cote 930 indique que la fin est proche. Selon l'état de forme et la gestion de l'effort en considérant les éventuelles difficultés restantes, faites-vous plaiz', vous pouvez vous mettre une mine sur les 400-500 mètres restant pour vous offrir une arrivée en fanfare au Baerenstall d'où vous récolterez les regards admiratifs des touristes. Vous êtes un champion!!
Attention, prendre à gauche au croisement pour accéder au Collet du Linge: la vitesse prise dans votre sprint final peut vous valoir un virage à la Pantani dans le final de l'Alpe. Reste alors 350 mètres sur un faux plat montant qui se négocie sur un bon 52/15 des familles ;-)
MAIS QUEL PIED!!!

00:35:00Philippe H

Temps pris le 26/05/13 dans des conditions quasi-hivernales et un sale vent du nord qui soufflait sans relâche. J'avais eu l'intension de faire une séance de fractionnés sur cette belle route plutôt régulière dans l'ensemble. A cet effet, je pensais avoir bien respecté la "consigne": alterner 39/23 et 30/19 en fonction de la zone de fréquence cardiaque recherchée. Manque de bol, mon cardio me renvoyait des valeurs du genre 193 PPM alors que je n'étais pas censé dépasser les 169. D'après moi, ça se pourrait bien que le relai Hertzien du Hohrodberg vienne foutre le bordel dans le rendu des fréquences cardiaques.
Méfiance donc.
Arrivés au Collet du Linge, profitez d'un arrêt forcé pour enfiler des fringues plus chaudes, pour vous souvenir de l'âpreté des combats qui y ont eu lieu il y a bientôt 100 ans.

00:48:20Michel G

La même montée que depuis Munster avec 2 kilomèters en moins.

00:00:00Nicolas V

Dernière montée effectuée lors de la sortie de l'ascension avec le CCDB. Dernière montée "sympathique" avant le redoutable Platzerwaesel.

00:00:00Brice G

Superbe col par Munster ! Des lacets, des terrasses naturelles, une vue imprenable, de la pente régulière. Les 9 km de montée se digèrent facilement. Montée moins originale dans la forêt, et plus longue par Trois Epis.

00:00:00Paul D

Belle montée avec un joli panorama sur la Vallée de Munster

00:00:00Anthony C

Il s'agit du même versant que par Munster mais avec le début en moins. Depuis Weier au croisement (416m) entre la D417 et la D581, il y a 9,44 km à 6,05 %. Bizarrement, je n'ai pas les mêmes statistiques que le site. On entre dés le début, la gendarmerie de Munster passée, dans le vif du sujet avec de bons pourcentages pour entrer dans le village de Hohrod. Après c'est une enfilade de lacets avec souvent de belles vues sur la vallée de Munster et les sommets plus hauts, le Petit Ballon et le Hohneck notamment; et cela jusqu'au village de Hohrodberg et ses grands hôtels que l'on voit plus haut. Sur le haut du village de Hohrodberg, vous pourrez profiter d'un bon replat avant que la pente ne reparte de plus belle une fois sortis du village. Après une table d'orientation (857m), les 2,5 derniers kilomètres se font en forêt. Une fois arrivé au cimetière allemand (975m), les 650 derniers mètres sont vraiment très faciles jusqu'au mémorial du Linge (987m).

Bien que le Linge ne soit pas très connu sur le plan national en comparaison à Verdun ou au Chemin des Dames, cette bataille meurtrière de 1915 a montré toute l'inutilité des offensives quand l'ennemi était bien retranché derrière des positions et avait établi des fortifications. Mais le maréchal Joffre tenait plus à sa gloire personnelle qu'à la vie de ses soldats...

En haut, le musée est payant mais pas très cher. Si on continue à pied vers le Schratzmaennele (1045m), il y a des restes d'anciennes galeries souterraines et le sol porte les traces de bombardements (grands trous, sol déformé...). Au collet du Linge, il y a une table d'orientation bizarrement installée ici alors qu'il n'y a pas de panorama. A l'origine, je crois qu'elle était placée ailleurs mais qu'enlevée, ils l'ont conservé ici car l'artiste qui l' a faite est membre de l'association du mémorial.

J'ai effectué cette ascension mais à pied et en courant parfois, en aller-retour, le 30 septembre 2018 puisque depuis septembre 2017 j'ai laissé le vélo, mes objectifs cette année et les prochaines étant tournés vers la course à pied et l'ultra-trail particulièrement. Mais cela ne m'empêche pas d'emprunter les routes des cols. De la même manière, j'ai grimpé le Petit Ballon en 2015 et le Petit Drumont ce même week-end dans le massif des Vosges et d'autres (l'Aubisque notamment) dans d'autres massifs.

00:00:00Jérémy P

00:00:00Pierre C

00:00:00Pierre M

00:00:00Pierre-manu L