Commentaires de Matthieu C

6 ascensions

Nombre de montées : 6 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 6 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Cime de la Bonette 2802 m Mercantour
Col d'Allos 2247 m Pelat
Col du Tourmalet 2115 m Pyrénées centrales
Col de la Pierre Saint Martin 1760 m Pyrénées ouest
Col d'Aubisque 1709 m Pyrénées centrales
Port de Larrau 1573 m Pyrénées ouest

02:00:00Cime de la Bonette depuis Jausiers (2802m)

la route est parfaite, le paysage magnifique, personnellement c'est mon col préféré!!!il faut en garder sous la pédale jusqu'au bout car depuis le col de la Bonette jusqu'à la cime la déclivité est de 10,5% sur les 500 derniers mètres. Personnellement j'avais peur des effets néfastes liés à l'altitude, mais si on le monte à son rythme sans chercher le chrono il n'y a aucun problème.
Seul inconvénient, le trafic est assez dense et quelques motards imaginent qu'ils sont seuls sur la route, donc la prudence est de mise dans la descente!

01:05:00Col d'Allos depuis Barcelonnette (2247m)

monté un vendredi matin donc fermé aux véhicules motorisé : le vrai bonheur!!!j'ai pu assister à une montée digne d'un pèlerinage tant le nombre de cyclistes venus chercher un col en pouvant respirer autre chose que les pots d'échappement était impressionnant! les paysages sont très beaux, la route étroite et sinueuse, on profite du replat au niveau des gorges pour se refaire la cerise! les derniers kilomètres présentent une déclivité régulière, ce qui permet de trouver et de maintenir son rythme. il n'y a pas de difficulté particulière, hormis l'étroitesse de a route qui rend la descente vers Barcelonette dangereuse en présence de véhicules motorisés

01:37:00Col du Tourmalet depuis Sainte Marie de Campan (2115m)

Je l'ai monté deux fois, toujours par ce versan, une fois après être parti dans la montée d'Aspin pour m'échauffer, l'autre en ayant enchaîné toute la montée du col d'Aspin et avant de faire la hourquette d'ancizan.

C'est un col de légende, et l'on comprend pourquoi. Majestueux, il se dresse fièrement devant tous les cyclistes qui viennent pour le défier et accrocher un 2000 à leur tableau de chasse.

La montée ne commence réellement qu'à partir du lacet de Garet, et le passage le plus dur est au niveau des paravalanches avant la Mongie.

Le problème de cette montée est qu'elle s'effectue généralement le nez dans les pots d'échappement des voitures, mais sinon c'est vraiment une belle ascension!!!

00:00:00Col de la Pierre Saint Martin depuis Arette (1760m)

Une montée très éprouvante sous la chaleur, le vent de face avant d'arriver à la station oblige à s'employer, mais c'est une très jolie montée.

Elle est cependant très irrégulière, avec de nombreux "coups de cul" suivis de petite descentes ou de replats.

A déconseiller pour une première montée lorsque l'on arrive en altitude.

00:00:00Col d'Aubisque depuis Laruns (1709m)

Très belle montée enchaînée avec le col du Soulor.

Pas de difficulté particulière, ce col se monte au train, il est régulier et le revêtement est impecable.

Beaucoup de plaisir pour les amoureux de la petite reine

00:00:00Port de Larrau depuis Auberge de Laugibar (1573m)

je n'avais pas de compteur pour effectuer cette montée.

C'est la montée la plus difficile que j'ai faite, et de loin !!!
Du pied au sommet, il y a quatre passages de replas, à Larreau, dans la forêt une première fois, puis une autre fois encore dans un passage boisé, puis à Erroymendi, qui avec sa légère descente fait du bien.

Tout le reste n'est qu'une montée où l'on est constamment en prise dans des pourcentages constants mais au combien élevés.
C'est la première fois que même les lacets ne me permettent pas de récupérer brièvement, tellement la dénivellation est importante!!

Il faut ajouter à cela que lorsque je l'ai monté, il y avait beaucoup de chaleur, ce qui m'a fait suer abondamment, puis donné froid dans les passages de replas suffisamment boisés pour donner des écarts de température significatifs.
Le revêtement était d'une qualité plus que médiocre quand j'ai fait cette montée, qui oblige à la prudence lors de la descente.

La fin de la montée est réellement cruelle, car après tous les efforts consentis, on arrive à Erroymendi, qui certes permet de récupérer, mais un vent de face d'une grande force vient littéralement nous barrer la route et oblige à s'employer au maximum.

C'est donc une montée à faire uniquement si l'on a des bonnes jambes comme c'était le cas pour moi, qui est très exigeante, mais qui offre de superbes panoramas, au sommet et dans la montée vers Erroymendi.

La montée du Port de Larreau est donc l'une des plus difficile mais également l'une des plus belles que j'ai effectué.