Château de Peyrepertuse : 693 m

depuis Duilhac sous Peyrepertuse

Nom : Château de Peyrepertuse
Altitude : 693 m
Départ : Duilhac sous Peyrepertuse
Longueur : 4.14 km
Dénivellation : 358 m
% Moyen : 8.65%
% Maximal : 16.0%
Massif : Corbières, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:29:00Greg R

Septembre 2013

Montée très irrégulière que l'on peut caractériser en 2 parties:
- les 3 premiers quarts : des rampes entre 9 et 13 % avec des replats entre
- le dernier quart : une moyenne de 13% sur plus d'un km avec des passages à 16%, ça pique.


Route en bon état, ralentisseurs un peu pénibles sur la première partie.

Très belle vue sur la vallée au sommet et sur le château de Queribus.

00:25:00Alain W

Le 20/08/2015
Même avec le 36/28 la fin a été rude (un km d'affilé à 13,5% de moyenne).
Le début est nettement plus facile mais quand même éprouvant avec de nombreux changements de rythme (alternance de forts pourcentages et de replats).

00:21:05Nicholas E

Fait le 8 avril 2017 apres le chateau de Queribus. Quelques sections assez durs mais montée sympa.

00:00:00Samuel A

Montée sèche avec par moment de forts pourcentages, mais aussi des replats pour récupérer.
Château de Peyrepertuse à visiter absolument !

00:00:00Anthony C

Le dimanche 1er janvier 2017 l'après-midi. Après avoir grimpé le château de Quéribus, je suis redescendu à Cucugnan vers 14h25 pour me diriger vers Duilhac-sous-Peyrepertuse (11) et aller grimper une autre forteresse cathare du pays des Corbières, le château de Peyrepertuse (761m au point de la colline le plus haut interdit au public, 754m au plus haut donjon). Quoiqu'une autre carte IGN indique une altitude de 796m mais cela paraît peu probable avec les courbes de niveau.

Courant à pied en passant par le col du Triby (344m, sans aucun panneau), je suis arrivé à Duilhac-sous-Peyrepertuse (11) vers 14h55 afin d'entamer l'ascension du château de Peyrepertuse (761m) que j'atteignais vers 16h. Pour faire cette ascension, j'ai utilisé la route bien qu'un sentier de randonnée menait au château.

L'ascension commence à un croisement (331m) sous le village de Duilhac-sous Peyrepertuse. Arrivé à un carrefour (362m) à côté d'un parking du village, l'ascension commence plus sérieusement avec de bonnes rampes mais aussi de courts replats comme l'ont indiqué Greg R et Alain W. La route circule au milieu d'arbustes et il y a quelques ralentisseurs. Lorsque vous arriverez au site de vol libre de la bergerie d'Escabalières (vers 490m d'altitude), il y a là un des derniers replats avant un final vraiment très costaud avec des rampes beaucoup plus sèches. C'est à mon avis toutefois un peu moins dur que certaines rampes menant au parking du château de Quéribus.
Après une dernière rampe musclée, vous parviendrez au parking (692m) sous la forteresse néanmoins il est possible d'aller en vélo jusqu'à la passerelle (700m d'altitude) et le guichet.

A partir de là, l'accès par la porte de derrière se fait par un sentier donc difficile d'envisager de le visiter à vélo et si vous poussez malgré tout votre VTT (pas sûr que des guichetiers vous laissent entrer avec les vélos) vous aurez beaucoup de peine à accéder au plus haut donjon, celui de Sant Jordi car il se fait par une belle montée en escaliers. Il faudra donc le laisser plus bas, facile à surveiller depuis le donjon. Mais pour le visiter, mieux vaut faire cela à pied.

A l'arrivée au parking (692m) au pied de la forteresse, un homme cinquantenaire qui m'avait vu le grimper à pied m'a dit qu'il fallait 20 minutes pour arriver à la porte de l'autre côté et bien 1h30 pour visiter le château et m'a donné des conseils sur des raccourcis pour le retour. Du coup, cela m'a stressé car la nuit tombe plus vite en hiver et arrivé au donjon du château, j'ai mangé expressément mon pique-nique (je n'avais pas mangé depuis 5h du matin). Une erreur car habitué au trail, j'ai mis nettement moins de 20 minutes pour arriver à la porte de l'autre côté et beaucoup moins de temps que ne l'avait dit cet homme pour visiter cette forteresse en ruine. Comme pour le château de Quéribus, la visite a encore été gratuite en ce jour férié (pas de guichetiers) alors qu'habituellement cela coûte 6,5 euros. J'ai pris un petit raccourci lors de la descente, repéré à l'aller et ce n'est qu'au retour vers le col de Triby que la pénombre s'installait avec des lampadaires s'allumant plus loin à Cucugnan. A 17h55, j'étais de retour à Cucugnan et je prenais la route du retour à la maison vers 18h40.

J'ai donc fait ce parcours en marchant et courant à pied durant la journée :Cucugnan, croisement du Grau de Maury (433m), château de Quéribus (728m), Cucugnan, col du Triby (344m, aucun panneau pour le signaler), Duilhac-sous-Peyrepertuse, château de Peyrepertuse (761m à un endroit interdit au public, 754m au donjon le plus haut), Duilhac-sous-Peyrepertuse, col du Triby, Cucugnan soit 25,9 km et plus de 900m de dénivelé, en 5h40 en comptant le pique-nique au château de Peyrepertuse.

Cela faisait depuis 2009 que je rêvais de pouvoir visiter ces châteaux. Quoi de mieux pour commencer l'année ? Je préfère le château de Quéribus à celui de Peyrepertuse car le panorama y est plus large. Au château de Peyrepertuse, le panorama sur les Corbières est très joli (on aperçoit distinctement le château de Queribus et le mont Tauch avec ses éoliennes mais une colline au Sud empêche de voir les Pyrénées.