Commentaires de Jean claude G

2 ascensions

Nombre de montées : 2 Commentaires sur le forum : 2
Nombre de sommets : 2 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col du Tourmalet 2115 m Pyrénées centrales
Mont Ventoux 1912 m Provence

00:00:00Col du Tourmalet depuis Sainte Marie de Campan (2115m)

Avec mes deux frères nous avons organise cette montée depuis quelques mois et nous étions donne rendez vous a Campan au pied du col cote Bagnere de Bigorre vers 8heure du matin car les oranges sont plus fréquent dans les Pyrennees l'après midi; avec ma femme nous avons attendu et attendu et finalement nous sommes allé déjeuner vers midi copieusement arrose d'un bon vin rouge; finalement je décida de partir seul ;
La montée est très jolie des le départ borde d’arbres ; la route est sinueuse avec des petites et longue anses ; la vue est toujours superbe sur la vallée de Campan et quelquefois impressionnante ; je me sentais un petit peu lourd a cause de mon repas et mes 82 kilos était trop pour le Tourmalet ; a mi chemin le ciel qui s’était bien assombrit des mon départ me tomba sur la tête d’un seul coup et me voici complètement sous une douche équatoriale accompagnée de tonnerre, de foudre et d’éclairs tout autour de moi ! en principe il ne faut pas restes sous les arbres mais la même sur la route j’étais sous les arbres ; je ne voyais pas a 10 mètres et la température commença a descendre rapidement ; un quart d’heure plus tard l’orage était passe mais le froid s’était accentue ; vêtu que d’un maillot d’été je commençais a avoir froid malgré l’ascension ; a l’approche de la Mongie 4 km avant le sommet la pente devint plus dure ; la route avant sinueuse devint plus droite et plus abrupte et même a travers la ville et a sa sortie ; c’est plus dur ! On a l’impression de ne pas avancer et le coup de barre se fit ressentir la surtout a la sortie lorsque il n’y a plus personne ou de magasin a vous dérober de votre souffrance ! Ensuite c’est les près de montagnes sans arbres et la route devient sinueuse de nouveau et plus facile jusqu’au sommet ou un petit restaurant ( ferme aujourd’hui ) attend les cyclistes venu du monde entier sous le monument d’un cycliste en bronze ;
La ma femme devait venir me chercher en voiture mais elle était en retard a cause de l’orage ; moi je grelottais et des flocons de neige commençaient a tomber ; finalement ma femme et moi prirent la route du retour et lorsque nous arrivâmes a Campan nous vîmes a notre grande surprise mes deux frères qui attendaient a la maison près de la route ; lorsque ils me virent sortir de la voiture ils étaient furieux et j’ai eu droit a tous les objectifs français et étranger ! delà encore grelottant je repris mon vélo et recommença l’ascension du Tourmalet pour la deuxième fois ….le soleil s’était lever entre temps et mon maillot commençait a sécher ; l’ascension se fit plus facilement que je le pensais malgré le même passage dur des pont d’avalanche de la Mongie ; a la sortie de la ville un de mes frères demanda de s’arrêter afin de souffler ; les visages était figes et rides les yeux perdus dans le ciel sans voir ; sans un mot assis dans le fosse ; après une quinzaine de minute nous repartîmes et la fin de l’ascension se fit assez bien et nous nous sommes fait plaisir en faisant le dernier kilomètre en sprint que j’ai gagne car j’étais mieux entraîne ; et voila alors a bientôt sur la route.note 39 x 23

00:00:00Mont Ventoux depuis Bedoin (1912m)

Nous avons commence l’ascension a Bedoin; le temps était très beau; nous avions un 39x23 et tout allait bien; mon frère jumeau et moi avions gare la voiture sur la place de la ville ou d’autre cycliste s’étaient donne rendez vous; mon frère souffrait de le début malgré que ce n’était pas très difficile a ce niveau mais je pense que j’étais mieux prépare ; la route est borde d’arbre tout le long jusqu’au Chalet ou le paysage devient lunaire ; des cailloux concasses jusqu’au sommet avec du vent et une vue imprenable sur le Vaucluse ; les cinq derniers kilomètre son les plus difficile et c’est la ou j’ai décide d’attaque ;et la balade c’est transforme en calvaire ; il y a deux minute je chantonnais sur mon vélo ..A présent je râlais et les gens devaient penser que j’étais asthmatique ! je passa devant le monument de Simpson ou des cycliste avait laisse leur bouteille en témoignage de cet anglais mort sur cette même pente dans le Tour de France.
Enfin l’arrive avec un virage du tonnerre et quelques bâtiment et des vendeurs de sucre d’orges et d’autre sucrerie sur la place ; la température était plus basse aussi la voiture suiveuse nous apportèrent notre veste d’hiver et nous voila sur la route du retour .