Mont Ventoux : 1912 m

depuis Bedoin

Nom : Mont Ventoux
Altitude : 1912 m
Départ : Bedoin
Longueur : 22.70 km
Dénivellation : 1622 m
% Moyen : 7.15%
% Maximal : 10.8%
Massif : Provence, France

Profil

Vous souhaitez ajouter un témoignage ?

Connectez-vous ou
Créez votre compte

01:36:00Florent L

Montée le matin quelques heures avant le tour de France : il y avait énormément de monde, ce qui m'a beaucoup gêné !

01:38:00David D

Le Mont Ventoux est sans aucun doute le col le plus dur que j'ai pour l'instant eu l'occasion de faire. Avec ses 22km à 7,6 % de moyenne mais avec de longs passages à 9-10% (notamment entre St Estève et le Chalet Reynard ou la pente est sans répit pdt 10 km). Meme avec un braquet de 39*28, j'ai galéré dans les pourcentages les plus durs.
Mais cela en vaut le cout car c'est une montée mythique avec au sommet ce fameux paysages lunaire de caillasse et le pied est très sympa aussi avec la montée au milieu des conifères et a un moment des vignobles.
Bref, un col a faire, d'autant plus que c'est vraiment le Mecque des cyclistes (plein de cyclo tentent son ascension chaque jour)

01:27:00Clément M

Je suis content je l'ai monté plus vite que les moins bons pros au Dauphiné, et encore j'avais 16 ans.
CONSEILS: Ce col est très dur dès le début, ne pensez pas qu'il faut réserver le braquet le plus souple pour la fin.
Si vous étes bons, ce n'est pas la peine de se réserver si vous partez du pied: vous pouvez quasiment aller à fond de bout en bout : ceci m'a fait perdre au moins 3 minutes (le fait de partir trop doucement).

Mais n'hésitez pas à vous alimenter et à mettre un braquet souple !

01:47:00Emmanuel N

il y a trop de pourcentage pour moi

02:10:00François F

mon rêve: grimper un grand col. Août 2003, je grimpe seul le Ventoux avec mon VTT de 16kg. Joyeux au début, dur au milieu, terrible à la fin avec quelques pauses de 30 secondes pour récupérer (dont une devant la stèle de Simpson). Mais une fois en haut, quel bonheur et une grande fierté d'être arrivé au sommet. Juré le ventoux me reverra mais en vélo de course ! Pensez à prendre avec vous un billet car au sommet délicieux bonbons et saucissons ...

02:10:00Guy V

Montée faite le 8 aout 2007, le temps était froid ( 8 degrés en haut ) ; il est même tombé de la grèle ce jour.
Je suis content , j'ai réussi à monter par les trois cotés du mont.
Mais que de cyclistes à Bédoin au pied du Ventoux!
C'est impressionnant et même sympa.

02:02:00Christophe B

Première montée,difficile vent omniprésent,dur dans la forêt et dvlpmt inadapté!!! A refaire,mieux équipé et mieux préparé!

02:15:00Thierry L

Et la deusième montée du jour. La troisième va être dure, je suis sur les réserves.... J'ai la voiture au sommet. Je mange un peu, fait le plein de flotte et ..... je bascule sur Malaucène. La voiture étant au sommet, ça me motivera pour monter.....

01:35:00Cyrille V

Très dur! Attention aux derniers kilomètres qui sont les plus difficiles car ils arrivent après une pente moins sévère.
A éviter l'été ou alors tôt le matin...

01:23:00Florent S

Après un 1H28 en 2006 (réalisé en juillet sous alerte canicule....25 °C au sommet vers 10 H, c'est pas courant.), 1H25 le 12 mai 2007, mon record personnel 2007 est désormais de 1H23 réalisé en aout dernier sur mon Cervélo R3 et ses 5,7 kg (avec un temps de passage de 58 mn au chalet reynard) en pensant à pascal38g qui fait aussi vite et aussi bien.

Ce temps corespond à un peu plus de 240 Watts environ (sans prise en compte de l'altitude).

Mon conseil : pour votre première montée, allez y mollo sans chercher à faire un temps.

En VTT, mon meilleur temps est de 1 H 33.

Bon courage à tous.

01:27:00Frederic B

fait dans le cadre du trophée caritoux du 28/06
temps agreable j'ai acceleré sur la fin mais c'est toujours aussi eprouvant!!

02:14:00Thoverofan T

950 bornes dans les jambes depuis janvier (autant dire pas grand chose).
Je l'ai donc trouvé extrêmement difficile (suffit de voir mon temps laborieux :-)). Un vent violent au sortir des arbres... limite dangereux, pas glop ! mais quand même un grand plaisir une fois arrivé !

02:09:00Hervé D

Le 15/09/2008 départ de Bédoin à 8 heures. Premiers km excellents pour s'échauffer car il fait pas chaud (8°). Une fois les 6 premiers km passés les choses plus sérieuses commencent. Abrité du vent par les arbres c'est un régal jusqu'au chalet Reynard, j'espère que les prévisions météo entendues la veille seront erronées (bourrasques jusqu'à 90 km/h). Au chalet mon inquiétude monte car par moment le vent souffle fort, après 4km à la sortie d'un virage une violente bourrasque me stoppe net, mais elle est brève je peux donc continuer sans mettre pied à terre. 2 cyclistes qui redescendaient me disent qu'il ne faut pas continuer car c'est trop dangereux. Malgré tout j'insiste en me disant si près du but je ne vais pas faire demi tour. Un peu plus loin à la sortie d'un virage j'ai compris pourquoi cela devenait dangereux de continuer, la force du vent était telle que je ne maîtrisais plus rien. A 1,7km du sommet j'ai mis pied à terre, j'avais du mal à tenir le vélo à la main, je suis redescendu à pied de 200 m pour me remettre un peu à l'abri avant de remonter sur le vélo et redescendre vers Bédoin frustré de ne pas avoir pu aller jusqu'au bout. Dommage!...
Le 26 juillet 2009 le lendemain de l'étape du TDF. J'ai fait la montée depuis Bédoin à 7h du matin en 2h 09 c'est mieux que la première fois. Braquet le plus utilisé 34*26. Beaucoup de Ccar encore sur les côtés. Descente intéressante malgré la circulation.

01:17:00Thomas B

Quelques jours avant l'Etape du Tour 2009.
5 premiers kms bien roulants puis 9-10 kms dans la forêt où il faut appuyer tout en en gardant sous la pédale pour les 6-7 derniers dont les 2 derniers très raides!
Bonnes conditions ce jour-là, très léger vent de face sur la fin...
39-25 mais un 27 pour passer la forêt plus en fluidité n'aurait pas été mal...

En conclusion un col mythique, juste un poil déçu par la "petitesse" de la stèle en mémoire de Simpson, on la remarque à peine en montant!d'ailleurs je l'ai loupé!lol

01:33:00Alexandre L

Eprouvant jusqu'au chalet Reynard et plus simple après (néanmois sans le mistral...)

01:50:00Seb X

1ère ascension d'un hors caté, et bien, c'est très dur!!! De plus, ça me faisait 1 an 1/2 sans vélo, j'ai repris il y a 2 mois, Je suis donc arrivé au pied avec seulement 1500 bornes. Sinon, ce fut moins dur que ce que j'avais pu imaginer et le 38x23 voir 38x25 était suffisant. Mais c'est vrai que c'est magnifique, d'autant que le temps était plutôt bon.

01:25:00Pascal S

le géant de provence ? si si, c'est bien lui ! superbe montée un peu raide ! pour paysage grandiose : on domine tout de la-haut !

02:01:00André D

Montée effectuée a pied en courant, paysage magifique, montée pas trop difficile, devenant plus corsée après le chalet reynard, surtout en plein mois d'août sous le soleil. Trop de véhicules, pensez à monter de très bon heure.

01:23:00Jérémy C

sur 21km.

02:15:00Thierry F

Dur, Dur, Dur, surtout le dernier passage quand on voit le sommet mais on arrive jamais au bout

01:22:00Nicolas M

Magnifique col, que j'aime par dessus tout
Mon meilleur temps est 1h22' (avec un 39x25), en 2004, alors que je n'avais que 16 ans.
J'espère le refaire bientôt, c'est prévu pour cet été normalement !

01:16:00Jerome A

un calvaire! je l'ai grimpé qu'une fois en junior.
mais aucun cycliste peut mourir sans avoir grimpé le mont chauve!!

01:42:00Victor L

Il y a vers le début une dizaine de kilomètre à 9% de moyenne.
Heureusement, un peu avant le Chalet Reynard, il un passage un peu plus plat (6%...)
Mais ensuite, la fin est très dur lorsqu'il y a du vent.
C'est un col très exigeant et il ne faut pas se mettre dès le début dans le rouge, sinon...

01:30:00Fabian G

Monté en 2004. Sous la pluie. J'ai eu plus facile que par Malaucèneoù il faisait très chaud.

00:01:45Cyrille E

Quelques portions dures dans les cèdres mais au Chalet Reynard on retrouve la niaque! Pensez à mouliner!

03:01:00Michel B

Le 31/07/2007
Je l'ai monté très très régulièrement. Aucune pose, même au Chalet Reynard. Bien sur le temps de montée est lamentable ... Mais c'est la première fois que j'arrive à hisser mes 90 kg bien tassés sur des pentes à 10% et plus. Jamais dans le rouge, en difficulté seulement dans les deux derniers km quand la pente s'accentue à nouveau et peut-être l'effet de l'altitude qui commence à se faire sentir ...
Enfin bref c mon exploit du siècle ...

02:36:00Thierry G

no comment !

02:23:00Bruno L

Quel souvenir, dans la foret c'est terrible, après le chalet c'est magnifique. Un rêve de gosse. J'y reviendrais mieux préparé.
PS : messieurs les cyclistes, respectez plus ces 3 montées, ne jetez pas vos déchets sur le bord de la route, n'oubliez pas que vous avez des poches sur votre maillot !

01:55:00Claude U

Première ascension du Ventoux, content d'y être parvenu sans mettre pied à terre, passage dans la fôret magnifique, brouillard plus vent fort et température glaciale aprés le chalet Reynard, normal ! Un conseil: avoir un minimum de préparation avant de s'attaquer à un col comme celui-ci !(octobre 2007)

02:04:00Léos M

02h00 de souffrance.

J'ai monté ce col en juillet 2006, cela faisait 6 mois que j'avais commencé le vélo, ce fut aussi mon premier vrai col.

Les 5 premiers km, on (je l'ai monté avec 5 autres jeunes) a roulé très calmement afin d'arriver tous ensemble à St Estève.

La partie dans la foret est un calvaire! Pas un seul replat! Oubliez les moments de récupération.
Les 7 derniers km sont moins raides, le paysage est sublime !
J'arrive au sommet, fatigué, mais pas épuisé.

Je devrais prochainement refaire ce col, cette fois çi en moins d'1h45 je l'espère.

02:25:00Frederic M

que c'est dur ! je n'ai que 1500 kil depuis fevrier, je ne roule que 2X/semaine... mais je suis quand meme assez fier de moi !
départ Malaucene, puis bedoin par le col de la madeleine et ho hisse !
une de mes plus belles sorties vélo !

01:18:00Thierry D

Le chrono, c'est à peu près, en partant cool et en finissant fort.
En vacances dans la région.. j'ai choisi de faire ce versant. La première partie, dans la forêt est magnifique, la végétation change des Pyrénées. Je trouve que c'est jusqu'au chalet le plus dur. Après, quand on aperçoit le sommet, on a la chair de poule. pourtant ça se finit assez bien, malgré le vent.
Sur une montée aussi longue, il faut de toute façon être prudent et garder 5 pulsations cardiaques minimum sous son "seuil" théorique pour être le plus performant.

01:32:00Jean-jacques T

Cest la montée de référence du mont chauve, car c'est la plus dure
C'est quasiment le seul col où j'ai un temps de référence, habituellement la montée je la fais au feeling, dans le ventoux c'est souvent le contre la montre...

01:31:00Wilfried K

Quasiment sans entrainement et après un arrêt de 7 ans. Problème, j'ai gerbé toute la nuit.

01:30:00Alexi R

Expérience inoubliable!!!
Le col le plus dure de ma vie! Il faut dire qu'il fesait environ -5 degré au sommet et que les derniers km ont été fait sur la neige et la glace.
N'y allez-pas avant le mois de mai, conseil de québécois endurcie par le froid.

01:50:00Dom D

Effectué 2 jours après la montée par Malaucène. Les 10 kms avant le chalet sont difficiles. Les 6 derniers kms passent aisément.

02:20:00Didier D

Il faut penser à s'échauffer avant d'attaquer, car ça démarre très très fort ! une fois les premières rampes digérées, il faut tenir au moins jusqu'à Chalet Reynard, et puis après on avance au courage ! Attention au vent, car même si tout parait calme à Bedoin, les choses peuvent être totalement différentes à l'approche du sommet !
Stock de journaux gratuits pour se couvrir et délicieux jus de pomme à la vente dans la boutique au col !

02:00:00Michel C

Magnifique, quelle montée!!!!!! Avec une descente très sympathique coté Malaucéne
A refaire

02:30:00Daniel J

Je souffle au sommet, mais que c'est beau.
Après une petite pose pour admirer ce paysage lunaire, que j'avais vu la veille (en voiture) sous le brouillard, je descends à Sault et je remets ça pour la deuxième montée. Je m'en arrête la cette année, le coté Malaucenne sera pour une prochaine année.

01:58:00Alix V

Soleil écrasant en plein été.
J'y ai vraiment souffert, mais que d'émotions en repenssant au duel Armstrong-Pantani mes 2 idoles

01:45:00Bruno R

Un grand moment dans la vie d'un cycliste !

01:37:00Jean-christophe A

Facile au début, très dûr dans la forêt, légerement plus facile une fois passé le chalet reynard et surtout très dûr sur la fin !
Un col qui me semble parmis les plus dûrs de France.

02:00:00Franck V

Ascension réalisée le mercredi 19 aout 2010, par la "voie Royale"
Départ de Bedoin apres 10 bornes de chauffe
4 premiers km assez facile, pente assez douce
On rentre ensuite dans la forêt et on tape dans le dur tout de suite, pente à 9 % régulierement, il fait super chaud et les mouches ne nous laissent aucun répis !!!
Je bascule sur mon 34/21, 34/23, il y a enormèment de cyclistes, de toutes nationalités
Nous basculons ensuite sur un paysage a couper le soufle, desert total, completement surréaliste ! L'observatoire est en vu de très loin, les jambes commencent a faire tres mal, il reste les 2 derniers km , pente a 11 % !!!
L'arrivée se fait au moral, la famille est la pour m'encourager, on croirait une arrivée du Tour de France, il y a une foule en haut, des camping cars partout, des motards, des vélo, des stands a saussissons lol !!! C'est vraiment le pied !!!

01:59:00Olivier L

Première Grande Montée de ma "carrière" d'amateur de vélo mais le temps était parfait et si on gère l'effort ça passe bien car la difficulté est au début.

03:41:00Nicolas V

Que dire ?! Que le temps mis à gravir le col parle de lui-même !
Mon premier "grand" col digne de ce nom en dehors des cols vosgiens (qui paraissent aujourd'hui un peu anecdotiques..) gravi lors de l'étape du tour 2009 (20/07/2009) sous une chaleur harassante !!!
Après les 150 premiers km, c'est dur de ne pas s'arrêter dans cette montée très TRÈS difficile, surtout dans cette fameuse "forêt".. (où est l'ombre d'ailleurs ?! :-P Je sais, c'est ombragé en comparaison aux 6 derniers km mais alors, quelle chaleur tout de même !!)

Les pourcentages sont assez horribles et pas moyen de se reposer.
Au compteur, col gravi sur le vélo en environ 2h30-2h40 mais avec une bonne heure de pauses tout au long du parcours..

Ma fierté, être arrivé jusqu'en haut (dans les temps de l'épreuve !) sans marcher mais tout sur le vélo..

A refaire très certainement avec d'une part plus d'entraînement, et d'autre part moins de km avant l'ascension (et aussi quelques degrés en moins !)

Mais tout de même, une superbe montée, une superbe vue à l'arrivée, et un col décidément mythique.

03:00:00Olivier P

Septembre 2006 : après 20 km d'approche depuis Carpentras, me voila dans les premières pentes. Le début tranquille jusqu'a St-Esteve. Et là, on peut dire on y est. La pente est rude avec des tous petits virages qui semblent nous mener en ligne droite jusqu'au sommet. A proximité du chalet Reynard, on a un peu de repos (relatif) puis on poursuit ardemment jusqu'au bout avec un dernier kilomètre très difficile. J'ai réussi à tenir jusqu'à l'aire d'hélico mais il m'a fallu souffler un peu car j'avais les muscles tetanisés. Superbe montée quand même. J'y suis retourné 8 jours après. C'était aussi dur mais cette fois, j'avais changé de statégie plutot que de tenir, je soufflais quand j'en avais besoin. Résultat temps identique mais moins fatigué en haut.

01:31:00M Z

Sans doute la montée hors catégorie la plus célèbre de France. Un gros morceau, que tout cycliste se doit de tenter au moins une fois. La stratégie à adopter pour claquer un chrono: partir de Carpentras, rouler cool jusqu'à Bédoin pour l'échauffement (15 km de faux plat montant) et dès le début de la montée débrancher le cerveau, partir à fond, accélérer et finir à bloc ;-)!!! Ca passe ou ça casse! La traversée de la cédraie casse un peu le moral avec ses 9-10% en permanence, courage, ça ira mieux au Chalet Reynard.
Attention quand même, ne pas se laisser griser et bien penser à boire et manger régulièrement sinon la fin risque d'être très difficile!

01:37:00Jordan C

Certains passages dans la forêt sont difficiles, arrivé au Chalet-Reynard cela devient plus facile jusqu'au trois derniers kilomètres qui n'en finissent pas!

01:42:00Julien B

Deuxième ascension du Mont Ventoux pour moi après avoir fait la montée par Sault une semaine plus tot.
La montée s'annonçant difficile je décide de m'élancer très lentement (12km/h) depuis Bedoin. Ce rythme était trop faible, pour espérer pouvoir améliorer mon temps il aurait fallu rouler plus vite en sachant que ça ne m'aurait pas vraiment handicapé pour la suite
Mais bon je l'ai fait ce qui est le principal

01:30:00Eddy A

Un des plus difficiles, c'est sur ! Dommage que les pourcentages indiqués sur le bord de la route soient délirants...
Le haut est vraiment chouette en tous cas.

02:10:00Nicolas L

Montée effectuée le 17 août 2012 en partant de Malaucène jusqu'à Bédoin comme échauffement. L'arrivée au Chalet Reynard est une délivrance, le paysage laisse sans voix. Un vrai pélérinage pour cyclistes, on double et on est doublé, jamais seul...

01:45:00David A

Fidèle à sa réputation. Un grand sommet grimpé 2 fois.
Il faut rester calme durant les 5 premiers km.
Quand on rentre dans la forêt, la pente est difficile sur une route qui serpente dans une sorte d'ancien torrent. Il y a des vélos partout. Récupération avant le chalet Reynard. Ensuite la pente est moins rude mais le vent se charge de nous faire ralentir.
Au sommet, il est souvent difficile de rouler tellement il y a des voiture et des piétons.
Mais c'est le Mont Ventoux !

01:35:00Patrick G

Une montée effectuée à deux reprises à l'été 2000. 3 jours avant l'Etape du tour sous un ciel clément, puis dans des conditions climatiques dantesques pendant la cyclosportive célèbre. Un souvenir de souffrance absolu ce jour de juillet (même si les 2 degrés au sommet et la neige étaient trompeurs !). Presque 7 heures d'efforts au total...
Mais que ne ferait-on pas pour une ascension mythique ?

08:25:00Olivier R

Nouveau membre du club des cinglés du Mont-Ventoux après l'avoir gravi par ses 3 versants (Malaucène, Bédoin et Sault). 8h25 pour effectuer 136 km comportant un dénivelé de 4285 m

01:30:00Patrick D

montée effectuée en 1989 et en 2009 du pure bonheur

01:49:00Charly B

Temps pris au panneau de sortie de Bédoin.
Il faut vraiment gérer son effort, se préserver dans la forêt, car le plus dur est en haut (surtout quand il y a du vent...).

01:40:04Ludovic A

Montée effectuée le 30/05/2011.
Vent d'Est relativement important, défavorable au pied et plutôt favorable au sommet.
4 minutes de mieux que lors de ma précedente ascension, j'ai gardé un peu de jus avant la fin qui reste pour moi la plus difficile (forts pourcentages et déjà 1h30 de montée dans les jambes)

01:43:00Julien M

Effectué le 27 octobre 2009 en partant de Malaucène avec le petit col de la Madeleine pour s'échauffer. Température idéale, quasiment pas de vent et peu de voitures. Rythme tranquille jusqu'à l'épingle qui marque le début de la partie raide. Le passage dans la forêt est assez long et un peu monotone, puisqu'on a peu de vue et je n'avançais pas très vite non plus… mais l'arrivée au Chalet Reynard redonne un bon coup de fouet au moral : la vue des premiers cailloux blancs, de l'antenne au sommet, des pentes moins fortes et des magnifiques couleurs d'automne. On entre de plein pied dans le mythe et ses paysages lunaires. J'en avais des frissons de rouler dans un tel décor… Le dernier kilomètre est plus raide, mais on peut lâcher les watts qu'il nous reste. Ensuite, je suis redescendu vers Sault pour reconnaître le parcours au cas où, dans les années futures, je tenterai plusieurs ascensions dans la même journée… La route y est très dégradée et la pente nettement moins forte. En tous cas, je remercie ce site et les commentaires des autres cyclos, car pour une première au Ventoux, j'hésitais entre la montée par Sault et celle par Bédoin, et je me suis décidé pour celle par Bédoin, sans regret, bien au contraire.

01:47:00Ludovic D

1h47 depuis le panneau de sortie de Bédoin. Après quelques kilomètres faciles ça attaque vraiment fort d'un seul coup. Je suis parti depuis Bédoin mais je pense que j'aurais dû faire une dizaine de km d'échauffement avant car mes sensations n'étaient pas très bonnes au début des forts pourcentages. La partie la plus dure est les 9km avant le chalet Reynard: au début je pensais monter avec le 39x25 mais très vite je suis passé au plateau 30. Je pense que le 39 dents est à réserver aux plus entraînés, si vous n'arrivez pas à tirer le 39 la montée risque vite de devenir un enfer.

02:20:00Christophe O

Légendaire. Ascensions réalisés trois fois en été. Grand moment et beaucoup de fierté en haut du Mont Chauve

01:45:00Olivier C

Un mythe, vraiment !!!. Puis surtout le plus difficile de ce que j'ai pû réaliser jusque là.
Les 1er Km sont assez facile depuis Bedouin jusqu'au fameux virage
Puis après j'ai mis 30x19 jusqu'au Chalet Raynard, au train à 10-11 Km/hre
Environ 10 bornes à 9-10% sans répit. Terrible !!! Heureusement il y' a de l'ombre.
Pour tout dire, les derniers Kms après Chalet R. m'ont parus presque faciles (Boh, j'exagère un peu quand même)

01:41:00Nar'b! N

Temps pris au panneau sortie Bédoin.
Départ 8 heures du mat, j'ai des frissons, pas de froid, le soleil est déjà là, mais d'émotions, car aujourd'hui, c'est ce rendez-vous si particulier, avec celui que je considère comme le Roi des sommets. Certes, je ne les connais pas tous, loin s'en faut, mais le Ventoux me paraît être le plus majestueux d'entre tous.
Peut-être parce-qu'il est celui que j'ai escaladé le plus grand nombre de fois, et excusez, par tous les côtés possibles, j'ai avec lui, une relation spéciale, de celles qu'entretiendrait depuis longtemps, un homme avec la même maîtresse occasionnelle.
De bonnes sensations dès les premiers hectomètres me donnent un moral d'enfer!
Les conditions météos, à cette heure de la matinée sont excellentes, et si je ne trouve pas de vent au Chalet Reynard, je devrais réaliser un bon temps (relativement à mes moyens...)
Les bonnes jambes me permettent de me mettre souvent en danseuse, et je réalise toute l'ascension en souplesse, sans jamais trop souffrir, bien que les 3 derniers kils soient toujours terribles.
Je finis fatigué mais pas ''rincé'', avec, et c'est le meilleur, la sensation de n'avoir jamais subi la pente, d'avoir dominé le dénivelé, d'avoir effectué une montée ''propre''. 

01:38:00Julien C

30.07.09. Je garde un magnifique souvenir de cette montée tant redoutée. Après le faux plat jusqu'à Saint-Estève, les dix kilomètres dans la forêt sont les plus durs. Mais on arrive à prendre un rythme, et l'ombre est agréable. Certaines indications de pourcentage doivent être aberrantes. Le replat ne vient qu'à la sortie de la forêt et fait du bien. Là, je m'attendais à reprendre un éclat dans la partie rocailleuse, mais en fait, la pente s'accentue progressivement. Je me suis senti très bien sur ces six derniers kilomètres, certes sans vent et sans trop de chaleur. Seul point noir : les voitures à l'arrivée. C'est impensable, mais elles sont autorisées à monter les deux derniers lacets, alors qu'il y a un parking, pour atteindre l'observatoire. Résultat : embouteillage permanent dans les pentes les plus dures et au pied de l'observatoire, de quoi se faire peur quand il faut zigzaguer entre les pare-chocs sur une route à 10%

02:00:00David N

Trés chaud, montée avec collégue (donc sur la retenue)

02:16:00Jean-pierre D

Un monument, un mythe, quelle impression au pied à Bédoin ! Le graal de tout cycliste qui se respecte.

01:45:00Vergne F

Montée sensationnelle, organisé par notre école d'ingénieur.
Départ de Bédoin:25°C. Arrivée au sommet:13°C.

Assez satisfait de mon temps pour une première ascension du Ventoux et pour une première ascension d'un grand col.
J'espère que d'autres vont suivre cet été.

Très peu de vent dans la partie "caillouteuse". Cela facilite la fin.
Seul regret: avoir des réserves en haut, ne pas avoir tout donné.

01:40:00Francis L

Surperbe montée évidemment.

02:35:00Michel G

Un souvenir magnifique, la montée dans le bois est terrible, quand on en sort le paysage lunaire est oppressant mais la vue est magnifique

02:40:00Rafael P

Faite le 24 juillet 2009 la veille de l'étape du tour de France. La montée commence réellement à Ste Esteve, et il n'y a pas de répit jusqu'au sommet. Le dernier kilomètre fut le plus difficile, mais qu'elle joie d'avoir vaincu cette ascension du Géant de Provence.

01:36:50Anthony R

montée effectuée en aout 2010 sous la chaleur.chrono pris à la sortie de bédoin, au panneau.
Quand vous passez le chalet reynard, lunettes oblige, car ça ébloui les cailloux.Dur mais agréable car très beau.
braquet max 39/25

01:50:00David D

fait le 21/05/2013

01:39:00Nicolas P

.

01:57:03Pierre G

Ma 10è montée, et malgrès l'entrainement de plus en plus pointu, l'âge faisant, le chrono ne s'améliore pas !!! (mon record perso datant de 4 ans en 01:34:26). Qu'importe, on est toujours fier d'arriver en haut d'un col mithique comme celui-ci. En plus ce jour là (06/08/2010), mistral à 80km/h en haut, 18° à Bedoin, 8° en haut!

01:46:00Christophe P

Ma première grosse ascension après mon début dans le vélo le 14 juillet 2008. Je suis content de ma montée effectuée à 11,1 km/h de moyenne mais j'avoue que c'est quelque chose, il n'y a pas beaucoup de répit jusqu'en haut mais c'est un mythe et je suis fier de l'avoir fait.J'y reviendrais d'ici un an pour voir la progression. Bon courage aux futurs grimpeurs!!!

02:10:00Maurice R

16 septembre 2014

J'ai eu beaucoup de mal à arriver en haut, à cause de crampes dans les cuisses qui m'ont obligé à m'arrêter dès le douzième kilomètre.
Après le Chalet Reynard, ça allait mieux, mais à 600 m du sommet, j'ai dû m'arrêter une deuxième fois, tellement la douleur dans les cuisses était forte.
Pourtant, j'étais en forme. Mes crampes sont dues à mon diabète. Ma glycémie était très haute (3,13 g/l au départ de Bédoin). J'avais eu le même problème en montant le Grand Colombier en 2012.
Je reviendrai l'année prochaine

00:00:02Max V

C'était mon premier col HC, donc je l'ai fait au train, pour découvrir. Le plus dur, et le plus beau, c'est en bas, après le faux plat. Ensuite, le pourcentage baisse un petit peu, mais garde une régularité déconcertante. Il reste pas mal de kilomètres après le chalet, mais pour peu que le vent soit sage c'est plus facile.
Il ne faut surtout pas sous-estimer le mistral. Même si ça parait jouable en bas, c'est toujours démultiplié en haut. C'est un vent qui souffle en rafales très puissantes, donc difficile de rouler avec lui!

02:30:00Guy A

le 15 juillet 2010 1er montée du ventoux ,départ depuis bédoin par temps trés chaud et pas de vent ,39/23 sur 6kms à travers les sapinettes puis 30/28 pour la suite dans les pentes plus raides et en plein soleil beaucoup de monde ( voitures et cyclistes )mais du plaisir à gravir ce col mythique arrivée au sommet satisfait et trés belle vue sur les vallées .temps sans importance l'essentiel étant de le gravir . à refaire dans d'autres conditions

01:52:00Jimmy S

Etape du Tour 2009 : 2h34
Mon premier col hors catégorie ...après 150 km et un peu plus de 2000 m de D+ !!! et seulement 8 mois de vélo dans les jambes ... je ne connaissais pas ce sport auparavant.

Montée lors de vacances 2014 : 1h52

02:30:00Laurent G

Montée réalisée le 28 Août 2009 par un temps super. Pas trop de vent, du soleil,...
Une première en tous points :
- première fois que je posais le pied au sommet
- première fois que je montais en vélo

Une montée à refaire.

01:30:00Serge L

.

01:30:00Alban V

Réalisé dans un décor de neige, en avril, encore plus impressionnant !

01:37:00Jean baptiste R

Montée effectuée trois fois sur ce versant. Elle est très compliquée mais a une difficulté variable selon la force du vent au sommet qui influence beaucoup le temps mis à le gravir. La température peut être très basse au sommet et le début de descente est souvent glaçant.

00:01:40Raphael C

Montée de légende, à l'ombre dans la foret mais poucentage élévé.Magnifique vue au sommet. Attention au vent

02:15:00Fred P

La Mecque du Vélo avec des majuscules partout.
A 46 ans sur un VTT Kona presqu'aussi frais que moi : y'a sûrement moyen de faire mieux ! ;-)

01:33:05Gilles R

Col très difficile, les 7 km de StEsteve au Chalet Reynard se montent sans une seconde de répit, ensuite le décor change et ça devient plus facile jusqu'aux 2.5 derniers km qui sont terribles.
Toujours pleins de cyclos, ça motive à appuyer sur les pédales.
Temps réalisé sur une boucle de 100km en reconnaissance de la Vauclusienne 2010

01:31:00Cedric R

Fait 2 fois en Aout 2008 et 2009.

02:10:00Pascal C

Montée très difficile, 4 jours avant j'avais monté l'alpe d'huez qui m'a paru beaucoup plus simple !
A partir de St Esteve ça commence souple mais après ça s'accentue et ça fait mal, très mal, surtout les passages a 10%, sans possibilité de repos. le Chalet reynard fait énormément de bien, surtout les 3 km suivant, mais les derniers km sont un enfer, on n'en voit jamais le bout, on ne sait pas ou passe la route quand on lève la tête, et surtout un bon conseil, si vous regardez les bornes km, ne vous fiez pas à ça par rapport à votre compteur, les bornes sont plus espacées que ce qui est indiqué, vous pensez avoir fini comme indiqué sur la borne des 2km avant arrivée, et bien non, nouvelle borne pour 500m supplémentaires qui sont horriblement dur !
mais une fois là haut, c'est que du bonheur ! l'effort récompensé, la vue, le sommet, l'ambiance... ça vaut tout l'or du monde !

02:20:00Tio30 P

Mon premier col, monté en VTT,départ officiel de Bédoin. Monté en fin d'apres-midi le 19/07/2010 conditions climatiques idéales, départ à 18h30, dur les 2 derniers kms avec vent froid.Parti avec pour objectif de terminer et non pas de faire un temps, donc constament sous la reserve. Par contre ce qui est décevant et de constater de nombreux dechets au bord de la route (tube de gel alimentaire, embalages de barres céreales...), on voit pas ça dans les randos VTT.

02:00:00Nathanaël G

Paysage rares et célèbre du ventou magnifique. Monté éprouvante mais terminer et en espérant faire mieux la prochaine fois.

02:00:00Alexis P

2h pile pour le monter. Enfin a 14ans j'ai monté le Mont-Ventoux :D Se monte bien jusqu'au chalet Reeynard quand il n'y a plus d'arbres (la chaleur et la fin c'est le plus dur)

01:52:00Thierry R

C'est vraiment le coté le plus terrible.
J'ai été un peu pretentieux (39x25) 1km après le virage de St Esteve, j'etait tout à gauche, ce fut long jusqu'au chalet reynard.
Juin 2010

01:59:00Stéphanie R

Mythique, excellente ambiance et pas si terrible que ça

01:25:00Jean christophe T

fait le 6 aout . depuis le temps que je voulais monter ce mont mythique !!!!
j\\\'ai mis 1h25 depuis bedoin et j\\\'aurais surement pu faire mieux car je suis monté \\\"tranquille\\\" jusqu\\\'au chalet reynard car on m\\\'avait prédit le pire.....finalement, le plus dur est sans doute le vend qui te scotche par terre des que tu roule à decouvert. j\\\'ai meme vu des cyclos mettre pied à terre dans la descente pour ne pas finir dans le ravin tellement ça soufflait ; impressionant!!!
sinon, c\\\'est grandiose, magnifique et rempli de legende

02:03:00Michel P

lors de la VNS trop bien et que de sensations différentes par rapport à celles ressenties de jour

02:14:00Bruno F

realisé le 25/07/2010 avec mon ami christian.depart tranquille depuis bedoin durant les 6 premiers kilometres tres roulants. vient ensuite le fameux virage et là , c\'est parti pour les 9 kms à 9% sans aucun repit , passage immediat sur le 30x25 et moulinette jusqu\'au chalet reynard. le vent était assez fort à bedoin, il fut terrible dans les 6 kms suivant le chalet jusqu\'au sommet avec des rafales de +de 100 km/h et une temperature de 7 degré au sommet!!! souvenir fantastique!! la montée par malaucene est pour moi presque aussi dure mais demande un effort completement different. notre reve? peut etre un jour les cinglés du ventoux!! tres tres bientot surement!!
a faire et refaire absolument!

01:54:30Ivan R

Première ascension du géant de Provence, je me suis entrainé dans mon jardin les Ardennes Belges et Luxembourgeoise.
Ici ça change, le dénivelé et la longueur de l'ascension.
Jour J, Départ de Mirabel aux Baronnies, Vaison, Malaucène, Col de la Madelène, Bédoin 37km à la fontaine de Bédoin, je fais le plein de kérosène frais avant de me lancer prudemment sur les 23km d'ascension du Mt Ventoux. Je continue à me bloquer sur le cardio les premiers KM, Les Bruns Km7 on rentre dans le vif du sujet, j'ais le temps jusqu'au Chalet Reeynard pour douter sur mes capacités à terminer l'ascension 30°c et un peu de vent. Une fois arrivé sur le parking du Chalet, je souffle en peu sur 3km.
En fois la tour météo en vue, je me sens pousser des ailes près à m'envoler surtout avec tout se vent...
Je grille mes dernières cartouches sur les 2km du finish.
Yes, j'ais la banane et je ne suis pas le seul!
C'est grisant mais c'est dur pour chacun même pour les fusées carbones.

02:14:00Dominique S

Voilà après la montée côté Malaucène dimanche, ce mercredi montée côté Bédoin, montée plus difficile surtout du 7° au 16° kilométre. Après 5 kms moins pentus les deux derniers se font au mental et encore plus les 500 derniers mètres avec une pente à
11%.

02:10:00Tom M

Dur

01:54:35Claude L

le 6 juillet 2001. Je l\\\'avais déjà monté en 1999 mais j\\\'avais calé à 500m du sommet. Je l\\\'ai refait en 2000 en 1h55 en 40x26.
En 2001 je l\\\'ai fait en utilisant le 30x19,21,23.
Enfin je l\\\'ai regrimpé en 2002 avec un temps légèrement meilleur mais que je ne retrouve plus.
Le ventoux a été mon premier grand col. J\\\'en ai monté d\\\'autres ensuite (Glandon, Galibier, Ramaz, Joux plane...) mais il reste mon col le plus dur.

01:37:00Noel B

Parti de Mazan, Montée tranquillement de Bedoin heureusement car cette ascension demarre vraiment après le premier lacet en rentrant dans la partie boisée. Inoubliable souvenir.

02:20:00Hervé D

j'ai effectué cette montée avec Fabrice et nous étions bien comptant d'arriver en haut.
Pour cela nous avons eu une assistance avec des ravitaillements réguliers, et oui il y avait une grosse chaleur.

00:00:01Richard M

Montée la plus terrible que j'ai effectué jusqu'à ce jour.
Ni l'Izoard, La Bonnette ou le Tourmalet ne m'ont parus plus durs.

02:26:00Jérémy S

La route jusqu'à Sainte Estève est sans difficulté, mais à partir du virage en épingle à la sortie du village, l'affaire se corse. La partie dans la forêt est très longue et difficile sous la canicule. Le vent, qui souffle très fort dans les 6 derniers kms, en viendrait presque à devenir un allié, tant il donne un peu d'air.

01:45:00Francois C

Montée réalisée en avril 2011. 23° au pied , 9 au sommet. Juste ce qu'il faut pour pas avoir trop chaud ! Cependant assez frais pour la descente.
Première fois pour ma part.
Superbe montée, pas trop de vent (rare au Ventoux), peu de circulation,...
Bon souvenir ! A refaire

01:50:17Julien G

Monte au mois d aout sous la pluie pendant toute la foret, crevaison avant le chalet , montee magnifique et mithyque Sous des trombes d eau ... Vivement l ete prochain, chute dans la descente route trop humide.

01:35:00Anton B

C'est de loin l'ascension la plus dure que j'ai grimpé. Les tout premiers bornes se déroulent plutôt bien. Mais une fois que l'on attaque après le virage de Saint-Estève, les choses vraiment sérieuses commencent.
Je savais que le Mont Ventoux par Bédoin était dure mais j'étais loin d'imaginer que ça l'était autant. Si vous décidez de faire un temps, c'est l'enfer ! La partie dans la forêt est très pentue : ça varie entre 10% et 15%. Il n'y a pas un mètre de repos, on est toujours en prise. Il vaut mieux partir avec la foi de l'innocence. Donc si vous voyez des mecs qui partent pleine balle dès le pied, en général, vous les retrouvez pendant l'ascension, à moins qu'ils soient très costauds ... ou qu'il s'appelle Froome.
Une fois arrivé au Chalet Reynard, il faut penser à boire et à manger. Les deux derniers kilomètres ont vraiment été durs. Mais une fois au sommet, c'est génial.
Donc il ne faut surtout pas partir avec peu d'entraînement, il faut être suffisamment affûté pour ne pas être arrêté dans la montée.
" Géant de Provence ", il mérite bien son nom. C'est très dur et on n'y prend pas forcément énormément de plaisir dans la mesure où on est toujours en prise. Il faut trouver son rythme et éviter de prendre celui d'un autre, sinon, on se casse les jambes et puis pour reprendre de la vitesse ensuite ... .
C'est pas vraiment une montée technique, c'est la puissance pure qui parle, surtout dans la forêt de mélèzes et de cèdres.
Bon courage !

01:50:00Florent P

Montée grandiose, la motivation de gravir ce gé"ant de provence permet d'oublier sa difficulté. Toujours un grand plaisir pour moi que de le montée avec tous ces cyclistes qui le montent dans une ambiance conviviale.

00:01:45Olive A

Genial, très dur mais génial.
Un conseil, faites le a pâques il fait 15 ° en bas et il neige en haut c'est assez impressionnant.
Bon par contre je me serais bien passé du dérapage et du vautrage sur une plaque de verglas juste avant l'ultime virage !

01:46:00Julien A

Monté une premiere fois en 2heures et maintenant en 1h46 avec un entrainement home trainer fréquent pendant l'année. Température idéale, pas trop de vent et température au sommet 15-20°C. Montée très agréable cependant sans des pédales spéciale. Juste avec des cales-pieds. Col que je recommande, dur mais a essayer :)

02:15:00Thomas P

montée realisée le jour meme,
Du virage de st esteve jusqu'au sommet la montée est vraiment vraiment tres dure malgré le replat au chalet reynard. mais quel bonheur au sommet

02:00:00Christophe M

fait le 13 septembre 2013 .depart de venasque ( 20 km de bedoin).
premiers 10 km a tues .petit replat au chalet reynard. seconde couche jusqu au sommet avec du vent . heureux d y etre arriver. descente par malaucene

02:00:00Jonathan P

C'est facile au début, très dur et très long dans la forêt, puis à partir de Chalet Renard c'est totalement euphorisant, on est sur le mythe, la vue est lunaire et fait tout oublier. A faire dès que l'on passe dans le coin.

02:00:00Alexandre V

Mon premier grand col ! Quel souvenir ! Départ depuis Bédoin, j\'en ai bavé surtout jusqu\'au chalet reynard (c\'est interminable, dans la forêt et la pente ne faiblit JAMAIS !!!)après si le vent n\'est pas trop fort c\'est plus facile. A faire au moins une fois dans sa vie de cycliste.

02:05:00Benoit B

Chaud dans tous les sens du terme, surtout quand les kilomètres manquent. Des passages terribles où on voudrait des dents en plus, mais ça se fait.

02:00:00Julien H

Un monument incontournable...

02:03:00Gregory K

La route est magnifique tout au long de la montée,ça commence doucement puis la route s'élève progressivement. Mes endorphines étaient au max sur les 5 derniers kms. Avis aux amateurs...

01:39:00Francois M

superbe col effectue le 8 aout 2010 lors des cingles du ventoux juillet 2013 toujours aussi beau mais avec du vent

01:36:00Pierre K

Le vent est impressionnant a la fin

01:39:00Clement F

C'est le premier grand col à mon actif !
Abordé avec une petite préparation (900 km de route depuis la reprise du vélo, il y a moins d'un an). Temps pris depuis le panneau à Bédoin. Braquet utilisé 39x26 ou 24 à partir de St Estève. Montée effectuée dans de bonnes conditions (pas trop chaud, pas trop de vent). Je n'ai pas trouvé la forêt particulièrement dure (du moins après avoir lu tous les commentaires), par contre ne pas trop s'emballer une fois arrivé au Chalet Reynard car les derniers 1500 mètres font vraiment mal. Panorama unique à l'observatoire et descente superbe par Malaucène.

02:07:00Sylvestre J

Réalisé le 16/08/2011, temps superbe, pas de vent, température idéale en ce tout début de matinée. Sachant que j'allais en vacances dans la Drôme, j'avais préparé cette ascension depuis 5 mois et roulé 3000 km, en gravissant Joux Plane, la Colombière, Pierre Carrée dans ma région de Haute Savoie. Mon objectif était de le gravir à 10 km/h de moyenne eut égard à mes capacités et à mon hygiène de vie plutôt lâche..et j'ai réussi 10.1 km/h, sans trop en chier, même si la forêt est très dure, sans moyen de récupérer. J'avais 30*23 la plupart du temps depuis St estève, avec le 25 pour quelques passages à plus de 10%, à 8-10km/h dans la forêt, et 12/13 après le Chalet Reynard. Les 2 derniers km se font au courage car ils sont vraiment très pentus. 2 choses m'ont déplu: les cyclistes qui se prennent pour des pros et qui vous doublent avec 0.2 km/h de plus sans dire bonjour et tous ceux qui m'ont précédé et qui ont jeté sur le bord de la route leurs emballages de gels, barres, bouteilles..c'est répugnant dans un environnement aussi magnifique. La descente sur Malaucène est un pur bonheur, avec un revêtement parfait et des virages qui s'enchainent à merveille, ainsi qu'un paysage à couper le souffle.

01:37:00Vinss V

C'est pas facile, surtout avec d'énormes rafales de vent au sommet mais c'est tellement magique ...

02:04:00Malcolm L

After all the hype I had heard and read about the ascent from Bedoin it was nowhere near as fearsome as you would be lead to believe.
The forest section was relentless heat and a steep gradient, after the Chalet Reynard the road surface is superb and the climb much easier.
The landscape after the chalet is spectacular, (maybe nowhere else like it on this planet)
The Ventoux is 'a must do' for all of us cyclists, but don't be taken in by the myths surrounding it.
Climbing the Ventoux at the end of a days ride in the TdF would be another story; hats off to those guys!!!!
4 star ride

02:00:00Gaël C

Fait à la fraiche le 14 juillet 2011; ça grimpe trés dur aprés le dernier hameau et jusqu'au Chalet Reynard. Ensuite, énormes rafales de vent qui vous stoppent net sur la route en montée et vous poussent dans le ravin en descente!!

01:45:00Maxime D

une montée difficile mais plutôt agréable dans la forêt pdt 15 km.
ensuite vient le vent terrible pdt environ 5 6 km.
Et la c'est le calvaire pour les 3 derniers km.

02:20:00Luc J

2ème ascension de la journée après avoir grimpé coté Malaucène.
Très dur du 6ème au 15 ème KM, en début d'après midi avec la chaleur. Le dernier KM est aussi difficile, mais c'est la fin, donc à l'arrache, ça le fait.

02:00:00Guy A

63 ans première monté de ce mont ventoux tant redouté (pour un belge) départ de Bedoin 7hrs30 en fin juillet choix des pignons 34/28 la première partie dans les sapins est longue et dur dur puis au chalet Reynard cela semble un peu plus facile puis le final de 3 klm dur dur le vent et la fatigue sans mettre pied a terre quel plaisir d'etre arrivé au dessus par beau temps et super content la montée par Sault le lendemain nettement plus facile en 1hr45 a 63 ans super content comme un gamin

02:15:00Jean noel R

Reve de cycliste réalisé le 18 juillet , mais que le passage St-Esteve /Chalet Reynard est dur ! Aucun repit ! Mais apres le Chalet Raynard c\'est du pur Bonheur , surtout en quand on est en haut pour la photo .La descente aussi est super

01:31:00Franck G

Réalisé le mercredi 10 aout - 14km/h en moyenne
Braquet un peu limite entre st estève et le chalet Reynard: 39/25
Ascension en 4 paliers:
1er palier: Bédoin - St Estéve: 5km à 4-5%
2nd palier: Sortie de St Estéve (le fameux virage!) - chalet reynard: 10km à 10% environ
3ème palier: Chalet reynard - memorial T.Simpson: 4km à 7%
4ème palier: memorial T.Simpson - sommet: 2km à 10%
Réalisé sans vent et température idéale

02:28:30Xavier P

Première montée en VTT vraiment dure après le chalet.

01:40:00Alexis P

Apres le chalet Reynard, dur !

02:09:00Marc D

Montée réalisée en octobre. La température est agréable pour un tel col. Pas de surprise : après St Estèphe, il n'y a plus un mètre de répit, sauf au niveau de Châlet Reynard. Ereintant.

01:54:00Franck T

effectuée en 2009 avec des potes et premier grand col d'une série en cours... dur très dur même à faire avec le plus grand respect sinon risque de grande désillusion.

01:50:00Daniel L

Monté en aout 2011 et mai 2014

La première fois, j'avais attaqué l'ascension a midi, par forte chaleur. Le truc a éviter, du coup, crampes à 1 km du sommet qui m'obligent à m'arrêter.

La seconde fois, parti de bonne heure, lors de la Ventoux Beaumes de Venise, ça s'est mieux passé, en montant régulièrement sans se me mettre dans le rouge.

Les 10 kms à partir St Estève, sont durs mais pas insurmontables, et cette seconde expérience du Ventoux, me laisse à présent à penser que Le Grand Colombier serait plus difficile, même si je ne l'aurais pas dis la première fois.

01:37:00Mister M

Ferais mieux la prochaine fois. Comprends pas pourquoi le col des tempêtes se trouve pas au col, le bornes sont encore basés sur un arrivé au panneau mais la route continue encore 500m à 10%, alors ne vous réjouissez pas trop vite. Dans la déscente, c'est bien sympa de tester le compteur pour la vitesse maxi mais attention dans les virages. En redescendant dans la fôret pour Bédoin, avec le soleil bas et de face je touche au delà de 70km/h pour me trouver face à face à un troupeau de moutons parsemé sur la route, avec les blocs de freins on aurait pu démarrer un barbecue.

02:15:00Luisma A

Juillet 2013, VTT

01:35:06Jean-christophe M

Grimpée 4 fois, toujours un temps +ou- equivalent

01:52:00Christophe D

31/05/2009

01:45:00Claudic M

Mythique !!!!

01:40:00John-john D

Quel Vent!!

01:30:00Ronny D

Attention au vent dès le châlet Reinardt

01:54:00Alexis J

J'ai eu du mal a me mettre en route à la sortie de Saint Estève, mais une fois que le rythme est prit, c'est parti. Montée avec un 39x28, Beaucoup de vent au sommet de ce col qui me faisait peur . Finalement, sans vent, je pense que le Tourmalet ou autre est plus dur. Attention à la descente ou on peut vite attrapé froid

02:15:00Alain A

Je suis parti de Sault via le col des Abeilles (pas trop difficile) puis à Bédoin après quelques km, c'est l'enfer, un léger répit avant d'arriver au chalet puis on rentre de nouveau dans le dur pendant 5KM.
je n'ai jamais souffert autant sur un vélo...

01:47:00Michel S

Monté en duo avec Olivier Blanc.

01:33:10Greg *

Un mythe !!! Les 3-4 premiers km sont assez roulants et c'est là que l'on peu je pense améliorer sa perf. Ensuite, c'est difficile mais la légende est au bout ...

01:53:00Jean françois M

Le 18 juillet 2012, je me décide à attaquer ENFIN le géant ! ...après l'avoir monté par Malaucène en 2010, par Sault plusieurs fois, et même en VTT par la piste partant du camping les années précédentes. Après avoir minutieusement sélectionné la journée au niveau météo (habitant entre Carpentras et Avignon), sans vent, chaud mais pas caniculaire je pars de la maison pour 25 km d'échauffement pour rejoindre Bédoin tout tranquille; 9h05, j'attaque, met le compteur à zéro et attaque, humblement, la zone n°1, les premiers "faux plats" comparés à la suite... une mise en bouche. Zone 2 : du virage St Estève au Chalets Reynard : dur dur, toujours dur et encore dur, j'ai tâché de prendre un rythme correct (pour mon niveau), entre 9 & 12 km/h; la principale difficulté pour moi est l'absence de palier, de quelques mètres où l'on peut récupérer un peu... au taquet tout du long donc. Arrivée au Chalet Reynard, 200 mètres pour souffler enfin. Zone 3 : les 6 derniers km... soi-disant moins pentus : c'est vrai mais il m'a été impossible de gagner en vitesse et à 4 km du sommet, j'ai commencé à flancher, et la fin a été dure... c'est long de faire 4km à 7.5 km/h !!!! enfin au courage (il en a fallu pas mal) l'arrivé au sommet qui procure un plaisir proportionnel à la difficulté rencontrée !!! et une superbe descente... Je crois que mes 1300 km depuis mars restent insuffisants... je pense pouvoir, en améliorant ma préparation pouvoir descendre sous les 2h ! (2h10 ce jour) -- grimpé le 19 juillet 2013 en 1h57, beaucoup mieux géré, juste souffert les 2 derniers km, 1h57 ce jour soit le temps de Froome vu le 14 juillet + 1h !!!, je pense pouvoir gagner encore 10 minutes@++ -- grimpé le 1er juin 2014 avec un nouveau pédalier : un compact 34 x 27 en 1h53 !!! de mieux en mieux, ya encore une petite marge...

02:00:00Patrice L

Pile 2 heures pour gravir le géant de Provence. Jusqu'à Saint Estève, c'est plutôt roulant, puis ça se corse, quasi pas de répit jusqu'au Chalet Reynard.
Après, c'est un peu plus calme, attention toutefois aux deux derniers kilomètres!
Une météo idéale, juste un petit vent sur le haut, un classique quoi :).
Il doit être terrible l'été avec la chaleur...

01:40:00Paul edgar B

Très belle montée qui met l\'organisme à rude épreuve en particulier les 9 kilomètres précédents le Chalet Reynard. Une fois le chalet atteint, l\'ascension est dans la poche. On apprécie la pente qui se radoucie et le panorama impressionnant. On roule sur une autre planète. Le dernier kilomètre à 10% se fait au mental. Une fois au sommet après avoir un peu récupéré,on se rend compte de l\'exploit réalisé. Un bonheur.
A refaire absolument!

02:14:00Lucas R

c'est le col le plus dur que j'ai fait et en plus sous la cannicule!

02:13:00Stephane R

Content de l'avoir fait, c'était mon objectif de clôture de ma première année de vélo. Le col n'est pas si difficile (aucun passage ultra difficile, c'est régulier) .... mais tellement long ! Je pensais pouvoir "attaquer" après le passage du chalet Reynard, après cette ascension de 10KM à 9-10%.... mais je n'avais plus l'énergie pour le faire, et les derniers kilomètres m'ont paru horriblement long ! Bref, le Ventoux mérite bien sa réputation, et le point positif moi, c'est que j'ai une énorme marge de progression avec mes petits 2h13 : /

01:45:00Olivier B

Toujours aussi bon. Hyper régulier, ce col reste une référence pour voir l'état de forme!

01:09:57Keke L

il faut avoir un braquet de 39*21 AU MOINS POUR UNE PERSONNE DE 60KG POUR 65KG AU MOINS 39*23 POUR 70KG AU MOINS 39*25 POUR 75KG 39*28 POUR 77KG 34*24 79KG 34*26 VOIRE 28 VALABLE POUR DES AMATEURS AUTOUR DE 40 ANS MOI JE FAIS 59KG POUR 1M77 LE MIEUX APRES 40ANS C'est d'avoir un 39 comme plateau pour quelqu'un de 75kg 80kg les pignons de 13 jusqu'à 28 et sinon 34 pour le plateau et les pignons 14 jusqu'à 26 j'ai utilisé un 42*26 puis près du chalet 42*28 attention près du chalet des passages intenses de 12% 14% voire 15%

01:55:32Christophe L

Une vue magnifique et un souvenir intarissable

01:14:00Xavier D

je l ai monté 17 fois en tout. par tous les temps. braquets: 42*23 la première fois. aussi avec du 39*25/ et meme 39*17 au chalet reynard

01:59:00Christ M

Ascension effectuée le 15 août 2012.
Départ de Carpentras à la fraîche à 6h00 du matin. Après une mise en jambes dans la plaine, je débute l'ascension à la sortie de Bédoin. Les 6 premiers kilomètres complètent l'échauffement et l'on a intérêt à en profiter pour se débrider un peu dans les tours ...
A partir de Ste Estève, c'est une autre histoire. S'agissant de mon 1er col HC, j'y suis allé sans forcer, sur des braquets souples et en surveillant constamment ma FC. Dans ces 10kms entre Ste Estève et le chalet Reynard, le point le plus difficile est sans conteste le passage du Pavillon Roland où la pente avoisine les 11% sur 1 bon km. A cette heure, l'ascension est marquée par une ambiance inhabituelle pour cet endroit, en compagnie de quelques autres cyclistes venus en découdre au petit matin avec ce géant, aussi calme et présent qu'il sera bruyant et encombré quelques heures plus tard. Ces 10kms sous la forêt sont longs, constamment difficiles et justifient la réputation du Ventoux. Pas de % délirants comme on peut en trouver dans les Alpes du Sud, mais un effort très soutenu et permanent, sans aucun répit car le dénivelé ne descend jamais sous les 9%, en dehors du lacet intermédiaire. Un minimum de préparation est indispensable pour le monter en compact.
Arrivé au chalet Reynard, je guette avec impatience ce que le temps me réserve. En l'occurrence, magnifique surprise avec un soleil matinal éclatant, sans chaleur, et un vent de 30/35 kmh, très modéré pour l'endroit. Dans ces conditions, j'ai le sentiment très encourageant d'avoir fait le plus dur. L'ascension se poursuit avec un changement d'ambiance très marqué : le Ventoux exhibe ses flancs caillouteux et désertiques, hérissés de poteaux de part et d'autre de la route. Je reste toujours sur la réserve, à conserver l'énergie nécessaire aux 2 derniers kilomètres qui ont mauvaise réputation. A juste titre, car la pente se redresse de manière significative et l'arrivée au relais tout en haut se mérite par un dernier effort que les moins prévoyants auront du mal à fournir ...
En franchissant la ligne d'arrivée, l'émotion était intense. Je contemple un moment l'immensité qui s'étale sous mes yeux, savourant en cet instant un défi réussi, un sentiment de relation forte avec ce géant et relâchant tout mon corps de l'effort subi.
Bref, une expérience inoubliable à renouveler, ici certainement, mais sur d'autres cols aussi.
Beaquets les plus utilisés : 34x24 et 34x28.

02:15:00Nicolas R

très difficile... pendant deux heures au train, à un rythme cardiaque élevé, sans forcer, et s'hydratant et s'alimentant avec discipline, et l'aide d'une voiture de ravitaillement dans les parages. excellente expérience à renouveler sur d'autres ascensions!

02:58:00Olivier D

Monté le 10/05/2013 sans aucun entrainement, un jour de brouillard, on n'y voyait pas à plus de 30mètres à partir du chalet reynard. grosse souffrance sur les 2 derniers kilomètres, mais content d'arriver au sommet sans poser le pied. à refaire mieux entrainé.

01:52:00Emmanuel C

C'est dur, c'est long, mais c'est juste MAGIQUE !!!
Pour mon premier HC, je n'ai pas choisi le plus facile, mais qu'est ce que c'était bien.
En plus, des conditions idéales avec un départ à 7h30 de Malaucène en direction de Bédoin ;) Juste un peu de vent sur le sommet, mais ce ne serait pas vraiment le Ventoux sans le vent :))))
Bédoin - St Esteve : Facile
St Esteve - Chalet Reynard : Le gros morceau, mais on est à l'abri sous les arbres
Chalet - Sommet : Plus cool avec des pourcentages plus "raisonnables", mais la fatigue arrivant, ça tire quand même. Attention au 500 derniers mètres, annoncés à 11% et qui ont bien du mal à passer :P
Revêtement parfait (des 2 côtés puisque descente sur Malaucène), et mon 34x27 était parfait ;)

02:20:50D Y

sept 2013
Pour les personnes qui decouvrent ce coté , ne pas se fier au Kms restants indiqués sur les bornes à gauche de la route : qd on voit 2 kms , puis 1 km en realité il faut ajouter environ 500m. C'est très peu , mais à la fin, qd on est deja limite pour y a arriver ca devient interminable ;-)
Le graphique de ce site est aussi un peu erroné sur les % des 2 derniers kms suffit de comparer avec le meme graphique coté sault qui est plus realiste.(+11% dernier km).

Pour faire ce coté 3-4 fois par an , j'évite juillet - aout à cause de la chaleur et de la circulation. En sept-octobre c'est l'ideal.

Un petit message pour les personnes qui feront la descente jusque bedoin (ou malaucene) : il y pas mal d'accident de cyclo (personne n'en parle dans les medias) et pas forcement dûs à des pb cardiaques lors de la montée !
Les dangers sont liés à la frequentation : velo + motos + voitures et mobil home... mais pas que : on y trouve des semi remorque (conducteur PL en formation arrété dans les virages serrés de la foret, engins de TP, grumes , etc) , un troupeau de moutons, les chiens et le berger sur la route (habituel 1-2 kms apres chalet reynard en descente)... compter aussi sur les pierres tombées sur la routes, et les cyclos en montées qui font des zigzag sur la gauche, il y a aussi le vent qui déporte... tout cela pour dire que le souvenir de cette montée ne doit pas être gaché lors de la descente.

01:54:00Thierry G

Fait par beau temps, retour par Sault et les gorges de la Nesque. les paysage des gorges sont a couper le souffle.

01:44:30Rémy R

Peu de problèmes rencontrés jusqu'au chalet Reynard atteint en 1h00 mais le vent fut de la partie au sommet, après une chute j'ai du finir à pied et faire de l?auto-stop pour redescendre jusqu'au chalet Reynard où mon amis s'était arrêté.
Sinon toujours autant de monde même avec une mauvaise météo et un jour de semaine

01:49:00Alexandre L

que dire de+ que ce qui a été écrit.Pour ceux qui ne l\'ont pas encore fait, je l\'ai trouvé moins dur que le grand colombier et le mont du chat (versant est).

01:54:00Yohan B

Monté le 13/07/13 - Très grand moment.
Les 10 premiers km à 10% font très mal, les 5 drniers km sont moins pentu mais le changement de climat se ressent.

01:36:00Jean-sébastien J

Superbe montée,restant difficile surtout en arrivant au chalet reynard,plus de végétation paysage dantesque. C'est sur ces pentes qu'il y a le plus de cyclistes,on se motive les uns les autres,top!

02:25:00Jean-yves E

Après une première expérience magique en automne 2012, depuis Sault, mon fils Léo (13 ans) a décidé qu'on s'était assez entraîné et qu'on pouvait attaquer cette fois le Ventoux par le côté mythique de Bédoin. Deux heures et demi de sueur et de bonheur (juste un peu dur dans le secteur du col des tempêtes à cause du vent très fort ce matin-là). Autant en automne on était presque seuls et on vu la neige au sommet, autant en été on se serait presque cru au Tour de France (quel monde partout !). Et quelle fierté pour Léo (et son père) de monter sans défaillir, au rythme de beaucoup d'adultes !

01:41:00Sylvain C

Etant originaire du département je le fais généralement 3-4 fois par an en moyenne. Versant le plus difficile avec 5 premiers kms très roulants à monter à un bon rythme mais régulier si on veut faire un bon temps tout en en gardant sous la pédale. Car à partir du virage St Esteve on est dans le dur jusqu'au bout. Les 11 km jusqu'au Chalet Reynard sont les plus durs, entre 8% et 11% sans un seul instant de répit. Après un petit replat suivent 4 kilomètres un peu plus doux ou il est même possible de pas mal relancer dans les combes. Les deux derniers kms sont à nouveau très raides et paraissent souvent interminables à un moment ou les jambes commencent à piquer. Conseils: montée à faire tôt le matin en été car la chaleur peut être handicapante; montée à éviter par temps de mistral (il m'est arrivé de devoir tenir mon vélo au sommet pour ne pas qu'il s'envole quelques mètres plus bas)

01:40:00Jeremy G

Fait debut mai; 1°C au sommet pluie et visibilité pratiquement nul mais surement plus facile a faire qu\'en pleine été. Aucun répit jusqu\'a Chalet Reynard d\'ou la difficulté

02:09:24Jerome V

dur dur mais un véritable régal, il y avait beaucoup de cyclistes ce qui favorise la montée car on est toujours au contact de quelqu\'un, les 5 premiers km sont facile facile après ça ce corse jusqu\'au chalet reynard ou les pourcentages descendes jamais en dessous de 9%. ensuite 2 km à 7,5% puis les 3 drniers km sont très compliqués surtout avec le mistral de face mais vraiment quel bonheur d\'arriver la haut et de pouvoir profiter du point de vue, à refaire absolument

01:53:00Jerome P

En aout 2012, beau temps et pas de vent.
Dur mais de bonnes sensations tout au long de la montée sauf les 2 derniers kilomètres ou je voulais jeter mon vélo.
Tout fait en 36x28 ou 36x26
Très bonne descente par Malaucène (grisant à plus de 83km/h et surtout plus vite que les voitures)
Je reviendrai pour faire moins 1:45

01:35:00Vincent G

Bhaaa, c'est dur. Faut pas s'emballer au Chalet Reynard, le replat ne permet pas de recuperer et derriere, il reste des bornes!

02:00:00Cédric L

le matin du Tour a la fraiche a 6h du mat super car il y avait presque personne hormis l'orgnaisation du Tour les caravanes sur les bords de route à l'heure où les gens commencent à se réveiller et à t'encourager c super .fin de montée avec des néo zélandais venus juste pour faire le mont Ventoux.
Montée avec VTT de 16 km a 14 ans

02:05:00Dominique M

Mon premier col jamais fait de montagne . Un très beau souvenir a refaire

01:50:00Col de l\' I

.

01:51:34Gerard M

En mai 94. C'est vraiment majeur, mythique...mais que c'est dur: l'absence de lacets depuis les bruns, ne permet aucun relâchement comme dans l'Alpe d'Huez par exemple.

02:15:00Denis G

2h30 en 2009, à 44 ans
2h15 en 2013, à 48 ans. A cet âge et cette vitesse, prévoir un 30x25 environ ou équivalent.
Un reportage à votre disposition :
http://gcbdiscut.forum-actif.net/t105-petit-reportage-au-pays-du-mont-ventoux

02:15:00Alex V

Un moment magique, fait le 03/09/14, beaucoup de cyclo, tout le monde s'encourage, maintenant que je connais le tracé, ma machine et mes limites la prochaine fois je le viserais moins de 02h, pour le reste tout les avis précédant ont tout résumé, à faire absolument!

01:42:43Yohan P

chrono réalisé par beau temps avec un vent modéré le 5 Juin 2014.
Première ascension pour moi par Bédoin réalisée 2 jours après ma première montée par Malaucène (1h38).
Superbe montée qui m'a mieux convenu que Malaucène, les % "constants" m'étant plus favorables que les ruptures que l'on trouvent côté Malaucène (malgré un temps plus long ...).
Le début est très facile et pour peu que l'on connaisse la montée, on peut nettement améliorer son chrono dans cette partie (4 premiers kilomètres). Le passage dans la forêt est plus difficile la pente variant de 8 à 10 (avec quelques passages à 11 mais sur de courtes distances). Dans cette partie il faut bien gérer l'effort même si les nombreux cyclo que l'on voit devant donnent envie de taper dedans.
Au Chalet Reynard, le vent s'invite mais pour peu qu'il reste de l'essence, c'est une partie un peu plus facile sur 2 km avant d'attaquer la fin et les 2/3 derniers km où la pente et le vent deviennent plus forts ...
Pour info comme pour la montée côté Malaucène je suis monté avec au max un 34*27 qui m'a permis de bien mouliner (et comme je manque de force ... ça tombe bien).

01:43:00Romain G

bonne sensations réalisé lors de la cyclo granfondo beaumes de venise puis cyclo fini dans le col des veaux a cause d\'un gros c***ard qui a jetté des clous de tapissier sur 4km!!!!!

02:03:53Bruno B

Temps bedoin village - sommet.
Trés belle ascension.

01:30:00Hugo D

Montée en Juin 2014, Départ de Malaucéne pour une dizaine de km d'échauffement jusqu'a Bedoin. 20 degrès a Bedoin parfaite condition pour monter avec un temps couvert mais sans précipitations et sans vent. Les premiers km jusqu?à St estéve sont assez roulant (5 ou 6%) et permettent de se mettre en jambe. A partir de St esteve on a un virage en angle droit et la le plus dur commence, 9km jusqu'au Chalet Reynard avec des pentes régulières mais très fortes entre 9et 10% constamment. Il faut trouver un rythme dans ces pentes raides. Après un court répis au Chalet on trouve des pentes plus acceptables (7%). Attention au vent qui peut rendre plus difficiles ces kms. Les deux derniers kms sont terribles avec un dernier km a 10% et un dernier virage en épingle a 12%.
Conseil pour une premiere montée : Essayer de tourner les jambes dans la premiere partie jusqu'a St Esteve histoire d'arriver le plus frais possible dans les pourcentages les plus durs. Ensuite il faut essayer de trouver un rythme pour passer cette partie très difficile. La derniére partie peut etre aborder en récupération si vous gardez un braquet important et tourner les jambes. Les deux derniers kms sont au courages pour tout le monde .

01:40:00Laurent N

Gravi cette année peu après sa réouverture malgré le vent sévissant à Carpentras. Bien protégé jusqu'au chalet Reynard c'est dans la partie lunaire que le vent est gênant et particulièrement puissant dans l'approche du col des tempêtes. L'ambiance des lieux est extraordinaire et rallier le sommet de ce véritable temple du cyclisme procure une émotion toute particulière.
Toute proportion gardée la montée n'est pas si terrible tant les sections sont généralement régulières.
Sans conteste mon plus beau moment de vélo.

02:01:45Laurent R

Montée gâchée par le Mistral après le Chalet Reynard.

01:40:00Paul D

Je l'ai monté dans le cadre de la Cyclo Granfondo Mont-Ventoux.
braquet 39x28
Superbe

01:18:57Malcolm T

Montée Très dur mais quel soulagement lors de l'arrivée au sommet. Mon fils est arrivée avant moi au sommet avant moi et a réalisé un temps de 1h14min et 58s

02:14:19Antoine S

Ascension effectuée le matin du mercredi 23 juillet 2014, sous un soleil radieux et avec une absence totale de vent au sommet. On ne peut rêver mieux !

J'ai la satisfaction d'avoir doublé plus que d'avoir été doublé et les personnes m'ayant dépassées ont généralement eues une réaction d'étonnement tintée d'admiration car, moi, je l'ai fait en roller de vitesse.

J'ai donc reçu pas mal d'encouragements et de félicitations en diverses langues !

ça été un une superbe expérience :-)

02:10:00Sébastien F

Attention a ne pas partir trop vite car on se crame vite. Si on prend mal le départ l'ascension est un calvaire.
Le col des tempetes est très dur surtout quand il y a du vent !

Mais cela vaut le coup car au semet le paysage provencale est magnifique !

00:56:47Thibault L

Excellent col , il est très dure et il impressionne

01:50:00Stephane M

Grimpe en Septembre 2005 pas besoin de le présenter, après le virage de saint Esteve c'est l'enfer jusqu'en haut juste le replat du chalet reynard.Maintenant je suis en drome provencale et chaque fois a toute saison c'est une nouvelle vision au sommet.Un enfer a velo mais un bijou un fois la haut.

02:26:57Tahar T

Superbe ascension le 15 août pour la 3ème fois, 10 ans plus tard !
Départ depuis Bedoin ! Jusqu'au Chalet dur, surtout le passage de la forêt ! passé le chalet 6km ! C'est quoi 6 km??? L'enfer (enfin pour moi) avec ce pic qui vous guette et qui vous semble inatteignable ! Le dernier kilomètre s'est fait au mental, mais arrivée au sommet quelle satisfaction quel immense joie empreinte de fierté d'y être arrivé sans poser pied à terre quelle que soit la moyenne (21km en 2h26) ! A tous les amoureux du vélo en montagne, je vous y invite !

02:10:00Jerome L

petit cycliste du dimanche comme moi, qui parcours 60 /80 km dans les monts du lyonnais et plus ou moins 1000 km/an, le 15 aout 2014 je monte le Ventoux. Mon braquet de 32 28 a été le bienvenu, on monte entre 7.8km/h et 12 km/h. Au départ, un cycliste m'a conseillé de pédaler en souplesse, bon conseil, ascension, effectuée sans mettre le pied a terre et assez facilement. Mais si je peux conseille tout les petits cyclistes de balade, avant de partir vérifier votre braquet et a mon avis il faut au minimum 32 28. Bonne route

00:00:00Jacques B

J'ai fait le Ventoux, seule grande montée des Alpes qui me manquait le 30 août 2006. Pour rendre hommage à un ancien président du RCTL, Christian Pic, j'ai donc fait sa création "Les Cinglés du Ventoux", donc les 3 faces enchainées, en autonomie complète. Beau temps toute la journée, mais tempête de vent et rafales de +100km/h vers le sommet. J'ai mis 2 fois pied à terre pour ne pas basculer dans le ravin, une fois à la 1ère montée au niveau du col des Tempêtes et dans la rampe qui descend à Malaucène. Heureusement que le revêtement est presque toujours bon, ce n'est pas aussi dur que le col du Grand Colombier, surtout quand on fait Le Défi Bugiste (6 montées). A noter, le restaurant du sommet pas sympa du tout car après avoir pris un repas complet ils m'ont fait payer 0.50€ pour un peu de sirop dans mon bidon.

00:00:00Alain B

C'est beau, c'est dur, je suis content.

00:00:00Michel G

Très difficile jamais une seconde de répit. A partir du Chalet Reynard la pente est plus douce et la proximité du sommet motive.

00:00:00Benoît G

Trés dur. Préparation de trois jours avec deux ou trois petite montée sur 60km chaque jour. Attaque du Mt ventoux ac une marche d'approche de 30 km. Chaleur accablante (fin juillet). Passega de la cédraie trés dur.

00:00:00Arno S

La montée commence tranquillement par des pourcentages assez faible. Puis aprés 6kms les choses sérieuses commence. La pent ne faiblira plus jusqu'au chalet Renard. C'est la portion la plus difficile pour ce qui est des pourcentage. On découvre alors le paysage lunaire que l'on ai venu chercher... Magnifique...Il ne reste plus alors que 6km de pente abordable pour peu que le vent souffle dans le bon sens. Si ce n'estpas le cas, bon courage!!! Un conseil, faite votre ascension le matin à la fraiche. Une fois 11h, la chaleur devient ecrasante...

00:00:00Jean claude G

Nous avons commence l’ascension a Bedoin; le temps était très beau; nous avions un 39x23 et tout allait bien; mon frère jumeau et moi avions gare la voiture sur la place de la ville ou d’autre cycliste s’étaient donne rendez vous; mon frère souffrait de le début malgré que ce n’était pas très difficile a ce niveau mais je pense que j’étais mieux prépare ; la route est borde d’arbre tout le long jusqu’au Chalet ou le paysage devient lunaire ; des cailloux concasses jusqu’au sommet avec du vent et une vue imprenable sur le Vaucluse ; les cinq derniers kilomètre son les plus difficile et c’est la ou j’ai décide d’attaque ;et la balade c’est transforme en calvaire ; il y a deux minute je chantonnais sur mon vélo ..A présent je râlais et les gens devaient penser que j’étais asthmatique ! je passa devant le monument de Simpson ou des cycliste avait laisse leur bouteille en témoignage de cet anglais mort sur cette même pente dans le Tour de France.
Enfin l’arrive avec un virage du tonnerre et quelques bâtiment et des vendeurs de sucre d’orges et d’autre sucrerie sur la place ; la température était plus basse aussi la voiture suiveuse nous apportèrent notre veste d’hiver et nous voila sur la route du retour .

00:00:00Patrick C

montée tres difficile mais a mes yeux moins lassante que coté Malaucene meme si on a pas uninstant de repis jusqu'en haut.
la montée debute reellement au fameux virage de St Esteve.Apres on ne descent jamais en dessous de 9 et ce jusqu'au chalet Reynard.
Ensuite c'est un peu plus calme mais la fatigue fais son travail, les 2 derniers KMS sont de nouveaux a 9-10.TERRIBLE
attention au vent qui peut etre violent et a la chaleur .
j'ai fais quelques montees alpestres(alpe d'huez,joux plane,galibier)mais le mont chauve reste a mes yeux le plus dur!!!!!!!!!!!

00:00:00Eric Y

Ma premier montée legendaire de la France. Je l'ai faite 3 fois en 2004,5,6 dont une en VTT sur la piste (d'ailleurs il faisait 19º sur la place de Bedoin et 4º au sommet ce jour là!) Toujours imposant, il demande beaucoup et il ne donne rien le Géant. Moi je souffre le plus dans la forêt et à part la fatigue ça va mieux après le chalet. :-)

00:00:00Michel M

Une montée plutot plaisante jusqu'au Chalet Reynard ou apres les choses ce complique un peu, milieu aride et fort pourcentage ,et faire cette ascention un 14 juillet avec un deuxieme maillot manche longue sur le dos atteste des température que l'on peut trouvées dans cette montée "peuchére".

00:00:00Philippe C

super week-end

00:00:00Joël D

En juin 2011 - effectué aprés 3 jours de vélo sous une forte chaleur dont une fois le ventoux côté Nord, je me suis arrêté au chalet Reynard (1419m) et 15 km d'ascension.

00:00:00Claude F

montée le 25 aout 2009 ,je l'ai montée avec mon fils jérémy .
c'etait grandiose , tres dur pour moi car j'ai mis 2heure42 et mon fils a mis 2heure12 .c'est a dire la veille on avait monté l'alpes huez le matin et l'apres midi le galibier a partir du col du lautaret.
il a fait tres chaud ce matin là,on etait partir de malaucéne pour rejoindre bédoin pour faire l'ascension mais comme aperitif pour faire ce parcours on doit passé par le petit col de la madeleine.
n'hesiter pas c'est une montée a faire au moins une fois dans sa vie,surtout comme moi avec mon fils.

00:00:00Georges S

lors de la Vélocio 2002

00:00:00Pierre B

J'ai beau chercher, je trouve toujours que ce versant est moins difficile que l'autre, en dépit de la pente constante. On ne trouve, au moins, pas cette route terriblement large et ce final sur des rampes.

00:00:00Fabrice L

après le virage de st-esteve la pente ne faiblit pas jusqu'au chalet reynard, c'est très soutenu même ... après un répit de 500 mètres c'est reparti pour 5 km ardus, mais quelle récompense au sommet !!

00:00:00Philippe C

Mon premier vrai col, monté en club il y a 20 ans
Hallucinant: à l'époque goudron rugueux, mais surtout la pente changeait tout le temps et ne permettait pas de prendre un rythme. Bien que parti prudemment, je n'arrivais pas à maintenir une allure et j'ai eu ce que mon docteur a identifié a posteriori comme l'unique expérience de tachycardie de ma vie de cycliste: j'étais bien, j'accélérais, mon coeur commençait à battre la chamade, je ralentissais, j'étais à nouveau bien, et ainsi de suite.
Monté en Mai, il y avait une tempête de neige au sommet et des tenets de secouristes pour une course à pied qui arrivait au sommet.
Très impressionnant: j'ai monté l'Alpe d'Huez plusieurs années après, nettement moins entraîné, en comparaison j'ai trouvé ça plutôt facile...
J'ai dû faire entre 1h30 et 2h, je ne me souviens plus

00:00:00Henri C

"La Référence".
On "fait" le Ventoux par Bédoin comme l'Izoard par la Casse Déserte, le Galibier par Telegraphe-Valloire, le Tourmalet par Barèges...Ce sont les incontournables d'une vie de cycliste !
Le défi des "Cinglés du Ventoux" est une belle expérience à ne pas prendre à la légère : on monte les 3 faces dans la journée, moyennant environ 4600 m dénivellation et 145 kms. La première montée par sault permettra une mise en jambes...puis les versants Bédoin et Malaucène seront une belle recherche du Graal ! journée mémorable, mais pas démesurée si l'on s'y est préparé.

00:00:00Bertrand J

Extremement éprouvant, je ne l'ai fait qu'une seule fois par cette face, mais je m'en souvient !!!

A faire absolument, et choisir le bon braquet

00:00:00Florian H

L'impression d'être à bloc dès le début et jusqu'au Chalet Reynard. Ensuite quelques kilomètres moins difficiles avant de souffrir de nouveau au milieu des pierres blanches jusqu'au sommet.
Le col le plus dur que j'ai fait incontestablement.

00:00:00Paul V

Une fois la sieste terminée dans la forêt de Bédoin (j'exagère), on a envie de se dégourdir les jambes peu après le Chalet Reynard et là... on ne comprend pas... les 2 derniers km sont interminables... horriblement difficiles... on a l'impression que l'observatoire s'éloigne à mesure qu'on avance.

00:00:00Panis C

escaladé plusieurs fois avec un abandon en 2006 au chalet raynard à cause d'un vent de folie! la légende çà ce mérite, il est vraiment à part des autres cols!!! il faut y aller pour comprendre!
par contre la descente des 2 côtés quel bonheur!

00:00:00Pierre R

Le plus dur!Et si en plus il y a du mauvais temps comme la 1ère fois cela devient un calvaire

00:00:00Romain D

Montée faite en juillet 2009, la chaleur n'a pas aidée !!! Mais quel bonheur d'arrivée au sommet.

00:00:00Marc B

Départ De Sainte Maxime un lundi matin de novembre 2010 à 2 VTT Stéphane et Marc avec Sacs et saccoches, arrivée sommet mercredi midi. Premiere partie du Ventoux sous la pluie et deuxieme partie sous la neige. Un grand merci à l'équipe de la DDE qui a réouvert le passage depuis la barriere avec le chasse neige pour nous permettre d'atteindre le sommet. Quel froid !! Puis descente avec les disques qui coupaient des morceaux de glaces au freinage...que du bonheur. retour et arrivee sur Ste Maxime le jeudi en debut de soiree avec une etape énorme.

A la prochaine
Marc

00:00:00Pierre-xavier M

De très loin, la plus dure des ascensions du Ventoux. Horrible quand on est dans un "jour sans". Mais quel panorama...

00:00:00Nicolas R

Vraiment très difficile, surtout les 10 kms dans le bois et le final à partir de la tombe de SIMPSON. Très belle ascension

00:00:00Frédéric W

Réalisé le 18 avril 2009 en Brompton. Quelques photos et le récit : http://bromptonforum.conceptforum.net/cyclotourisme-f10/ventoux-en-brommie-le-2-mai-2009-t2164-260.htm

00:00:00Florent V

Fait il y a une dizaine d'année sans entrainement, derniers Kilomètres après le chalet très dure avec le vent....à refaire entrainer ;-)

00:00:00Idris R

Ascension faite le 26 juillet après pas mal de voyage en train. Bizarrement, une des ascensions les plus faciles que j'ai faite. Pente soutenue mais forme exceptionnelle!! Un pur régal et une vraie balade!

00:00:00Pascal R

La partie dans les bois jusqu'au chalet Reynard est très dure. Mon compteur n'est pas d'accord avec la maximale de 10%, il y voit 12 ! Après on respire dans l'espace sur 4 kilomètres je crois puis on recommence pour finir en beauté.

00:00:00Hervé P

1

00:00:00Clement V

Novembre 2011 -
La première partie de 6km entre Bédoin et St-Estève est plutôt douce et charmante, passant entre les maisons de Provence vers les Bruns. Puis après avoir passé le virage de St-Estève, on part pour 9km entre 9% et 10% à travers la foret, jusqu'au chalet Reynard. La pente est vraiment sévère et sans répits, on a l'impression d'être collé à la route sans avancer. La dernière partie de 7km entre le Chalet Reynard et le sommet est un peu moins dur, hormis le dernier km qui redevient raide. Le revêtement est parfait.
Ce jour de novembre était baigné de soleil dans un grand ciel bleu, sans aucun brin de vent. La route était fermée aux voitures à partir du Chalet : seul au monde, un paysage à couper le souffle, et le sommet en ligne de mire, un grand moment. Les alpes enneigées se distinguent à l'Est.

00:00:00Christophe B

Mon premier grand col ! Souvenir impérissable !

00:00:00Jean-luc L

Mythique !
Photos et compte-rendu => http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2013/06/30/mont-ventoux-co/
http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2013/07/16/tour-de-france-2013-ventoux/
http://lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com/2014/06/11/coup-du-chapeau-au-ventoux/

00:00:00Sebastien M

Un seul mot magique!!!!!

00:00:00Benoît G

Une montée légendaire, et on comprend pourquoi...
Etant parti de Bédarrides, les 30 km d'approche dans la plaine provençale sont dominés par le "Mont Chauve" qui se rapproche petit-à-petit...
Les 5 premières bornes de Bédoin à St-Estève dans les vignes et les olivettes sont très aisées, à la difficulté progressive. A partir de là, la route pénètre dans la forêt et ne donne aucun répit jusqu'au Chalet-Reynard. Cette partie est pénible car il y a beaucoup de circulation, aucun point de repère et très peu d'épingles, avec une pente constamment entre 8 et 10%. On ne voit pas du tout où l'on va, ni ce qu'on déjà monté, et il n'y a pas de replat pour récupérer.
Des chalets émergeant des bois annoncent le Chalet Reynard, véritable frontière dans cette ascension. Il reste alors 7 km, et le décor change du tout au tout. Les sapins se clairsèment progressivement, et l'on voit la haute tour blanche et rouge qui marque le sommet. Le décor sur la vallée du Rhône est superbe. D'interminables lacets permettent de se hisser jusqu'en haut. Côté pente, après un court répit jusqu'à la fontaine de la Grave, c'est de nouveau rude, proche des 10%, mais le pire dans cette partie reste le mistral que l'on prend constamment de face et qui rend l'effort interminable.
Au sommet, le point de vue circulaire est une magnifique récompense: des Alpes aux Cévennes, de la Drôme à l'Etang de Berre. Rien que pour cela cela vaut le coup !

00:00:00Philippe B

Magnifique!!Fait avant hier dans la VENTOUX-Beaumes de Venise(2/06/12).Pas vraiment de temps d'ascencion fiable dispo mais grimpée mythique à faire absolument!!!Confirmation de 3 parties bien distinctes dans les pourcentages et l'environnement.Debut roulant de 5-6 kms jusqu"à St ESTEVE,puis entre 9 et 10 kms raides en pleine forêt (on a pas l'impression que çà grimpe fort, mais les bornes kilometriques avec les pourcentages moyens sont là pour vous rappeler de ne pas brûler toutes vos cartouches),enfin paysage tant attendu à partir du Chalet.Là,on récupère vraiment avant un final dur ou on peut s'eclater si on le peut encore...!!Côté developpement,34/21 à 34/25 en ce qui me concerne.

00:00:00Gilles S

J'ai eu la chance le jour ou je suis monté de ne pas avoir de mistral à partir du chalet Reynard. Sinon j'imagine l'enfer que ça doit être !

00:00:00Loic L

Une fois passé le chalet reynard, le plus dur est fait. J'ai même envie de dire que la suite, c'est presque trop facile...

00:00:00Damien C

Une de mes premières grande ascension et ça va franchement pas trop dur !
Heu, non en fait c'est dur et long !
Bref le Ventoux !

Incroyable la différence de température qu'il peut y avoir entre le pied et le sommet !

00:00:00Llabres C

21 aout 2014

00:00:00Frédéric C

Mai 2010

00:00:00Olivier F

super souvenir, a refaire

00:00:00Philippe B

Monté lors de l'étape du Tour 2009. L'une des plus difficiles montées que j'ai réalisé

00:00:00Jean françois G


00:00:00Romain L

2009

00:00:00Florent D

Montée vraiment difficile sur 10km entre St Esteve et le chalet Reynard où la pente reste comprise entre 8 et 10%. Environ 4km avant le chalet, une épingle à droite ne doit pas être loin des 20% si on prend l'intérieur (j'ai déjà fait décoller ma roue avant). Ensuite les 4 km suivant le Reynard se passe assez bien, s'il n' y a pas trop de vent, et les 2 derniers redeviennent dur.
La toute dernière épingle, à 50m du sommet, est terrible et fait bien mal aux jambes mais l'ascension est terminée

00:00:00Christophe D

L'un des rares cols où l'on peut chuter en montée (vent) ou geler au sommet (delta t° impressionnant plaine/sommet)

00:00:00Frédéric B

Météo idéale : frais dans la forêt, pas de vent dans le haut. Dur, mais bien géré. Pas d'arrêt sauf au chalet Reynard pour le plein d'eau.

00:00:00Ben L

Une ascension magique malgré la douleur. Un amoureux du vélo ne peut quitter ce monde sans avoir monté le Ventoux... une montagne surréaliste!

00:00:00Sèb L

Fait en octobre 2009

00:00:00Niko N

Quel pied!

00:00:00Ultrabike U

Dimanche: deuxième montée après celle d'hier (par Malaucène)..temps: pluie, froid, brouillard, soleil par intermittence, peu de vent...

00:00:00Henri S

Non, je ne vais pas redire encore une fois de plus que c'est facile jusqu'à St Estève, puis très pentu et long, mais à l'ombre jusqu'au chalet, et moins raide mais au soleil jusqu'au sommet.

Non, je dirai juste que c'est un endroit ou, par temps incertain, la sortie peut devenir une aventure, une galère, une bataille contre les éléments et soi-même.

Si cela vous arrive, alors, vous comprenez pourquoi ce Mont Ventoux est si mythique.

00:00:00Serge D

Jusqu'a aujourd'hui ma plus difficile ascension, réalisée au mois d'août 2011 dans une chaleur dite canicule , j'ai souffert

00:00:00Yves B

Col impressionnant, quand on y arrive par la route en voiture on dirait une grosse bosse, sans plus. Par contre quand on met le pied à l'étrier les choses se corsent rapidement. Une expérience vraiment géniale, l'ambiance y est unique. A faire absolument.

00:00:00Romain B

Un col difficile par sa longueur et par sa pente régulière dans la première partie en forêt et par ses changements de rythmes après Chalet Renard, d'ailleurs il faut profiter de cet endroit, c'est le seul replat.

00:00:00Laurent V

Monté la première fois en 2008 lors du trophée Caritoux. J'étais comme un enfant... Quel souvenir ! Le plus beau à ce jour. Mais que c'est dur....
Je voudrais ajouter que cette montagne si majestueuse impose le respect. Et cette communion entre le cycliste et la nature qu'il est appelé à dompter est un moment magique qui va bien au-delà du sport.

00:00:00Clement D

Pas pris mon temps de montée, qui soit dit en passant a été nullissime.
Montée avec un vélo de location vraiment pas terrible, sans entrainement, pour le fun. J'ai jamais autant lutté de ma vie pour monter un col. Pourtant j'ai enchainé telegraphe galibier, mais la ce fut vraiment une horreur. Jamais de repis, une chaleur étouffante malgré l'heure matinale, et une pente d'une raideur......puis qu'est ce que c'est long. Je le referais un jour, entrainé car le ventoux ça se mérite et j'estime lui avoir manqué de respect la première fois, ce que je ne reproduirais plus jamais

00:00:00Eric P

On adore, évidement ce sommet mythique, surtout pour les grimpeurs, par contre, vaut mieux éviter de monter un jour de vent , comme lors de mon dernier parcours l'an dernier en septembre, ouf, ouf, ouffffffffffffff !

00:00:00Fabrice L

Montée très pentue dans sa première partie avec une chaleur étouffante dans la forêt. Petit répit au chalet Reynard avant d'attaquer la seconde partie avec son redoutable dernier kilomètre.

00:00:00André D

J'habite à coté alors.....
Je vous propose de vous garer à Malaucène et de vous mettre en jambes en rejoignant Bédoin par le lac du Paty et le col de la Madeleine (14 Km).
La descente se fera sur Malaucène, plus sûre à mon sens et plus rapide

02:05:00Pascal L

01:50:00Germain P

01:56:00Vincent P

01:18:00Roger-denis L

02:10:00Julien V

01:47:00Timothée B

02:17:00Hervé D

02:20:00Guillaume B

01:59:00Alexandre M

01:44:00Thibault B

02:00:00Andre B

00:00:02Julian F

02:15:23Clément P

00:00:00William P

00:00:00Quentin M

00:00:00Arnaud R

00:00:00Gilles D

00:00:00Joris L

00:00:00Yann L

00:00:00Vincent B

00:00:00Marc C

00:00:00Frédérick S

00:00:00Fredrik G

00:00:00Pascal B

00:00:00Martin S

00:00:00Pierre B

00:00:00Olivier J

00:00:00Pierre-emmanuel J

00:00:00Paulo M

00:00:00Lionel G

00:00:00Patrick R

00:00:00Pierre-manu L