Commentaires de Guillaume B

3 ascensions

Nombre de montées : 3 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 3 Photos : 4

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col de la Loze 2304 m Vanoise
Les Bauches 1787 m Vanoise
Station de La Gura 1640 m Vanoise

02:18:11Col de la Loze depuis Brides les Bains (2304m)

L'expérience à vélo la plus originale... et la plus difficile de ma vie.

Je roule depuis 10 ans en Vanoise. J'ai fait le Ventoux des 3 côtés. Tous les cols de Savoie (ou presque) et les plus réputés des Pyrénées. Le Col de la Loze n'a rien à voir avec tout cela.

La montée depuis Brides les Bains est "sérieuse", avec les 3 ou 4km affichés à 8% mais bien souvent au moins à 9%, pour une mise en jambe, ça commence bien ! Ensuite, une montée savoyarde "classique" entre forêt, villages et arrivée dans la station de Méribel, juste le te temps de se refaire une santé (autour de 6 à 7% pendant une dizaine de km.
A la sortie de Méribel, on quitte le monde des autos. En fait le monde connu. Pour la piste cyclable la plus incroyable du monde :+) 7km de ruban d'asphalte posés à même la montagne. Sans la moindre concession aux plats... ni aux bosses. Résultat ? Un casse-pattes ininterrompu de 7km terrible pour les cuisses mais surtout pour le cardio. A peine le temps de se remettre d'une rampe à 18% que la suivante à 19 pointe son nez. Epingles en forme d'échelle de meunier, murs qui semblent infranchissables à vélo. Ca n'arrête pas. (Strava annonce 3km à 11% de moyenne). Et ça termine en apothéose sur les 300 derniers mètres à 15%... de moyenne dont le final à 20. Bon en fait, avec la langue qui pend, on ne voit plus son GPS. Impossible même de lire les %ages !

Malgré tout, cette expérience est juste fantastique. En contradiction totale avec l'avis des grincheux précédents, je mets un 20/20 à cette ascension. Car unique. Oui, nous sommes dans une station de ski, mais quelle chance extraordinaire d'avoir une commune qui décide de construire une piste réservée au cyclistes (sur route) en haute montagne ! Oubliées les hordes de motos et de camping cars du St Bernard ou de l'Iseran. Les seuls êtres vivants croisés sur l'ascension ? Des marmottes ! Et beaucoup. Un paysage à couper le souffle (on en a pourtant bien besoin). Un calme jamais vu. Et une fois encore une expérience cycliste unique au monde. A faire ! Mais réservé aux cyclistes entraînés. Ou propulsés : les résultats Strava confirment ce que m'a annoncé le barman au sommet, étonné de me voir arriver en "route" : l'essentiel des courageux ne comptent pas que sur leur muscles pour grimper. Vive le VAE. (hum).

Conseil #1 : adaptez votre cassette ! Mon 34x28 était HORRIBLE. J'ai lutté... pour ne pas mettre pied à terre ! 58 min pour les 7 derniers km. Cela donne une idée.

Conseil #2 : prévoyez de pouvoir vous couvrir à la descente. Le col accroche les nuages. Le brouillard s'invite facilement même lors de belles journées. Avec le vent, il fait facilement froid, les 10°C m'ont paru beaucoup moins avec l'humidité et la fatigue en plein mois de juillet.

Conseil #3 : attention aux bidons. Pas beaucoup de fontaines identifiées en chemin. Et c'est long. Heureusement une buvette au sommet "ouverte 7j/7" (mais qui ferme à 18:00).

Conseil #4 : ne tenez pas compte des % moyens indiqués. Les derniers km à 7 et 9% ? C'est vrai... mais c'est faux. 2/3 replats qui faussent juste les stats. C'est un mur. Presque toujours au delà de 12/13%. Ne pensez surtout pas avoir un répit sur la fin !

Conseil #5 : évitez les 4kg de trop (c'est mon cas, merci le confinement). Le jour de l'ascension, vous les payez cash, tous les mètres.

00:00:00Les Bauches depuis Landry (1787m)

Dans la foulée de l'ascension de La Plagne 2000. Début plus facile jusqu'à Montchavin. Route impeccable jusqu'aux Coches. Après ? On échange les paysages magnifiques contre une route qui se rapproche plus de la piste de VTT. De gros pourcentages avant le replat qui précède les Bauches et dernier coup de cul sur la fin. Point de vue splendide à l'arrive qui vaut l'effort. Les premiers km de descente sont affreux : slalom entre les trous.

00:54:34Station de La Gura depuis Landry (1640m)

Depuis le village de Landry, l'ascension commence avec les pourcentage les plus durs sur le premier kilomètre. Passées les 4 premières épingles, la pente est très régulière jusqu'à l'entrée dans la vallée de Peisey-Nancroix (village de Peisey). Autour de 8%. Toute cette première étape est en environnement boisé, mais souvent en plein soleil. Attention par grosses chaleurs, c'est un four !
Replat entre les villages de Peisey et Moulin, avant 4 nouvelles épingles à 7% environ au milieu des champs. Puis nouveau replat jusqu'aux Lanches. On arrive alors dans le "fond de vallée" de Peisey-Nancroix. Un cirque magnifique qui à lui seul vaut le déplacement. Le dernier kilomètre est quasiment plat jusqu'au chalet-refuge de Rosuel. Ce qui laisse la possibilité d'admirer le paysage ! Possibilité de boire un verre à Rosuel :+)
Attention : le profil va jusqu'au hameau de la Gurraz (3 ou 4 maisons mais certainement pas une "station" !) alors que la route s'arrête à Rosuel. Il faudra un VTT pour faire le dernier kilomètre !
Au km 8, possibilité de bifurquer à gauche vers Vallandry, et même Les Arcs 1800, pour plus de D+ mais des paysages plus classiques.

Au global, une ascension courte mais 7 premiers km très réguliers à 8%. Du sérieux. Les paysages de la fin sont une magnifique récompense !