Vergnes : 975 m

depuis Le Cheylard

Nom : Vergnes
Altitude : 975 m
Départ : Le Cheylard
Longueur : 6.24 km
Dénivellation : 526 m
% Moyen : 8.43%
% Maximal : 10.5%
Massif : Monts du Vivarais, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:36:00Armel G

Ouarf ça grimpe. La sortie du Cheylard est ardue. Quelques belles rampes à 12%. Les 200m de répit au col du Vaset font du bien.
La majorité de la montée se fait en sous bois, ce qui permet d'être à l'abri du vent souvent fort ici. Par contre les points de vues sont plus rares mais restent splendides quand ils se présentent.
Grimpée en 34X21, 24 ou 28.
Une fois au sommet la route continue jusqu'au col de Mézilhac en passant par le col du Creysson. C'est une portion relativement plate qui offre des points de vues splendides coté nord et coté sud. Attention quand même, il y a souvent une forte prise aux vents violents qui font de cette portion plate un vrai calvaire


00:00:00Loic L

L'ascension vers le hameau de Vergnes est un passage obligé si l'on séjourne quelques jours sur Le Cheylard.... Après 500 mètres, un panneau bleu indique "col des Fourches" : je ne sais pas où se trouve le sommet... certainement après l'arrivée sur Vergnes.

La pente est très régulière et contraste avec l'enfer "d'en face" (St Jean Roure). Côté paysages, c'est du tout bon avec de belles et larges vues sur tout le pays du Cheylard.

00:00:00Louis S

J'adore cette montée! C'est costaud, ça fait mal mais il y a des replats bienvenues qui permettent de souffler et des points de vues qui font oublier la douleur.

Il s'agit en fait de la première partie pour accéder au mont Serrendon (1190m) et à son observatoire météorologique.

Passé Vergnes vous continuez sur deux-trois bornes sur la route des crêtes (en faux plats montant) avant de bifurquer sur une route sans panneau de signalisation à droite. D'ici il reste encore 2,2 km et 180 mètres à escalader. Attention la route n'est pas très bien entretenue et est sauvage (j'ai aperçu pas mal de chevreuils dans les environs donc méfiance dans la descente).

Une fois arrivée là haut on a ce qu'on appelle un vrai panorama sur toute la région, c'est magnifique.