Forum

Vous avez dit galères ?

04/03/2014 00:00Henri S

Quelquefois, au cours d'une sortie vélo, tout est contre vous. Mauvais temps, coup de pompe, ennuis techniques, routes barrées, mésententes avec les coéquipiers ou que sais-je ? Racontez-nous votre galère la plus mémorable, cela pourrait servir aux autres. En ce qui me concerne, voici la mienne : A la fin d'un séjour en Italie, début septembre 2012, dans les Dolomites, je ne voulais pas repartir avant d'avoir fait un dernier col de plus de 2000 m qui manquait à ma liste. C'était le Passo Fedaia 2055m, coté Caprile. Le temps était maussade, mais bon, tant pis, je tente. Alors là, j'ai tout eu : Vent glacial en rafales et en pleine poire, avec des pentes à 14 %, si monsieur. Je peux vous montrer une photo d'un panneau d'avertissement, indiquant une pente de 15 %. Bon, c'est vrai, c'est l'Italie, on exagère un peu. Arrivé vers le col, la neige s'est mis à tomber, le blizzard, quoi. Les rares touristes me regardaient d'un air bizarre, semblant se dire : encore un fêlé qui veut faire le malin. Au refuge du coin, on m'a dit qu'il faisait 1° dehors. Vite un café pour me réchauffer, et descendre au plus vite pendant que j'étais encore chaud, et éviter une descente sur route enneigée. Alors là, avec le vent dans le dos et la forte pente, j'ai battu mon record de vitesse: 75 km/h. Oui, je sais, ce n'est pas énorme, il faut dire aussi que je ne fait "que" 53 kg et mon vélo n'est pas lourd. Donc, pas bon en vitesse pure. Voilà, ma galère, et ce qu'il y a de plus surprenant, c'est que j'en garde un bon souvenir. Peut être parce que dans ces moments là, on se trouve face à l'adversité tel que l'on est. De quoi raconter à mes petits enfants, plus tard. C'est à vous.

04/03/2014 00:00Jean-david M

Côté galère, la dernière que je souviens était lors d'une sortie fin août 2013... Partis de Pontarlier, je devait rejoindre le Chasseral puis retour à Pontarlier. Tout avait bien commencé, jusque lorsque j'arrive à proximité d'un tunnel. Je pris la décision au dernier moment de le contourner (ne sachant pas si il y avait une interdiction, mais l?afflux de voiture m'aida à choisir). Et paf, je tombe sur une petite route bien pentu et j'arrive bien entamer au Col de la Tourne. Plus tard, au pied du Chasseral, la forme n'aura pas remonté. Donc je monte, avec peine jusqu'au sommet. Rien d'extra ordinaire jusque là ! En redescendant, je tombe sur une route remplis de gravillon, donc je descend à 2 à l'heure. Arrivé en bas, je prend la route direction La Chaux de Fonds avec une route qui m'a toujours tué (car tjrs en fin de sortie et tjrs le cagnard). KM 110: je suit rincé. Avec mon calcul, je devrait pouvoir choper mon train,... .Et non !!! La route direct et barré, faut que j'fasse un détour, usant, que je connait que dalle et sachant que je suis cuit depuis des kils. .Et tout ça pour rien, car y a plus de train ! Km 185, je craque... Bon, y a plus qu'à rentrer chez moi à vélo, il est 6 h (j'ai commencé à 7 h 30). Encore une cinquantaine de bornes, et le truc qui me remonte le moral, c'est qu'il y a plus de grimpette, mais bon faut quand même être ultra motivé. Je me ravitaille un dernier coup à Pontarlier, avant de rouler encore environ 2 heures pour arriver en pleine nuit, on me récupère à quelques kilomètres seulement de chez moi... Conclusion, 240 bornes environ en 11 h 40, mortel. Çà doit être ma pire journée à vélo, que je garde pas un très bon souvenir, et à ne pas raconter plus tard non plus :)

05/03/2014 00:00Guillaume L

Dans le genre galère, au mois de septembre j'ai cassé une pédale (en plein milieu de la manivelle ce qui sauf défaut de fabrication n'arrive jamais) à 25 kilomètres de chez moi (ça aurait pu être pire, mais bon ...) Je vous laisse imaginer la galère de faire 25 bornes d'une seule jambe avec l'autre pied posé plus ou moins en équilibre sur le pédalier Sinon, à peu près la même chose que Sapin25, une sortie prévue de 4h, au bout de 2h30 je commence à prévoir le retour, et bing une route barrée avec des travaux 2 solutions : soit faire 25 bornes de détour, soit aller prendre le train pour rentrer (à 1h à peu près, ce qui m'aurait fait sensiblement mes 4h) Arrivé à la gare, je m'aperçois que les trains ont été remplacés par des bus pour cause de travaux, donc obligé de rentrer en vélo, soit au total 6h de route grrr ...

08/03/2014 00:00Hervé R

Une galère qui se termine moins mal qu'elle aurait pu en fait...Nous sommes partis à 2 faire un circuit prévu de 90 kms autour du Ballon d'Alsace en ce début de printemps ensoleillé. Départ prévu de Richberg, pas loin de Sewen. Montée de Sewen jusqu'au sommet enneigé sans encombre ; descente côté St Maurice s/moselle agréable, au soleil. Direction Servance via le Col des Croix. Mon collègue , moins entrainé, sent pas trop ses jambes et décide de s'économiser pour notre seconde montéé du Ballon prévue par Giromagny...Du coup nous perdons du temps sur notre itinéraire..Même chose lors de la longue ascension du Col des Chenestrayes pour rejoindre Plancher Bas... Arrivés à Giromagny, il est quasi 17h... Nous décidons de faire l'ascension du Ballon par ce versant chacun à notre rythme, moi devant jusqu'au sommet, et mon ami devant bifurquer avant le sommet pour verser côté Sewen. Il est 18h lorsque j'arrive au sommet, au crépuscule...Je croise d'ailleurs vers Malvaux un cycliste qui me manifeste son avis sur mon projet de faire l'ascension aussi tardivement... Il faut alors redescendre côté Sewen...dans la pénombre des sous bois...et surtout sans réellement savoir ou se trouve mon compagnon. Je crains qu'il ait été en grosse difficulté dans l'ascension...Alors je fonce dans la descente jusqu'à ma voiture, arrivant de nuit ! L'idée étant d'aller à sa rencontre le chercher.. Le temps d'ouvrir la voiture et de me changer, il arrive genre 3 minutes après moi, rayonnant de satisfaction... On l'a échappé belle : car une crevaison, une chute, un pépin quelconque dans cette descente ou ascension finales nous aurait envoyé en vraie grosse galère... Au final, outre le retard pris, notre timing a aussi été largement dépassé car ce sont 113 kms que nous avons parcouru, au lieu des 90 kms prévus...