Passo Rolle : 1970 m

depuis Predazzo

Informations

Nom : Passo Rolle
Altitude : 1970 m
Départ : Predazzo
Longueur : 20.50 km
Dénivellation : 957 m
% Moyen : 4.67%
% Maximal : 11.0%
Massif : Dolomites, Italie

Les autres montées disponibles

Profil

  • Profil Passo Rolle depuis Predazzo

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:00:00Benoît G • Commentaire publié le 22/03/2021

L'ascension au départ de Predazzo est plutôt longue, et, je dois bien le dire, assez décevante... Jusqu'à un final éblouissant ! C'est probablement l'un des seuls cols d'Italie où, en 2018, j'ai pu observer des panneaux à destination des cyclistes avec des indications de pourcentages.
On remonte d'abord un vallon plutôt encaissé sur une large route, avant de s'élever en lacets serrés dans des prairies, sur un fond de collines boisées visiblement replantées en masse. La pente forcit progressivement jusqu'à l'entrée de Bellamonte, où cela se calme après les premiers chalets. De là, on rejoint facilement les eaux vertes du Lago di Paneveggio, large retenue enserrée dans les montagnes. Un petit tunnel et l'on rejoint le vallon amont, bien plus encaissé, jusqu'au village de Paneveggio, assez touristique, aux bâtiments épars nichés dans la forêt.
Après la bifurcation vers le Passo Valles, la pente forcit de nouveau mais reste dans des proportions très acceptables, autour de 6-7%, en serpentant dans des conifères sombres et élancés. L'ambiance est étrange, très différente des splendeurs à découvert d'autres cols des Dolomites.
A l'approche du dernier lacet dans la forêt, on commence à deviner le cadre du col et la surprise pour moi a été totale : brusquement, de vertigineux pitons rocheux émergent des feuillages et ferment l'horizon. En fin de matinée, en surexposition et avec un peu de brume, la montagne semblait flotter dans les airs. J'ai trouvé le cadre presque irréel.
Dans le lacet suivant, on n'attend qu'une chose : revoir l'apparition, et à ce titre, le dernier kilomètre sous le col vaut le coup d'œil, malgré la route large et la circulation !
Le cadre du sommet se résume à un grand parking et quelques boutiques de souvenirs, mais il est facile de s'éloigner du brouhaha pour se retrouver face au somptueux décor des Dolomites.
A faire donc, rien que pour le spectacle des deux derniers kilomètres !

00:00:00Jean-charles S • Commentaire publié le 10/10/2020

Pas de la tarte quand il pleut

00:00:00Thomas F • Commentaire publié le 17/09/2018

très régulier, sympa

00:00:00Cyrille S • Commentaire publié le 20/07/2018

Un long col pas très pentu avec un bon replat en longeant le lac.
La majorité de la montée se fait en forêt.
Le final est ouvert et assez joli.