Forum

Ascension col avec entrainement trail uniquement

28/07/2020 14:28Loïc B

Bonjour à tous,

une question peut-être un peu bête mais vous avez certainement des expériences et avis sur la question!

Je ne fais quasi jamais de vélo mais je fais du trail avec des sorties longues (1 par semaine de 2 ou 3h avec du D+, environ 800m D+).

Mon objectif serait (si c'était possible!) de tenter l'ascension du col d'Izoard la semaine prochaine. Sans prétention aucune, sans soucis de performance, juste comme "défi" personnel.

Alors la question est simple (mais la réponse peut-être moins simple): pensez-vous que ce soit possible de rallier le sommet avec ma pratique?

Merci d'avance les cyclistes!

28/07/2020 17:44Anthony C

Bonjour Loïc. Le col d'Izoard, tu veux le grimper à vélo ou à pied ?

28/07/2020 20:21François D

Bonjour Loïc,
Pour un coureur à pied qui veut faire du vélo, c'est exactement pareil que l'inverse. Tu as la caisse au niveau cardio, donc tu y arriveras. Par contre, tu auras bien mal aux jambes car tes muscles ne sont pas habitués au geste.
Pour ma part, je ne fais presque que du vélo et je récupère très bien même après des longues distances. Mais dès que je cours 1/2 heure, j'ai les jambes dures pendant 2 jours.
Donc en bref, tu risques d'avoir un peu mal aux jambes. mais si ça te fait plaisir je ne vois pas de raison de ne pas le faire...

28/07/2020 21:52Loïc B

Bonjour François et bonjour Antony.
C'est bien à vélo que j'envisage de grimper l'izoard.

Je me doute que j'aurai mal aux jambes si je parviens en haut, c'est pas grave je prendrai le temps de la récup.

Je n'ai pas de matériel et je devrai louer sur place. Je ne me fais pas de soucis pour trouver l'équipement adéquat. Cependant je n'ai jamais rouler avec des pédales automatiques et je n'ai pas non plus de chaussures adaptées. Je sais que ça fait vraiment très amateur ;) Pensez-vous que cela puisse être une difficulté supplémentaire ? (En plus de ça je ne sais même pas si ça se loue des chaussures automatiques)

Merci pour votre bienveillance
Loïc

29/07/2020 11:18François D

Ne t'inquiète pas pour les pédales automatiques, c'est simple comme bonjour. Il faut juste prendre son temps au début et ne prendre aucun risque en déchaussant les deux pédales bien loin avant de s'arrêter à un croisement par exemple.

02/08/2020 01:44Anthony C

Bonsoir Loïc.

Je pratique le trail ou le vélo selon les objectifs de l'année: Ardéchoise, Ariégeoise, Etape du Tour... pour le vélo, UTMB, Templiers, etc, pour le trail et l'ultra-trail.

Entre la course à pied et le cyclisme, je pense que ce ne sont pas les mêmes muscles qui travaillent. Bien sûr en tant que trailer, tu as déjà l'endurance et le mental qu'il faut, tu sais enchainer les difficultés, tu ne crains pas l'altitude... mais l'Izoard devrait de faire mal quand même.

Ce n'est pas le col le plus dur en France mais cela reste un hors-catégorie donc difficilement abordable pour quelqu'un qui débute dans le cyclotourisme en montagne et qui a peu d'entrainement. Je pense que tu devrais atteindre le sommet mais il ne faudra pas hésiter à faire des pauses.

En 2015 avec peu d'entrainement à vélo et une année plus orientée vers le trail, j'avais fait quelques sorties à vélo dans le parc naturel régional des Bauges. Pour le mont Revard (1538m) en premier, pas de problème. Il était abordable. Pour le Semnoz (1670m) par le col de Leschaux pas de problème non plus par contre pour le Semnoz par Annecy qui est un HC là les derniers kilomètres avaient été bien difficiles, même si j'avais rejoint le sommet.

Au printemps 2014, j'ai fait un parcours de 80 km il me semble dans le massif des Maures avec notamment l'ascension de Notre-Dame des Anges (780m). Hors, je faisais du trail en 2013 et 2014 et je n'avais pas fait de sortie sérieuse à vélo depuis la fin du mois d'août 2012. J'ai dû faire des pauses dans l'ascension de Notre-Dame des Anges et je peinais à avancer alors que ce n'est qu'une ascension de seconde catégorie je pense. Le fait d'avoir grimpé à vélo pas mal de grands cols entre 2004 et 2012 ne m'a pas plus aidé.

Mais bon même si j'ai mis du temps j'ai tout de même atteint le sommet. J'espère que toi aussi tu atteindras ton objectif. Bonne ascension.

02/08/2020 01:59Anthony C

Ah oui j'oubliais: pour les pédales automatiques on s'y habitue vite mais si cela te tracasse, tu peux demander au loueur de vélo de mettre des pédales plates à la place. Il vaut mieux que tu sois sûr de toi qu'avoir des doutes.

Pour toi l'objectif est d'atteindre le sommet le chrono est secondaire donc les pédales automatiques ont peu d'importance.

05/08/2020 22:24Nassim U

Bonjour Loïc, si tu as la caisse en trail, pas de souci pour toi pour grimper l'Izoard. Tu as le physique et le mental (ça, ça compte sur un vélo !).
Toutefois je me permets de te dire que là où tu risques d'avoir très mal, en plus des jambes, ce sont les fesses ! L'assise et la position sur un vélo de course est assez raide pour qui ne pratique que le vélo en balade VTC ou VTT. Passer 2h dans une position à laquelle tu n'es pas habitué, ça risque de contrarier un peu ton corps, c'est là peut-être que ça va se jouer.
Je ne peux que te conseiller de louer le vélo un jour avant (ou plus si tu le peux) afin de te familiariser avec l'engin, de trouver ta position (hauteur et recul de selle, position des mains) car le confort est garant d'une réelle économie d'énergie, donc d'une performance accrue, et aussi, et surtout, de plaisir !
Idem pour les pédales automatiques, tu gagneras en puissance par rapport à des pédales plates, mais il te faut aussi "apprendre" à pédaler rond, à bien pousser/tirer en accompagnant au mieux le geste avec les chevilles ; pédaler ça parait simple, mais c'est plus compliqué qu'il n'y parait si on veut gagner en fluidité, donc en énergie, donc en performance.
Dernier conseil : repère bien le parcours, les passages durs, les moments de répit, la durée de l'ascension, bref tout ce qui te permettra de te préparer mentalement, de faire la course dans ta tête avant de la faire sur la route, et surtout n'attaque pas la montée directement, roule +/- 20km avant afin d'arriver au pied du col chaud et dispo.
Bonne chance à toi !

06/08/2020 08:00Nassim U

"L'assise et la position sur un vélo de course sont assez raides".

27/08/2020 16:09Loïc B

Bonjour à tous,
de retour de vacances je peux enfin vous donner des nouvelles.

Merci d'abord de vos conseils, mises en garde et retour d'expérience.

Je vous raconte un peu: basé à Guillestre, je suis allé réserver un vélo pour le 6 aout. Heureusement que je m'y suis pris tôt (quelques jours avant) car je n'étais pas le seul à avoir coché cette date (c'était "col réservé" à l'Izoard).
Il restait 2 vélo, alu ou carbone. J'ai pris le carbone.

J'ai récupéré le vélo la veille au soir et donc je n'ai pas pu m'y habituer avant la sortie du lendemain matin. Suite à vos conseils, j'ai demandé des pédales classiques et non des automatiques.

Je suis donc parti de Guillestre le 6 au matin. Dés les premières minutes, mal aux fesses! Même si j'avais le cuissard, je sentais bien la selle. En fait c'était pas tellement les fesses mais surtout l'intérieur des cuisses, j'ai eu l'impression de découvrir de nouveaux muscles!
Finalement je m'habituerai relativement rapidement à la position et ce n'est pas cette nouvelle sollicitation qui allait m'empêcher d'avancer.

J'ai croisé un grand nombre de cyclistes sur la route. Je me suis senti un peu "extra-ordinaire" quand ils avaient tous une tenue complète de cycliste et des pédales auto sur leur machine. Moi avec mon sac de trail Ultimate Direction, mon maillot du trail du Saint Quentin et mes cale-pieds sur les pédales.

Depuis Guillestre, ça monte tout le long (vous le savez sûrement). Pas fort au début, mais quand même. J'aurais bien fait un peu de plat comme conseillé avant mais je n'avais pas vraiment le temps et en plus il aurait fallu trouver du plat quelque-part. Bref, les premiers kilomètres en pente douce feront l'affaire et s'enquillent sans problème.

J'arrive au virage qui marque le début du col en lui-même. Sur le coup j'avais pas compris que le col commençait à cet endroit précis. Je roule donc 1km environ avant de m'arrêter quelques minutes pour mettre de la crème solaire, manger un morceau et me dégourdir les pieds (car je ne sentais plus mes doigts de pied!!!).

A partir de là j'ai repris la route sans plus jamais (saut 1 fois quelques secondes pour boire un coup avant la légère descente à 2km du col) m'arrêter.

C'était dur, je me suis fait souvent doubler mais finalement j'ai gravi ce col plus "facilement" que je ne l'imaginait. J'ai dû mettre dans les 1h35 pour monter les 14km du col.

C'était vraiment magnifique, le paysage grandiose, la météo superbe, un belle matinée. Les derniers kilomètres sans voiture (ni dans la montée ni dans la descente), c'était bien appréciable.

Je suis resté quelques instants en haut, pris quelques photos puis redescendu par le même chemin. Pas de prise de risque dans la descente, je suis resté prudent. J'ai fini les derniers kilomètres à toute allure quand j'ai vu que je pouvais rejoindre le magasin pour 13h. J'arrive au magasin à 13h pile, tout juste pour ne payer que le tarif "demi-journée".

Dans les jours qui ont suivi je n'ai pas eu spécialement de douleur, randos et sorties trail ont pu suivre sans problème.

Maintenant je sais ce que c'est que de rouler en montagne et ça me donne envie de recommencer. Je n'ai roulé que 65km et je n'aurais pas pu enchaîner avec une autre difficulté donc pour en profiter plus, il faut s'entraîner c'est certain.

Merci encore à tous et si mon "expérience" peut servir à quelqu'un qui se poserait la même question, tant mieux.

27/08/2020 20:45Nassim U

Bonsoir à tous,
Je suis moi aussi impressionné par les gros développements utilisés par certains sur des montées bien raides...
Pour ma part j'ai un 50x34 à l'avant et 11x28 à l'arrière.
Cette année je me suis mis à rouler plus sérieusement et du coup mon 28 ne me sert presque plus.
J'ai grimpé le Ventoux en 34x25, mais j'aurais du mal à envisager mettre plus gros dans ce type de montée.
Comme évoqué dans des messages plus haut, tout dépend aussi du nombre de cols à gravir et de la longueur de la sortie ; sur mes longues sorties (130km avec D+2200), j'ai tendance à mouliner beaucoup plus dans les premiers cols car la journée peut être longue si l'effort n'est pas bien géré.
Bonne route !

28/08/2020 08:38Loïc B

Je ne sais pas du tout quel était le développement du vélo que j'ai loué, ça aurait été intéressant de savoir...
J'ai vu beaucoup de cyclistes qui moulinaient plus que moi j'ai l'impression, dans certaines portions j'aurais bien mis un plus petit développement...