Saint Julien en Vercors : 917 m

depuis Choranche

Informations

Nom : Saint Julien en Vercors
Altitude : 917 m
Départ : Choranche
Longueur : 13.76 km
Dénivellation : 645 m
% Moyen : 4.69%
% Maximal : 8.5%
Massif : Vercors, France

Profil

  • Profil Saint Julien en Vercors depuis Choranche

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:19:00Sebastien D • Commentaire publié le 25/10/2018

Depuis le pont de la Goule Noire

00:00:00Loic L • Commentaire publié le 20/12/2014

En voilà une p'tite montée qu'elle est belle !

Une entame de feu : la traversée des gorges de la Bourne !

Puis,à hauteur de la Balme de Rencurel, une série de virages serrés sur 3 kms avec de délicieux points de vue sur le col de Romeyère en face...

Enfin, sur une pente qui s'adoucit pour finir en faux plat descendant peu avant St Julien, un environnement très très ouvert offre un sentiment de bien être total...

00:00:00Lucas R • Commentaire publié le 13/06/2015

de beaux paysages

00:00:00Anthony C • Commentaire publié le 14/04/2018

J'ai monté vers Saint-Julien en Vercors mais sur l'autre versant, celui de Saint-Martin-en-Vercors, le 21 mai 2016 lors du Challenge du Vercors (154 km).
Nous avions franchi les cols de la Machine et de Carri avant de descendre vers La Chapelle en Vercors avant cela. J'ai pu faire cette montée sur un coup de pédale efficace et régulier avec un braquet de 42*23. Il faisait chaud mais j'avais pris un gel au ravitaillement de La Chapelle en Vercors donc cette montée, quatrième vraie difficulté sur cette course, s'est bien passé. J'ai même pu rattraper en arrivant dans le village quelques cyclistes que j'avais en point de mire dans la montée. Après cette ascension, nous avons poursuivi en direction de Villard-de-Lans en passant par la montée des Gorges de la Bourne, avec de l'ombre et des sortes de "demi-arches" humides.

Sur l'autre versant, la montée démarre au carrefour D103a/D103b (route de Tourtre, 692m) pour 5,41 km à 4,06 % jusqu'à Saint-Julien-en Vercors ou bien encore 6,38 km à 3,65 % jusqu'au hameau de La Martelière (925m) puisqu'à Saint-Julien en Vercors on est pas tout à fait au sommet de la côte. La montée n'est pas difficile en soi cependant il y a tout de même l'enchainement des difficultés et puis la montée n'est pas très ombragée.

A partir du carrefour D103a/D103b (mesuré sur Géoportail à 692m bien que noté à 689m sur les cartes IGN), on a d'abord 1,24 km à 2,42 % jusqu'au carrefour entre la D612 et la D103 (722m) avant Saint-Martin en Vercors. Facile surtout si on bénéficie de l'élan du faux-plat descendant après La Chapelle-en-Vercors.

On poursuit ensuite par 4,17 km à 4,55 % jusqu'au village de Saint-Julien en Vercors (912m) avec des portions rectilignes et avec une montée plus effective. Dans les derniers kilomètres, il y a un alignement d'arbres à droite de la route, des peupliers il me semble, mais ils apportent peu d'ombre.

Après le village, cela "monte" encore un peu jusqu'au hameau de La Martelière (925m) avec 0,97 km à 1,34 %, vous pourrez repasser le grand plateau.

00:00:00Pierre-joseph G • Commentaire publié le 24/08/2021

Le parcours de rêve pour les cyclotouristes à la recherche de paysages inédits et de sensations fortes ! La remontée des gorges de la Bourne nous garde en permanence sous les falaises, à tourner et virer à fleur de rocher, à franchir quelques petits tunnels étroits. Je ne peux m'empêcher de penser à la peine des ouvriers qui ont ouvert cette route à une époque où les machines ne suppléaient pas encore le travail manuel. La Balme de Rencurel offre deux possibilités de s'échapper des gorges : au nord vers le col de Romeyère, au sud vers la Drôme et St Julien en Vercors. Où que se pose le regard, il se cogne à une falaise. Cela veut dire qu'il va falloir grimper sérieusement pour atteindre le plateau. En effet, la pente est rude dans sa succession de lacets, mais d'une tranquillité totale. Je n'y ai pas rencontré le moindre véhicule. Au moment où l'on retrouve la route qui vient directement de Villard-de-Lans, on a une très belle vue en direction du col de Romeyère. Les derniers kilomètres avant d'atteindre St Julien-en-Vercors sont une merveille de douceur et de beauté. On longe les crêtes de Chalimont, et on découvre quelques fermes qui donnent vie à ces espaces immuables. Bien qu'il y ait pas mal de maisons à vendre à St Julien, des signes de résistance à la désertification se manifestent, avec des affiches poétiques dans tout le bourg. Cela me donnerait presque envie de rester !