Etna - Rifugio Sapienza : 1921 m

depuis Zafferana

Nom : Etna - Rifugio Sapienza
Altitude : 1921 m
Départ : Zafferana
Longueur : 18.00 km
Dénivellation : 1305 m
% Moyen : 7.25%
% Maximal : 10.0%
Massif : Sicile, Italie

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:51:00Hervé R

Grimpé dans des circonstances vraiment terribles : le challenge était de grimper d'abord la face nord au départ de Linguaglossa puis de rejoindre Zafferana et de grimper cette face. Malheureusement les conditions météo étaient compliquées, mais pas trop extrêmes non plus (9/10 degrés pour un 6 mai, ciel couvert mais très peu de pluie..), et surtout difficile de trouver des vélos de location en Sicile permettant de gros défis de grimpeurs...Moi qui évolue sur un 50/34 et une cassette 11/32...j'ai du effectuer ce défi sur un 53/39 et un pignon max de 25 à l'arrière...
Mais cette grimpée est spectaculaire, à défaut d'être esthétique..On est transportés sur une autre planète entre la couleur des champs de pierres, l'état de la route et la végétation. Montée difficile dans tous les cas, et un décor inoubliable au sommet

00:00:00Benoît G

Longue montée assez irrégulière et difficile sur le flanc Est de l'Etna. Au départ de Zafferana, dont la place centrale avec vue à la fois sur la mer et le cône volcanique est particulièrement agréable, le pied est très raide en forêt. La route s'élève très rapidement au-dessus du village en desservant quelques habitations et des hôtels, sans quitter le couvert des arbres dans un premier temps. Cela se calme un peu après les dernières habitations, puis la route sort dans une énorme coulée de basalte. Vue magnifique sur le piémont et sur le sommet principal et ses fumerolles, encadré par des collines boisées. Après un gros raidard, la pente se stabilise autour de 6-7% pendant quelques kilomètres. Ce passage est spectaculaire : il n'y a aucun arbre ni bâtiment à proximité de la route, et la route serpente dans la roche noire qui semble parfois provenir de ruines. On l'aperçoit très bien au-dessus, avec ses gros remblais de basalte.
La pente se fait de nouveau plus dure le temps d'un court passage en forêt, où le revêtement se dégrade largement : l'asphalte usé devient tout craquelé sur plusieurs centaines de mètres.
Après la bifurcation de Pedara, le dernier kilomètre est de nouveau plus simple et fait penser à une sorte de "Ventoux noir" : aucune végétation, seulement la route et ses piquets au milieu de gravillons noirs. On n'aperçoit la station construite autour du vénérable Rifugio Sapienza qu'en arrivant dessus, après être passé au milieu de deux petits cratères visiblement surgis en 2001. La station en tant que telle n'a pas beaucoup d'intérêt et vue la taille du parking cela doit être bondé en haute saison !
Les couleurs par beau temps sont somptueuses et particulièrement inhabituelles pour une montée de haute montagne, entre le bleu du ciel, le blanc de la neige, les verts des forêts de chênes ou de sapins, le doré des hautes herbes et évidemment le noir qui domine l'ensemble. Rien que pour cela, cette montée vaut le coup...
Depuis Catane, par San Giovani la Punta, Viagrande, Monterosso et Zafferana, la montée totalise 40.6 km à 4.7% tout de même, avec de très gros pourcentages pour sortir de Catane.