Commentaires de Renaud P

2 ascensions

Nombre de montées : 2 Commentaires sur le forum : 1
Nombre de sommets : 1 Photos : 1

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Mont Ventoux 1909 m Provence

02:45:00Mont Ventoux depuis Malaucene (1909m)

15 septembre 2018, par beau temps et sans vent, 3e ascension du géant chauve (la 1ère par Malaucène) en mode randonnée oldstyle (110 km au total) avec un René Vietto acier monté en triple plateau Solida (plus petit développement en 38x26 pour la montée à partir du Groseau). Potence Philippe Grand Sport. Selle Idéale '52. 10.5 kg.
Un équipement qui à lui seul expliquera au pratiquant chevronné le temps ridicule que j'ai mis, au prix de pauses tous les 100 m de dénivelé à partir de 1300 m.
Mais peu importe le mulet : j'ai pour autant un beau Scott TT Spark 35 à 11.5 kg pour mes deux précédentes ascensions par la piste et je suis arrivé tout pareil que lui : carbone.
Ca grimpe raide dès le Groseau avec des accalmies régulières à 4%. Peu de possibilité pour autant pour le vélorandonneur qui veut s'arrêter casser la croûte et reposer son corps meurtri par l'effort. Montée dans les pins, puis à partir de 1200 m un couvert de bois plus montagnards. On est dans le dur avec du 11% parfois, et même souvent.
1 Km environ avant le rond point du Mont Serein, le chauve qui ne se fait pas bossu pour autant, courbe un peu l'échine, histoire de nous laisser un vague 3% de répit, une sorte de faveur de grand Prince. Mais après le Mont Serein, une montée très raide (et étroite de chaussée, et sombre aussi histoire d'être parfaitement désespérante) amène à une épingle où se rejoint la route Forestière (piste venant des Grands Pins, pour ceux qui montent en VTT depuis Bédoin). A partir de là on a les kms dans les pattes mais le chauve, conscient qu'il retire peu à peu l'oxygène, se fait plus humain (entre 7 et 9%) en particulier à partir de 1600 m où la vue sur les Alpes permet de s'aérer la tête. Les 4 derniers kilomètres dépendront de son niveau de pratique, on peut arriver totalement sec si on en a pas gardé un peu sous la pédale et qu'on a pas bu et mangé des bricoles régulièrement.
On sort d'un virage et on se retrouve dessous l'antenne, 200 m plus haut et l'homme qui ne se presse pas ne manquera pas de faire halte dans le pierrier qu'elle surplombe. Les deux derniers kilomètres se font dans la nudité totale du crâne du chauve. Le bonheur et le soulagement sont enfin là, devant cette pauvre plaque affichant 1909 mètres.
On engagera la descente sur Bédoin avec raison et prudence, vu son fier mais antique destrier, avec une pointe à 67 et une moyenne de 45.
Je pense qu'il y a 3 paramètres à vraiment prendre en compte pour une montée "agréable" du Ventoux : l'entraînement, qui est vraiment le plus significatif pour ne pas trop galérer, et ensuite viennent les variables du moment que sont le moral, et la météo.
Je retenterai, dans cette configuration si possible, avec un objectif de pauses moins fréquentes.

02:36:00Mont Ventoux depuis Bedoin (1909m)

J'ai trouvé l'ascension par Bédoin moins dure, toute proportion gardée, que par Malaucène. Ca monte tout le temps en fait alors que de l'autre côté c'est par moments plus doux mais avec des pentes raides derrière encore pires... Je l'ai d'ailleurs ressenti à la descente côté Maucène.
2:00:00 sans compter les pauses.
2:36:00 en tout depuis Ste Estève - 7 pauses dont 10' au chalet Reynard
J'espère améliorer ce temps et surtout réduire les pauses avec un meilleur vélo et un peu plus d'entraînement.