Commentaires de Jorge R

6 ascensions

Nombre de montées : 6 Commentaires sur le forum : 1
Nombre de sommets : 6 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col du Tourmalet 2115 m Pyrénées centrales
Col du Pourtalet 1794 m Pyrénées ouest
Col du Somport 1632 m Pyrénées ouest
Port de Larrau 1573 m Pyrénées ouest
Col du Soulor 1474 m Pyrénées centrales
Col de Burdincurutcheta 1135 m Pyrénées ouest

01:22:00Col du Tourmalet depuis Sainte Marie de Campan (2115m)

Rien à ajouter aux descriptions existantes, c'est sûrement le col le plus connu, le plus décrit, et pour moi le plus "magique". Alors, voici une petite histoire : mise en jambes sur 38x19-21-23 dans la roue d'un gars du coin jusqu'à Gripp, puis "au train" sur 38x25-28 jusqu'à La Mongie pour finir les 3 derniers km sans voitures et sur le 38x23-25 en 12' et 185 puls dans la dernière rampe. Que du plaisir! La 1ère fois que je l'ai monté, j'avais 19 ans. Aujourd'hui j'en ai 42 et c'est toujours une montée "différente" des autres, bien que je la connaisse par coeur...

01:46:00Col du Pourtalet depuis Laruns (1794m)

Temps pris au pont sur le gave : 27 km, c'est long, très long, mais pas de gros %. Le début du col est doux, les parties les plus "difficiles" (7-8%) se situent dans dans la forêt, sur 3 à 4 km avant le barrage du lac de Fabrèges. Après 2 km de plat le long du lac, on change de décor pour aborder un paysage dégagé de prairies de haute montagne à 5-6%. Revêtement de qualité, très belle ballade, la seule difficulté c'est la longueur. A la portée de tous, même des plus modestes, à condition de gérer bien son effort en commençant l'ascencion à allure modérée ... A noter deux cascades sur la droite de la route, le long du lac de fabrèges, très utiles pour se rafraîchir en cas de chaleur.

01:39:00Col du Somport depuis Accous (1632m)

Très long, plutôt "roulant" jusqu'au tunnel, mais beaucoup de voitures. Juste avant le tunnel on tourne à gauche et la pente s'accentue immédiatement (8-9%), la route devient étroite et serpente au milieu du parc naturel des Pyrénées. Les voitures deviennent alors très rares et on apprécie enfin un paysage splendide jusqu'au sommet.

01:22:00Port de Larrau depuis Auberge de Laugibar (1573m)

C'est pas le plus long, c'est pas le plus beau, mais c'est assurément le plus difficile des cols pyrénéens : pas loin d'une heure et demie pour faire moins de 15 bornes, exactement le même temps que pour le Tourmalet qui fait 3 km de plus! Pour la circonstance, j'avais ajouté un pignon de 28 derrière le 25, et 38x28 ce ne fut pas de trop tellement la pente était dure, surtout dans la première moitié du col. J'ai regretté de ne pas avoir monté un compact... Mon compteur indiquait le plus souvent 9-10 km/h, à la limite du rouge, alors que je grimpe le Tourmalet à 12-13 ... Le "replat" au col d'Erroymendi est vraiment le bienvenu! Attention aux néophytes, c'est un col à vous dégoûter du vélo, prévoir un très petit braquet!!

01:02:00Col du Soulor depuis Ferrières (1474m)

Temps pris de Ferrières, d'où commence la vraie montée, régulièrement à 8-9%. Attention à la sortie d'Arbéost : on tourne à droite et c'est alors plus pentu sur 200 à 300 m. La fin offre une vue magnifique sur le cirque du Litor, et, bien que la pente soit un peu moins raide (7%), cet endroit est assez exposé au vent, contraire ce jour-là, rendant les 2 derniers km assez pénibles. Au sommet, on prend à droite et on accède facilement à l'Aubisque par la route de la corniche (seul le dernier km est assez dur), attention toutefois aux pierres sur la route, notamment aux abords et à l'intérieur du tunnel (non éclairé!). Ce col du Soulor mérite vraiment le détour pour le côté sportif, bien sûr (il n'a rien à envier côté difficulté à son illustre voisin Aubisque), mais aussi pour les magnifiques paysages de carte postale qu'il offre à l'approche du sommet.

00:00:00Col de Burdincurutcheta depuis Saint Jean le Vieux (1135m)

Panne de compteur, aucune donnée de vitesse ou de temps ... mais des sensations ! Le 38x28 "de secours" fut le bienvenu pour entamer l'ascencion "au calme", surtout qu'il y avait encore Bagargui au programme. De jolis lacets pentus, route en plutôt bon état, mais se dégradant par endroits vers Bagargui. Pas vraiment long, mais effort violent à cause des % élevés. Un "mini" port de Larrau en quelque sorte...