Forum

Traversée des tunnels alpins

12/05/2014 00:00François M

Bonjour, Cet été, après en avoir longtemps rêvé et m'être entraîné dans les Vosges, j'ai décidé de franchir le pas et pour la première fois d'aller dans les Alpes. J'ai notamment prévu de faire la route entre Bourg d'Oisans et le col du Galibier. J'ai une question par rapport à la traversée des nombreux tunnels dans la montée du col du Lautaret, surtout que c'est dans le sens de la montée donc pas forcément à grande vitesse. Avez-vous des conseils à me donner, à part brûler un cierge pour en sortir vivant :-) ? Y a-t-il de la place pour les cyclistes ou est-ce suicidaire ? Merci

12/05/2014 00:00Jean-david M

Salut Bretzel67, J'ai réalisé ce col en 2012, donc je conseillerai d'avoir un phare arrière. Ils est vrai qu'il sont nombreux et pas très acceuillants mais ont peu les traverser. Y a juste celui qui est au niveau du Lac de Chambon qui manque fort de luminosité à un moment, c'est surtout celui là. Mais sinon ce n'est pas suicidaire mais juste de mauvais moments à passer avant de rejoindre le Lautaret. En tout cas bonne route !

12/05/2014 00:00Alexandre T

Y a possibilité de faire ça en fractionnés, à chaque tunnel un sprint en montée (haha) ^^

13/05/2014 00:00Florent L

Perso, je préfère les passer à la montée qu'en descente. Dans le sens de la descente, ça défile à toute vitesse, même à 40km/h, tu ne te sentira pas rassuré car tu ne verra rien, qu'ils sont en virage, que le goudron est pourri ... Dans le sens de la montée, ce qui me dérangeait le plus, c'était le bruit des voitures qui résonnait : j'avais l'impression que la voiture était juste derrière moi alors qu'elle était bien loin derrière. Perso, je les ai toujours passé sans éclairages et ça s'est toujours bien passé. Après, je te conseille de bien choisir ton moment : en semaine, je pense que tu aura moins de problème qu'un samedi de grand départ en vacances ;-)

13/05/2014 00:00Idris R

Bonjour, J'ai également effectué cette ascension et comme Flo, ce qui est le plus désagréable c'est le bruit qui résonne. Pour ma part j'avais un feu arrière et un gilet jaune. Mais j'avais tendance à rouler bien plus vite sous les tunnels et aussi un endroit où je n'étais pas du tout rassuré et où j'allais vite c'est à la sortie des tunnels car pendant une à deux secondes quand on revient dans la lumière on est aveuglé et les automobilistes c'est pareil ils ne voient rien pendant une seconde à la sortie des tunnels. Mais vu la quantité de voitures et de cyclistes qui y grimpent chaque été, il n'y a que rarement des accidents ;)

14/05/2014 00:00François M

Bonjour, Merci pour vos retours sur expérience. Ne connaissant pas le coin et n'ayant jamais traversé de tunnel en vélo, je m'étais basé sur le street view de Maps et ça ne semblait pas très rassurant. De toute façon, y a pas le choix pour monter là-haut. Je vais donc essayer d'être le plus visible possible (éclairage, bandes réfléchissantes sur le sac à dos et vêtements si possible vers le fluo), bien rester sur le côté et ne pas traîner dedans.

14/05/2014 00:00Jean-david M

Personellement, je préfère les tunnels avec du trafic et de la luminosité que ceux qui sont dans le noir complet... La traversée de celui du Sanetsch va être un moment assez flippant pour moi, même s'y parait qu'il soit éclairé. Et y en a encore, je suis sûr, des plus "black-out" que je devrai passer dans le futur.

14/05/2014 00:00Florent L

@bretzel67 : je te conseille plutôt de rouler bien au milieu de ta voie (donc 1/4 de la largeur totale de la route) tant qu'il n'y a pas de voiture immédiatement derrière toi. Si tu longe le mur, comme les tunels sont en courbe ils vont avoir plus de mal à situer ta position. Tu sera plus facilement visible si tu t'écarte du mur. Quand une voiture est derrière toi et t'éclaire la route avec ses phares, tu te range sur le côté pour la laisser passer et reprends ta position.

@sapin25 : au vu des derniers commentaires sur le sanetsch, il semblerait que le dernier tunnel soit désormais éclairé http://www.cols-cyclisme.com/alpes-bernoises/suisse/col-du-sanetsch-depuis-sion-c599.htm