Col des Garcinets : 1185 m

depuis D 900b

Nom : Col des Garcinets
Altitude : 1185 m
Départ : D 900b
Longueur : 15.60 km
Dénivellation : 512 m
% Moyen : 3.28%
% Maximal : 11.0%
Massif : Préalpes de Digne, France

Les autres montées disponibles

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

00:00:00Jean-jacques T

Depuis Selonnet, petit col sympa des alpes du sud

00:00:00Fabrice L

route épouvantable à la montée en cause le revêtement ancien et multi troué à surtout éviter en descente

00:00:00Christian G

un paysage superbe mais attention aux voitures dans les gorges de la Blanche.Coté Breziers la route est impeccable pour se faire plaisir à la descente Par contre coté Seyne, les trous s'agrandissent. Bientot il faudra un VTT!!!

00:00:00Christophe P

Monté en compagnie de mon club, pour pentecôte 2012, il est long mais sans aucune difficulté. ça permet de se tirer un peu la bourre avec les potes!!!

00:00:00Richard M

Fait en 2012 et 2013
La beauté du Paysage est hélas gâchée par le revêtement qui se dégrade sévèrement d'année en année.

00:00:00Jean-luc L

Col du bout du monde tant il n'y a personne sur la route mais joli col sans grande difficulté
Récit + photos => https://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2020/03/13/du-gapencais-au-serre-ponconnais/

00:00:00Laurent B

Départ de Selonnet par la d100 soit 11km.
Col très facile mais la route est défoncée.
Anecdote je n'ai croisé aucune voiture ni cycliste sur les 11km, seulement des vaches....

00:00:00An O

21/04/2019
depuis Turriers

00:00:00Pierre-joseph G

La montée vers Bréziers fait bien mal aux jambes, surtout à froid de bon matin. J'ai ensuite poussé jusqu'à Turriers, histoire de faire le col des Sagnes. Et je suis revenu vers le col des Garcinets par une belle petite route de campagne sans dénivelé jusqu'au moment de retrouver la route qui vient de Bréziers. Les derniers kilomètres du col se font sur de larges courbes très dégagées. Voici pour le versant lumineux du col. Si on bascule vers Selonnet, on tombe sur le versant sombre. Sombre parce que la route est une horreur, toute rapiécée et malgré tout pleine de trous. C'est infernal de rouler là-dessus et qui plus est, en descente. Et c'est bien dommage car lorsqu'on découvre la vallée de la Blanche, la vue est splendide et on ne peut pas en profiter tellement on est occupé à ne pas choper le trou qui va amener la crevaison.

00:00:00Alain B

00:00:00Henri C

00:00:00Pierre C