Commentaires de Christian N

1 ascension

Nombre de montées : 1 Commentaires sur le forum : 0
Nombre de sommets : 1 Photos : 0

Carte des cols gravis


Liste des sommets franchis

Nom Altitude Massif Détails
Col du Glandon 1924 m Arves et Grandes Rousses

02:00:00Col du Glandon depuis Barrage du Verney (1924m)

29 août 14. Parti d'Allemont à 11h. Temps idéal pour le vélo. Ni trop chaud ni trop froid. Peu de vent. Peu de cyclistes. En dépassant la retenue du Verney, je repense à la Vaujany, course qui s'était déroulée le 29 juin, avec départ sous la pluie (au Verney, précisément) et s'était poursuivie sous la grêle et dans le brouillard jusqu'à St Barthélémy-de-Séchilienne. Je passe le hameau d'Articol puis arrive au Rivier-d'Allemont. Dans la traversée du village, je suis dépassé par un peloton de six cyclistes, vraisemblablement britanniques, impressionnants car tous dans la même tenue, roue dans roue, et ayant tous une caméra sur le casque. Je tente de rester dans leur sillage mais ces gars-là roulent trop fort. A la sortie du Rivier, la pente s'inverse (c'est toujours étonnant de trouver une telle descente dans l'ascension d'un col) et le compteur affiche 60, juste avant de traverser la rivière. Mais après, on le paye! Ca grimpe fort et en ligne droite. Dur. Attaqué grave par des moucherons. Je me défends comme je peux. Sans mes lunettes, ils me suceraient les yeux! Dépassé par un bataillon de motos. Les moteurs hurlent. Il y en a une bonne vingtaine. Boucan d'enfer. Je pense à mes homologues savoyards qui, de l'autre côté, se sont réservés la route (voir Un jour un col), comme ils le font tout au long de la saison. Une excellente initiative. Barrage en vue. Un mur de terre imposant. Qu'il faut contourner en grimpant toujours dur (10% au moins). Puis j'arrive dans les alpages. Le paysage s'ouvre, les cloches des tarines mettent un peu de musique et vous encouragent à appuyer sur les pédales. Croise quelques cyclistes en galère ou qui ont simplement mis pied à terre pour profiter du cadre. Poursuis ma route dans ces verts pâturages. Passe de l'Isère en Savoie. Photo Breton et Griffe au passage. Surpris de les voir là car il n'y a pas de course au programme. Vaillants, les gars! Sur la photo (enregistrée à 12h46), barrage de Grand Maison en fond de tableau. Ca en jette! En levant la tête du guidon, j'aperçois là-haut la route qui mène à la Croix de fer en pensant que c'est ma destination. Non, le col du Glandon se situe 300m avant, sur la gauche. Je le découvre en arrivant au niveau de l'auberge, où des personnes sont attablées en terrasse. Je bifurque à gauche et 50m plus loin je passe le panneau Col du Glandon 1924m. Il est 13h. Les Savoyards ne sont pas là. Dommage. J'aurais aimé leur serrer la main. Je jette un oeil dans l'abri de toile qui se trouve là. Mais personne. Ils ont dû arriver vers midi en partant de St Colomban-des-Villards. Reprends des forces. Me désaltère. Découvre cette bécane géante en acier installée au col. Le temps se couvre. J'enfile un coupe-vent, remonte sur mon vélo et avale le dénivelé en sens inverse.
C'était ma première ascension du Glandon. Plus long que le Ventoux et, à mon avis plus dur. Une fois revenu à Allemont, au terme d'une descente exigeante et rapide, mon compteur indique 55 km, ce qui fait une ascension de 27,5 km. C'est du lourd! Pas mécontent de l'expérience.