Col de la Coche : 1791 m

depuis Saint André d'Embrun

Nom : Col de la Coche
Altitude : 1791 m
Départ : Saint André d'Embrun
Longueur : 12.28 km
Dénivellation : 856 m
% Moyen : 6.97%
% Maximal : 13.0%
Massif : Ubaye, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:02:00Mickael L

Impossible de dépasser les 1600 m d'altitude, trop de neige résiduelle !
Il manquait 2,5 km de montée.
La montée n'est pas des plus difficile, casse les jambes à partir du 8eme km. Quelques passages de très courte durée très raide (12 a 13%)
La route est infect, des éboulis énormes sur la route (je l'ai faite au début de la fonte des neiges).
Panorama grandiose.
Généralement mise a part 2 ou 3 bornes, c'est du 6 a 9,5% au km.
La vidéo ici :
https://www.youtube.com/watch?v=_bGMTdhAd_M&feature=youtu.be

01:30:00Jérôme D

Revetement très moyen, le milieu du col est relativement raide

01:09:00Loïc D

Temps depuis la dernière intersection. Montée faite fin juillet 2016. La pente est assez irrégulière, mais n'a rien de compliquée. Un très court passage > 20 % à passer en danseuse ! Route un peu défoncée par endroit mais parfaitement praticable jusqu'au bout. On ne peut guère dépasser les 30 km/h à la descente afin de ne pas être secoué comme un cocotier !

00:00:00Julien F

Fait à monocycle cross 29"! Puis jusqu?au col de Valbelle..

00:00:00Pierre-joseph G

C'est le dernier col routier des Hautes-Alpes que je n'ai pas encore grimpé. Ce n'est pas difficile de deviner pourquoi. Il est un peu à l'écart des prestigieux axes de passage et ne communique avec aucun autre col goudronné. Je me hardis donc à lui rendre visite ce lundi 31 août 2020. Le temps est au beau fixe. Je ne risque rien. L'arrivée à St André d'Embrun n'est pas des plus faciles. Faut-il ou ne faut-il pas suivre la route de Crévoux ? Enfin me voilà au hameau des Lagiers et à partir de là, il n'y a plus qu'un seul chemin possible. Mais quel chemin ! Au bout de 2-3 km, il y a un brusque passage supérieur à 15% et.. plus de goudron et le précipice sur la gauche. C'est pas le moment de tomber. Je préfère passer à pied. Lorsque je suis au-dessus du raidard, je me retourne et je découvre une vue splendide sur la vallée de la Durance et le bout du lac de Serre-Ponçon et de l'autre côté de la vallée, le Mont Guillaume et la Tête de l'Hivernet. Je n'ai pas sué pour rien ! Mais je ne suis pas encore au sommet. Je remonte sur ma machine et j'ai bien du mal à retrouver un rythme. La pente n'est pas démesurée, mais il y a sans arrêt des trous, du gravier, des branchettes. Il vaudrait mieux être-là avec un VTT. Enfin voilà le virage qui fait bifurquer à droite et repartir dans la direction opposée. C'est un peu comme si on montait en spirale pour finir. Et il y a même des panneaux indicateurs (j'aurais préféré les voir à St André !). Alors que je croyais que la pente s'adoucirait, voici que je dois me mettre en danseuse. J'en ai un peu marre de ce régime. Ouf ! Voici le col dans une clairière où on a érigé un cabanon. Un panneau de bois indique la direction du col de Valbelle. Mais celui-ci n'est pas pour moi. Je me contenterai de redescendre en évitant les trous et une gamelle inopportune.

00:00:00Patrick P

Assez long et irrégulier. La route n"est pas en bon état. A effectuer l'été.